23 juin 2008

Inflation et précarité : demandez le programme !

On apprend par la presse que le Gouvernement va augmenter le SMIC de 0,9%. A vos calculatrices ! Sachant que le SMIC net est à environ 1000 euros, à combien se monte l’augmentation de 0,9% ? Vous avez trois secondes.

Quelle est l’andouille qui a répondu 90 ? Non ! Il s’agit bien d’une augmentation de 9 euros. Si je compte bien, ça vous fait une augmentation de 30 centimes par jour pour nourrir les mômes.

Tiens ! Ce week-end, j’ai fait le plein de la voiture. J’ai battu mon record. Plus de 82 euros. Dans le temps, ça tournait vers 55€. C’était une anecdote personnelle pour personnifier le blog.

« Situation inédite depuis 1984-85, selon les experts, l'inflation a annulé tous les gains de pouvoir d'achat du salaire horaire de base ouvrier (SHBO) ». Je traduits : le pouvoir d’achat baisse.

Par la même dépêche, on apprend aussi que : « dans les entreprises de 10 salariés ou plus, le temps partiel progresse avec 84,3% de salariés à temps complet et 15,7% à temps partiel fin mars (contre 15,3% début 2006). »

Non seulement, la hausse des salaires horaires n’atteint pas l’inflation mais en plus de moins en moins de types travaillent à plein temps !

« Travailler plus pour gagner plus », qu’il disait. Notez le ridicule de la politique du gouvernement et de l’UMP qui s’évertue à casser les 35 heures ! Ils n’arrivent déjà pas à faire bosser tout le monde convenablement… et il faudrait que tout le monde fasse des heures supplémentaires.

« La part des salariés en CDD est elle aussi en hausse à 6,7% (6,2% début 2006). »

Hein ? Plus de temps partiels, plus de CDD. CQFD : la précarité s’installe. D’un côté, le gouvernement se félicite d’une baisse du chômage mais de l’autre, il oublie de rappeler, que le prix de cette baisse est une hausse de la précarité de ceux qui bossent.

(âne)

46 commentaires:

  1. Tout cela est confondant....

    A sa décharge (à NS) je dirai que sa politique économique est plombée par le dollar et le pétrole ....

    A sa charge, je dirai que gouverner c'est au moins essayer de prévoir ou sinon de s'adapter. En tous cas, gouverner c'est sûrement pas s'arcbouter sur des principes idéologiques (avec lesquels je ne suuis pas d'accord en plus)

    RépondreSupprimer
  2. Elmone,

    Oui et non... La politique économique est évidemment plombée par le dollar et le pétrole, mais elle n'est pas bonne pour autant.

    Il y a surtout l'autre volet : le "travailler plus pour gagner plus" est mensonger et la politique accroit la précarité.

    RépondreSupprimer
  3. Ce que je voulais dire, c'est que même si je ne suis pas d'accord avec l'idéologie de Sarko, il aurait au moins pu observer la situation éco et sociale du pays et y adapter sa politique...

    Et le "travailler plus pour gagner plus" n'est ni plus ni moins qu'une réponse idéologique aux 35 heures.

    Je crois qu'on est d'accord .

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,

    Il y a aussi un vrai problème idéologique dans la répartition du travail. Pour les libéraux, plus on "libère" le travail, et plus on permet aux entreprises d'en créer, et donc le plein-emploi finit par arriver. De plus, hausser la quantité de travail disponible est bon car cela fait accroître la richesse.

    Sarkozy nie donc le fait que, si l'Etat ne réglemente pas, le marché répartit le travail à sa sauce, ce qu'il fait en mettant 30%des personnels à temps partiel ou dans la précarité, 10% au chômage, et le reste qui bosse en fait 41 heures par semaine selon l'INSEE (mais c'est vrai qu'en ce moment, ce bel organisme n'est pas en odeur de sainteté).

    Elles sont où, les 35 heures là-dedans?

    A bientôt,

    RépondreSupprimer
  5. Elles sont où les 35 heures ??

    Elles sont en train de disparaître...
    Puisque beaucoup de socialos lisent ton blog nico : il serait bon qu'un engagement soit demandé au PS qu'ils rétablissent les 35 heures pour le cas où il reviendrait au pouvoir ....

    parce que là, on n'est sûr de rien

    RépondreSupprimer
  6. Mathieu,

    Derrière tout ça, il y a un aveuglement idéologique sur la durée du temps de travail. Voir les billets qu'Intox2007 et moi avions fait pour comparer le temps de travail réel en France et dans les autres pays.

    Elmone,

    Oui, le positionnement du PS sur le sujet est grotesque. Il faut qu'il marlèle leur attachement aux 35 heures plutôt que d'aller au bistro.

