11 juin 2008

Laissez nous rigoler avec les blogs

Il y a des jours où les histoires de blogs vous mettent dans une mauvaise humeur incroyable. L’histoire de Balmeyer d’hier fait partie des événements qui me mettent en colère au point où j’ai passé mon humeur auprès de mes copains des left_blogs, hier, qui, eux, étaient de bonne humeur suite à un entretien avec Ségolène Royal. Je leur présente mes excuses ainsi qu’à toi, fidèle lecteur (ou troll), pour une autre raison : je vais encore parler des blogs.

En fait, mon agacement avait commencé la semaine dernière avec la fermeture du blog de Fanette, victime d’agressions constantes de la part d’andouilles inconstantes.

Hier, c’était
Quicoucol qui s’approchait de la rupture, victime de l’attaque sournoise de deux mégères blogosphériques.

Qu’est-ce donc, ce Quicoulol ? C’est l’annexe de Balmeyer il racontait des bêtises pour rigoler avec les copains. Qui est Balmeyer, me direz-vous ? C’est un copain de blog (et parfois de bistro) qui tient un blog habilement catégorisé en « littéraire ». Ce gars écrit de très jolis textes et nous en fait profiter sur son blog. Comme il aime bien rigoler, pour ne pas polluer son blog littéraire, il a créé un deuxième blog, Quicoulol, pour rigoler.

C’est un peu comme moi. J’ai un blog politique. Pour ne pas le polluer, j’ai un deuxième blog où je raconte des bêtises. Ainsi, les lecteurs qui viennent sur PMA chercher de nouvelles singeries gouvernementales ne doivent pas se taper le récit des cuites du Vieux Jacques, narrées sur l’autre blog. A noter que contrairement à Balmeyer, l’autre blog existait avant PMA qui est devenu ensuite le principal… J’avais créé PMA pour ne pas déranger mes lecteurs venues chercher le récit des cuites du Vieux avec mes attaques antisankoziennes !

C’est un peu comme Marc Vasseur. Il a un blog politique où il mène un « combat » pour que le PS se mette en ordre de bataille pour gagner. Il a ouvert un deuxième blog pour déconner avec les potes. C’est un peu comme Gaël. Il a un blog politicomusical… et s’est créé une annexe. Trub pareil. Antoine aussi depuis peu. Tiens ! La petite dame est l’annexe de conneries d’une autre copine blogueuse. Homer s’est créé récemment un blog politique. Maxime lui a créé un deuxième blog plus personnel.

On a tous la même raison. On ne veut pas perturber le blog principal. Tiens ! J’imagine « Stupeur et tremblements », le blog de Trub, brave élue Lyonnaise, avec les délires qu’on se tape sur l’annexe !

Un de ces délires sur ces blogs consistait à faire une espèce de buzz pour multiplier nos visiteurs avides de photos de starlettes dénudées. Nous mettions le mot « nu » dans à peu près tous les titres. Jessica Alba a fait ma gloire… mais je ne sais absolument pas de qui il s’agit.

En fait, on jouait avec Google… mais ça avait des répercussions dans Wikio où nous sommes correctement référencés. Ainsi, nous avons progressivement cessé nos âneries. Outre le fait que les plaisanteries les meilleures sont souvent les plus courtes, nous « polluions » Wikio, principal outil Français de promotion des blogs, promotion que nous utilisons pour nos blogs principaux.

Néanmoins, on a continué à utiliser le mot nu dans quelques titres, plus pour se faire des clins d’œil réciproques dans nos blogs, juste entre potes, que pour attirer du monde. Je pense que je vais titrer le présent billet « Laissez nous rigoler dans nos blogs »… sur un autre blog, j’aurais pu l’appeler « Laissez nous rigoler nus dans nos blogs ».

Le mot « nu » s’adressait à Trub, la p’tite dame, Bal, Marc, Gaël, … Juste pour rigoler entre copains.

Qu’est-il arrivé à Quicoulol ? Rien. Il a juste associé ce mot à « enfants ». Le drame est arrivé. De tristes pédophiles sont tombés sur son blog. Pédophiles ? Je n’en sais rien mais des types qui cherchent des mômes en petite tenue dans un moteur de recherche ne sont a priori par sains. Wikio en a repérés quelques uns et a contacté Balmeyer qui a immédiatement changé le titre de son billet. Le cas inverse, Wikio aurait pu être accusé d’être un vecteur de diffusion de pédophilie et se devait donc de « déréférencer » Quicoulol.

Jusque là, rien de plus « normal ».

Hier, deux furies ont fait des billets pour tomber sur la gueule de Balmeyer en l’accusant de jouer avec la pédophilie. Vous trouverez un ces blogs avec cette requête google. Il arrive en premier. Ce qui prouve que la taulière ferait mieux de fermer sa gueule.

Les deux taulières étaient plus ou moins des « copains de blogs » de Balmeyer et de son épouse. Leur comportement est proprement lamentable. Enfoncer les copains pour s’attirer des visiteurs et dénonçant des copains qui s’amusent en recherchant des visiteurs. Bravo.

Une dénonce : « Un certain nombre de blogueurs avaient trouvé amusant de créer un blog un peu fictif, juste pour s’amuser avec les liens, les tags, les titres de billets, peu importait le contenu, l’objectif était clair, monter dans le fameux classement Wikio et en même temps jouer avec le système ».

Je vais répondre sur trois points.

Ca ne sont pas des blogs fictifs, mais des vrais blogs ou l’on rigole, on s’amuse, on se divertit… L’essence même des blogs ! Qu’est-ce qu’elle croit avec son misérable blog ? Mener une lutte… Avec un « objectif clair » ?

