15 mars 2007

Cherche personne compétente disponible dès le 16 mai

Que cela vienne de gauche comme de droite (mon rédacteur en chef m’accorde l’autorisation de faire un billet qui ne dit pas que Ségolène Royal est très jolie que François Bayrou n’a pas d’idée et que Nicolas Sarkozy n’est pas fréquentable), il y a un truc que je trouve complètement con dans les blogs et les bistros : les gens qui jugent la compétence de Ségolène Royal, François Bayrou et Nicolas Sarkozy (je mets les femmes d’abord et les hommes par ordre alphabétique : ne voyez pas dans ce classement une quelconque indication).

Je vais refaire ce paragraphe sans les parenthèses au cas où vous n’ayez pas le courage de relire vous-mêmes ces bêtises en faisant la démarche.

Que cela vienne de gauche comme de droite, il y a un truc que je trouve complètement con dans les blogs et les bistros : les gens qui jugent la compétence de Ségolène Royal, François Bayrou et Nicolas Sarkozy.

On se doute bien que certains petits candidats sont là par hasard et n’ont peut-être pas toutes les compétences requises, mais qui sommes-nous pour juger de la compétence de ces trois mastodontes qui font de la politique depuis plus de trente ans, ont été députés de longues années, ont été ministres longtemps et exercé différents mandats locaux ?

Prenons un exemple au hasard. Ca fait 20 ans que je travaille pour le siège des banques, parfois à l’informatique, sur les machines qui filent du pognon aux clients quand ils mettent un bout de plastique dedans.

Quand je dis que je travaille sur les machines, c’est une expression. Je ne suis pas assis dessus. C’est le sujet de mon travail.

Je peux juger de ma propre connaissance. Je suis très compétent. Je le sais (j’ai un indicateur fiable : je gagne beaucoup de pognon, même si je suis toujours dans les classes moyennes selon la définition donnée par Jean-François Copé).

Je peux plus ou moins juger de la compétence des gens avec qui je travaille, qui partagent mon boulot, que je fréquente au téléphone régulièrement, … Evaluer la compétence des gens est d’ailleurs une partie de mon travail, puisque je suis amené à embaucher des gens.

Par contre, je ne sais pas juger de la compétence d’un type qui sollicite le poste de Président de la République. L’élection du Président de la République n’est pas un entretien d’embauche pour un gugusse qui voudrait travailler dans les machines qui filent du pognon !

Vous imaginez le dialogue :
Moi : « Bonjour Madame (ou Monsieur ou les deux, on ne peut pas toujours savoir) »
Lui (ou elle) : « Bonjour Monsieur (là c’est à peu près sûr) »
Moi : « Installez-vous »
Il s’assied ou elle s’assoit (je n’ai jamais vraiment su).
Moi : « Voilà, je propose que vous commenciez à me détailler votre formation et votre parcours professionnel et après je vous présenterai notre entreprise, la République Française, ça vous va ? »
Lui : « Oui, très bien. Tenez, voilà la dernière version de mon CV. N’hésitez pas à m’interrompre si vous voulez des précisions. »
Moi, prenant le CV : « Merci » (bruits de feuilles quand je tourne les pages) « allez-y ».
Lui : « Ainsi, j’ai commencé par une école de commerce pour mieux vendre des salades. Ensuite, j’ai intégré en 1974 la promotion Louison Bobet de l’ENA… »

Ca ne serait pas sérieux. D’autant qu’il y a 40 millions d’électeurs…

Ca me rappelle Dominique Strauss-Kahn pendant les primaires au PS. On disait : « il est bien, il est compétent. » Ah ! Bon.

Le prochain qui me dit dans un commentaire « Ségolène Royal n’est pas compétente » ou « Nicolas Sarkozy est plus compétent que Jean Lecanuet », je pense pouvoir le traiter assez facilement de trou-du-cul.

Amis blogueurs, de droite comme de gauche, je vous invite à en faire autant !

L’élection ne porte pas sur la compétence. La compétence est importante mais on ne peut pas la juger.

Par exemple, si quelqu’un me dit « Philippe de Villiers a une plus mauvaise haleine qu’Arlette Laguiller », je ne vais pas le croire. C’est important : s’il est président, il pourrait être amené à rencontrer des gens. Pour leur confort, autant prendre un Président qui ne pue pas de la gueule. Mais je n’ai pas la capacité à juger, je n’ai jamais rencontré ces personnages.

Un autre exemple, si quelqu’un me dit « Olivier Besancenot pète au lit », je ne vais le croire. C’est important. S’il est président, il rencontrera la Chancelière Allemande. Ils pourraient sympathiser et plus si affinités, ce qui serait très bien pour la grandeur du couple Franco-Allemand. Mais je n’ai pas la capacité à juger. Et surtout je n’ai pas très envie d’essayer.

