28 mars 2007

Le Candidat Nicolas Dublog apporte son soutien

Trouvez 500 signatures, qu’ils disaient ! Vous croyez que c’est facile ? J’ai personnellement rencontré chacun des maires de France. 300 000 km en deux mois. Pas un seul n’a signé. Des lâches.

Pourtant, ma candidature était parfaitement structurée : une annonce, un programme, une politique fiscale, une relance de l’Europe et j’en passe.

On ne va pas sodomiser les coléoptères : le système est foireux. Il faudra le revoir. Mais un autre jour.

Ainsi, vous l’avez remarqué : je ne suis pas dans la liste des 12 candidats. Même pas un strapontin ! Rien. Nib. J’avais pourtant promis à chacun des maires de leur construire une Grande Arche de la Défense, un opéra Bastille, un musée des Arts Premiers, un aéroport, … dans chacune des communes.

Je ne suis donc plus candidat.

Je vous appelle donc à voter pour un autre candidat. Une femme pour changer. De gauche bien sûr ! D’ailleurs dans la liste, à droite, il n’y a aucune femme. Un oubli sans doute ?

Pourquoi de gauche me demanderez-vous ?

Parce que quand vous serez en train de la peloter, votre main droite sera disponible pour tenir votre choppe de bière ! Et parce que le monde est à droite et que ça commence à bien faire tous ces gens qui se morfondent dans la misère et tous ces types qui nous expliquent que l’on ne sera heureux qu’en permettant à notre patron et notre banquier de gagner plus tout en supprimant la sécurité sociale au prétexte que les pays du tiers monde n’ont pas de charges sur le travail et en supprimant la retraite car on est assez grand pour économiser des sous tout seul, c’est tellement facile quand on gagne 1000 euros par mois d’en mettre 500 de côté tous les mois même que si vous n’y arrivez pas c’est que vous n’êtes qu’une bande de fainéants tout juste bon à vivre du RMI et des allocations familiales comme tous ces immigrés qui sont responsables de tous les malheurs du monde, y compris le choléra et la fièvre jaune alors que le sida est provoqué par les homosexuels qui forniquent dans des positions que réprouvent la morale et les valeurs chrétiennes qui ont forgé nos générations sauf celle à l’origine de mai 68 qui a abouti aux émeutes dans les banlieues puisque les parents se sont désintéressés de l’éducation de leurs enfants en préférant se vautrer dans l’alcool, la drogue voire le proxénétisme, la pédophilie et le communisme. Je n’ai rien oublié ?


Maintenant, pourquoi une femme ?

Tout simplement parce que c’est le premier animal qui me soit venu à l’esprit. Vous verriez un ver de terre à l’Elysée ? Non ! Restons sérieux. Par ailleurs, il faudra bien que les gens de wikipedia se cassent un peu la tête.

L’idéal serait qu’elle soit née entre le 21 et le 23 septembre. Entre 1952 et 1954. Pour le reste, c’est vous qui voyez !

Néanmoins, je reconnais qu’utiliser un critère sur la date de naissance est discriminatoire. Essayons la géographie.

La présidente ne doit pas être née à Montbéliard car ce nom vient de Montem Billiardae, ce qui veut dire, en Grec du nord : « Monter sur le billard » soit « se faire opérer ». Il ne faut pas un président malade. Déjà qu’on a eu à subir pendant 14 ans la prostate de l’autre ! Vous vous imaginez, pendant les réunions avec les collègues européens, à devoir quitter la salle tous les dix minutes pour se soulager ! On dirait le vieux René au bistro. D’où l’intérêt d’ailleurs d’élire une femme. Une femme ne quitte pas une réunion pour uriner, mais juste, parfois, pour se rafraîchir ou se repoudrer.

Ces histoires d’opération, ça fait un peu boucherie !

Je n’ai rien contre Montbéliard, notez bien. Contre le Plessis-Robinson non plus d’ailleurs. Mais ce nom contient Robin ce qui m’hérisse parfois. La présidente ne devra donc jamais avoir travaillé à la mairie du Plessis-Robinson. En plus cette ville a pris le nom de sa guinguette. Ca ne fait pas sérieux. Est-ce que j’habite dans un patelin qui a pris le nom d’un bistro, moi ?

Enfin, un dernier critère géographique. Elle ne doit pas habiter un bled qui a pour devise « J’étais fleur, je suis cité ». C’est trop neuneu et j’ai beau chercher une contrepèterie, je n’en trouve pas. A la limité, avec « j’étais beur, je suis cité », on aurait pu trouver mais ça aurait manqué de respect à certains ordres religieux.

