07 novembre 2008

Synthèse molle

Je n’ai pas eu le temps de faire un billet ce matin et j’ai juste quelques secondes avant ce soir pour donner mon point de vue sur le vote des socialistes, hier soir. 
Nous avons les Ségolistes et les Benoîtistes qui se félicitent. Les premiers parce qu’ils sont en tête, les seconds parce qu’ils ont fait un joli score. C’est attristant.
J’ai l’impression qu’ils croient mener une élection « Républicaines » (municipales, présidentielles, …) alors qu’ils devraient être en train de donner une orientation politique à un parti. Or, compte tenu de l’abstention, on se retrouve avec 85% des membres d’un parti politique qui n’ont pas soutenu la ligne maintenant présentée comme majoritaire ! Bel élan...
Pour obtenir une majorité pour diriger le parti, on nous parle de « fusion » de motions, d’alliance, … Le tout pour aboutir à ce qu’on appelait avant « une synthèse molle », ce que tout le monde reprochait à François Hollande.
Bravo ! Continuez à vous féliciter !
N.B. : Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas ! L’échec n’est pas le vote d’hier soir qui était largement prévisible.

35 commentaires:

  1. 29 % des votants ont choisi la motion qui propose des alliances avec la droite.
    71 % des votants ont choisi une des motions qui toutes faisaient le choix d'alliances à gauche.
    Le choix me paraît assez clair, et faire une synthèse de ces 71% m'apparaîtrait plutôt bienvenu.
    Aubry et Delanoë étant à égalité, Hamon fort d'un score respectable peut jouer un rôle majeur dans cette synthèse. Ca n'aurait rien à voir avec la synthèse mole à la con du congrès du Mans.
    A eux 3 de voir s'il veulent que le PS aille jouer dans le bac à sable du Modem

    RépondreSupprimer
  2. OYEZ OYEZ
    Un grand tournoi est ouvert, oserez vous affronter notre champion?

    http://htrjzrrjz.labrute.fr

    Ne découragez pas et entrainez vous, petit à petit on deviens moins petit (dixit le sage petit filou)

    RépondreSupprimer
  3. anonyme, t'es naze. Pour en revenir au PS, c'est vrai qu'on a pas l'impression qu'ils avancent sur la meme voix. Ca n'est pas crédible pour le moment, et l'UMP doit se frotter les mains...

    RépondreSupprimer
  4. Pour résumer, on n'est pas sorti de l'auberge (espagnole), à condition même que cette auberge existe quelque part...

    RépondreSupprimer
  5. La vache, tu avais déjà vu juste à l'époque et mon commentaire aussi du coup ! Ah c'est bien de pouvoir reprendre tel que des avis d'antan ! (c'est réservé c'est vrai aux blogueurs ayant un peu de bouteille !!!).

    Pour le PS, on est d'accord donc.
    Revenons aux fondamentaux de la base des fondations !!!
    :-)))

    RépondreSupprimer
  6. Ah pardon, j'ai commenté l'autre article ici, excuses par milliers !
    :-)))

    A l'heure où je tape ce commentaire, on commence à parler d'un front anti-Ségo au sein du PS, c'est dire s'ils ne comprennent rien... Désolant !
    Je vais suivre Mélenchon, je crois bien !!!
    (ne serait-ce que sur l'Europe, il est cohérent avec la démocratie, lui...).

    RépondreSupprimer
  7. comme je dis chez Marc, ça me parait un peu contradictoire de dire que Ségolène Royal porte un renouvellement démocratique et de reconnaitre en même temps qu'elle emporte un scrutin dominé par l'abstention et les féodalités...

    RépondreSupprimer
  8. Bon le tout sauf Ségolène fait déjà son retour. La motion qu'elle soutenait est en tête, point. Il revient à cette motion le droit de désigner le premier secrétaire (dixit: F. Hollande). Aubry et Delanoë sont disqualifiés.

    RépondreSupprimer
  9. Le Coucou a raison. Quand on se présente à une élection, on en accepte les conséquences. Elle est majoritaire. Point. Et je n'en pourtant fada de Ségolène.

    RépondreSupprimer
  10. Olivier,

    Oui ! Faut espérer...

    Homer,

    N'insulte pas mes visiteurs. Est-ce que je fais ça chez toi ?

    heu... ;-)

    Anonyme,

    Tes naze.

    Homer,

    Oui, ils doivent rigoler. J'ai vu dans le Parisien que la cote de Sarkozy a pris 7 points.

    Poireau,

    Oui, ça fait du bien de lire les vieux billets.

    Justement, le "front anti" a peut-ête bien compris...

    Martin,

    Oui. Elle n'a rien gagné.

    Le coucou,

    Pas d'accord. On ne fait pas une élection sur un seul tour, avec personne à plus de 30%. Tu images ? Jospin aurait été élu en 1995...