    RépondreSupprimer
  7. David75

    Pour le gouvernement son travail n'est ni de prévoir de de s'adapter.
    Aidé par les députés soldats ump il a choisi une autre voie encore plus simple, c'est de casser et de démonter tout ce qui est en faveur des salairiés qui pour le moment ne bougent pas vraoment.

    RépondreSupprimer
  8. David,

    Oui... Il va être temps de bouger...

    RépondreSupprimer
  9. Il faut bouger mais les vacances arrivent et pur l'instant beaucoup ont besoin de souffler.
    ça fait peur !! mais au point où nous en sommes plus grand chose à perdre je crois..

    RépondreSupprimer
  10. Gaël,

    Tu pourrais en faire un billet (parce que la couleur de tes chemises ne favorisera pas ton accession au rang de blogueur politique).

    Christie,

    Oui ! Il faut bouger. Nos camarades du PS, par exemple, plutôt que de s'enfermer dans un congrès, feraient mieux de faire de la politique et de décrire la situation aux braves gens.

    RépondreSupprimer
  11. Je pense qu'il y a une erreur dans le fait de dire "les libéraux veulent une augmentation du temps de travail".

    Le temps de travail a baissé partout en Europe, par le biais d'une augmentation des temps partiels.

    En France, on a agit sur l'individu : chacun fait 35h.

    La plupart des autres pays, et notamment l'Angleterre on construit une nouvelle politique de l'emploi sur la base du foyer : l'un des parents travaillent en temps partiels, s'occupant alors du foyer.

    Je me pose des questions entre les 35h ou la réhabilitation du rôle du parent au foyer (avec pourquoi pas une allocation).

    Vous allez me dire, et pour les célibataires... Les célibataires font bien ce qu'ils veulent car ils n'impliquent qu'eux même (je veux dire par là que s'ils bossent 1h de plus tous les soirs, ils ne délaissent pas leurs enfants).

    Et pour les parents célibataires, il faut prévoir un dispositif. Il accomplissent les deux rôles (travail + foyer), il serait par conséquent légitime qu'ils bénéficient également de l'allocation créée.

    Je me pose des questions. Je ne suis pas sûr que s'accroché à notre modèle de 35h soit une bonne chose. Les français ont des envies de libertés. Pas forcément pour les utiliser d'ailleurs...

    RépondreSupprimer
  12. Etienne,

    "Je pense qu'il y a une erreur dans le fait de dire "les libéraux veulent une augmentation du temps de travail"."

    Non. Ils veulent bien une augmentation du temps de travail... mais en minimisent les conséquences... qui est en fin de compte une diminution du temps de travail...

    Pour l'allocation, oui et non... mais plutôt non ! Il est temps d'arrêter les allocations diverses mais de juste rémunérer le travail.

    Si, dans un couple, tout le monde fait 35 heures, ça laisse du temps pour que chacun puisse s'occuper des mômes.

    En outre, on se retrouve avec une partie de la société qui travaille 45 heures et l'autre 25. 35 me permet une bonne moyenne... Plutôt que d'obliger des gens à travailler comme des fous et d'empêcher les gens qui n'ont pas trouvé un job à plus de 25 heures de bosser.

    Or toute la politique de Sarko vise à ça : obliger certains à bosser beaucoup pour surnager et empêcher les gens qui ne bossent pas beaucoup de le faire.

    Tu dis : "Je ne suis pas sûr que s'accrocher à notre modèle de 35h soit une bonne chose."

    Le modèle peut effectivement être amélioré mais les socialos ont plutôt tendance à lui tourner le dos alors qu'on est là aussi pour lutter contre les inégalités...

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour,

    Je n'adhère pas non plus à une partie du raisonnement d'Etienne B. Les libéraux ne veulent, dans leur idéal, tout simplement pas imposer un temps de travail, estimant que cela relève du contrat entre le salarié et le patron. La directive européenne actuellement au Parlement Européen est bien dans ce type de veine, même si l'Europe prévoit quand même un plafond.

    Pour moi, l'allocation existe déjà en partie sous la forme du congé parental et des temps partiels subventionnés par la CAF, mais on est là plus dans la politique familiale que dans la politique de l'emploi. Maintenant, reconnaître qu'élever un enfant est aussi un vrai travail et prend beaucoup de temps n'est pas une mauvaise idée en soit. Mais comment???

    Une allocation, pourquoi pas, mais ne s'agit-il pas d'une manière de camoufler le chômage, comme le font les Britanniques avec l'allocation sur le handicap?

