07 juin 2008

Foutez leur la paix !

Je maintiens ma position sur le mariage annulé, mais je vais en rajouter une couche suite à un reportage vu hier soir à la télé et à un appel de députés Européens.

Bon. Le mariage est annulé suite à une histoire grotesque qui mériterait que le type prenne des baffes. Vous voulez quoi, maintenant ? Le parquet a fait appel. Ils font quoi, les jeunes tourtereaux si l’annulation est… annulée ? Ils se remettent ensemble et font comme s’il ne s’était rien passé ?

Vous pensez vraiment qu’ils peuvent vivre ensemble maintenant ?

Le type a dit à son épouse déflorée : « je ne veux pas de toi, tu m’as menti ! » C’est profondément débile et ignoble, on est tous d’accord sur le sujet. Mais croyez-vous vraiment qu’elle ait envie de se remettre avec lui maintenant, après tout ce qu’elle a vécu ? Croyez vous que le mec va dire « Excuse moi, ma poule, je croyais bien faire, je t’aime toujours, reviens, faisons des millions d’enfants et prenons un chien que nous pourrons promener la main dans la main les longues soirées d’été » ?

Il ne faut pas oublier que des luttes sont encore à mener mais il est temps d’oublier ce couple et arrêter de lui brouter les amandes en le forçant à se lancer dans une délicate procédure de divorce !

Arrêtez vos conneries !

(photo)


24 commentaires:

  1. Indignation facile, consensuelle et à peu de frais ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Il y a sans doute des choses tout aussi grave et importantes à résoudre.
    Ce voyeurisme devient très lourd.

    RépondreSupprimer
  3. C'est devenu une affaire politique... alors, pour que les deux futurs ex-mariés retrouvent leur quiétude, il s'en faudra de nombreux jours et mois.
    Mais je soutiens ton indignation.

    RépondreSupprimer
  4. je ne pense pas qu'il soit si compliqué de divorcer, en principe, ils devraient être d'accord tous les deux, non?

    RépondreSupprimer
  5. Nicolas, comme tu as deviné, j'ai un peu de mal avec ce "dossier". Je suis juriste de formation et dans l'absolu l'annulation ne me chocait pas (en 1ere année de fac, on voit pire...).
    Ceci dit, les arguments de Benji sur la séparation des pouvoirs me touche... Par contre l'appel par le Parquet ne me choque pas (c'est sonn droit).

    Mais cela m'amène à me poser la question : s'il n'y avait pas eu tout ce battage médiatique est ce que le Parquet aurait interjeté appel ?? Je ne pense pas.
    Et ça aurait pas été bien grave, le Jugement de Lille aurait été définitif et ça en serait resté là. Un simple Jugement (de 1ère instance) ne constitue pas une Jurisprudence suffisamment importante pour "faire jursiprudence".
    Par contre, la Cour d'Appel puis, celle de Cassation vont devoir se prononcer, qui feront elles jurisprudence (pensez donc juridiction suprême)....

    Et là .... Haro sur elles si elles ne font pas du politiquement correct !

    Je maintiens ce que j'ai dit sur le rôle de la doctrine et le droit de commenter une décision de justice. Mais là j'ai peur que la justice ne soit suffisamment forte pour être sereine.

    Ce qui me permet de revenir sur la séparation des pouvoirs qui est un de nos principes fondamentaux. A l'origine, Montesquieu évoquait l'exécutif, le législatif et le judiciaire.
    Dans quelle mesure ne devrions-nous pas y inclure le 4e pouvoir qu'est la presse ??? Même si c'est tentant, je pense qu'il faille répondre non à cette dernioère question.

    RépondreSupprimer
  6. D'accord : non.

    Olivier P : c'est une complication pour rien.

    RépondreSupprimer
  7. Ce qu'il faut retenir, c'est que le mensonge a été sanctionné. Alors j'ai une idée : on devrait aller en justice chaque fois qu'un politique nous ment ! C'est peut-être pour cela qu'ils ont réagit, ces (vertueux)verreux !

