25 novembre 2008

Un peu de calme ?

Pas eu le temps de faire de billet hier mais je n’en pense pas moins. C’est encore le PS qui fait l’a une de l’actualité. Voilà que : « Le camp Royal lance un ultimatum, et menace de manifester » tandis que Manuel Valls continue à couiner partout qu’il va lancer des procédures en justice…

Ces dernières semaines, le PS a été laminé avec la préparation du congrès, le congrès et les votes qui l’ont suivi. Mais je crois que ce qui a été le plus destructeur sont les assauts des défenseurs de Ségolène Royal contre le PS. Les gens regardaient les batailles du congrès d’un œil « amusé », constatant du mal à se mettre d’accord mais un vrai processus démocratiques. Les jours qui ont suivi le deuxième tour de l’élection ont eu pour effet d’annuler tout ça et de réduire le PS à une bande d’odieux margoulins.

En outre, quand je vois le nombre de gugusses qui continuent à exiger un deuxième vote, y compris dans les commentaires ici, je suis effaré ! Un mot était à la mode il y a quelques mois dans la blogosphère, bisounours, pour estampiller tous les gentils… Je ne sais pas comment qualifier ceux qui croient qu’un deuxième vote rapide permettra de réduire les scissions et désaccords au sein du PS.

Peut-être aurons nous un peu de calme à partir de ce soir ?

N.B. : pour ceux qui ne suivent pas mon blog personnel, Jean-Pierre Chevènement était au Kremlin-Bicêtre ce week-end.

26 commentaires:

  1. David75

    Il faufrait accepter un vote biézé que tout le monde conteste pour calmer je jeu peut être, et continuer comme si de rien n'était !!
    Oh Nicoles je ne crois pas que ce soit la bonne solution, il vaut mieux que ca pète une bonne fois pour toute, pour repartir sur de bonne bases.
    Dans toutes les autres élections quand il ya de tels contestations de part et d'autres, l'élection est annulée et on revote me semble t-il.

    RépondreSupprimer
  2. (faudrait) (biaisé) (Nicolas)...

    David,

    Il faudrait surtout faire en sorte que le PS n'explose pas... Un nouveau vote aboutira à de nouveaux affrontements, de nouvelles contestations...

    Par ailleurs "tout le monde" ne conteste pas ! C'est le staf de SR et quelques blogueurs qui contestent...

    Accepter le résultat d'un vote, c'est aussi reconnaitre le travail des 90% de militants qui ne pensent pas que le vote soit falsifié ou que ça soit si important que ça !

    RépondreSupprimer
  3. Décidemment, il y en a qui ne comprennent rien à rien.

    RépondreSupprimer
  4. Oui... ils sont étonnants les royaux

    RépondreSupprimer
  5. On ne va pas recommencer... enfin, si : comment continuer sur la base d'une élection dont la légitimité est franchement suspecte ?

    Comment réconcilier tout le monde en disant aux ségolénistes : "vous n'avez peut-être pas perdu, mais comme vous ne contrôlez pas l'appareil du Parti, vous perdez quand même" ?

    RépondreSupprimer
  6. Nicolas, as tu connaissance de certains cas de contestation ? Moi oui, j'en ai mis certains dans un billet.

    Idem pour Olivier.P et je précise que j'ai les contacts, adresse mail , numero de telephone..

    Et sur le fond ( cf SR hier soir, et Peillon) nous proposons une sortie par le fond. Pourquoi n'en parles donc tu pas ?

    RépondreSupprimer
  7. Ah oui, et détail aussi ( mais pour ça il faut lire) , nous ne proposons pas un vote rapide: Il faut d'abord corriger le bordel et les éviter les tricheries possibles.

    Nicolas, normalement hier soir tu as eu un mail qui explique ça, Peillon l'a expliqué aussi hier soir et SR sur C+

    Ca s'appelle sortir par le haut.

    RépondreSupprimer
  8. Dagrouik,

    Je lis tous tes billets...

    Ton lapsus sur la sortie par le fond est révélateur. Mais j'ai bien lu ton billet sur la sortie par le haut et je voulais à l'origine en relayer une partie dans mon billet.

    "Voilà donc ce que je pense qui serait utile pour sortir par le haut: Direction provisoire et collégiale, sans reprendre d'éléments de la Direction sortante au même poste."