Un dernier exemple ? Oui ! Si quelqu’un me dit « Nicolas Dupont Aignant ne tient pas la bibine », je ne vais pas le croire. C’est important. S’il est président, il devra se rendre dans les autres pays d’Europe, y compris en Pologne. Ces gens là ont une réputation à tenir. Ou pire ! Boris Eltsine pourrait reprendre le pouvoir en Russie, pays qu’il est important de rencontrer quand on est président. Mais je n’ai pas la capacité juger. Encore que, pour ce critère précis, j’ai certaines aptitudes.

Ainsi la compétence n’est pas le seul critère pour faire un bon Président de la République. Ce n’est pas à moi de décider de la compétence, mais je suppose que ces gens ne sont pas arrivés à ce poste là par hasard et que leurs collègues de travail ne les auraient pas désignés s’ils étaient incompétents ou refoulaient du goulot !

Il y a d’autres critères que je vais utiliser. Par exemple, il est impossible pour moi de voter pour un type qui avoue publiquement qu’il ne boit quasiment de pinard.

Les valeurs, le programme, le projet d’orientation de la société, l’envie de le voir me représenter à l’étranger, sa capacité à emmener les gens dans une direction, …

Ce dernier point, on s’en fout un peu. Quel que soit l'élu, il forcément le meilleur pour ce critère !

Pour les autres, il n’y a pas photo…

20 commentaires:

  1. Pouic pouic,

    Trou-du-cul.

    Je t'avais prévenu !

    Mais étant le premier, j'ai le plaisir de répondre : "Qu'en sais tu ? Qui es tu pour donner ton avis et affirmer ce que tu affirmes ?"

    Et en plus tu es con. Nicolas Sarkozy n'est pas compétent.

    Je dis ça au hasard, je ne sais pas. Mais il communique bien, ce qui est parfait pour niquer les connards.

    RépondreSupprimer
  2. Nicolas, y-a-t-il quelqu'un de compétent pour juger de ma compétence à estimer la compétence des candidat(e)s ?
    A part moi, je ne vois pas...

    RépondreSupprimer
  3. Bob,

    L'éponge tu peux la jeter.

    En tant qu'électeur tu peux juger ce que tu veux.

    RépondreSupprimer
  4. il y a quelque chose qui m'échappe. Royal est sortie de l'ENA, a 30 ans de politique derrière elle et pourtant elle nous donne l'image de quelqu'un de pas du tout à la hauteur.
    ça va te plaire, Nicolas, ce qu'elle a dit ce soir sur france 2 à propos du ps (comme quoi, elle était libre et affranchie du ps, que l'élection présidentielle était la rencontre entre une personne et des électeurs, pas un parti et des électeurs).

    euh, Nicolas, juste une petite boutade..mais lorsqu'on te lit, d'habitude, on n'est pas habitué aux fautes de frappe et aux mots manquants (là, dans ta note, ça commence dès le titre)..t'as fêté un truc ce soir ?
    le prends pas mal, on rigole !!

    RépondreSupprimer
  5. Je ne suis pas compétent pour juger de la valeur de cet article mais il est écrit avec plusieurs mots qui mis les uns derrière les autres forment un tout plutôt agréable !

    :-)

    RépondreSupprimer
  6. Loïc,

    Je ne suis pas membre du PS : Ségolène peut donc être ma candidate.
    (titre corrigé ! merci).

    Fil,

    Si, tu es compétent.

    RépondreSupprimer
  7. Pouic pouic,

    Tu es un con !

    1) Je parle à la première personne.

    2) Je ne parle pas de notre compétence mais de la compétence des candidats.

    Donc tu n'as pas lu le billet. Tu viens uniquement pour foutre la merde.

    RépondreSupprimer
  8. Oh ! J'ai cliqué par mégarde sur la petite corbeille dessinée sous quelques commentaires.

    RépondreSupprimer
  9. Et hop ! Encore un nouveau commentaire de mon troll que j'efface !

    Je laisse juste la conclusion qui formule après avoir dit en gros que ce blog est nul à chier :
    "L'intérêt de sa lecture réside dans son comique."

    RépondreSupprimer
  10. Et hop ! Encore un nouveau commentaire de mon troll que j'efface !

    Je laisse juste la conclusion qui formule après avoir dit en gros que ce blog est nul à chier :
    "L'intérêt de sa lecture réside dans son comique."

    RépondreSupprimer
  11. C'est marrant à voir comment les sectaires de gauche (pléonasme), qui n'analysent tout que par le petit bout déformant de leur petite lorgnette commencent à paniquer et à s'énerver devant la nullitude de leur pauvre Marie Ségolène.