Tant qu’à prendre une femme, autant en prendre une née en Afrique Noire, pas là où habite Jean, mais de là d’où, pendant des siècles de notre brillante civilisation, des autochtones sont partis visiter les Amériques au frais de la princesse.

Ceci permettra en outre d’énerver les réactionnaires qui pullulent dans nos champs de maïs et nos quartiers heureux.
Par ailleurs, voter pour Ségolène Royal (et surtout l’élire) aura de nombreux avantages et génèrera des économies substantielles. Par exemple, de nombreuses communes, comme Nantes, ont déjà une Place Royale. Et hop ! Un coup de peinture bleue sur la dernière lettre, et voilà Nantes décorée aux couleurs de notre Présidente. De même ! Pas besoin d’inventer un nouvel apéritif pour le 14 juillet. C’est avec beaucoup d’émotion que nous vénèrerons la patrie, l’Identité Nationale, … en buvant un Kir Royal.

Un autre exemple : son mari (pardon, son concubin) sera probablement Premier Ministre ou Président de l’Assemblée Nationale ou un truc comme ça. Auparavant, chaque personnalité organisait des gueuletons avec ses potes, des chefs d’états, … Là terminé ! On divise le nombre de gueuletons par deux ! Mieux ! Actuellement, quand Jacques Chirac et Dominique de Villepin font une bouffe (une raclette, une piérade, un barbecue, une fondue, un truc sympa, quoi !) ils invitent leurs conjointes Bernadette et Marie-Laure (je dois être le premier blog à parler de Mme Villepin !), ne serait ce que pour la surveiller et vérifier qu’elles ne vont pas folâtrer avec le premier évêque venu. Avec Ségolène Royal et François Hollande : 2 repas économisés.

[Billet modifié le 25/04/07 : le mot repas pointait sur une photo de hamburger, ce qui m'attirait beaucoup de visites !]


Enfin, c’est une question d’ergonomie. Il est en effet d’usage que le conjoint du président se promène avec des grands champions de l’époque. Hé bien ! Je préfère ça à ça.

Alors moi ! Nicolas Dublog, ancien candidat à magistrature suprême ! Je vous invite à ne pas voter pour Olivier Besancenot, Marie-George Buffet, Gérard Schivardi, François Bayrou, José Bové, Dominique Voynet, Philippe de Villiers, Frédéric Nihous, Jean-Marie Le Pen, Arlette Laguiller ou Nicolas Sarkozy mais pour un autre personnage que vous pourrez tirer au sort lors d’une soirée autant ludique que pédagogique avec vos enfants, car il faut bien de hasard dans les élections.

Allons enfants !

6 commentaires:

  1. Président Nicolas, pensez donc à me donner le numéro de portable de Ségolène. Il faut que je lui parle du Ministère dont au sujet duquel vous me promîtes monts et merveilles !
    :-)

    [C'est bien tous ces liens dans les articles.]

    Te voilà avec une Mme Villepin comme sujet d'entrée sur ton blog. Truqueur de Google, va !

    RépondreSupprimer
  2. j'espère que le chant de la sirène Ségolène charmera les matelots et les matelotes (d'anguille) de France et de Navarre; d'ailleurs , la candidate a du travailler sa voix qui a pas mal changée au cours de ces derniers mois
    ( moins "racoleuse", plus posée )

    RépondreSupprimer
  3. Fil (et les autres),

    Je n'oublie pas mes ministrables ! Je vais traiter le sujet (il est prêt, manque juste la finition : le plus dur dans un billet !).

    1maman,

    C'est un job, qu'elle cherche !

    RépondreSupprimer
  4. bon, me voilâ fort déçue ...tu m'avais promis monts et merveilles, j'étais la ministresse des mini-stress, et voila, rien, le vide, le néant , le gouffre, l'abime ...promesses non tenues, tu faisais un bon candidat ! tant pis, je vais chercher un autre candidat(e), tâcher d'écouter le chant des sirènes venues du fond des océans,
    je n'ai plus qu'à noyer mon chagrin dans l'alcool...

    RépondreSupprimer
  5. Ne t'inquiète pas ! J'ai un accord avec Ségolène Royal qui permettra de recaser tout le monde.

    RépondreSupprimer
  6. Parole de politicien !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...