« Peu importait le contenu ». Soit elle ne sait pas lire soit elle pense que les blogs doivent être sérieux, forcément politiques, …

Monter dans le classement Wikio ? Ah. J’ai compris. Encore une jalouse.

Monter dans le classement ? Croit-elle que c’est aussi facile que ça, qu’il suffit de se lier réciproquement entre 4 ou 5 potes ? Rendons-lui justice. Vu comment elle traite ses potes, elle n’en a plus assez pour jouer à ce jeu.

Elle a juste oublié un détail : il faut que les blogs aient un contenu intéressant. C’est comme ça qu’ils sont classés. On peut toujours disserter sur mot « intéressant ». Quicoulol me faisait rire. C’est pour ça qu’il était intéressant. Largement plus qu’une accusation de pédophilie sur la base d’un titre douteux supprimé.

Rendez nous le ! Laissez nous rigoler.

86 commentaires:

  1. Si elles savaient que tu écris nu tous les matins entre FranceInfo nue et une tasse de café nue !

    Les ménagères de moins de cinquante ans deviennent un peu sèches côté humour en vieillissant, c'est fort dommage !

    :-)

    RépondreSupprimer
  2. @Monsieur Poireau
    Pour lutter contre la sécheresse, une seule solution : un lubrifiant nu à base d'eau nue. ;-)

    @Nicolas
    En ce qui me concerne, tu et vous tous pouvez continuer à rigoler, vu que j'en profite tous les jours.

    RépondreSupprimer
  3. Excellent billet qui explique bien deux trois trucs... Merci Nicolas !

    RépondreSupprimer
  4. Bon j'ai essayé d'aller argumenter mais rien à faire... ces nanas me font penser aux dames des ligues de vertu américaines du siècle dernier... il y a un vrai problème, la pédophilie, mais elles se trompent de cible... (mon blog toute nue n'existe plus mais je ne regrette pas les crises de rigolade, loin de là, le rire c'est bon pour la santé)

    RépondreSupprimer
  5. Zut c'est moi l'anonyme :-)

    RépondreSupprimer
  6. Je suis sidéré par cette histoire. Et encore plus par l'une des deux personnes dont elle émane, que j'aime bien et que j'aurais crue incapable de ce genre de bouffée délirante et haineuse. Je suis allé dire ce que j'en pensais sur les deux blogs concernés, mais évidemment ça ne sert à rien.

    Au passage - parce qu'il faut bien tirer du positif de toute chose - on peut en profiter pour méditer sur la stupidité du proverbe : "il n'y a pas de fumée sans feu", qui a déjà servi, il y a peu, dans une autre polémique.

    Grâce à Quicoulol, chacun peut constater désormais qu'il y a souvent, au contraire, de la fumée (et de la plus nauséabonde) sans feu.

    RépondreSupprimer
  7. @Trub,

    Ca ne sert à rien d'argumenter avec ces gens-là. au mieux, on peut les troller grave si on a envie de se faire plaisir, mais ça n'ira pas plus loin.
    Des fois je regrette de ne pas être un méchant hacker "dark side of the force" pour aller leur flinguer leur article de merde.

    RépondreSupprimer
  8. content d'être arrivé là. Je repasserai.

    RépondreSupprimer
  9. Poireau,

    Faudrait pas vieillir...

    Didier B,

    L'eau, il faut la boire ?
    Continuons à rigoler !

    Zoridae,

    De rien ! Je suis assez souvent visé par ces bêtises...

    Trub,

    Elles se trompent largement de siècle... et pédalent à l'envers de la lutte qu'elles veulent mener.

    Didier,

    Pareil. J'allais souvent lire la ménagère... La fumée est très nauséabonde.

    Ant,

    Il ne faut pas argumenter avec elles, il faut juste les incendier...

    RépondreSupprimer
  10. Avant de lire les commentaires, Nicolas, je précise :

    - Je n’ai pas modifié ce billet, je l’ai supprimé le 26 mai, car Wikio me signalait un titre ambigu. Je pensais qu’il s’agissait d’inconnus qui s’étaient plaint, sans me connaitre. J’ai été assez deg que ce type de soupçon puisse me peser dessus, j’ai supprimé net, évidemment, même s’il n’y avait rien de tendancieux, à part une photo de Lénine (il faut aimer Lénine).

    - L’article est resté dans Cozop, car cet annuaire fait une copie, et il faut aller là bas si on veut supprimer des trucs. Je l’ai oublié. Je ne l’ai supprimé qu'hier.

    - On m’accuse alors d’avoir, suite à la plainte de Wikio, republié mon article, modifié ou non, dans Cozop, histoire d’attirer des visiteurs malades pour les classements. J’ai expliqué qu’il n’y avait pas de re-publication, mais une volonté d’éviter tout malentendu. Je n’ai pas campé sur une position de martyr, j’ai répondu : « désolé, l’association peut être mal vu, je préfère supprimer au cas où ».

    - Wikio a été visiblement alerté par ces deux blogs qui attaquent et qui me lisaient régulièrement depuis des mois... Ces personnes auraient pu me contacter directement, même pour me pourrir de malédictions, d’autant qu’on n’était pas du tout en mauvais termes, enfin, m’a-t-il semblé.

    RépondreSupprimer
  11. Et moi qui dessine des conneries dans mon blog politique, je devrais aussi scinder les choses ?
    Et quand je parle des BD que j'écris un troisième blog ?
    Ben tant pis, je mets tout dans le même au risque de passer pour un abruti pas sérieux. ce que je suis sans doute au final...

    RépondreSupprimer
  12. Ce qu'il y a, c'est que parler de ça leur augmente les visites, un petit scandale dont elles tirent parti. C'est nul.