    C'est malheureusement la fin qui m'empêche de le faire, le "sans reprendre...". Ca veut dire que tu veux mener une chasse aux sorcières et enfoncer le clou.

    Non. Sans moi. Merci.

    La direction collégiale pendant une phase transitoire pour reposer les statuts avant d'organiser une nouvelle élection (en reprenant tout à 0, pas que le dernier tour, ça n'aurait aucun sens) me plaisait bien.

    En rajoutant ces quelques mots, c'est bien une sortie par le fond que vous proposez !

    RépondreSupprimer
  9. Dagrouik,

    Oups, les commentaires se croisent.

    Je ne sais pas si j'ai reçu un mail hier soir (j'ai passé ma soir à lire les billets que j'avais encore en retard chez mes copains non politiques). Je dois t'avouer que je ne lis pas avec attention tous les mails des left_blogs... surtout ceux qui s'assimilent à de la propagande.

    A l'origine, c'était bien un vote rapide dont il s'agissait...

    Maintenant, vous voulez écarter la direction actuelle pour faire une direction transitoire avec un vote après... Statutairement, heu, sans vote pour décider de la légitimité d'une telle démarche ?

    RépondreSupprimer
  10. O16o,

    Dans ce cas (et voir mon dernier com à Dagrouik), plus rien n'est légitime...

    RépondreSupprimer
  11. « C’est encore le PS qui fait l’a une de l’actualité. »

    Oui, enfin, dans trois journaux et dix blogs français, hein ! Parce que, dans le reste du monde, on s'occupe plutôt de l'effrondrement planétaire de l'économie, chose dont mes amis socialistes ont l'air de se foutre pour le quart d'heure.

    Mais le plus jouissif, c'est le concept groui-grouikien de "sortie par le fond" ! Admirable ! Le fond vous y êtes, mon canard bleu, mais il n'y a pas de sortie...

    RépondreSupprimer
  12. Nicolas : sans reprendre au même poste .. au même poste ! Et aussi ceux qui n'ont pas produit de rapport d'activité : il y'en a 1 ou 2. Donc on ne sait pas ce qu'ils ont fait.

    Ensuite les militants et électeurs veulent voir du changement, donc à Aubry & SR de proposer des nouvelles têtes.
    Et quand j'écrit préparer une refonte des statuts, ça répond à ton Statutairement.

    Ca te va ? ou je continue ?

    RépondreSupprimer
  13. Didier,

    Ca fait la Une de la plupart des journaux français... ce qui montre leur niveau : les journalistes s'intéressent plus au PS qu'à la crise économique.

    Et si les journaleux faisaient correctement leur boulot, les socialos pourraient laver leur linge sale en famille !

    Vous défendez mal votre job, aujourd'hui !

    RépondreSupprimer
  14. Didier Goux, toi le fond tu connais et de temps en temps quand quelqu'un appuie sur le bouton, tu te met à tourner et hop tu disparait dans un bruit radieux.

    RépondreSupprimer
  15. Dagrouik,

    Ton "ça va ou je continue" est éloquent de ta pensée ! Tu penses qu'une seule parole de toi permet de convaincre la terre entière et que ceux qui ne sont pas d'accord avec toi t'ont mal lu ! Le problème est qu'il faut que tu reviennes justifier tes propos ensuite...

    Ton truc ne répond pas à mon "statutairement"... C'est un peu comme ces gugusses qui proposent de faire un referendum europeen pour définir les statuts (la constitution) de l'Europe alors que ce referendum n'a aucune légitimité...

    RépondreSupprimer
  16. Et il s'agissait bien d'organiser un vote dans les plus brefs délais, ce que vient de confirmer Julien Dray.

    RépondreSupprimer
  17. "Et si les journaleux faisaient correctement leur boulot, les socialos pourraient laver leur linge sale en famille !"
    C'est bien d'un gauchiste ! Quand la moindre broutille pourrait être reprochée à Sarko, ils font leur boulot en la reprenant en choeur et en boucle.
    La liberté d'expression et la démocratie à la sauce socialo-coco. Mais on savait.

    RépondreSupprimer
  18. justement, je propose qu'on prépare une refonte des statuts: Faut il que je précise comment?

