26 juin 2008

Président de l'ORTF

« Une loi organique détermine les emplois ou fonctions, autres que ceux mentionnés au troisième alinéa, pour lesquels, en raison de leur importance pour la garantie des droits et libertés ou la vie économique et sociale de la Nation, le pouvoir de nomination du Président de la République s'exerce après avis public de la réunion des deux commissions permanentes compétentes de chaque assemblée. Le Président de la République ne peut procéder à une nomination lorsque la réunion des commissions permanentes compétentes a émis un avis négatif à la majorité des trois cinquièmes des suffrages exprimés. »

C’est le début du nouvel article 13 de la constitution dans le projet de modification de cette dernière proposé au Sénat récemment.

On pensait donc que Nicolas Sarkozy voulait diminuer le pouvoir de l’exécutif pour ce qui concerne la nomination de gugusse à des postes stratégiques.

Hier, il fait une série d’annonces sur la télévision publique… Il souhaite que l’exécutif nomme lui-même le patron de France Télévision.

Outre que la démarche s’apparente à un retour 40 ans en arrière, une telle contradiction est tout simplement écœurante.

Ils sont où mes trolls de droite qui présentaient la démarche de Nicolas Sarkozy comme étant « moderne » ?

46 commentaires:

  1. Pour répondre à ta dernière question, je n'en sais rien où ils sont ?
    Ton troll de gauche fera-til l'affaire ?
    Oui c'est écoeurant (j'ai fait mon billet là dessus aussi).
    C'est tellement gros qu'on ne peut s'empêcher de dire "non c'est pas possible, il va quand même pas ...".
    Compte tenu de ce qu'il fait, on peu se demander si sa prochaine cible ne sera pas les web en général et les blogs en particulier ...

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Nicolas !

    J'ai l'esprit mal tourné, ce matin (encore plus que d'habitude, je veux dire) : en lisant la dépêche AFP sur "La fin de la publicité sur France Télévisions", la vilaine pensée m'est venue que c'était juste un habillage pour faire passer ce que précisément tu soulignes : la nomination du pape de l'information sur la télé publique par le chef des armées.
    Que ce soit le cas ou non, c'est à gerber... J'espère que parmi tes trolls de droite, il y en a certains que ça remue un peu, tout ça.

    Bises et bonne journée !

    RépondreSupprimer
  3. Elmone,

    Non... Le web n'a aucun poids.

    Flo Py,

    Tu n'as pas l'esprit mal tourné : c'est bien ça...

    RépondreSupprimer
  4. Les 2 modèles de Sarko : Bush et Berlusconi !

    RépondreSupprimer
  5. David75

    Bienvenue en sarkovision
    La télévision du docteur folamour

    RépondreSupprimer
  6. Ah, une Sarkotélé encore plus sarkozyenne que TF1 (qui ne l'est que par intérêt).
    Il en a rêvé, il l'a fait.

    Et dire que certains sénateurs s'inquiète que la réforme des institutions ne respecte pas l'équilibre des pouvoirs. Non, ils sont bien équilibrés : 98% pour l'exécutif et le reste perdu dans la nature.

    RépondreSupprimer
  7. pour le coup je pense que tu te trompes Nicolas... les blogs sont dans la ligne de mire...

    RépondreSupprimer
  8. Marc, je crois que NS veut TOUT contrôler.
    Ce qu'il a ne lui suffit pas ...

    RépondreSupprimer
  9. Dodue,

    Il en fait la synthèse...

    David,

    Sarkofrance Télévision.

    Didier B,

    C'est un équilibre centralisé.

    Marc,

    Je ne sais pas... Les gens qui consultent les blogs sont fortement politisés. En fait, Sarkozy peut nous laisser causer entre nous : les 1000 ou 10000 gugusses qui vont sur les blogs politiques ne sont pas une cible.

    Or, s'il s'attaque à la seule sphère de discussion à peu près libre, il risque de créer beaucoup de buzz...

    Par contre, la manière dont est désignée le chef de la télé, les gens s'en foutent d'autant plus que les membres du CSA sont nommés par l'exécutif ou assimilé.

    Elmone,

    Il contrôle déjà tout...

    RépondreSupprimer
  10. pas d'accord Nicolas et pour ça je te recommande la lecture de la tribune de Louvrier !! c'est édifiant sans parler du reste... les blogs sont perçaus par une majorité de politique comme une menace. (cf c'est à demi mot ce qui est dit dans l'article 19 de la déclaration de principes du PS)

    RépondreSupprimer
  11. Marc,

    J'ai dit "je ne sais pas".

