26 mars 2007

Nachional

Avec mon optimisme naturel, tout le bazar de ce week-end sur l'Identité Nationale me plonge dans une gaieté sympathique.

Tout a commencé par nos joyeuses forces de l'ordre s'en prenant aux parents d'élèves et aux élèves dans une école parisienne, le tout finissant par la garde à vue de la directrice de l'école parce qu'elle a tapé sur la vitre d'un véhicule de la police.

La dernière semaine au Ministère de l'Intérieur de Nicolas Sarkozy est significative !

Vendredi, François Bayrou en déplacement à Mayotte a remis en cause le droit du sol à cause de ces de fumiers pauvres qui venaient accoucher dans nos maternités d'outre mer pour que leurs enfants puissent profiter de notre sécurité sociale. Il a beau jeu de rigoler maintenant des positions de tout un chacun sur l'identité nationale !

Ce week-end, nous avions les deux joyeux compères, Nicolas Sarkozy et Jean-Marie Le Pen qui se foutaient de la gueule de Ségolène Royal en se demandant qui avait raison le premier et qui chassait sur les terres de l'autre. C'est bon, les gars ! Vous avez 35% à vous partager au premier tour... Où on choisit... alors qu'au deuxième on élimine.

Nicolas Sarkozy continue à penser que les électeurs continueront à faire l'amalgame entre l'immigration et l'Identité Nationale. Sont-ils bien bêtes de ne pas le suivre ?

Pendant ce temps, ce qu'on retient de Ségolène Royal, c'est une sombre histoire de drapeau et la Marseillaise entendue à la fin du meeting, juste pour rappeler que la France n'était pas le monopole de la droite extrême ou conservatrice.

Ce que j'en retiens, ce matin, c'est que Ségolène Royal souhaite régulariser les parents sans papier d'enfants scolarisés.

Ce qui me paraît la moindre des choses...

Pendant ce temps là, la gauche antilibérale s'enfonce. Marie George Buffet, Arlette Laguillier et Olivier Besancenot ayant dit à peu près la même chose : il y a mieux à faire que de s'occuper de l'identité nationale. Ils ont certes raison, mais le thème est lancé.

On les a entendu dire qu'il fallait régulariser et traiter humainement les braves gens ?

17 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  2. Franssoit,

    Oui, mais j'ai eu une inspiration subite à midi.

    Robin Hood,

    Ce n'est pas la peine de recopier des trucs ici, si tu n'as pas compris les précédents billets, tu peux rentrer chez toi : personne ne lit tes conneries !

    En plus recopier des trucs sans citer des sources est d'une grossièreté incroyable vis-à-vis de l'auteur et probablement tout à fin illégal. Je suis donc dans l'obligation de supprimer ton message.

    Un jour du comprendras peut-être...

    RépondreSupprimer
  3. Ah bin j'en parle aussi tiens !
    Tu as compris comme moi que l'extrème gauche viens de louper le côté républicain pour répondre à côté. Pas bon les gars (et les meufs) !

    Revendiquer ce qui est de la nation est bien sûr urgent. Avant qu'on ne puisse plus s'y identifier, justement !

    :-)

    [Ah mais Robin Hood a de nouveau oublié ses calmants…]

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  5. sur l'identité il y a un bouquin très bien d'Amin Maalouf intitulé "les identités meurtrières"
    il est lui-même issu de plusieurs cultures ,Libanais , a appris plusieurs langues , habite en France
    et dans ce livre il parle très bien de cela , de ses identités

    extrait " Depuis que j'ai quitter le Liban en 1976 pour m'installer en France , que de fois m'a-t-on demandé , avec les meilleures intentions du monde , si je me sentais "plutôt français" ou "plutôt libanais ".Je réponds invariablement : " l'un et l'autre ' " "

    RépondreSupprimer
  6. 1maman,

    Merci

    Raymond Hiresh,

    Je supprime ton commentaire. Je n'ai pas le temps de lire... Ton commentaire est très intéressant, mais je n'ai pas le temps de lire tes 1633 mots (j'ai copié le texte sous Word pour compter, ça fait 3 pages, soit plus que la longueur que je m'autorise pour un billet)...

    Je n'ai pas le temps de lire, disais-je, pour vérifier s'il n'a pas un fond antisémite qui serait malvenu !

    Ca fait deux fois que tu viens déverser ta bile sur ce blog ! Tu n'as pas mieux à faire ?

    RépondreSupprimer
  7. Ci joint excellent article d'un ami censuré de manière sectaire pour raisons fallacieuses:

    http://librecours.over-blog.com/article-6157965.html

    Electron libre
    Une force de conviction au service d’un pouvoir très personnel. Jamais sans doute la plus haute charge de l’Etat n’aura autant été en danger d’être détournée par une personnalité incontrôlable.


