20 novembre 2008

Pratiques fédérales au Parti Socialiste

J’hésitais à parler dans ce blog de « l’affaire Marc Vasseur » (tous les détails sont chez Marc et chez Gaël) car en cette période agitée, je n’étais pas bien sûr d’avoir bien toutes les billes pour analyser tout ça !
Et l’illumination m’est venue.

Je vous en ai déjà parlé. Marc voulait présenter sa candidature au poste de « premier secrétaire fédéral » dans le Nord (en gros : chef des socialos du coin). C’était plus pour forcer les camarades à une réflexion sur les pratiques politiques que pour conquérir un poste.

Cette semaine, tout c’est précipité : Gilles Pargneaux, le chef actuel, a signifié à Marc que sa candidature n’était pas validée parce que Marc n’est pas membre du parti depuis trois ans.

Marc dispose bien sûr de l’ancienneté nécessaire puisqu’il est membre du PS depuis 1993. On pourrait ergoter sur le fait qu’il soit réellement à jour ou pas de ses cotisations depuis trois ans parce qu’une sombre histoire avait abouti à son exclusion en 2002… mais on s’en fout !

C’est là que l’illumination m’est venue ! La règles des « trois ans d’ancienneté » ne s’appliquer que pour des mandats nationaux (voir les statuts du PS) pas pour les mandats locaux ou « fédéraux ».

Gilles Pargneaux a donc utilisé à mauvais titre une clause des statuts, dans des délais ne permettant pas à Marc Vasseur d’utiliser les voix de recours disponibles.

Marc ne peut donc pas se présenter.

Ce n’est pas de ce PS là dont nous voulons.

19 commentaires:

  1. Marc Vasseur exclu en 2002, n'a repris sa carte qu'en décembre 2006.
    Il faut trois ans d'adhésion en continu pour être candidat, il pourra donc être candidat en décembre 2009.
    Par ailleurs, il le sait depuis qu'il a adhéré, les règles n'ayant pas changé depuis.

    Nicolas, tu range ton gyrophare et tu arrête de faire le Saint Vincent de Paul des royalistes auto-victimisés

    RépondreSupprimer
  2. Olivier,

    Non ! La règle des trois ans s'applique pour les mandats nationaux.

    RépondreSupprimer
  3. S'il vous plaît Olivier.

    L'autodestruction de la gauche non communiste ne regarde que la gauche non communiste.

    Je vous demanderais donc de vous abstenir de toute réflexion fielleuse à propos de l'ex premier parti de France.

    A bon entendeur ...

    RépondreSupprimer
  4. Chouette, il va pouvoir faire invalider l'élection !
    Vu l'attitude de M. Pargneaux, Marc Vasseur a tout mon soutien pour son recours !
    :-)))

    RépondreSupprimer
  5. Marc devrait absolument porter l'affaire en justice, parce qu'il s'agit à priori d'un abus de pouvoir. Depuis que je lis son blog, j'ai pu apprécier sa loyauté envers son parti et la retenue dont il fait preuve envers les tenants d'autres courants.

    RépondreSupprimer
  6. « Ce n’est pas de ce PS là dont nous voulons. »

    Oui, mais c'est quand même de celui-là dont vous avez...

    RépondreSupprimer
  7. Si Marc V. s'estime injustement lésé, qu'il saisisse la commission des conflits. Les textes, quels qu'ils soient doivent être appliqués

    RépondreSupprimer
  8. Certaines fédérations ont semble-t-il des pratiques qui rappellent les anciennes démocraties populaires... à Lille ou dans l'Hérault, et ailleurs...

    RépondreSupprimer
  9. ton aveuglement est stupéfiant porret... je sais biens que pargneau est l'un des piliers de la rénovation aubryiste mais tout de de même.
    Mais manifestement on aspire pas à la mm démocratie interne.
    Moi j'ai beau voté E, je ne vais ppourtant pas dire que les bouches du rhone ou l'héraut correspondent à mes critères.
    Ce sont les même méthodes que dans le nord ou le pas de calais

    RépondreSupprimer
  10. C'est l'argument que défendait notre ami Nick le juriste eurocrate en commentaire chez Marc. Le mandat de 1er fereral n'est pas soumis à la règle des trois ans car c'est un mandat fédéral et non national. Le fait que le 1er fed. soit membre de droit du CN n'a rien à voir avec un mandat puisqu'il est membre "de droit".
    Donc Marc aurait pu se présenter.