    RépondreSupprimer
  13. Homer, le pire est que j'aurais pu ne pas en parler, je n'étais pas nommé. Mais j'ai bien compris le message, et je me suis ce délire insultant en pleine face, de la part de ceux qui dénonce l'agressivité sur le web, c'est amusant.

    En un an, j'ai eu peut-être deux fois ce genre d'histoire ? A chaque fois, j'ai laissé pisser. L'apaisement. Visiblement, ça ne marche pas ! Quand tu as un souci, tu nommes, tu expliques, tu accuses, tu apportes des éléments. A la limite, tu n'es pas journaliste, certes, tu prends deux secondes pour consulter l'heureux destinataire, histoire de vérifier si tes tirs de mortiers ne sont pas à côté de la plaque.

    Là, l'esprit perpétuellement allusif, sur des "blogs" jamais nommés, c'est épuisant. De toute façon, ça filtre quand même. "mais quel est donc cet ignoble blog qui a de telle pratique ??? - rah, je ne peux point te le dire, pour le protéger - quoi le père d'un enfant en plus"...

    RépondreSupprimer
  14. Bien sûr qu'elles doivent dire nommément à qui le demande de qui il s'agit.. D'ailleurs il faudrait trouver un nom pour les attaques soit disant anonymes par blog... J'ai pensé à les orcs pour les acteurs de ce jeu stupide mais se faire orquer ou le orcage, je ne sais pas si ça va, c'est un peu disgracieux...

    RépondreSupprimer
  15. Balmeyer,

    Quels que soient les détails pratiques qui ont abouti à ça, deux problèmes sont ouverts :

    1. C'est quoi l'amitié entre blogueurs si on peut se foutre sur la gueule comme ça ?

    2. Ou va la liberté d'expression... A la limite, on ne peut plus faire un billet sur la pédophilie sans passer pour un pédophile !

    Dominik,

    Non tes dessins sont très bien sur ton blog (si j'étais toi, je les mettrais direcement dans le billet pour différentes raison, notamment pour éviter d'avoir deux fois le même sujet de la même personne chez Cozop !).

    Pour ce qui concerne tes billets sur les BD, je ne les lis pas. Mais peut-être que des fans de BD qui viendraient sur ton blog seraient-ils dégoutés par cette confusion avec la politique.

    Mais c'est moins génant pour ton blog que pour d'autres. D'une part, c'est un peu sa marque de fabrique. D'autre part tu es très régulier, contrairement à nous autres. Chaque jour, un billet, un dessin, chaque week end, de la BD.

    Homer,

    C'est pour ça que j'ai fait ce billet ! Tu as vu le nombre de commentaires !

    ;-)

    Balmeyer,

    Tu as bien fait d'en parler, Zoridae a bien fait d'en parler, j'ai bien fais d'en parler... et tous ceux qui en parleront auront bien fait.

    C'est le sens de mon billet et de ma réponse ci-dessous... Elles veulent nous empêcher de parler par pure connerie ou méchanceté, c'est une restriction des droits, un mauvais pas franchi... Avec des andouilles comme ça, un jour, on se fera viré, non seulement par Wikio, Cozop et autres mais aussi directement par notre FAI dès qu'on aura les mots "enfants" et "nus" dans un billet !

    Zoridae,

    Notre cercle est très restreint... Il n'y a pas besoin de chercher loin...

    RépondreSupprimer
  16. Alors là, j'en tombe sur le c..
    Balmeyer peut être loufoque, écrivain enèrbe ou imberbe, l'avenir le dira ou non, mais pédophile?
    Pédestre quand il a bu un coup, sans doute, mais boit-il?
    Les enfants, surement il les aime mais comme nous tous qui aimons nos lascards.
    Mais de là à être pédophile, elle est où la pétition que je signe pour la défense des kikoulol.
    Même si certain articles ont été loin de m'inspirer, gardons le pouvoir de rires, sinon ..
    c'est foutu !!

    RépondreSupprimer
  17. Je suis le seul a n'avoir pas d'annexes ?

    RépondreSupprimer
  18. Balmeyer tu es victime de blogs "bien sous tous rapports", de "gens honnêtes qui respectent la vie des autres", bref de fouilles merdes qui agissent sur le net et font leur propre loi.Et ce n'est pas fini.

    RépondreSupprimer
  19. PUIs tiens, je relaye dans ma 2 eme revue de presse! c'est trop nul!

    RépondreSupprimer
  20. C'est intéressant l'un des 2 blogs en question (le flic ...) a re-pondu un réquisitoire. La déconne sur les blogs en prend un coup :(
    Allez bon courage Balmeyer

    RépondreSupprimer
  21. J'ai lu Zoridae et cela confirme ce que je pensais des classements et surtout du fameux Festival de Romans : un marigot puant où grouillent des vanités insatisfaites.
    Aucune chance que je m'y réinscrive un jour.

    J'ai dit ce que je pensais à l'une des deux nanas, l'autre a fermé les commentaires : le puritanisme quaker qui les caractérise me laisse pantoise.
    On n'a plus le droit d'écrire "enfant" et "nu" dans une même phrase ? ce sont ceux qui y voient le mal qui sont répugnants : leur esprit doit être mal tourné, comme nos ancêtres qui ne se lavaient pas de peur d'avoir à toucher du doigt leurs parties génitales. L'obscurantisme a encore de beaux jours devant lui, hélas.

    RépondreSupprimer
  22. Séville,

    J'ai vu ça ! Grotesque.

    Ellie,

    Je vais te piquer ton commentaire mon billet de ce soir sur PLR. Je peux ?

    RépondreSupprimer
  23. Exactement tout pareil qu'Ellie.

