25 novembre 2008

Nette dégradation du chômage en octobre

Il ne faudrait pas que les militants socialos bloqués devant leurs flux d'information pour savoir qui sera le nouveau chef loupent cette information.

10 commentaires:

  1. ça me plait ça le terme nette dégradation du chômage.
    c'est du double sens.
    les optimistes croiront que ce sont les chiffres du chômage qui diminuent, les pessimistes l'inverse, comme la réalité.
    ils sont trop forts ces gens.
    mais tout le monde est d'accord dès lors que wauquiez (ça ferait un carton au scrabble) dit que c'est pas sa faute maman, c'est qu'on va en chier pendant un an alors c'est normal, on est dans la merde, vous le saviez pas, tas de bouseux?

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai ! La dégradation du chômage, c'est qu'il baisse ?

    RépondreSupprimer
  3. Sans réfléchir, à première lecture, oui.
    Mais quand tu lis le papier, non.
    Wauquiez est tout chiffonné.

    RépondreSupprimer
  4. Mélina, vous me gonflez un peu, là, à me piquer mon commentaire !

    RépondreSupprimer
  5. oh, tiens, on parle de moi...

    RépondreSupprimer
  6. Et vous m'énervez Didier, à me .... Rien.

    RépondreSupprimer
  7. La dégradation, c'est la réduction d'un état de quelque chose.

    Le chômage, c'est le taux de travailleurs sans emplois.

    Donc la dégradation du chômage, c'est la réduction du taux de travailleurs sans emplois.

    CQFD

    RépondreSupprimer
  8. Ben ouias avant il y avait une dégradation de l'emploi; puis il y a une dégration du chomage, et maintenant il y a une nette dégradation du chomage...
    CQFD le nombre de chomeurs ne devait pas augmenté de plus de 40 000 entre aout et la fin de l'année. C'était un promis juré craché de Lagarde !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...