30 novembre 2008

La gloire

Mon dernier billet : les 4 premiers commentaires sont rédigés par les 4 premiers du classement Wikio des blogs politiques. La gloire ou l'ennui ?

Au fait ! On est le 30. Personne n'a des fuites à part la copine du vieux Jacques mais ça n'a rien à voir ?

20 commentaires:

  1. je me demandais aussi ce qui m'avait retenue de commenter, je suis très mauvaise élève et surtout, j'acoquine pas mes relations avec mâme Nivez

    RépondreSupprimer
  2. Je ne commente pas : Je ne suis qu'un subalterne des blogs !
    :-)))

    RépondreSupprimer
  3. et moi une soubalterne.

    RépondreSupprimer
  4. Non tu n'es pas mon patron.

    RépondreSupprimer
  5. En 1985-1986, les Restos du Cœur ont distribué 8,5 millions de repas.
    En 1987-1988, les Restos du Cœur ont distribué 22 000 000 de repas.
    En 1991-1992, les Restos du Cœur ont distribué 29 000 000 de repas.
    En 1994-1995, les Restos du Cœur ont distribué 50 000 000 de repas.
    En 1996-1997, les Restos du Cœur ont distribué 61 000 000 de repas
    En 2005-2006, les Restos du Cœur ont distribué 70 000 000 de repas.
    En 2006-2007, les Restos du Coeur ont distribué 81 700 000 repas.
    En 2007-2008, les Restos du Cœur ont distribué 91 000 000 repas.

    Le président des Restos du Cœur, Olivier Berthe, vient d’annoncer :

    « Avant même le démarrage de la campagne 2008-2009, les inscriptions sont en hausse de 5 à 10 % par rapport à 2007, avec beaucoup de nouveaux venus : des retraités, des travailleurs pauvres, des jeunes, des familles monoparentales, mais aussi des agriculteurs qu’on ne voyait qu’exceptionnellement d’habitude. »

    (Sud-Ouest Dimanche, 30 novembre 2008, page 14)

    En 1992, les OUIstes nous avaient juré qu’avec la monnaie unique, l’euro, ce serait davantage de prospérité pour le peuple français.

    En 1992, les OUIstes nous avaient promis qu’avec le traité de Maastricht, ce serait le progrès social.

    Dans la réalité, nous vivons l’appauvrissement généralisé du peuple français.

    Nous avons été trahis.

    Il faut sortir de l’Union Européenne.

    RépondreSupprimer
  6. Bon, je veux bien aller sous le bureau finalement, il me semble que la misère serait moins pénible, même sans soleil.

    RépondreSupprimer
  7. Mélina : et en plus, c'est au chaud, de quoi se plaint-on !
    :-))

    RépondreSupprimer
  8. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Tonnégrande, bon, écoutez, j'ai un agenda très chargé cette semaine.
    Je vous propose de passer déjà dans le mien, de bureau et ensuite on avise.
    Vous aimez le Corbières?

    RépondreSupprimer
  10. mélina, j'ai deux bureaux chez moi...sympa suffisant le commentaire d'anonyme

    RépondreSupprimer
  11. Bon on va se détendre le gilet les filles.
    Ici, c'est un blog politique et cette nuit en plus, y a le Grand Oral.
    Vous voulez tout péter le classement?
    Je viendrai visiter les bureaux en semaine 50 ça ira?

    RépondreSupprimer
  12. Les chiffres des restos du coeur sont éloquents : ils prouvent que ce pays compte de plus en plus de feignasses, même pas foutues de pousser jusqu'à chez Carrefour ! Quelle honte, tiens...

    RépondreSupprimer
  13. Tiens c'est vrai, pas de fuites cette fois? À part celle sur les restau du cœur : l'année 2008 n'est pas terminée, anonyme connaît déjà le résultat. 91 000 000 de repas, c'est quand même effarant!

    RépondreSupprimer
  14. En même temps, les Carrefour sont, la plupart du temps dans des zones industrielles hideuses. Esthètes et faignasses en même temps alors ?

    RépondreSupprimer
  15. On devrait investir dans les Restau du Coeur, au lieu de bouffe-pour-chien-point-com. Au moins les premiers connaissent la croissance.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...