16 juin 2008

Encore l'Europe

Vu les commentaires laissés, mon billet sur le non Irlandais à l’Europe n’a visiblement pas été compris par un sympathique mais pugnace Etienne, l’argument final étant la démagogie des « nonistes ».

Le simple fait que le traité ne passe pas ou passe très difficilement devrait suffire à prouver qu’il n’est pas bon. Le fait même qu’il ne soit pas acclamé dans des scènes de liesse n’est pas bon signe…

Rien qu’en France, on a déjà un doute sur le fonctionnement de nos institutions, certains voudraient même faire une sixième république. La constitution est un truc qui doit permettre de définir un cadre de travail. A force de la modifier pour un oui ou pour un non, on a tendance à oublier les choses importantes, notamment le prix de la bière qui ne cesse d’augmenter. Mais en France, on sait à peu près comment ça marche. On a un Président, un Premier Ministre, des Ministres, une Assemblée Nationale et même un Sénat mais plus personne ne sait à quoi il sert.

Pour l’Europe, on ne sait pas. On a des tractations bilatérales obscures et des directives qui nous sont pondues et qui mettent des années à être répercutées dans la loi.

Qu’est-ce que votre traité va changer à ça ?

Par exemple, on sait que très bientôt la France va assurer la Présidence de l’Union. On n’a pas un pourcent des Français qui savent à quoi sert la Présidence de l’Union… et on voudrait qu’on approuve un texte qui modifie les « modalités de Présidence ».

Vous nous dites que ce texte permettra de débloquer certaines situations. On s’en fout ! Vous nous avez suffisamment imposé de textes comme ça. Un de plus de changera rien. Il est temps de passer au concret.

(photo)
Edit 9h25. On devrait toujours faire le tour des blogs AVANT de rédiger ses billets. Le Chafouin illustre assez bien ce billet : le Conseil de l'Europe (au fait ! encore un truc que personne ne connait) se met à lutter contre la fessée. Tant qu'ils n'ont que ça à faire le dimanche...

17 commentaires:

  1. Comme je l'écrivais, si le peuple vote NON ce n'est pas qu'il n'a pas compris, c'est qu'il ne veut pas du machin !
    Par contre, je reste convaincu que les peuples veulent l'Europe, mais pas celle-là !!!
    :-))

    RépondreSupprimer
  2. "si le peuple vote NON ce n'est pas qu'il n'a pas compris, c'est qu'il ne veut pas du machin !"

    Un peu parce qu'il est incompréhensible.

    Bien sur que les peuples veulent l'Europe ! (mais pas tous la même).

    RépondreSupprimer
  3. Attention au mot "fessée", ça fait pédophile!
    Et puis enfin un sujet intéressant.. L'Europe contre la fessée, j'ai lu cet article hier, je crois. L'Europe s'occupe bien de ses enfants, alors, pourquoi tant de grogne ?? Mauvaise tête, va!!

    RépondreSupprimer
  4. Eh bien, moi, je ne suis pas du tout certain que les peuples veuillent de l'Europe...

    RépondreSupprimer
  5. Par contre, ils veulent de la fessée !

    RépondreSupprimer
  6. Christie,

    Je crois qu'ils ont mieux à faire.

    Didier,

    " je ne suis pas du tout certain que les peuples veuillent de l'Europe".

    J'ai précisé : pas tous lâ même !

    RépondreSupprimer
  7. Ah, l'Europe...
    La plupart du temps, les "gens" ne comprennent pas comment ça fonctionne ou ils pensent le savoir et ce qu'ils savent leur déplait.

    Par exemple, la Commission composée de technocrates et administratifs, éloignés des réalités et qui sert de poil à gratter à tous les gouvernements pour justifier qu'ils ne fasse rien.

    Bien sur que les peuples veulent de l'Europe, mais pas celle là et pas celle du traité de Lisbonne (qui est la même qu'avant, du reste).
    Ils veulent d'une Europe qui les respectera en tant qu'individus citoyens d'un pays et qui respectera ce pays, et pas d'un machin sans âme.

    RépondreSupprimer
  8. Pour info, le conseil de l'europe est une organisation internationale (Organisation gouvernementale, du type OCDE etc...) distincte de l'Union européenne.

    Cet organisme, qui compte 47 membres (donc beaucoup plus que l'UE), a édicté la convention européenne des droits de l'homme et de sauvegarde des libertés fondamentales, sur laquelle se base la cour européenne des droits de l'homme.

    Mais c'est sûr que la fessée, ça ne semble pas être la priorité n° 1 dans nos sociétés!!

    RépondreSupprimer
  9. Oui, le conseil de l'Europe ce n'est pas l'Union Européenne.

    Le traité de Lisbonne c'est notamment
    renforcement du parlement européen (des élus du peuple) vis à vis de la commission (les technocrates que vous critiquez).

    C'est aussi une présidence de l'Union qui servent à quelquechose (et pas une présidence tournante de 6 mois).

    Les critiques que vous faites sont justement les mêmes que le traités s'essaie à corriger.

    C'est pour cela que je ne vous comprends pas...

    Et ce n'est pas pour faire repartir le débat sur le traité, juste pour expliquer mon incompréhension qui me semble légitime.

    Je vous invite à lire ceci :
    http://europa.eu/lisbon_treaty/glance/index_fr.htm

    C'est un résumé. Le texte intégral est disponible par le menu de gauche si vous voulez verifier que le résumé n'est pas trompeur.

    RépondreSupprimer
  10. Etienne,

    Avez-vous vu le lien que je mets dans le court billet que j'ai fait après celui-ci ?

    RépondreSupprimer
  11. Oui, et tout comme vous, on dirait qu'il critique le traité parce qu'il n'est pas déjà en place.

    La plupart des problèmes dont il parle sont justement ceux que le traité tente de corriger.

    Je vous propose de lire le texte dont je vous ai donné le lien dans mon précédent commentaire. Le traité est méconnu.

    Et sur l'Europe sociale, je suis socialiste, et bien évidemment, je le souhaite de tout coeur. Peut-être que le référendum d'initiative populaire que le traité propose est une occasion de le mettre sur le devant de la scène.

    RépondreSupprimer
  12. J'ai lu le lien (enfin... le texte au bout). Ca ne reste que de la théorie...

    RépondreSupprimer
  13. Oups ! J'ai répondu rapidement pour cause d'arrivée d'une collègue.

    Mais ce qu'on veut, c'est qu'il faut tout reprendre à la base, pas bidouiller un truc incompréhensible. Les gens ne veulent pas de cette vision de l'Europe.

    Par exemple, le truc du Président. Personne ne saura qui est le président et comment il aura été "nommé". Ca n'en fera qu'un technocrate de plus (comment croyez vous que les gens voient le chef de la CE ?).

    RépondreSupprimer
  14. Le président serait élu par le Conseil européen c'est à dire par les chefs d'Etat et les chefs de gouvernement européens. Ceux-ci sont élus par chaque peuple et en tire leur légitimité.
    Celui resterait en place pendant 2 ans, assez pour se faire connaître.

    On veut vraiment rendre plus compliqué que ça ne l'est, car finalement, une grande partie du texte est compréhensible (en tout cas pas plus que ne l'est la constitution française !)

    RépondreSupprimer
  15. C'est pas à moi qu'il faut l'expliquer...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.