27 juin 2008

Des nouvelles de Louis

Si j'ai bien compris (ce qui n'est pas sûr), le Maire ne s'est pas pointé à l'audience qui est donc reportée une première fois à septembre et, probablement, une deuxième fois à décembre.

10 commentaires:

  1. Ouais, classique. Ils ont juste porté plainte pour mettre une date sur le début de la procédure (c'est du au délai de 3 mois en matière de diffamation par voie de presse, je suppose)

    En tout cas, bon courage à Louis. J'espère que ces anciens colistiers ne le laissent pas seul.

    RépondreSupprimer
  2. maintenant que l'affaire a été présentée à la justice, tu peux nous mettre le lien vers l'article incriminé ?

    RépondreSupprimer
  3. J'espère aussi... mais les connaissant, je crois qu'ils sont avec lui !

    RépondreSupprimer
  4. A part ça, je ne crois pas, les trois mois sont passés.

    RépondreSupprimer
  5. Lâches !
    Quel respect envers la justice et celui qui est attaqué !

    RépondreSupprimer
  6. Gaël,

    Non. Le billet n'est plus en ligne.

    RépondreSupprimer
  7. @ Nicolas : comme le Maire a saisit directement la justice, il doit donner une consignation qui est fixée par le juge. Elle a été fixée hier et la date de l'audience au 23 Septembre prochain.. qui sera de nouveau reportée en décembre afin que je sois présent à l'audience... ben voui année Erasmus en Finlande oblige !

    @ Gaël : le post n'est bien sûr plus disponible et l'affaire n'a pas encore réellement été présentée à la justice bien que théoriquement oui... Disons que tant que le jugement n'est pas passé, il n'est pas préférable de publier de nouveau l'article dans son intégralité !

    RépondreSupprimer
  8. Un procès en décembre, quel cadeau de noël.

    Bon courage.

    RépondreSupprimer
  9. Procès en décembre, pâques au balcon !
    :-]

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...