06 juin 2007

Et si on votait communiste dans la 10ème circonscription du Val-de-Marne ?

Je crois que j’ai pris ma décision pour l’élection du week-end prochain. Je vais voter pour le candidat du PCF, Pierre Gosnat, et non celui du MDC, Jean-Luc Laurent.

Ce n’est pas que je sois devenu brutalement un communiste qui mange des enfants, mais…

Comme je l’ai déjà dit, ma circonscription, la 10ème du Val-de-Marne devrait voir la victoire d’un de ces deux gugusses. La question du « vote utile » (quelle connerie d’en être arrivé là dans des choix politiques !) ne se pose donc absolument pas.

Que les socialistes et leurs alliés aient 120 ou 180 élus à l’Assemblée Nationale ne changera pas grand-chose : l’UMP devrait disposer de la majorité absolue (il faut 290 sièges et les sondages leur en donnent plus de 400). Par contre, les communistes sont à deux ou trois sièges près pour garder un groupe à l’Assemblée : on est à deux doigts de la disparition d’une force politique à gauche du PS.

Pendant la campagne présidentielle, les médias ont passé sous silence tout discours en dehors de ceux de Ségolène Royal, François Bayrou et Nicolas Sarkozy, ce qui a empêché les forces antilibérales d’exprimer leurs idées et de rappeler quelques évidences, dont une qui me tient à cœur : en France, le principal problème n’est pas toutes les conneries que l’on peut entendre, mais la répartition des richesses.

Mon propos n’est pas strictement égalitariste, je n’ai rien contre les profits, mais augmenter les revenus du travail et empêcher que la moitié parte dans la spéculations immobilière (je veux dire par là, le logement en général) permettrait d’alimenter la consommation et la machine économique en général.

A la limite, ce n’est pas une question d’économie mais de mathématiques. Un exemple. Vous êtes payés au SMIC et venez d’avoir 40 ans. Vous voulez payer un coup à 5 de vos collègues dans un bistro. Ca va vous coûter deux heures de travail. Ca n’est pas raisonnable. Vous ne le faites donc pas. Rappelons que les seules plus-values sur les stocks options de M. Forgeart et de ses enfants auraient permis de payer une cuite à l’ensemble des salariés d’EADS !

Nicolas Sarkozy parlait du niveau exagéré des prélèvements obligatoires en France. Le niveau est bien un problème : il est de 10 points au dessous de celui de la Suède et de la Norvège qui affichent tous deux un classement dans les 5 pays au plus fort PIB par habitant et dans les 5 pays les mieux placés dans les classements de niveau de vie, y compris en prenant en compte le niveau de pauvreté. Ce qui n’est pas le cas des USA. Voyez par exemple l’indice IPH-2 ! Il est donc urgent de ne pas détruire le système Français, mais bien de le renforcer.

Ce seul classement montre d’ailleurs que voter pour des pingouins qui prennent pour référence le libéralisme à l’américaine est une belle connerie.

Le PS n’ayant pas su, au cours de la campagne présidentielle, nous dessiner un projet de société bandant, voter sur leur gauche massivement leur permettra sans doute de leur rappeler qu’ils ne retrouveront la majorité qu’en se battant sur un projet de gauche et pas sur un vague truc central parce que c’est à la mode.

Le PS n’arrivera jamais à convaincre mes copains de droite de voter pour lui : il faut donc qu’il se rénove, se modernise et je ne sais pas quoi. Mais sûrement pas dans un magma centriste : qu’il convainque que la France produit suffisamment de richesses et que les répartir différemment, par le salaire et les prélèvements obligatoires, n’est pas idiot. Il ne lui restera plus, ensuite, qu’à en convaincre les électeurs et que tous les autres trucs ne sont que des frivolités : ce n’est pas en créant un nouveau contrat de travail qu’on sauvera la France

Et sûrement pas en oubliant de défendre un projet.

13 commentaires:

  1. "Ce seul classement montre d’ailleurs que voter pour des pingouins qui prennent pour référence le libéralisme à l’américaine est une belle connerie."

    Oui, et il va se produire ce qui s'est déjà produit en Italie avec Berlusconi et ave c Bush aux USA: le pays sera en moins bonne situation qu'au début de leur mandat.

    RépondreSupprimer
  2. Oui... Mais c'est déjà le cas après les 5 dernières années...

    RépondreSupprimer
  3. Excellente analyse, camarade.
    Nb : tu te fais rare sur mon écran.

    RépondreSupprimer
  4. Je ne me fais pas rare ! Mais tu ne tiens plus ton blog...

    Néanmoins, tous les lundis ou mardis je suis à l'affut de la photo de la semaine (et des fautes d'orthographe).

    RépondreSupprimer
  5. Il est bon de rappeler qu'il faut une gauche à la gauche du PS.
    Chez moi ça sera plus que probablement entre PS ou UMP.
    Je viens de recevoir les professions de foi, il y a 13 candidat(e)s. J'ai fait le tri et me reste à choisir entre 3 ou 4...

    RépondreSupprimer
  6. Tu as de la chance d'avoir les profession de foi ! Moi, je n'ai rien.

    J'étais en week-end chez ma mère. C'est un bonheur ! La presse (Le Télégramme et Ouest-France) consacre une page par jour à chaque candidat pour chaque circonscription.

    L'édition du Val de Marne du Parisien fait une demi-page par circonscription...

    RépondreSupprimer
  7. Ce matin, je discutais avec des clients au bistro. J'étais le seul à connaître le nom de plus de un candidat (3 sur 16, je crois). Les clients n'avaient entendu parler que de la candidature du maire et ne lisent pas les prospectus.

    Les communistes, les socialos, le Modem en distribuent à la sortie du métro et l'UMP dans les boites à lettre.

    Personne ne lit...

    RépondreSupprimer
  8. A mon niveau, j'hésite.
    J'aime bien Martine Martinel du PS parce qu'elle est vraiment du quartier. Elle était déjà candidate la dernière fois. Mais il y a un tas d'autres listes alternatives intéressante.
    Je note que le PS ne se redéfinit pas suffisamment sur le terrain politique et ouvre la porte à trop de concurrence sur sa gauche.
    D'une certaine manière, j'en viens à penser que le rapprochement avec le Modem est déjà une défaite des idées politiques…
    Je vais, comme à chaque élection, lire la totalité du matériel électoral et me déterminer en fonction des arguments avancés.
    Peut-être qu'au vu des sondages (présentés comme terrrrrriblement et scientifiquement vrais !), je vais choisir la gauche la plus dure possible.
    Qu'au mois si on n'a pas la majorité, qu'on aille arpenter le bitume.
    On fera peut-être tomber quelque ministre(sse' !
    :-))

    [Voici le retour de Filaplomb !]

    RépondreSupprimer
  9. Filaplomb est de retour ! Mais il a du boulot pour rattraper trois jours de retard sur mes trois blogs !

    Je crois juste qu'il faut voter sur la gauche de la gauche pour rappeler au PS où il doit être !

    RépondreSupprimer
  10. Salut
    vazy votes pour Gosnat, son fils Nico est un de mes potes. C'est des gens super sympa et clean.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.