    Continue, le spectacle donné par des blogs comme le tien est affligeant et ridicule.
    L'intérêt de sa lecture réside dans son comique.

    RépondreSupprimer
  12. Pouic Pouic, tu y vas un peu fort..Nicolas n'est pas ce que tu dis (même si il m'a indirectement traité de connard dans son comm de 22h02 hier soir.)
    Nicolas pense qu'on ne peut être que quelqu'un de naïf ou d'influençable pour qu'on puisse voter Sarkozy tout étant de la classe ouvrière.
    Or, je ne suis ni naïf, ni influençable. Comment se fait-il alors que je puisse défendre le candidat ump ?
    je réponds : parce que contrairement aux socialistes, je ne considère pas la précarité comme un mal. je conçois qu'on y soit opposé, mais personnellement, je la revendique. C'est un choix de société qui se respecte. point barre. Le fait que tout est éphémère est inscrit dans l'humanité. Maintenant, on me demandait hier ' alors à quoi sert la politique ?'. elle sert à gérer au mieux la redistribution rendue encore plus nécessaire par le faire que la précarité laisse au bord de la route ceux qui ont du mal à s'adapter. Ces gens doivent bénéficier de l'aide de l'état..et l'état aura d'autant plus les moyens car une économie plus précaire et donc plus souple fait rentrer plus d'impôt.
    et la politique aussi pour tout le reste..

    RépondreSupprimer
  13. Pouic pouic passant la totalité de ces loisirs à laisser le même commentaire sur mon blog je vais le laisser faire.

    Quelqu'un aura-t-il l'obligeance de lui expliquer qu'il est ridicule ?

    RépondreSupprimer
  14. Loïc,

    Merci. Pour le "connard", c'est vrai, que j'y vais fort, mais je ne m'adressais pas aux militants UMP qui ont choisi leur chef aussi pour sa capacité à communiqué. Je pensais aux électeurs qui se laissent abuser.

    RépondreSupprimer
  15. Et bien, sûr Loïc, je ne suis pas d'accord avec ton argumentation.

    RépondreSupprimer
  16. C'est marrant à voir comment les sectaires de gauche (pléonasme), qui n'analysent tout que par le petit bout déformant de leur petite lorgnette commencent à paniquer et à s'énerver devant la nullitude de leur pauvre Marie Ségolène.

    Continue, le spectacle donné par des blogs comme le tien est affligeant et ridicule.
    L'intérêt de sa lecture réside dans son comique.

    RépondreSupprimer
  17. C'est marrant à voir comment les sectaires de gauche (pléonasme), qui n'analysent tout que par le petit bout déformant de leur petite lorgnette commencent à paniquer et à s'énerver devant la nullitude de leur pauvre Marie Ségolène.

    Continue, le spectacle donné par des blogs comme le tien est affligeant et ridicule.
    L'intérêt de sa lecture réside dans son comique.

    RépondreSupprimer
  18. Nicolas, on n'est pas d'accord, certes..mais tu disais l'autre jour que forcément, un smicard qui votait Sarkozy se trompait..
    or, il existe différentes visions de la société et ne penses-tu par que le parti qui colle le mieux à l'idéal qui est le miens est l'ump ?
    maintenant, c'est vrai que le ps correspond à ton idéal.
    En conclusion, nous sommes tous les deux cohérents politiquement avec notre façon de voir le monde.
    je sais, ce que tu vas me dire 'c'est idiot qu'un smicard demande plus de précarité..autant commander un fouet pour se faire battre'...ce raisonnement est valable dans notre société telle qu'elle est : j'ai personnellement un cdi et je ferai tout pour le garder.
    Mais il faut regarder les choses dans leur globalité : ça n'est pas grave d'avoir un emploi précaire si on sûr de ne jamais être au chômage (ou alors au chômage pas longtemps).

    je raisonne dans un type d'idéal hein..mais c'est pas un sympathisant socialiste qui va me reprocher d'avoir des idéaux !!

    RépondreSupprimer
  19. Loïc,

    "il existe différentes visions de la société et ne penses-tu par que le parti qui colle le mieux à l'idéal qui est le miens est l'ump ?"

    Tu fais ce que tu veux, et tu choisis ton idéal.

    "maintenant, c'est vrai que le ps correspond à ton idéal."

    Oui et non. J'ai juste une vue de la société qui me parait la mieux incarnée par le PS.

    "ça n'est pas grave d'avoir un emploi précaire si on sûr de ne jamais être au chômage (ou alors au chômage pas longtemps). "

    On est entièrement d'accord !

    Mais dans ton truc, il y a le mot "sûr".

    A part ça ton dernier paragraphe est complètement incompréhensible, pour ne pas dire con. Ou alors si à droite on n'a pas d'idéaux, il vaut mieux être à gauche !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...