    L'élection (probable à cette heure-ci) de Pargneaux se verra-t-elle passible d'annulation ?

    RépondreSupprimer
  11. C'est ce qu'on appelle...de l'ambition !

    RépondreSupprimer
  12. Vasseur, maintenant je t'emmerde.
    Si dans le conflit qui t'oppose à ton premier fédéral, tu pense que tu as raison, tu saisis la commission des conflits.
    Si comme c'est probable, tu as tort, tu arrêt de jouer ta porteuse de pains et tu arrêtes de pleurnicher dans la blogosphère

    RépondreSupprimer
  13. Marc : tu t'exclus toi-même du Parti te dis Olivier !
    :-))

    [smiley, smiley !]

    (Bon Nicolas, t'es là ? :-)) ).

    RépondreSupprimer
  14. Dans la section de Jospin, 53% pour Royale.

    C'est plié au fait... Il y aura peut-être un second tour mais Hamon lorgne sévère vers Royal depuis hier

    Pragmatique le gamin.. Il ira loin!

    RépondreSupprimer
  15. Ba non, la preuve il demande de voter pour Aubry...

    Un peu stupide du coup ^^

    RépondreSupprimer
  16. Hamon en appelant à voter Aubry casse totalement son image de rénovateur, jeune, frais et volontaire

    Il appelle en fait au conservatisme de l'équipe Aubry/Fabius/Jospin

    Les militants jugeront

    RépondreSupprimer
  17. Benoit Hamon appelle à voter Aubry. Dont acte.

    Les militants sont propriétaires de leur voix. On a vu ce que ça a donné avec l'appel de Delanoë.

    Hamon a toujours dit qu'il incarnait le changement, la jeunesse, le renouvellement. Il appelle ceux qui ont voté pour lui à se reporter sur Aubry, Jospin, Fabius, Bartolone, Emmanuelli. Dont acte.

    Hamon a dit qu'il était le seul à pouvoir établir un pont entre Royal et Aubry. Aujourd'hui, il rompt le pont et se replie frileusement sur la continuité immobile du PS archaïque. Le prétexte des alliances a hélas occulté les débats de fond. Militants PS, soyez lucides et dites ce soir que vous avez choisi la "révolution Royal" plutôt que le "conservatisme Aubry". Et à ceux qui vous parlent en permanence du MODEM, renvoyez les à Lille... Ils connaissent là-bas!

    Enfin, comparez les équipes plutôt que d'en rester aux personnes. On a tellement reproché à Royal de "personnaliser".
    ________________________

    Martine Aubry, c'est de "bonne" guerre, va maintenant tenter:

    1- de contester les résultats en accusant de tricheries
    2- de nous faire comprendre qu'elle est en tête puisqu'elle ajoute systématiquement, sans demander l'avis des militants, ses voix à celles de ses camarades-partenaires.

    Les voix n'appartiennent ni à Aubry, ni à Hamon, ni à Royal!

    Elles sont les notres! Alors comparez les projets, les équipes et choisissez seuls et en conscience.

    RépondreSupprimer
  18. Ah ! Frêche et Guérini ! Des jeunes gloires !

    RépondreSupprimer
  19. Je vais faire mon maître Capello, pour le coup.

    Donc, les statuts, que disent-ils ?

    Qu'il faut trois ans d'ancienneté pour candidater à un mandat national (électif comme interne au PS)

    Le mandat de 1er secrétaire fédéral EST un mandat national :
    Le 1er SF est membre de plein droit du Conseil National.

    Il faut donc bien trois ans d'ancienneté pour pouvoir briguer un mandat de 1er Secrétaire Fédérale.

    La manière dont ce dossier a été géré par la fédération est peut-être, sans doute, déplorable, mais cette candidature n'était néanmoins pas conforme aux statuts.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...