    Et ce qui dégoute le plus, c'est qu'il n'y a pas une (un ?) des deux pour avoir échangé là dessus avec Balmeyer.
    Des pratiques de corbeaux, quoi, coaaaa.

    RépondreSupprimer
  24. Il faut avouer que le titre était très maladroit... Mais que soupçonner balmeyer de vouloir monter dans les classements est un peu ridicule.
    J'ajoute que voulant contrer les billets de ces deux demoisellles, tu amplifies le phénomène car moi, par exemple, je n'étais pas du tout au courant de cette polémique à deux balles.

    C'ets toujours le problème...

    RépondreSupprimer
  25. Audine,

    Corbeau est le mot qui va bien !

    Le Chafouin,

    Oui, c'est un problème et c'est pour ça que je n'ai fait mon billet que ce matin. Fallait-il que j'en parle sur PMA où que je me contente de manifester un soutien sur une annexe quelconque.

    Le titre n'était pas malheureux. Ou alors tu voudrais mettre Francis Cabrel en prison quand il chante sur les enfants nus ?

    RépondreSupprimer
  26. Il s'en passe des choses !

    Je trouve tout cela très intéressant, mais surtout à propos de la responsabilité que l'on a dès lors qu'on se met en public (en ligne).

    Il y a une caisse de résonance que l'on ne perçoit pas nécessairement. Même ce commentaire, ici, de ma part, peut sembler décalé, parce que je ne fais qu'exprimer tout haut une réaction ou une idée que j'aurais aussi bien pu garder en mon for intérieur.

    Mais dès lors que je la publie, elle ne m'appartient plus, et je ne sais a priori pas ce qu'elle peut devenir, amplifiée par tous les filtres de lecture et de répercussion qui seront mis en oeuvre.

    Bonne continuation à tous !

    RépondreSupprimer
  27. C'est en effet du délire mais on commence à lentement approcher le terrain de la diffamation cela dit...

    C'est bien plus grave que l'engueulade que Didier et moi avons pu avoir par exemple.

    Bien plus grave et terrible. Et ça vient également de la part d'une flic qui franchit allègrement certaines limites.

    Je ne sais pas quel est le but caché mais il y en a un !

    RépondreSupprimer
  28. Otir,

    Je vais te dénoncer à la police... Le danger est de ne plus savoir ce qu'on a le droit de dire... mais le pire est peut-être de se permettre de juger de la légalité de ce que peuvent dire les autres.

    Dorham,

    Oui, c'est bien plus grave, ça dépasse le stade de l'engueulade (et toi et Didier n'aviez été amis que par les blogs, pas dans la vraie vie).

    Un but caché, peut-être ? J'en sais rien, c'est peut-être juste un rôle.

    RépondreSupprimer
  29. Ellie : le problème est que ceci intervient dans un contexte ou le mot clef pour Google est primordial. Je le reconnais, il y peut y avoir ambigüité, doute, soupçon, mais je n’ai pas campé sur mes positions ni crié à la censure, ou la liberté nue, quand wikio m’a contacté. J’ai supprimé directement (mais pas sur Cozop, arg).

    Le chafouin : oui la maladresse est réelle. Avant tout ce foin démarré hier, je me suis posé ce jour là des questions sur l’opportunité de continuer un tel blog, sur ma responsabilité, sur le blogage en dilettante, si ce genre de truc pouvait m’échapper en deux minutes, après des centaines de billets sur deux blogs. Je pensais que c’était un bon avertissement, mais bon.

    Sinon, pour l’opportunité d’en parler, je me suis posé la question aussi, mais le truc allait pourrir, et pourrir, au moins deux ou trois points sont plus clairs maintenant. Et puis je me suis fait suer à avoir un comportement de « modérateur » depuis un an, et éviter tous ces travers de « guerres de blog » où l’on s’écharpe derrière un pseudo. Quand tu vois le résultat !

    RépondreSupprimer
  30. Je me suis aussi posé la question : à qui profite le crime ?

    RépondreSupprimer
  31. @Balmeyer

    Perso je ne te juge rai pas là dessus car je crois que les erreurs sont très rapides...

    Ce peut juste être une bonne occasion de s'interroger sur notre responsabilité de blogueurs : il faut faire gaffe à tout.

    @Dorham

    But caché? La théorie du complot, faut pas pousser non plus...

    RépondreSupprimer
  32. Bravo à PMA qui dit ce qu'il y a dire !

    J'ai vu sur Cozop que Denis Robert "jettait l'éponge".

    C'est pas une bonne nouvelle pour la liberté de l'information.

    RépondreSupprimer
  33. Tu aurais dû rajouter à ton titre "vieilles connes nues", on t'aurait accusé de gérontophilie.

    RépondreSupprimer
  34. Le but caché ne l'est pas vraiment : je le répète, cette attaque est personnelle.

    Elles ne s'en sont pas pris à un blogueur au pif elles ont choisi de massacrer un blogueur qu'elles avaient rencontré, complimenté, avec qui elles avaient échangé des mails et quelques coups de téléphone. Les contacts ont cessé juste après Romans (après une période de froid glaciaire)... Il s'est passé quelque chose que nous ignorons entre temps.

    Peut-être tout bêtement que nos scores sur Wikio les ont énervés...

    Cette attaque est haineuse et vise à détruire.

    RépondreSupprimer
  35. Balmeyer,

    Précise aussi que c'est avec Google qu'on joue. Pas avec Wikio en tant que moteur de recherche. Google est un bouzin mondial incontrolable.

    Par ailleurs, il n'y a pas de maladresse, bordel. Arrête de culpabiliser. Ca pouvait poser un problème juridique, tu as viré le billet quand on te l'a signalé, c'est tout.

