05 novembre 2008

Bertrand Delanoë à la retraite avant 70 ans...

A cause d’Abadinte, je reviens ce matin sur la retraite à 70 ans. Il nous a en effet déniché des propos de Bertrand Delanoë qui pourraient nous faire penser que sa victoire au congrès du PS ne serait pas spécialement une bonne nouvelle.

« Que des cadres supérieurs ou certains qui ont un boulot passionnant qui leur permet de travailler à 68 ans puissent travailler jusqu'à 70 ans et cotiser, je ne suis pas contre ».

Il rejoint un peu le débat fleuve mené sur mon billet d’hier mais il oublie qu’il postule pour être premier secrétaire du Parti Socialiste et ne devrait pas oublier qu’une petite phrase peut être tirée de son contexte.

Dans le texte de l’amendement, il n’est pas fait mention des « cadres supérieurs ». Et les cadres supérieurs ont déjà la possibilité de travailler jusqu’à leur mort.

Quand on postule à la direction du premier parti de gauche, on ne s’intéresse pas en priorité à la condition des cadres supérieurs ou à 0,5% de la population. On fait de la communication politique et on s'oppose à ce genre de texte.

10 commentaires:

  1. exactement!

    Tout cela me semble de bien mauvais augure .

    Bésitos

    PS : souvenir "Mon projet n'est pas socialiste"

    RépondreSupprimer
  2. Voilà, comme d'habitude, il ne faut pas oublier la communication politique.

    Pourquoi l'oublient-ils si souvent, nos hommes politiques (de gauche)?

    RépondreSupprimer
  3. O16o,

    Ta question mériterait un billet complet mais je vais résumer mon point de vue : il manque un travail global, au PS, sur la communication politique (et généralement des réflexions communes) qui devrait se traduire, ensuite, par la formation des cadres.

    RépondreSupprimer
  4. Pourvu que ce genre de déclaration ne passe pas inaperçu des militants du PS. Sinon, ce sera à désespérer!

    RépondreSupprimer
  5. Le coucou,

    Les militants socialos sont souvent désespérants...

    RépondreSupprimer
  6. Et pourquoi qu'on aurait pas le droit de travailler au-delà de la retraite légale même si on n'est pas professionnel libéral ou cadre sup ???
    J'ai l'exemple d'un orthophoniste spécialiste de l'aphasie travaillant à l'hôpital de la Salpêtrière qui est obligé de travailler GRATUITEMENT s'il veut pouvoir continuer à exercer son art auprès des malades.

    C'est quoi la réponse ?

    Quel est le problème si c'est VRAIMENT le salarié qui CHOISIT de continuer à travailler ? Bien sûr, il faut blinder l'origine de la décision, mais je en vois pas de vice là-dedans.

    RépondreSupprimer
  7. Bruno,

    Justement, tu es totalement hors sujet ! La loi porte justement sur le fait que le patron peut vous mettre automatiquement à la retraite. Et un "vieux" (surtout dans une profession de ce type) peut aussi se mettre à son compte pour l'exercer. D'ailleurs, un toubib "qualifié" l'aura fait avant l'âge de la retraite pour gagner plus de pognon sur le compte de la sécu. Ton argumentation est pitoyable et grotesque.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...