25 novembre 2008

Mes opposants, ces démagos

C’est nouveau ! Nicolas Sarkozy sors un nouveau discours, que l’on pourrait résumer ainsi : « Ceux qui ne sont pas d’accord avec moi sont démagogiques ».

« Il ne s'agissait pas donner de l'argent aux banquiers comme je l'entends dire de manière scandaleusement démagogique (...) il s'agissait de sauver l'épargne de tous les épargnants ». En fait, il fait plus fort ! Il réinvente des propos de l’opposition pour pouvoir les contrer. Une nouvelle méthode de communication ?

Peut-être.

Mais l’ancien discours fonctionne toujours : « Et je ne suis pas persuadé que parce que vous prenez 10% du capital d'une banque et que vous avez un poste d'administrateur, c'est pour cela que la banque vous obéit ».

Quand on injecte des centaines de milliards dans le système, on peut se faire obéir, chef.

23 commentaires:

  1. Pourtant, avec l'opposition actuelle, il n'a pas besoin de beaucoup d'efforts pour la contrer... :o(

    RépondreSupprimer
  2. L'équipe Sarkozyste est fortes en discours. Elle fait feu de tout bois our mieux semer le trouble dans la cervelle des français. Ils ont bien compris qu'il fallait des discours même si dans la réalité, ils font autre chose. l'essentiel est de donner l'impression que l'on se mobilise pour nous...

    RépondreSupprimer
  3. IL est pastrés obéi pour ce prix je trouve!

    RépondreSupprimer
  4. L'argent...c'est bien entendu le nerf de la guerre.

    On nous prend pour des cons.

    On le mérite, faut dire.

    RépondreSupprimer
  5. Tiens, on parle de la même chose...

    L'opposition ? quelle opposition ? Angela Merkel ?

    :/

    RépondreSupprimer
  6. CC,

    Tiens oui ! (en fait, c'est peut-être toi qui m'a inspiré, sans le savoir, comme souvent, j'ai fait ma revue de blog à la maison, lu ton billet... puis suis arrivé au bureau avec mon billet à faire et j'avais "démagogie" qui trainait dans ma tête... J'avais oublié qu'il me venait de ton billet, désolé...).

    Dominik,

    A la limite, on se demande pourquoi il y dépense de l'énergie.

    Christie,

    Oui, l'essentiel est la communication.

    Romain,

    Pas vraiment, non !

    Dorham,

    Mais non, mais non.

    RépondreSupprimer
  7. Personne n'est là dans l'opposition, pour marteler avec force que secourir les banques sans entrer au conseil d'administration, c'est détrousser le peuple. Tu as raison, le démago, c'est Sarkozy, mais qui le fera comprendre?

    RépondreSupprimer
  8. C'est pas ce que tu disais? Bon, dès que je retrouve mes lunettes, je relis tout.

    RépondreSupprimer
  9. Ne me fais pas dire que je ne l'avais dit.

    RépondreSupprimer
  10. Et pendant ce temps là, la droite fait son petit bonhomme de chemin...

    RépondreSupprimer
  11. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  12. Disons les choses clairement, je ne soutiens pas particulièrement Sarkozy mais là, je ne vois pas l'intérêt d'une telle critique : elle est aussi vide que le discours qu'elle vise.

    RépondreSupprimer
  13. Allez efface moi ça, stp, c'est bien trop méchaaaant !

    RépondreSupprimer
  14. Anonyme,

    Je n'efface pas tout ! Que tu te couvres de ridicule fait le bonheur de mes visiteurs.

    J'ai effacé ton précédent commentaire qui s'était croisé avec la réponse que je faisais à Homer. On avait l'impression que je t'approuvais.

    RépondreSupprimer
  15. Ah ah ! Le ridicule ne tue pas, et si ça peut rendre heureux...
    Tu critiques la démagogie d'un discours en employant exactement le même procédé...
    Tu ne voies pas où est le problème ? C'est ça être militant.

    RépondreSupprimer
  16. Ne pas effacer ne veut pas dire discuter systématiquement. Continue sans moi.

    RépondreSupprimer
  17. J'ai retrouvé mes lunettes, je ne sais pas si tu as dit ce que je pense que tu aurais pu vouloir dire, ou si tu voulais dire ce que je n'ai pas dit moi, mais je maintiens qu'il y a chez Sarkozy une démagogie pure qui n'est pas assez dénoncée par l'opposition.

    RépondreSupprimer
  18. Oui, mais mon troll m'explique qu'il est démagogique de critiquer la démagogie des autres comme fait Sarkozy en disant que le PS est démagogique.

    RépondreSupprimer
  19. Tout à fait d'accord sur le fait qu'il est démagogique (de nombreuses petites phrases et slogan en témoignent), c'est une raison de plus pour ne pas user de démagogie dans la critique (il veut casser le service public, il donne des milliards aux banques, etc...).
    C'est mon opinion, mais cela dit, la démagogie, ça doit marcher sinon les politiques ne s'en serviraient pas autant.

    RépondreSupprimer
  20. Ce qui est désolant, ce n'est plus Sarkozy, c'est le peuple d'ici qui continue à se taire, non ?
    Tiens finalement, même les banquiers ne disent plus rien !
    :-))

    [Moi, je veux bien devenir épargnant et gagner des millions, m'sier !].

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...