    Si tu t'imagines maintenant qu'il y a un problème moral à "associer les deux mots dans titre", le monde est mal barré...

    Ant,

    Tu fais une enquête policière... Donc la réponse est dans la question. Ou la réponse. Choisis...

    Le Chafouin,

    Tu as raison, les erreurs sont rapides. En l'occurrence, on écrit des trucs en pensant au corp du texte pour faire rigoler les copains et on fait une gaffe dans le titre...

    Sur le but caché (il n'y a pas de théorie du complot), il n'est pas inutile de se poser la question...

    Tiens ! LomIG parle de moi aujourd'hui... Dois-je oublier de m'interroger sur le pourquoi ? C'est peut-être le seul plaisir de s'attaquer gratuitement à un gauchiste ou trouver un sujet de billet pour faire plaisir à ses lecteurs habituels. Ou me pousser à intervenir pour forcer le débat car il connait mon côté soupe au lait. Ou me pousser à parler de lui dans un de mes blogs histoire de faire monter son classement.

    Je ne sais pas si une attaque peut être gratuite.

    RépondreSupprimer
  36. comme quoi la vie virtuelle se rapproche de la vie "internet" : des gens qui se connaissent et boum incompréhension, lâchage!
    c'est bête et méchant! mais pas de quoi en faire plus!!!!

    allez bon soleil à vous tous!

    olive

    RépondreSupprimer
  37. "Peut-être tout bêtement que nos scores sur Wikio les ont énervés...", non Zo, je ne pense pas. Je crois que ça n'a aucun rapport.

    Je me demande d'ailleurs où est le rapport, je ne comprends pas le sens de cet "échauffement anti-wikio" sur le web.

    Très peu de gens sont persuadés que Wikio est une bible indispensable, ou un indicateur sur la valeur des blogs, une fin en soi. Des gens comme ça, j'en ai croisé, c'est très rare. Ce ne sont pas celles qui m'attaquent, ni moi, ni toi, ni Nicolas.

    Ce qui est dingue est que pas grand monde "croit" au classement wikio, mais que ça suscite des polémiques incroyables tous les mois.

    A tel point que depuis deux ou trois mois j'ai supprimé toute référence à Wikio sur mon blog principal, pour éviter d'avoir sans cesse à défendre une position "faire la part de choses" justement. Autant être premier degré : je ne blogue pas pour afficher un classement, je coupe tout. Raté. C'est vrai je ne l'ai pas fait pour "Quicoulol".

    Mais bon, du coup, je m'engage ici à faire tous les mois un billet sur l'évolution de mon classement Wikio. Festivité en cas de montée, deuil national en tant que baisse, chocolats suisses si je stagne.

    RépondreSupprimer
  38. Zoridae,

    Ca fait grossir.

    Balmeyer,

    Oui. Je ne comprends pas cette charge éternelle antiwikio... même quand je n'étais pas dans le top 10 ou le top 300, ça me faisait bien plaisir de monter et avant de remettre en cause l'intérêt des blogs considérés, je remettais en cause l'intérêt des miens.

    Je comprends tout à fait que des gugusses ne s'amusent pas à lire les aventures du vieux Jacques Bistro mais ce blog est bien plus intéressant qu'un 23525ème blog qui s'étonne des photos de Carla... C'est un peut ce que je dis dans le billet quand je parle de la définition "d'intéressant".

    Aussi, les gens sont "jaloux" car ils trouvent toujours leur blog mieux que les autres... sans réfléchir à leurs blogs...

    Zori et toi, comme Dorham, faites des "billets chiadés", bien écrits et tout ça, il est juste que vous soyez repérés par d'autres blogueurs et soyez cités. Quicoulol pareil : il avait l'intérêt d'être drôle.

    Tiens ! Le vivelesblogueurs chez HautetFort ne fait que des billets nuls... Il est juste qu'il ne soit pas classé. Le taulier, que je connais bien..., n'a pas honte de ce non classement.

    Donc vous n'avez pas à rougir de vos classements !

    RépondreSupprimer
  39. Je précise un détail : dans les blogs que je cite régulièrement, en existe-t-il un seul qui ne le mérite pas ?

    (à part ceux de gens proches, comme la petite dame, franssoit ou tonnegrande qui ne publient presque jamais et qui ne revendiquent aucun classement).

    RépondreSupprimer
  40. Mais elles n'ont rien d'autres à faire dans la vie ces chercheuses de poux ?

    RépondreSupprimer
  41. Une bande de clowns qui se plaint de la mauvaise foi des autres.

    Signé,
    Le troll aux deux commentaires.

    RépondreSupprimer
  42. Chafouin,

    tu crois que j'y vais un peu fort. Voilà deux blogueuses qui ne préviennent pas l'intéressé de ce qu'elles pensent, qui le gardent jalousement pour elles, attendent patiemment deux semaines et publient simultanément deux billets...

    ça ne te semble pas préparé ? ça ne te semble pas être une attaque directe, préparée, frontale ? Et sans lien en plus pour noyer le poisson.

    Alors, oui, il y a bien un élément qui diffère de celui qui est énoncé, un élément qui n'est pas dit : une rancune, un ressentiment.

    Sans quoi, il n'y aurait pas tant de préparation... On croirait deux agents de la Stasi...

    RépondreSupprimer
  43. Bon. Je viens de lire tout le monde. Et j'ai plusieurs remarques à faire;

    (Comme disait Coluche : "Partez pas, de toute façon, y a rien d'autre.")