    RépondreSupprimer
  11. Dorham,

    J'ai répondu au Coucou. La majorité est très relative... Il y a 15% des adhérents du parti qui ont voté pour elle (si c'est un parti, les gens sont a priori politisé donc l'abstention a un sens). 15% ne permettent pas de bâtir un projet politique structurant.

    RépondreSupprimer
  12. @ Dohram
    La majorité est à 50 %, pas à 30. C'est de niveau CP

    RépondreSupprimer
  13. C'est l'ump qui doit se frotter les mains, a l'heure actuelle -_-

    RépondreSupprimer
  14. Pour la vie en rose il va falloir encore attendre !

    RépondreSupprimer
  15. Olivier,

    C'est la majorité absolue qui est à 50% (plus une voix). T'as pas vu ça à l'école ?

    Benjii,

    Ouais ?

    Dodue,

    Jusqu'en 2017 ?

    RépondreSupprimer
  16. J'espère qu'il en sortira quelque chose. C'est fatiguant de ne vivre que d'espoir quand il y a tant à faire !!C'est franchement déprimant!!

    RépondreSupprimer
  17. Chapeau! tu viens de faire la magistrale démonstration de ta maitrise de la règle de 3.
    Sinon, ton analyse du vote, tu penses la poster quand ;-)

    RépondreSupprimer
  18. L'idée du PS est simple et ingénieuse : Ségolène Royal connaît bien Nicolas Sarkozy, puisqu'il lui a déjà collé une branlée une fois. Donc, laissons-la y retourner. Les coups, ça finit par endurcir...

    RépondreSupprimer
  19. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  20. Nicolas P,

    Oui c'est vrai. (je n'avais pas les chiffres en tête et de plus ne m'intéresse pas réellement au fonctionnement interne du PS (ou de quelque parti que ce soit)) Mais elle est devant cette motion, non ? Et on a vaguement l'impression que les deux suivantes sont tentées de faire leur synthèse dans leur coin. Pour invalider tout cela.

    Bref, au PS la majorité est une donnée floue. Restons au CP, 5 types qui courent, un qui arrive premier, c'est lui le vainqueur ou les deux qui suivent ?

    Moi, j'y peux rien, je ne suis pas un militant et n'ai pas la volonté d'en être un. Je ne suis même pas à proprement parler un socialiste. Juste un type de gauche qui espère un peu de raison. Une vague alternative. La majorité est une chose relative.

    Quand un type gagne une élection avec 53 % des votants, on dit que 47 % de "pas d'accord", ça pèse lourd...et puis non, faut croire. On peut toujours remettre en question une majorité y compris de fait. Au PS, c'est même le sport national.

    Dis-moi, pour l'histoire du référendum, le "oui", il était bien majoritaire là ? Non ? ça a été respecté ? Non. A aucun étage. La contestation du résultat est la chose la mieux partagée dans ce parti.

    Alors, je ne sais pas qui n'a pas dépassé le CP, je sais qui, en revanche, n'est pas encore disposé à s'extirper de la cour d'école.

    RépondreSupprimer
  21. Bref, passons au niveau Terminale. Arrêtez avec vos calculs d'apothicaire, seul l'intérêt général compte face à la somme têtue des intérêts particuliers.

    RépondreSupprimer
  22. Ca me fait doucement rigoler de voir des gens - (soit-disant de gauche) - qui ne sont même pas foutus capable de militer dans un parti, critiquer le PS à ce point....... Sachez que tous les militants étaient appeler à voter, donc à s'exprimer, et s'ils ne l'ont pas fait, c'est quelque part un manque de courage......... La critique est toujours aisée.
    Moi, je me réjouis, c'est ma motion qui est arrivée en tête !!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  23. Koulma,

    La gauche ne s'arrête pas au PS tout de même. Et le sport auquel tu sembles être abonné (jouer à savoir qui est de gauche et qui ne l'est pas) me fait penser que tu raisonnes...comme un type de droite...

    RépondreSupprimer
  24. D'ailleurs, j'ajoute qu'on peut également militer chaque jour en dehors des partis. Rien que dans certains boulots, on peut militer, oeuvrer. Quand une infirmière se bat chaque jour par exemple dans son hôpital pour améliorer la qualité du soin, quand elle milite pour plus de moyens, elle ne le fait pas dans le cadre d'un parti.

    Et tous les ouvriers complètement dépités qui n'ont plus réellement d'espoir en la politique. Ils ne sont pas de gauche parce qu'ils ne collent pas d'affiches. Avec des raisonnements pareils, on comprend mieux pourquoi la "gauche" perd chaque élection, pourquoi les petites gens votent ailleurs...