    RépondreSupprimer
  14. Quelle brillante et pertinente analyse économique. Heureusement que tu construit un peu dans tes commentaires franchement.

    Ce qui drôle dans les réactions de tes commentateurs c'est la capacité à attribuer des faits a Sarkozy pour lequel il n'y est pour rien. La crise, dites des subprimes est apparue aprés l'élection et a pris de cours tout le monde (USA compris).

    La dernière fois que j'ai entendu une mauvaise foie pareille c'était le gouvernement qui célébrait la baisse du chômage c'est pour dire !

    Bonne Journée a toi Nico

    RépondreSupprimer
  15. @Nicolas
    je me permets de conseiller à Mathieu la lecture de Larrouturou ou plus modestement la synthèse en cours sur mon blog 'livre noir du libéralisme" même pas trollée par les libéraux ...

    RépondreSupprimer
  16. "La crise, dites des subprimes est apparue aprés l'élection et a pris de cours tout le monde (USA compris)."

    ça, c'est un truc...les types de droite ne cessent de parler de ça ! Comme si nous avions là la panacée de l'éxonération de responsabilités. La fameuse crise des subprimes. A coté du Colosse de Rhodes, c'est carrément rien...

    M'enfin, à un moment donné, il faut arrêter de déplacer le débat. On parle pas des subprimes là, on parle du sort des moins bien lotis (la vache, je fais dans l'euphémisme aujourd'hui). On parle de cette escroquerie totale qui voudrait nous faire croire que les 35 heures posent problème, alors même que la moyenne anglaise par exemple (non régulée) est à peu près à ce niveau.

    Quand le gouvernement dit qu'il faut que l'on travaille plus, il dit en réalité qu'il faut exploser la durée du travail parce qu'elle constitue un droit garanti minimum (et non maximum - ça aussi, c'est un gros méchant mensonge) comme le disent les types du Medef.

    Sans durée de travail, qui va dire ce qu'est un temps plein. Et si un temps plein, c'était 20heures payées au lance-pierres, 2 ou 3 emplois ajoutés les uns aux autres ? Ah, ça, 35 heures, c'est un obstacle, dans un sens comme dans l'autre...

    Par la même, la volonté, c'est l'hyper partage du travail et donc l'hyper-précarisation. Tout le monde au boulot, sans droit de chute, payé une misère.

    On croit de prime abord que la nécessité édictée de travailler plus est une idiotie, un mauvais constat. Et bien non, c'est une idéologie qui taît son nom. Une explosion en règle du contrat social.

    Il ne s'agit plus de se bouger, il s'agit maintenant de refuser ce projet de société. En bloc !

    Tiens, un avion passe, un Dorham se radicalise...

    RépondreSupprimer
  17. Seb,

    Que retrouves tu à dire à mon analyse ? Exprime-le. Le seul argument que tu trouves est sur les subprimes alors que je n'en parle pas...

    Soigne donc ton argumentation plutôt que de raconter n'importe quoi dans le seul but d'apporter un peu de contradiction.

    Marc,

    Tu veux que je t'envoie des trolls ? Ca me fait penser que j'ai mis ton deuxième billet de côté pour le lire plus tard (il a déboulé dans mon netvibes à un moment où j'avais la tête dans le cul).

    Dorham,

    Essaierais tu de faire comprendre à Seb qu'il est totalement hors sujet pour cause d'une inculture dramatique sur l'évolution de la société ?

    Ou es-tu en colère ?

    RépondreSupprimer
  18. @ Marc: Merci pour le conseil. En fait, je connais déjà ses thèses, et je suis un signataire de l'appel de la Nouvelle Gauche. Ce qui ne m'empêche pas de me poser des questions malgré tout...

    RépondreSupprimer
  19. Mathieu,

    Oui, pour l'allocation, pour une politique familiale pourquoi pas ? Voire tout simplement dans une politique sociale pour permettre à des parents d'élever leurs mômes ?

    Mais en aucun cas, pour contourner des exigences libérales quant à la flexibilité du temps de travail.

    RépondreSupprimer
  20. Mon commentaire se veut aussi évasif que tes arguments et aussi pertients que les commentaires qu'en font tes lecteurs.

    Que Sarkozy soit nul en politique étrangère, qu'il soit bling bling, qu'il pourisse les rouages de la 5eme république oui, que tu lui accordes la paternité de l'inflation et du faible pouvoir d'achat qui va avec non. Ton débat se poursuit sur les 35h, nous l'avons déjà eu ici ou ailleurs je ne sais plus, est ce utile d'y replonger la tête ?