    D'abord (je l'ai dit ailleurs aujourd'hui, mais je ne sais plus où), je ne suis pas d'accord avec le Chafouin : ce titre n'était en rien "maladroit". dire cela revient à admettre que l'on a pu commettre une faute et reconnaître qu'on l'aurait alors commise par bêtise. Il n'en est rien. Le blog "quicoulol" est - chacun peut le constater en y allant - un blog "pipi-caca-prout". On en pense ce que l'on en veut, mais il a été ouvert pour cela et ne prétend à rien d'autre (ou alors, je n'ai rien compris au film).

    Le titre incriminé était du même ordre de "gaminerie" que tous les autres sur ce même blog. Par conséquent, faire, aussi peu que ce soit, acte de contrition, revient à accepter le terrain que l'ennemi a choisi pour vous : il ne le faut pas.

    Un éclat de rire gargantuesque, un rot aviné ou sentant l'ail : voilà qui me semble être la seule réaction raisonnable. Mais je reconnais que, sous le coup de l'attaque, ce n'est pas forcément si facile que cela.

    Je ne crois pas, d'autre part, qu'il faille tomber dans la paranoïa ("À qui profite le crime ?") : il n'y a pas de crime, pas de complot, pas de blogo-protocole des Sages de Sion. Juste une petite querelle de bac à sable (Tu m'as piqué ma pelle ? Je te nique ton seau !) comme il en éclot tous les jours.

    Cette affaire n'est pas "plus grave" que l'escarmouche entre Dorham et moi, elle est très exactement du même ordre, si l'on veut bien creuser un peu. Mais comme je ne tiens pas à ramener cette micro-affaire sur le tapis, je ne développerai pas. En tout cas pas ici.

    Finalement, Balmeyer est au plus près de la vérité lorsqu'il écrit (un peu plus haut : remontez, merde !) : " Je me demande d'ailleurs où est le rapport ". Il n'y a de rapport avec rien. En tout cas, pas avec des gamineries comme Wikio, les classements, etc.

    Néanmoins, je trouve cet épisode fort intéressant, instructif et méritant réflexions. Je veux dire : une réflexion plus élargie, plus approfondie. Se retrouver, d'une seconde à l'autre, dans la peau du "monstre" est une caractéristique de notre époque. Tant que le mlonstre est le voisin, on s'en arrange, et même on se dit qu'«il n'y a pas de fumée sans feu». Mais quand la fumée en vient à vous asphyxier vous, on voit les choses différemment.

    Dans Le Ciel de la Kolyma, ses souvenirs de ses années passées au goulag, en Sibérie (livre somptueux, essentiel), Evguenia Guinzbourg raconte cici : au moment de son arrestation, lorsqu'on le jette dans une cellule où s'entassent déjà vingt ou cinquante autres personnes, arrêtées avant lui, tout Russe a alors le même réflexe : moi, j'ai été arrêté par erreur, mais EUX, il faut bien qu'ils soient là pour quelque chose. (Sinon, le monde lui-même devient, à la lettre IMPENSABLE.)

    Évidemment, au bout de deux ou trois jours, le nouveau prisonnier comprend que tous les autres ont également été arrêtés sans la moindre raison. Et il commence, s'il en a les capacités, à réfléchir sur la folie meurtrière du monde.

    Je vous laisse là-dessus.

    RépondreSupprimer
  44. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  45. Monsieur Goux,
    me permettrez-vous de dire que je vous approuve totalement ?
    Sans me renvoyer aux chiottes ?

    Cette affaire est triste. Et ridicule. Mais surtout, elle me fait peur.

    RépondreSupprimer
  46. Boby : il me semble qu'en effet il y a lieu d'avoir peur, mais je crains qu'il ne soit un peu tard, malheureusement.

    Et je profite de la tribune qui m'est offerte pour vous demander de pardonner les imprécations stupides que j'ai pu proférer à votre endroit dans un passé récent...

    RépondreSupprimer
  47. @ Didier Goux,
    J'ai bien des défauts, mais pas rancunier pour un centime...
    et comme visiblement nous fréquentons les mêmes espaces, nous sommes amenés à virtuellement nous rencontrer... Alors...
    et puis, vous au moins vous ne me faites pas peur !

    RépondreSupprimer
  48. Vous pouvez rien faire contre des pétasses mal baisées !

    RépondreSupprimer
  49. On ne peut rien faire contre des pétasses mal baisées !

    RépondreSupprimer
  50. Dorham,

    L'affaire est préparée mais ne cache pas nécessairement quelque chose.

    Didier,

    L'affaire en question n'est pas identique à celle qui vous a opposé à Dorham. Avec lui, le temps a monté sur les blogs et ça a fini en engueulade. Là, il s'agit d'une attaque directe.

    Pour le reste, on est d'accord !

    Didier et Boby,

    Au moins cette histoire aura permis de vous réconcilier !

    Blc,

    On ne peut même pas les baiser correctement, elles n'en donnent pas envie.

    RépondreSupprimer
  51. Il n'est peut-être pas nécessaire de se laisser entraîner sur le terrain du "baisable / pas baisable", qui ne me semble pas relever le niveau. D'autant que, d'après leurs photos, je trouve, moi, au contraire, que ces deux jeunes femmes... Enfin, bref.

    RépondreSupprimer
  52. Didier,

    A votre avis, qui a publié le commentaire anonyme ?

    RépondreSupprimer
  53. Euh... je ne sais pas... C'est une question piège ?

    RépondreSupprimer
  54. Ce serait les intéressées elles-mêmes ?

    RépondreSupprimer
  55. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  56. Quoi ? C'est encore elle ? J'avais même pas fait le rapprochement. faut dire comme je suis impliqué...