    A mon sens, tous ces gens là ont autrement plus de courage qu'un type qui glisse un bulletin dans un urne, débat trois heures sur l'alinéa 35-85 du code bis de la mention E, sur sa petite chaise en plastique, ou distribue des tracts sur un marché. Je n'ai rien contre le militant, il en faut, mais bon, faire de ça le summum du courage, l'apanage de l'intelligence de gauche me semble 1 - idiot ; 2 - coupable d'ignorance de la société dans laquelle on vit (pour un mec de gauche, justement, ça se pose là ; 3 - carrément léger.

    RépondreSupprimer
  25. Dorham,

    C'est qui Nicolas P. ?

    Anonyme,

    Tu fais chier à recopier des articles de presse en commentaire (d'autant que j'avais déjà relayé l'info).

    Didier,

    Vous croyez ?

    Koulma,

    Tu fais chier, connard : je passe plus de temps à militer pour le PS avec le blog que toi... Par ailleurs, si tu penses que l'abstention est expliquée par le manque de courage, tu peux mettre la carrière politique entre parenthèses.

    Dorham,

    C'est après le CP qu'on fait des mathématiques. Il ne s'agit pas d'une course à pieds et de chercher qui a gagné mais de savoir qui a la confiance d'au moins la majorité des gens.

    RépondreSupprimer
  26. Nicolas,

    J'ai écrit Nicolas P (mouhahah, désolé pour l'un et l'autre).

    Non, mais je fais le niais, je comprends l'idée de la synthèse. D'une manière, je comprends également pourquoi on fait ça. Mais toi aussi, tu parles de synthèse molle. A trop chercher la majorité du parti, on en arrive à des incongruités, des incohérences dans les programmes.

    C'est dommage qu'à peine le vote entériné, ça commence à flinguer de toutes parts.

    Je repose ma question à Julien Dray : mais c'est quand qu'ils se sortent les doigts du cul ? On va quand même pas se taper Sarko jusqu'à la fin des temps... Et ensuite, qui après lui ? Nadine Morano ?

    Là, c'est tellement la merde qu'ils ont quand même une responsabilité morale. On a l'impression qu'ils ne comprennent pas comme ça. C'est dommage !

    RépondreSupprimer
  27. c'est triste. L'avenir n'est peut-etre plus au ps...

    RépondreSupprimer
  28. Aux dernières nouvelles, il serait question (j'ai mes sources) de naturaliser Sarah Palin, afin d'assurer l'après-Sarkozy dans les meilleures conditions.

    Didier Goux

    (Bizarre, je n'arrive plus à me connecter ici en temps que moi-même...)

    RépondreSupprimer
  29. @ Dohram, je ne suis pas Olivier J

    @Nicolas
    29 % ce n'est pas une majorité, je le maintiens
    Les cartes sont distribuées, mais au congrès, il faudra 50 %
    Chacune des motions, forte de son score, doit s'efforcer de passer des accords avec d'autres, pour attendre 50%.
    La lecture des résultats est éloquente
    29% des militants se sont portés sur la motion qui préconise un changement d'alliance et un rapprochement avec une partie de la droite
    71% se sont portés sur le maintien d'alliances à gauche...
    Sur cette simple question des alliances, il me semble que les choses sont claires

    RépondreSupprimer
  30. Olivier P,

    On est d'accord sur le fond (29% ne permettent pas de prétendre quoi que ce soit ) mais pas sur la définition du mot majorité que tu confonds avec "majorité absolue".

    RépondreSupprimer
  31. Olivier P : faut pas s'enflammer, le vote ne s'est pas formé sur un seul critère (rien que quand on voit les résultats dans le Nord, on comprend que la proximité vaut plus que les idées pour beaucoup de militants, et c'était probablement idem a Paris et en Poitou-Charentes, bref)

    Essayer d'interpréter la volonté des militants sur ce vote, c'est faire fausse route.

    RépondreSupprimer
  32. David75

    La motion de Royal est en tête point.
    En democratie on ne remet pas en cause un vote sous pretexte que ce n'est pas ce qu'on a choisi qui est en tête.
    contester la légitimité d'un vote voire le principe même de la notion de vote est dangereux et c'est ce qui s'est passé au PS ces 15 dernières années ou les barons se sont assis sur les votes.

    RépondreSupprimer
  33. David 75,

    Tu n'as pas une belle image de la majorité... La motion E est en-tête ce qui lui donne le droit de "choisir les armes" pour la suite, aucunement d'orienter les 85% des adhérents qui n'ont pas voté pour elle.

    RépondreSupprimer
  34. David75

    Nicolas

    J'insiste au PS du moins une grande partie de ceux qui le dirigent ou qui tirent les ficelles jusqu'à maintenant, ont une idée de la democratie qui sort de l'ordinaire, ce parti jusque la pour ceux qui le connaissent savent comment il fonctionne, ce sont des baronies d'élus tout puissants qui distribuent des postes et divers avantages et ce n'est jamais gratuit,la fidélité sans faille en retour est attendue.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...