19 juin 2007

Remaniement comme il respire

Le Parisien est formel ce matin : c’est Jean-Louis Borloo qui remplacera Alain Juppé au super Ministère de l’environnement. Ce n’est pas exactement ce que j’ai lu sur internet ce matin ou que j’ai entendu à la radio, mais Le Parisien le dit.

Moi, ça me paraît complètement con. JLB est arrivé il y a un mois aux finances. Je veux bien qu’on nous parle de rupture mais un peu de continuité de nuit pas. Là, ça fait carrément bricolage. Il n’a pas duré longtemps, l’état de grâce ! Il paraîtrait que les milieux financiers ne voulaient plus de JLB aux Finances. Ca commence bien.

Je propose que François Fillon réunisse les patrons du CAC40 et leur fasse élire le prochain Ministre des Finances. Ca ira plus vite !

S’agit-il seulement de remplacer Alain Juppé ? Heu…

Le Ministère avait été taillé à sa mesure. Juppé, c’est un joli CV qu’il a : ancien Ministre des Affaires Etrangères, ancien Premier Ministre, Maire de Bordeaux, ancien adjoint aux Finances de Paris, ancien patron du RPR, ancien dauphin de Jacques Chirac, ancien Ministre délégué au Budget, créateur et ancien Président de l’UMP, ancien Ministre d’Etat, Ministre de l’Ecologie et du Développement et de l’Aménagement Durables, … J’en passe.

Il en faut une pointure pour remplacer celui qui était sensé démontrer que Nicolas Sarkozy voulait respecter réellement le Pacte Machin de Nicolas Hulot !

Terminé. Un mois après la création : fini. Out.

La question qu’on se pose, c’est pourquoi Nicolas Sarkozy et François Fillon l’ont envoyé au casse-pipe à Bordeaux dans une circonscription où Ségolène Royal était arrivée en tête. Je comprends bien pourquoi il démissionne, pas pourquoi il s’est présenté. Est-ce que Rachida Dati s’est présentée, elle ?

Tout ça me paraît louche…

11 commentaires:

  1. Malheureusement, je crois que Juppé s'est envoyé tout seul au casse-pipe : Bordeaux, c'est sa ville,sa chose, il l'a repris avec le plus grand mépris pour les électeurs, et la circonscription autour, c'est pareil, encore un que le pouvoir rend aveugle ; une petite cure supplémentaire de désert (au Canada ou ailleurs) le dégrisera bien comme il faut.

    RépondreSupprimer
  2. En discutant avec des gens plutôt bien intentionnes à l'égard de Sarko, ils m'ont dit, en gros "jusque là ça va, on reste indulgent." C'est encore l'état de grâce... toutes les erreurs sont tolérées...

    RépondreSupprimer
  3. Zab,

    Pourtant, avec son exil, il m'était devenu sympathique. Ca n'a pas duré.

    Eric,

    Ne nous laissons pas endormir...

    RépondreSupprimer
  4. A moi il n'était pas devenu sympathique le juppé.
    C'est bizarre car on entend presque dire que Borloo est sanctionné en reprenant le poste Juppé...

    RépondreSupprimer
  5. Il nous reste trois minutes avant l'annonce du gouvernement.

    RépondreSupprimer
  6. Pas sur internet (juste Borloo et Lagarde)... On verra ça après manger... Il y a des priorités...

    RépondreSupprimer
  7. On pourrait se cotiser (avec la franchise sur les soins) pour lui faire faire un beau sourire,non?

    RépondreSupprimer
  8. C'est une idée à creuser... le trou de la sécu.

    RépondreSupprimer
  9. Et pour De Villepin, alors ? Non ?
    :-)

    Avec Juppé, c'est encore la Chiraquie qui fout le camp mais ce que Zab dit est juste : c'est Juppé lui-même qui s'est laissé grisé par le retour en politique !
    :-)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.