27 novembre 2008

Partage du travail

Pour lutter contre le chômage, la gauche défendait la partage du travail. Ca faisait hurler les libéraux. La droite défend maintenant le partage du chômage. Bravo.

11 commentaires:

  1. Chacun ses idées, hein? Les mauvaises à droite.

    RépondreSupprimer
  2. tu blogues beaucoup trop tôt

    le lien

    mais bon on ne va pas s'affoler Christine Lagarde nous dit que c'est temporaire

    RépondreSupprimer
  3. Si c'est le partage de la misère, ça fera peu par personne. Heureusement, en ce moment, ça augmente !
    :-))

    RépondreSupprimer
  4. Gaël,

    Merci, c'est réparé... Il n'est jamais trop tôt pour bloguer.

    Poireau,

    Il faudrait augmenter la misère pour avoir plus à redistribuer...

    RépondreSupprimer
  5. Quel raccourci crétin ! Parce qu'ici ce n'est pas de la malhonnêteté intellectuelle, juste de la connerie.
    Et avec les socialos-cocos, c'est partage du travail et partage de la pauvreté en période de croissance internationale. Jospin devrait être jugé pour haute trahison pour le mal qu'il a fait à la Patrie !

    RépondreSupprimer
  6. Là je rejoins le message de monsieur Poireau...
    Bonne journée à tous "ceusse" qui passent par là.

    RépondreSupprimer
  7. Jeffane,

    Merci ! (je suis passé par là).

    Anonyme,

    Ton niveau intellectuel est toujours aussi réjouissant.

    RépondreSupprimer
  8. Mais alors ca n'a strictement aucun rapport. Il n'y a que tes lecteurs (fans?) pour meugler aveuglément.

    RépondreSupprimer
  9. Et si on partageait les "sous" et les dessous ???
    Pourquoi toujours partager le pire?

    RépondreSupprimer
  10. Moi je veux bien partager mon découvert...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...