19 juin 2007

Bercy beaucoup

C’est bien, nous en sommes au neuvième Ministre des Finances en 10 ans : Dominique Strauss-Kahn, Christian Sautter, Laurent Fabius, Francis Mer, Nicolas Sarkozy, Hervé Gaymard, Thierry Breton et Jean-Louis Borloo.
Ce dernier a largement battu le record détenu auparavant par Hervé Gaymard qui avait quitté ses fonctions dans des circonstances amusantes au bout de presque trois mois.

Il y a quelques temps, Maurice Couve de Murville avait tenu 6 semaines, ce qui ne nous rajeunit pas. Alain Madelin avait tenu trois mois, Christian Sautter avec ses 5 mois va passer pour expérimenté. Pas tant que Valéry Giscard d’Estaing qui a tenu une fois 4 ans et une fois cinq.

Avec Nicolas Sarkozy et François Fillon, nous en sommes à deux records battus. Le basculement de l’opinion entre deux tours de l’élection était amusant tout ça à cause d’une sombre histoire de TVA sociale. Là, le remplacement du Ministre des Finances au bout d’un mois est une première.

Ca nous garantit l’incohérence des politiques économiques.

Je suis tombé sur cette liste en recherchant ce que voulait dire « Ministre d’Etat » par rapport à « Ministre Normal ». En fait, Ministre d’Etat est un titre pour faire plaisir à celui qui l’a. Les seuls pouvoirs spéciaux sont de s’asseoir à côté du chef et de convoquer des comités interministériels. Pour un ministère avec tout dedans, c’est bien le moins !

4 commentaires:

  1. Le plus drôle de tous fut Francis Mer, nommé par Chirac au titre de l'ouverture (si ma mémoire est bonne) et qui explosa en vol dès les premiers temps ! :-)

    Mais n'est-ce pas inquiétant que Bercy soit aussi ingouvernable ? N'y-a-t-il pas là un déni de démocratie ?
    :-)

    RépondreSupprimer
  2. Fil,

    Je ne suis pas aussi négatif que toi. Les ministres des finances sont tombés pour des conneries (regarde les tous, à la limite, Sarko aurait mieux fait de reprendre Thierry Breton qui commençait à avoir une envergure politique).

    Ce n'est pas Bercy qui est ingouvernable, c'est le hasard qui fait qu'aucun Ministre des Finance ne puisse tenir... Et que Chirac ait imposé deux ministres (Mer et Breton) non politiques.

    C'est complètement con.

    RépondreSupprimer
  3. Nicolas : je ne sais pas et je ne suis pas si sûr.
    Avant le deuxième tour, il était déjà question que Borloo était mal perçu à Bercy.
    Je prenais cette phrase telle que pour dire qu'un ministère qui en vient à choisir le ou la ministre qui lui convient, ça pose un problème !

    Faire revenir Breton, tu es fou ? :-))

    RépondreSupprimer
  4. Il vaut parfois mieux un gestionnaire compétent qu'un couple de purs libéraux...

    N.B. : Mais Breton n'était pas un politicien, ce que je lui ai souvent reproché.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.