    Ensuite tu critiques assez justement la hausse du SMIC de 0.9% en repassant en valeur absolue l'augmentation nette. C'est dommage que ces analyses poussées des chiffres ne servent que l'idéologie que tu veut servir à tes lecteurs. Car ensuite tu pointe du doigt une augmentation de la précarité du travail depuis 2 ans de 0.4 points de pourcentage. Pourquoi ne pas le passer en valeur absolue et critiquer objectivement la croissance ? (pareil pour les CDD)

    La précarité s'installe tu as raison, et trés franchement je suis aussi inquiet que toi, je n'ai pourtant pas les meme causes dans le viseur. Voilà tout.

    RépondreSupprimer
  21. Nico,

    un peu des 2 je dois dire. On se rend compte que dans la stratégie de Sarkozy, tout est davantage pensé que ce que l'on pourrait croire.

    ça dit une chose idiote, mais dans un dessein qui l'est beaucoup moins et qui va tous nous entraîner vers le fond.

    Il faut vraiment qu'on s'y mette !

    Tu ne crois pas ?

    RépondreSupprimer
  22. De plus, comme d'hab, Seb ne répond pas. Il ne sait pas comment faire avec les faits. Il est comme tous les idéologues.

    Seb, les petits rouages qui s'actionnent sont dans ta tête, libère-toi un peu...

    RépondreSupprimer
  23. @ Dorham: Lorsque j'aurais besoin de penser promis je t'apelle.

    RépondreSupprimer
  24. Par exemple, il est certainement incapablme de déterminer si les 35 heures constituent une durée légale maximum ou au contraire une durée minimum réglementant le concept d'emploi à taux plein.

    Mais ça, c'est une question dérangeante parce qu'il faut admettre que l'on peut bien travailler plus que 35 heures mais qu'à taux plein, en dessous, ce n'est pas possible.

    Donc, c'est bien une durée minimum. Et si on veut les casser, c'est bien pour virer l'idée de minimum...

    CQFD !

    ça m'énerve aussi ces mecs qui sont incapables d'appeler un chat un chat...

    RépondreSupprimer
  25. "@ Dorham: Lorsque j'aurais besoin de penser promis je t'apelle"

    Tu peux...
    Je crois que tu es celui qui parle de "confusion rassurante", non ?

    Une info pour penser. Les mots et les faits signifient quelque chose indépendamment de ce que tu peux en déduire. Penser, c'est déjà accepter cela.

    RépondreSupprimer
  26. Seb,

    Tout est dit dans ton dernier com. Tu n'as pas besoin de penser. Dire des conneries te vient tout seul.

    1/ Parce qu'on a déjà parlé des 35 tous les deux, il faudrait que j'arrête de le faire dans mon blog.

    2/ Où ai-je mis Nicolas Sarkozy responsable de l'inflation ? C'est trop facile de partir sur un mensonge pour dire aux autres que leur argumentation est nulle.

    3/ Je n'ai pas pointé une augmentation de la précarité de 0,4 point.

    Essaie donc d'avoir des arguments un peu plus copieux que de chercher la petite bête ! L'augmentation du nombre de CDD ou de temps partiel en "valeur absolue" n'a aucun intérêt. 9 euros sur une fiche de paye non plus d'ailleurs.

    Je croyais que tu ne voulais pas défendre Sarkozy et son gouvernement. Il faut pourtant ce rendre compte de ce qu'ils font aujourd'hui : ils annoncent à des gens qui bossent qu'ils vont toucher plus sans leur dire qu'il s'agit de 9 euros par mois !

    Dorham,

    Il faut s'y mettre.

    RépondreSupprimer
  27. "La plupart des autres pays, et notamment l'Angleterre on construit une nouvelle politique de l'emploi sur la base du foyer : l'un des parents travaillent en temps partiels, s'occupant alors du foyer."

    Ouarf. Un politique de l'emploi en angleerre ? j'suis pliée de rire... jaune. Mais c'est pas grave hein.

    RépondreSupprimer
  28. @Nicolas
    9 euros en plus c'est en comptant l'inflation ou pas ? (c'est par rapport à la précision souhaitée par seb)

    :-)

    RépondreSupprimer
  29. @nef
    va plier et ranger le linge stp et vite !!!
    et après t'as la bouffe à faire

    RépondreSupprimer
  30. @ Nicolas

    15.7% a temps partiel aujourd'hui contre 15.3% en 2006, cela fait 0.4 points.

    C'est la meme chose pour les CDD, 6.7 contre 6.2 début 2006.

    L'honneteté intelectuelle mériterait que tu traduise ses chiffres en valeur absolue comme tu l'as fait pour l'augmentation du SMIC !! Si ces chiffres n'ont "aucun intérêt" pourquoi en parles tu et en fais tu des arguments ?