    Par contre, je suis persuadé que la plupart des politiques se trompent à propos des blogs : c'est un excellent outil de communication entre militants mais ça ne sort pas des militants.

    Le seul impact des blogs est peut-être auprès des journalistes qui voyant les conneries qu'on peut dire en arrivent à se lâcher...

    RépondreSupprimer
  12. Ne comptez pas sur moi pour défendre une idée pareille, je vous préviens tout de suite !

    Cela étant, vu la qualité pitoyable des informations à la télévision (on croirait les pages locales de La petite Haute-Normandie libérée), je ne pense pas que ça ait une importance capitale : les téléspectateurs continueront à avaler la même soupe tiédasse, voilà tout.

    RépondreSupprimer
  13. Didier,

    Je ne pensais pas à vous. Je pensais à mes trolls débiles et anonymes.

    Or, vous n'êtes pas anonyme.

    (Smileys d'usage)

    Tous ces fous furieux qui débarquent et qui disent "nananère de toute manière la presse est totalement acquise à la gauche et Sarkozy ne doit son élection qu'à la qualité de son programme".

    Pour le reste, oui, ça ne changera pas la qualité ! Juste le contenu...

    RépondreSupprimer
  14. Bientôt le retour du Ministère de l'information et Alain Peyrrefite pour présenter le JT

    RépondreSupprimer
  15. CSA ou état, c'est du pareil au même, le CSA a toujours été plus ou au moins faux cul et à la botte du gouvernement en place sauf que cela se passait discrètement,dans la deuxième solution au moins on s'est à quoi s'en tenir, de toute façon la TV est devenue médiocre, entre les rediffusions à gogo et la télé réalité, franchement on se demande ou passe la redevance qu'on paye, mais bon c'est une autre histoire!
    perso cela ne m'étonne guère, la démocratie, on s'assoit decus depuis longtemps, ne soyons pas hypocrite, de Mitterand à Sarkozi, la presse est toujours sous influence, c'est humain, rappelons que les journalistes sont censés rester neutre, or on s'est très bien qu'il n'en est rien.
    Il en est de même pour la nomination du PDG des châines.
    Conclusion : ne regardez plus la télévision, sortez, allez au cinéma, au théatre, en concert, lisez, faites l'amour, profitez de la vie et revendez votre téléviseur.
    Bonne journée à tous!

    RépondreSupprimer
  16. Olivier P,

    Oui ! Le ministère de l'information...

    Vertazt,

    Oui ça ne change pas grand chose mais c'est une question de principes : affirmer la volonter de vouloir maitriser l'information.

    RépondreSupprimer
  17. Sommes nous toujours en France?
    De tous temps, il y a eu mainmise sur la presse en général (écrite, visuelle et audiovisuelle)
    tous ont mis leur nez dans pour empêcher certains articles.
    mais l'inquiétant aujourd'hui c'est que tout est mis sous équestre.
    On veut nous laver le cerveau, nous modeler, nous cloner, nous transformer en poupées mécaniques.. enfin, c'est à nous aussi de réagir et de nous blinder. les blogs sont une bonne occase. Et puis il ne peut pas contrôler TOUS les blog, ça me parait impossible.
    il peut juste mettre certains auteurs vivant en France à l'amande, ce qui se fait déjà.. mais il n peut pas contrôler toute la blogosphère..
    donc il est obligé de lâcher du lest.
    C'est donc à nous tous de trouver la parade!

    RépondreSupprimer
  18. « mais l'inquiétant aujourd'hui c'est que tout est mis sous équestre. »

    L'important est de rester à cheval sur les principes.

    RépondreSupprimer
  19. mis sous séquestre pas sous équestre.

    RépondreSupprimer
  20. Je ne suis pas à cheval sur les détails...

    Pour le reste, attention ! Ne pas pas oublier cette député Européenne qui voulait maitriser des blogs. S'il y a quelque chose, ça sera au niveau Européen.

