05 juin 2007

Poésie gouvernementale

La tendance était à la poésie sur les blogs hier après-midi, le secrétaire général de l’Elysée se prépare à annoncer ainsi la composition du dernier gouvernement, en respectant l’ordre protocolaire.

En superécolo, voilà Alain Juppé,
Il est vraiment très beau, toujours très bien sapé !
Pour le numéro deux, on a Jean-Louis Borloo,
Et même, s’il n’est pas vieux, ce n’est pas un ado.

Avé ! Je vous salue ! Michèle Alliot-Marie,
Avec ces trous du cul, vous êtes vraiment jolie.
Voilà le renégat, nommé Bernard Kouchner,
Ca c’est un petit gars, qui n’manque vraiment pas d’air.

Ame damné de Sarko, voici Brice Hortefeux,
Il lui colle à la peau, il nous les casse en deux.
L’ancienne porte-parole, c’est Rachida Dati,
Elle ne boit pas d’alcool, elle ne fait pas pipi.

Son estimé collègue, bien sûr Xavier Bertrand,
Il n’est pas vraiment bègue, toujours est-il qu’il ment.
Qui nous avons ensuite ? Tiens c’est Xavier Darcos.
Allons, prenons la fuite ! Déconfiture, Andros ?

J’ai fait un jeu de mots. Ah ! Valérie Pécresse !
C’est complèt’ment idiot, mais ça n’rime qu’avec fesses.
Chargé de la défense, qu’il est Hervé Morin,
Augmenter les dépenses ? Non ! Beaucoup trop radin.

Dans son joli tailleur Roselyne Bachelot,
Allez donc voir ailleurs, elle me fait froid dans l’dos.
Elle n’est pas de la bottin, c’est bien Christine Boutin,
Ah ! Elle te botte, hein ? Ce n’est pas un boudin.

Est –elle de Montparnasse, Madame Christine Lagarde ?
Tout ça ne vaut pas une passe, Vas-tu baiser, Lagarde ?
Je n’connais pas celle-là, c’est Christine Albanel
On n’est pas dans l’caca, elle a un coup dans l’aile.

Voici pour le budget, le chev’lu Eric Woerth,
Il s’rait mieux en bonnet, pour pas que ça heurte.
Celui-ci est partout, c’est Roger Karoutchi,
Absolument partout, on dirait un ovni.

Et l’autre renégat, l’ignoble Eric Besson,
De lui, on ne veut pas, de son double menton.
Merd’, sept syllabes, Dominique Bussereau,
Ce n’est pas convenable, aujourd’hui il fait beau.

A quoi il sert pépère ? C’est bien Jean-Pierre Jouyet,
Ne soyons pas sévère, ce n’est pas un boulet.
Et le petit dernier, le joyeux Martin Hirsch,
Montons dans cerisier, bien arrosé de kirsch.


N'importe quoi, ce blog !

4 commentaires:

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.