    RépondreSupprimer
  8. Il ne faut pas oublier que le chien doit également être promené lors des longues soirées d'hiver. Elles sont plus longues qu'en été et plus fraiches, surtout.

    Moi, rien que pour ça, j'y réfléchirais à 3 fois !

    RépondreSupprimer
  9. Pour être honnête, les Eurodéputés demandent que le jugement ne fasse pas jurisprudence, et que l'on change la loi, pas l'acharnement judiciaire sur l'ex-couple... Mais hélas, côté battage médiatique, bonjour. La dernière en date à se prononcer, Christine Boutin, s'est aussi bien plantée en prétendant défendre ce jugement : elle se félicite de la "liberté" rendue à la jeune femme, mais part dans un beau délire en "supposant" sans preuve que c'était un mariage forcé...

    RépondreSupprimer
  10. Christine boutin, quand il s'agit de la famille, mais en plus d'un couple musulman, on peut s'attendre a des sorties hilarantes.

    RépondreSupprimer
  11. L'analyse du Canard enchaîné est intéressante. Je la partage assez. Cette décision n'est pas celle d'une Justice laïque... malgré l'accord mutuel des deux ex-époux !

    RépondreSupprimer
  12. Oui sauf que là, tout le monde s'en fiche de ces époux là, et se fiche bien qu'ils vivent ensemble ou pas.
    C'est le principe de l'argument et de la cause de l'annulation qui sont discutés.
    Du cas particulier on est passé au cas général.
    Par contre là, tu pourrais oui t'indigner sur les rapaces de journalistes qui traquent l'épouse déflorée, qui cherchent à connaître son visage,à le montrer, savoir si elle est voilée, et à l'interroger sur sa vie sexuelle.
    parait même qu 'il y en a qui cherchent à savoir à quel age elle a fauté
    là oui, tu peux t'indigner.

    RépondreSupprimer
  13. le tribunal aura du refuser de se prononcer.et en plus la procédure en appel lancée par Dati va renforcer à terme l'immixition de l'Etat dans la sphère privée!

    www.romainblachier.fr

    RépondreSupprimer
  14. C'est pas faux Romain !

    RépondreSupprimer
  15. David75 ..

    Il leur reste à faire comme tous les français le divorce pour faute ou le divorce à l'amiable.
    En attendant la séparation de coprs est prononcée et chacun retourne de leur coté chez soi ou bon leur semble.
    Il reste à modifier la loi pour ne pas que ce genre de prétexte d'un autre age ne soit à nouveau utilisé par d'autres énergumènes en prétextant la loi.

    RépondreSupprimer
  16. Mais qui a lancé cette polémique ?
    :-))

    RépondreSupprimer
  17. Tiens ! Je suis en retard de réponses, moi...
    Merci à tous !

    RépondreSupprimer
  18. Exigeons dans ce cas là que l'homme soit aussi vierge que la femme, chose inconcevable et inimaginable bien évidemment, la femme doit être pure avec un barge à cheval sur des principes ancestraux, moi aussi je soupçonne le mariage forcé : si
    ç'avait été un mariage d'amour, la fille aurait tout fait, tout tenté pour faire une reconstruction d'hymen, pratique très courante en France et en Europe.Ce n'est pas le cas, donc : douteux.Je maintiens.

    RépondreSupprimer
  19. M,

    Tu es presque hors sujet. On ne parle pas de virginité mais de "justice".

    RépondreSupprimer
  20. David75 : on ne change pas une loi au gré des humeurs et des opinions de chacun, voyons !

    RépondreSupprimer
  21. Didier,

    Vous savez, de nos jours, c'est plutôt la constitution qu'on change au gré des humeurs de chacun... alors la loi...

    RépondreSupprimer
  22. Oui, c'est encore plus inquiétant dans le cas de la Constitution.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.