    RépondreSupprimer
  21. Ce que je trouve de pire là-dedans, c'est qu'il ne s'en cache même pas. Ce n'est pas même discret et en douce mais ouvertement.
    En clair, il EST déjà omnipotent !
    :-))

    RépondreSupprimer
  22. àElmone : Si si si tu as vu juste !
    Nicolas se chargera de mettre les liens en ligne, j'ai jamais compris le code Blogger ;-(
    http://www.europarl.europa.eu/news/public/story_page/058-31021-161-06-24-909-20080605STO30955-2008-09-06-2008/default_fr.htm
    et ce projet de rapport :
    http://www.europarl.europa.eu/meetdocs/2004_2009/documents/pr/712/712320/712320fr.pdf

    RépondreSupprimer
  23. Ce qui est drôle aussi c'est quand NS jure que la redevance TV n'augmentera pas, on parie combien qu'il tiendra jamais sa promesse ?

    RépondreSupprimer
  24. Et il est logique avec lui-même. Il regrette Zorro et Thierry La Fronde, et la télé qui va avec.
    Et si on lui payait un séjour en institut psychiatrique ?
    Car c'est réellement un grand malade et la pathologie est sévère.

    RépondreSupprimer
  25. et pendant ce temps là le gouvernement se prétend libéral et garant des libertés publiques.

    On invite un antisémite syrien, on baillon les blacks dans des avions, on controle la télé publique aprés avoir fait controler une partie des médias privés et on parle de liberté...

    www.romainblachier.fr

    RépondreSupprimer
  26. Je ne vois pas où est le scandale : aucun, mais aucun Président du service public audiovisuel n'a été nommé sans l'aval du Chef de l'Etat en place : il faut être d’une sacrée mauvaise foi ou bien léger du bulbe pour l’ignorer.
    Comme chaque pouvoir a tenté par tous les moyens de contrôler l’information, mais par des jeux d’influence dans les arrière-boutiques.

    Au moins maintenant n'y a-t-il plus d'hypocrisie !
    C'est bien ce qui semble déranger : "Ce que je trouve de pire là-dedans, c'est qu'il ne s'en cache même pas." dit monsieur poireau : vive la rouerie qui prenait les Français pour des pingouins, et en particulier Mitteux.
    De plus, et que je sache, ce service appartient à l'Etat : et pourquoi ce dernier n'aurait-il pas ici comme ailleurs, le droit de nommer le Président de cette société ??
    Nous sommes tous actionnaires !

    Vous ne savez vraiment plus quoi dire pour créer une polémique à propos de tout et n'importe quoi.

    Le troll attendu, et j’t’emmerde !

    RépondreSupprimer
  27. "Français, vous allez payer pour ne plus voir de pub sur France Télévisions", a prevenu un message publicitaire du Comité d'entreprise (CE) de france televisions.

    http://www.impots-utiles.com/fin-de-la-pub-sur-les-chaines-publiques-les-contribuables-vont-devoir-payer.php

    RépondreSupprimer
  28. David75

    Pendant qu'on y est Le pésident doit nommer le présentateur du JT et le directeur de l'info ..
    Poutine n'aurait pas mieux fait

    RépondreSupprimer
  29. David75

    Anonyme 18.44

    La télé n'appartient pas à l'état,encore moins au président mais aux français, c'est un service public, et a vécu avec l'argent de la pub et l'argent de nos impots

    RépondreSupprimer
  30. ... Comme TF avant que l'Etat ne vende cette chaine .....

    RépondreSupprimer
  31. Nicolas...
    pour tes trolls de droite faut aller voir chez chafouin, toreador et autheuil... pour les deux premiers j'hésite entre la avoir ^plus à droite que Sarko ou plus à gauche que lepen

    RépondreSupprimer
  32. @Marc et Nicolas: Vous êtes fabuleux, on est de droite alors on est supporter de sarkozy avec le panneau 'ensemble tout est possible" et la coupe de cheveux de tous les jeunes populaires de l'UMP.

    Lisez mon blog, je trouve cette mesure comme complétement inutile. POurtant vous n'êtes pas d'aveugles supporter du PS vous pourriez comprendre !

    Le troll de droite vous salue

    RépondreSupprimer
  33. Christie et Didier Goux,

    Je crois me rappeler avoir déjà fait la plaisanterie d'usage : "je ne suis pas à cheval sur les principes" (de mémoire).

    Poireau,

    Ce n'est pas le pire ! Le pire est que tout le monde s'en fout... Il fait passer un truc sur la suppression de la pub et on oublie le reste !

    M.,

    Putain de bordel ! fais gaffe aux liens.

    Romain,

    Oui ! C'est à plier de rire... Nos copains blogueurs libéraux doivent être bien emmerdés... Ils finiront à gauche...