    Sur le vote rapide: bcp le pensaient vendredi soir ou samedi. Et au fur et à mesure de l'arrivée des signalisations d'incidents... Certains se sont alors rendu compte de la complexité DES problèmes et de leurs différences.

    Rien que la mise à jour des fichiers avec des militants qui sont à jour et pas dans le fichier parisien, ça prendra du temps . Par exemple , il y en a 323 dans le 78. Ca ne va pas se faire en 30 secondes.

    Dans ma section de 60 militants, ils sont deux, ça va être facile on les connait physiquement, on a leur adresse mail, leur GSM.
    Mais comment fixe-t-on les obligations des sections et fédérations pour remettre à jour leurs fichiers proprement ?

    Il va falloir aussi décrire ce qu'est officiellement un bulletin nul . Ca peut paraitre comique, mais ce n'est pas très clair. Or il y en a 3500 et des contestations sur certains : si je coche "X" et que je barre "Y" ou rajoute "vilaine" par dessus, est ce que c'est un nul ou un vote "X" ?

    Voilà, donc tu vois les problèmes de statuts sont complexes, je ne peux pas tout indiquer dans mon billet.

    RépondreSupprimer
  19. Dagrouik,

    Avec quelle "direction", la préparation de la réforme ?
    Le communiqué de presse de Dray date de ce matin.

    RépondreSupprimer
  20. A noter que je suis bien d'accord que le fichier des adhésions est bien un problème. Un truc m'a supris dans l'histoire de la candidature de Marc au poste de "Premier Fédéral". Comment se fait-il que les adhésions soient prises en fin d'année ?

    RépondreSupprimer
  21. Nicolas avec la provisoire bien sûr, et convocation de militants rapidement.

    Pour Dray , je pense qu'il se trompe en demandant rapidement. Tant que les troubles ne seront pas documentés publiquement et qu'on aura pas de transparence, le doute subsistera sur la sincérité d'un scrutin.

    Et donc on ne lance pas un assaut contre le PS, on propose de le remettre en marche, chose qui avait été commencée dans le domaine des votes ... par François Hollande. Mais il n'est pas allé jusqu'au bout.

    Par exemple, il n'a pas tordu le coup a certaines pratiques, comme le Pas de Calais qui édite ses propres cartes de militants. Du coup, Liévin 32 000 habitants a une armée de 1000 adherents PS, soit 3,2% de la population.

    A paris, au même taux. ça ferait pour 2 160 000 habitants => 78 000 militants, ce qui est un peu énorme. Nous ne sommes que 10000, soit près de 8 fois moins.

    RépondreSupprimer
  22. Nicolas : j'ai à peu près autant d'estime pour les journaleux que pour les socialos (je déteste les rimes en "iste"...), c'est vous dire si j'ai envie de défendre "la profession" !

    RépondreSupprimer
  23. Nicolas, en principe une cotise se paye en début d'année, mais demande au trésorier de n'importe qu'elle assoce, à chaque réunion il relance les retardataires.

    Peut donc voter celui qui est sur la liste d'émargement et à jour de cotisation. Il est possible de se mettre à jour le jour du vote, à condition d'être recensé sur la liste d'émargement.
    Sont sur la liste d'émargement ceux qui ont au moins 6 mois d'adhésion le jour du vote.

    Pour être candidat à un poste national, il faut justifier de 3 ans consécutifs (36 mois d'adhésion.
    1er fédéral est également un mandat national, puisque les 102 1er fédéraux sont membre de droit du Conseil National.
    Marc Vasseur n'a même pas 2 ans d'adhésion, il ne peux pas statutairement être candidat.
    Il le sait pertinemment.
    Pour éclairer ce pauvre dagrouik:
    Est considéré comme nul un bulletin qui porte un signe distinctif, c'est dans le code électoral

    RépondreSupprimer
  24. Euh, je ne commente pas, tout a été dit !
    Je suis plutôt sur la ligne Nicolas ou bien carrèment chez Mélenchon, faut voir…
    :-)

    RépondreSupprimer
  25. Oups !

    Ma réponse à Olivier P. a sauté.

    Olivier,

    Arrête de jouer au vieux militant. Marc est adhérant depuis 1993. Ne viens pas en rajouter aux conneries ambiantes.

    Poireau,

    Ouais... Faut voir ce qui se passe chez Mélenchon !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...