    RépondreSupprimer
  57. Juste un petit mot en passant.... Je n'ai pas lu toute cette "histoire" ??? Je vais le faire...Je voulais juste rassurer monsieur Poireau. Personnellement j'aime l'humour et j'aime rire, et si j'ai toujours mes 20 ans, ils se sont multipliés...par X ...Je ne pense pas que certaines bloggeuses m'apprécient pour cela.. au contraire mais, qui pense quoi ? quelle importance...
    Heureusement d'ailleurs que j'étais assise quand j'ai lu ce petit aperçu...et, si cela me choque, cela ne me surprend pas...
    de la part de certaines !!!!
    et pourtant je suis une femme...
    Jeffanne

    RépondreSupprimer
  58. Tu es excusé... Ca n'est pas toujours facile à suivre...

    RépondreSupprimer
  59. Ah ! oui, bon, je commence à y voir un peu plus clair, moi aussi...

    RépondreSupprimer
  60. Connaissant l'humour de Quicoulol, elles feraient mieux de s'occuper de leurs miches ces merdeuses au lieu de chercher des noises là où il n'y en a pas.Vraiment barges ces nanas !

    RépondreSupprimer
  61. Didier,

    Vous avez de la chance...

    Badc,

    Oui...

    RépondreSupprimer
  62. Jehanne,

    Oui... Un jour, plus rien de surprend. Je n'ai malheureusement plus 20 ans non plus...

    RépondreSupprimer
  63. Ne tombez pas dans le piège des insultes, ça serait bête... surtout que peu de monde connait les termes employé ici...

    Didier Goux, par rapport au "bien penser", il y a plusieurs degré.

    Qu'un inconnu soit offusqué de ce titre, dans le contexte où les mots clefs pour google sont employés systématiquement, ça me parait complètement normal.

    Ça demande que l'auteur s'explique. Je l'ai fait. Dans l'autre blog, où franchement je ne m'intéresse ni à ma "visibilité" ni à "wikio", j'aurais réagi différemment, avec sarcasme. Pour Quicoulol, je crois que je peux au moins pendant deux jours me passer de sarcasme et de second degré, et d'expliquer en toute bonne foi l'origine de cette histoire.

    Je vois que mes justifications n'entament en rien cette "indignation". Franchement, ceux qui "bloguent politique", vous avez déjà fait changer d'avis des personnes ? Et je constate que ce ne sont pas des "inconnues" que se sont indignées.

    Allez lire les billets d'avant, les commentaires, les commentaires des blogs potes. C'est guerre contre Wikio, contre les blogs littéraires, imbus, prétentieux, ampoulés, guerre contre les "chaines de blogs", ces pratiques moutonnières. Allusions voilées, private jokes grinçantes, c'est une obsession. La blogosphère est dépeinte comme un théâtre de minables, avides, jaloux, cupides, idiots. Même mes potes gauchistes respirent moins le classement que ça, c'est dire. Les commentateurs sont même accusés de profiter du "buzz" de cette histoire pour mettre le lien de leur blog...

    Certes il y aurait des tonnes de trucs comiques à écrire sur nos pratiques, des tonnes, moi le premier, Nicolas le second, nos illusions, notre bonne humeur numérique, notre humour bouseux, les autres aussi, mais là, c'est limite "coupons des têtes".

    J'ai essayé de revenir les lire, me disant que c'était un passage, et que nous aussi on pouvait tourner en rond sur des "trucs de blogs" qui paraissent totalement dérisoires. Mais cette hargne, qui rappelle les "totems à abattre" qui soudent les groupes (le petit à lunettes à l'école, Sarkozy pour les gauchistes) était telle que j'ai - même pas laissé tomber - mais repoussé à plus tard mes visites.

    C'est d'autant plus dommage que j'ai lu le bouquin de BD. Il est très bon. Excellent. Avoir côtoyé toute l'ignominie de l'humanité la pousse à trouver pas grand monde de potable, à voir derrière la faiblesse, la maladresse, de chacun une preuve de leur médiocrité.

    J'aurais dû dire que ces pratiques m'énervaient, moi aussi, et que quand on sort un excellent bouquin, qui connait du succès, on peut profiter de cette "hauteur" pour laisser tomber les "avatars du web" si on les trouve méprisables. Mais je ne suis pas donneur de leçon, chacun son trip. Et si je reçois les critiques (oui, j'ai trop employé le mot "comme", j'ai rectifié le tir, oui mes textes ont faibli, tous les soirs, je prie Nobel pour que ça revienne), je n'ai pas vu avec elle le moindre indice du début d'un aveu de la reconnaissance d'une erreur, d'une faiblesse, d'une inexactitude, d'une approximation. Jamais !

    RépondreSupprimer
  64. « Nicolas le second » : je ne sais pas si le taulier va apprécier la formule ni le classement...

    (Smiley ! pas taper !)

    RépondreSupprimer
  65. Pour le reste, oui, il est possible, voire probable que le métier de BD ait cette influence que vous dites sur sa façon d'envisager l'humanité. Et je peux parfaitement le comprendre. Mais comprendre les raisons d'une attitude ne doit pas conduire systématiquement à en excuser les conséquences.

    RépondreSupprimer
  66. Tiens, je viens d'efface mon commentaire de 10h31 par mégarde

    Le revoilà, avec une phrase bien modifiée :


    Didier,

    "Mal baisée" est le terme que j'ai utilisé une fois pour qualifier une des dames sur le blog de copine qui voulait fermer son blog à cause du comportement de la dame.

    C'est un peu son boulot de fliquette de faire fermer des blogs en s'attaquant personnellement aux gens. Tiens, je vais en faire un billet, à l'occasion;

    Toujours est-il que, dans ma bouche, ce terme de "mal baisée" était totalement anonyme. Fanette disait "Je suis obligé de fermer mon blog à cause d'une dame qui...". J'avais dis "laisse tomber, c'est une mal baisée".