    Circé,

    Il supprime la sécu qui aurait pu lui payer le séjour...

    Anonyme,

    Tu ne m'emmerdes pas au contraire. Un tel niveau de connerie me réjouit.

    Impots utiles,

    Heu...

    David,

    Oui. Le mieux serait qu'il présente l'info lui-même.

    Marc,

    Laissons les jouer avant qu'ils aient honte...

    Seb,

    A priori, sur mon blog, tu n'es pas considéré comme un troll. Celà dit, tu peux critiquer Sarko sur ton blog mais il serait peut-être temps que les blogs libéraux qui se présentent comme n'étant pas de droite assument leurs positions.

    RépondreSupprimer
  34. Peut on etre de gauche sans etre socialiste? Ne crois tu pas qu'il puisse exister la meme chose a droite?

    RépondreSupprimer
  35. David75
    Parce que l'Etat, ce ne sont pas les Français ?
    Voilà la base de la confusion désastreuse qui permet encore de proclamer à chaque fois qu'il y a un problème "l'Etat a qu'à...", et d'exiger "son dû" au détriment de la communauté !

    Le troll d'hier 18h44

    RépondreSupprimer
  36. Seb,

    Je suis désolé : ce n'est pas la gauche qui soutient Sarko.

    David,

    Laisse tomber.

    RépondreSupprimer
  37. Non mais je comprends pas ton raisonnement. C'est assez bizarre de ne pas concevoir que l'on puisse se sentir proche des idées dites "libérales" (terme trop généraliste mais bon...) sans soutenir l'UMP.

    Que je sache, l'idéologie de gauche ce n'est pas le PS. L'inverse est exactement possible.

    Aprés j'ai voté pour Sarkozy, et je le refait demain s'il faut revoter et aprés demain encore s'il le faut, ce n'est pas pour autant que je me prive de critiquer ce que je trouve inutile ou abus.

    RépondreSupprimer
  38. Seb,

    Aucun blog n'ose soutenir Sarko ! Toute la droite le fuit. A gauche, il n'y a pas le même phénomène (mais si c'est le bordel).

    RépondreSupprimer
  39. C'est marrant un coup tu dis que je suis un libéral supporter de sarko limite fanatique et aprés tu dis que personne ne soutiens sarkozy.

    Nous pouvons discuter, je te dirais que sur certains textes de lois je suis d'accord, moins sur d'autre.

    Je ne sais pas si tu étais lecteur de mon blog durant la campagne présidentielle, tu aurais pu y lire le pourquoi de mon vote sarkozy malgré le fait que sur le plan économique il soit encore un peu mou pour moi.

    RépondreSupprimer
  40. Non, je n'ai pas eu la chance de connaitre ton blog à cette époque.

    Je n'ai pas dit que tu es fanatique de Sarko, juste que tu défends la plupart de ses positions mais comme tous les blogueurs de droite tu fais semblant du contraire...

    RépondreSupprimer
  41. Que dire, à part que tu ne m'accorde pas le droit de ne pas être un mouton. Etroitesse d'esprit ou petite pique politique de bon ton.

    Je ne sais pas que choisir...

    RépondreSupprimer
  42. Aucun des deux. Juste un constat. A droite, vous suivez un type que vous ne voulez pas suivre.

    Mais nous l'avons encore pour quatre ans parce que vous l'avez poussé là. Aussi (tiens ! voir ma conversation chez Le Chafouin) la seule posture que vous pouvez adopter est de critiquer ses positions économiques étatiques et de critiquer la gauche quand elle critique le reste que vous n'osez critiquer vous même.

    Pour nous distraire, vous pouvez aussi vous entrainer à bouger les oreilles.

    RépondreSupprimer
  43. Le billet de quelqu'un d'intelligent et très souvent critique de la méthode sarkozyste :

    http://www.authueil.org/?2008/06/26/912-ortf-es-tu-la

    RépondreSupprimer
  44. Anonyme,

    Outre le fait que j'ai pas besoin de tes liens pour aller lire Authueil et écouter les avis des blogs de droite, je ne suis pas obligé de les approuver.

    RépondreSupprimer
  45. C'est quoi cet argument du rôle de l'actionnaire ?
    C'est une entreprise la démocratie, maintenant ? Faut arrêter de tout mélanger quand même !
    :-)

    RépondreSupprimer
  46. Poireau,

    C'est juste une manière - une de plus - de parler.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.