    On ne moquera pas la performance qu’elle a accomplie en se hissant seule ou presque dans le ticket gagnant. Rien n’est fait, mais son absence au second tour, si elle reste possible, semble d’autant moins probable que le challenger béarnais voit sa baudruche se dégonfler, incapable qu’il est d’inscrire dans la durée le coup médiatique qui l’a vu taquiner les candidats du PS et de l’UMP.


    Le cas Royal est intriguant. Cornaquée par les éléphants elle glisse dans les sondages, mais qu’elle lâche ses mentors et Mme Royal reprend du poil de la bête. Foin de cohérence, oubliés les propos tenus dans le passé, c’est la Royal du jour, voire de l’instant qu’il faut croire. Ne cherchez pas à la mettre en contradiction avec ses propres déclarations : là n’est pas le sujet. Elle a le droit de changer, puisqu’elle est à l’écoute des français dont chacun connaît la versatilité. A cette aune là, inutile de lui demander un avis sur le nucléaire – les investissements s’y décident sur un horizon d’au moins 50 ans – son horizon à elle n’excède pas la fin de l’émission.


    N’imaginez pas qu’elle en soit désemparée, vous risqueriez plutôt d’en sortir déstabilisé.


    C’est cet électron insaisissable qui pourrait être propulsé aux plus hautes destinées de l’Etat. Ni socialiste ni libérale, ni idéologue ni opportuniste, Royal est un produit de politique fiction dont les concepteurs ont perdu le mode opératoire.


    Elle ne roule plus que pour elle, libérée de sa tutelle elle prend le peuple à témoin avant de le prendre en otage. La V ème république est taillée sur mesure pour une intrigante formée par le plus monarchiste des présidents, elle se voit déjà en Royal Présidente de France, comme son affiche électorale nous en donne la primeur.

    RépondreSupprimer
  8. Robin,

    Ce n'est pas pour raison fallacieuse. La prochaine fois, tu ne mettra que le lien, ça suffira.

    Il ne s'aigt pas de censure. Ceci est mon blog. J'en assume le contenu, j'en suis responsable. Je n'ai pas à tolérer tes trucs.

    J'ai fait l'effort de créer un blog pour y mettre ce que je veux pas ce que TU veux !

    Je suis CHEZ MOI ! Tu as le droit d'ouvrir un blog pour y faire ta propagande grotesque.

    Ce coup ci, je ne censure pas. Je ne censurerai d'ailleurs pas si tu te contentes de mettre des liens et pas des tartines.

    Mais je pense que tu n'as pas lu mon billet où j'explique que tout ce que tu fais ne sert strictement à rien dans la mesure où personne ne lit.

    Je t'invite par ailleurs à lire ceci.

    C'est un peu long mais très drôle.

    Tu me diras ensuite dans quelle catégorie tu te trouves.

    RépondreSupprimer
  9. Fil,

    Toutes mes excuses, je n'avais pas vu ton commentaire. Je lirais ton billet plus tard (toujours pour les mêmes raisons...).

    RépondreSupprimer
  10. Excellent article, repris sur un site socialiste qui montre bien comment le PS français est si embourbé dans ses archaïsmes qu'il en est réduit à jeter des anathèmes sur des politiques de gauche qui réussissent ailleurs pour éviter de se remettre en cause:

    http://sociauxliberauxidf.hautetfort.com/archive/2007/03/26/reformisme-et-renovation-la-faute-a-blair.html

    RépondreSupprimer
  11. Mes "conneries" Nicolas, servent à mettre des élements de reflexion différents sous les yeux de ceux qui se voilent la face, se mettent des oeillères et se barricadent et se calefeurent derrière leur petite idéologie, si obsolète soit elle...

    RépondreSupprimer
  12. Robin Hood : tes conneries te désignent toi-même comme porteur d'oeillères.

    Essaie de te faire des amis qui auraient tes idées (enfin les idées des autres puisque tu recopies bêtement) et lâche-nous un peu…

    [je sens que je vais tomber dans l'insulte…].

    RépondreSupprimer
  13. Je pense que Fil a bien résumé : lache nous un peu, Robin !

    Au moins, as tu lu mon billet que je mettais en lien, pour t'expliquer l'inutilité de ta démarche.

    RépondreSupprimer
  14. Tu peux aussi lire l'autre lien, où l'on décrit les trolls avec beaucoup d'amusement.

    On y explique qu'une catégorie consiste en des cons qui ne tolèrent pas que des gens ne soient pas d'accord avec eux et estiment être suffisamment clairs dans leurs raisonnements (?) pour pouvoir conclure que tous les autres sont des cons.

    RépondreSupprimer
  15. Laisser ronronner en rond les cons ? (j'emploie votre vacable !)
    Pourquoi pas, je verrais. Peut être pas, ça dépendra de l'humeur et de la dimension des conneries que je verrais ici.

    RépondreSupprimer
  16. C'est bon ! Je suis pret à diffuser une nouvelle connerie (laisse moi 10 minutes).

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...