    Ca ne s'adressait pas personnellement à la dame vu que JE NE SAVAIS PAS DE QUI IL S'AGISSAIT. Je m'en foutais. C'était une marque de soutien pour Fanette et une insulte à tous les gens qui s'occupaient d'autre chose que de leurs fesses sur les blogs.

    Depuis, la fliquette m'a pris en grippe.

    Un jour, je vais sur un blog (celui de Romain Blachier, élu socialo à Lyon qui fait partie de nos groupes de discussion "left_blogs") et je vois une photo de lui avec une charmante personne.

    Comme le billet parlait de Trublyonne, je croyais qu'il s'agissait d'elle et j'ai sorti la grossièreté d'usage, je ne sais plus laquelle, probablement un truc comme : "elle a l'air bonne, la dame de la photo".

    Et paf ! Pas de bol ! C'était la fliquette... J'ai essayé d'expliquer en commentaire le malentendu, elle n'a rien voulu savoir... et m'en veut toujours d'avoir utilisé le terme "mal baisée".

    Ca confirme juste l'absence totale d'humour. Et de capacité à réfléchir.

    RépondreSupprimer
  67. Balmeyer,

    Je tombe avec plaisir dans le piège des insultes (par exemple, quand je traite mes trolls de connard, c'est plus clair qu'un long discours).

    Pour le reste... Tu te rappelles ton billet sur le vieux nazi et le trollage que tu avais subi ? Tu avais essayé d'argumenter, de te justifier... Je t'avais dit d'arrêter de te justifier. Ca ne sert à rien.

    (cette critique n'a rien de personnel, on est tous pareil, regarde par exemple ma réaction chez Lomig, hier).

    Tu as présenté tes excuses. Ca suffit. Si elles ne le font pas, c'est leur problème pas le tien.

    Et arrête de dire que je suis deuxième, tu vas générer des commentaires idiots de Didier.

    Didier,

    On est d'accord. Un de ces jours, Balmeyer va finir par s'excuser de la connerie des autres.

    RépondreSupprimer
  68. @Balmeyer

    Tu trouveras toujours des gens qui se nourrissent de haine, on apelle ça des "hystériques psychotiques".

    RépondreSupprimer
  69. Nicolas, je viens de les débusquer, mdrr :
    http://cybercopsgirlsdunet.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
  70. Tout ceci étant, c'est sûr, fastidieux à nettoyer ! :)

    RépondreSupprimer
  71. "bloguer..." : je préférerais qu'on en rajoute pas ! Chacun a vidé son sac, ça va mieux, passons à autre chose...

    Là j'ai envie de tourner la page, et de bloguer tranquilou, avec ou sans wikio, avec ou sans lol, avec ou sans "observateurs du web"...

    Même si l'accusation d'avoir sciemment utilisé des mots clefs pédophiles pour grimper au classement reste intacte, on ne va pas moisir là dessus. Je ne vais pas finir comme dans le dessin vu chez "Embruns", où un type reste scotché devant son ordi en disant : "Attends chérie, il y quelqu'un qui a tort sur internet !"

    Je vais publier un dernier billet sur un dernier détail relatif à ça, et après j'aurais tout dit.

    RépondreSupprimer
  72. Badc,

    Andouille.

    Balmeyer,

    Oui... Les meilleurs conflits sont ceux qui cessent.

    RépondreSupprimer
  73. D'un autre côté, le conflit, c'est pas gras...

    RépondreSupprimer
  74. il faut le manger avec des pommes sautées. Et bien, celles-là.

    (j'ai hésité à parler d'endives braisées).

    RépondreSupprimer
  75. @Didier Goux, bien sûr que si que c'est gras!
    N'avez-vous jamais entendu parler des conflits de canard?
    Bon, d'accord, je sors.

    RépondreSupprimer
  76. Maxime,

    On avait tous compris le jeu de mots de Didier...

    RépondreSupprimer
  77. Parlons plutôt d'endives mal braisées, pour rester dans le ton.

    RépondreSupprimer
  78. Je me disais aussi. Je prépare un excellent jeu de mot à propos de pommes bien sautées et d'endives mal braisées et il met 38 minutes à arriver.

    La blogosphère est en baisse. Elle est mal baissée.

    RépondreSupprimer
  79. Eh oui...
    Il y a des nanas comme çà... qui se croient "supérieures" à défaut d'être "égales".
    La complémentarité me suffit amplement...
    Distiller de la haine !!! brrrrr, très peu pour moi.
    C'est sûrement plus que des poux qu'elles cherchent....
    Et que puis-je dire à ceux que l'on attaque... à part courage...
    je trouve dommage d'en arriver là.
    Jeffanne

    RépondreSupprimer
  80. Jeffanne,

    Si ne n'aimais pas les cons, je n'irais pas au bistro... Je continue à bloguer.

    RépondreSupprimer
  81. Tu fais bien de continuer à bloguer Nicolas, il faut toujours se méfier des blondes :
    http://bouillondecultures.blogspot.com/2007/10/les-blondes-la-rescousse-des.html
    de vrais parasites !

    RépondreSupprimer
  82. Dis-moi Nicolas,
    Est-ce un proverbe breton :
    "si je n'aimais pas les cons....
    il y en a de fort drôle non ???
    (rassure-toi, je suis née vers là-bas mais tu ne le repètes pas dis).
    et les brèves de comptoir (pas de quoi pleurer non plus).

    J'adore la tête de Monsieur Poireau
    surtout, surtout, quand il parle des ménagères....

    Bonne journée....
    Jeffanne

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.