    C'est drôle de ne pas relever ça pour des personnes qui s'ocroient le droit de faire des procès en intelligence aux autres.

    @ Marc, si mes souvenirs dans mon petit cerveau débile sont bons, le SMIC est indexé sur l'inflation automatiquement, ce qui en fait un montant hors inflation selon mon humble avis. Meme si je n'ai pas vérifié.

    RépondreSupprimer
  31. @seb
    non le smic n'est plus indexé sur l'inflation depuis de nombresues années...
    enfin...

    RépondreSupprimer
  32. c'est un savant mélange qui prend en compte l'inflation mais pas tout... et qui de l'inflation réelle (ouais celle sur les produits de première nécessité énergie, alimentation... bref le minumum pour vivre) sachant que pour une personne percevant un smic... cette part est la plus importante et la moins compressible...

    RépondreSupprimer
  33. J'ai vu sur I-Télé la pub que va lancer le gouvernement pour vanter l'efficacite de sa politique du pouvoir d'acaht et ils ne parlent pas du tout de cela, c'est etrange !
    Ce film publicitaire est confondant de propagande. Un Thierry Saussez est caché derrière !!!
    :-)

    RépondreSupprimer
  34. Seb,

    Arrête donc cinq minutes de vouloir contredire à tout prix.

    D'une part, je me contente de reprendre une dépêche AFP et pas de faire un procès quelconque... C'est toi qui m'en fais un.

    D'autre part, ce qui intéresse les gens, c'est le montant qu'ils vont toucher en plus soit 9 euros, ce qui est dérisoire et ne mérite pas une annonce gouvernementale. Est-ce parlant de dire qu'il y a environ 100 000 (calcul fait de tête) CDD en plus ?

    Si oui, disons-le : 100 000 types en moins ont un boulot normal !

    Veux-tu m'expliquer maintenant comment je peux utiliser ce chiffre dans un sens qui n'aille pas dans celui de mon billet ?

    Mais, je me répête, l'important ce sont les 9 euros par mois que le gouvernement à l'indécence complète d'annoncer.

    Marc,

    Le prix du Poireau est compté dedans ?

    Poireau,

    Et en Marks, l'inflation, elle donne quoi ?

    RépondreSupprimer
  35. Aucun procès en intention du tout Nicolas, je me permet de réagir ce qui semble être l'essence des blogs.

    RépondreSupprimer
  36. Aucun procès en intention du tout Nicolas, je me permet de réagir ce qui semble être l'essence des blogs.

    RépondreSupprimer
  37. David75

    Grrr,,
    Je ne peux même pas raler pour moi,je ne suis pas salarié alors je rale pour des amis ...

    RépondreSupprimer
  38. Non seulement ils vont pouvoir nous faire travailler jusqu'à 45 H par semaine . Les dix heures en plus ne seront majorées que de 10%( 15% au maximum négociés en entreprise). Dans un an les expressions "Durée légale du travail" et "Heures supplémentaires" ne voudront plus rien dire.

    RépondreSupprimer
  39. Ségolène n'avait elle pas, durant sa campagne présidentielle prévu l'aménagement du temps travail des femmes de manière à ce que le foyer ne soit délaissé calqué sur le modèle norvégien, des Pays Bas ? Vous avez déjà oublié ?

    RépondreSupprimer
  40. Y'a trop de commentaires ici, j'arrive toujours trop tard pour partager mon avis. Bon, j'ai arrêté au com' de Dorham à 13:31... Nico, tu peux pas résumer les commentaires? Moi, j'aime bien les résumés :-)

    RépondreSupprimer
  41. Et la fin du remboursement à 100% par la sécu pour les longues maladies ?
    Non seulement t'as le cancer, donc tu bosses plus, si t'es mal couvert t'as plus de fric, bien entendu aucune banque ne va te prêter d'argent mais en plus on te permettra même plus de te soigner.
    Depuis Sarko, le vieil adage bien connu n'a jamais été aussi vrai : mieux vaut être riche et en bonne santé que pauvre et malade !
    Simplement dégoutée.

    RépondreSupprimer
  42. Il peut nous pondre des pubs de 4,33 millions d'€ pour redonner confiance aux français quand un discours suffit amplement "Dors je le veux"

    RépondreSupprimer
  43. David,

    Au boulot !

    Mourad,

    Faudra faire une belle cérémonie pour l'enterrement du droit du travail.

    M,

    Je n'ai pas souvenir de cette épisode.

    Homer,

    Débrouille toi !

    Dodue,

    Ca aurait du être le sujet du billet de ce matin mais une réunion a bouleversé mon programme !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...