13 février 2010

Fourre-tout post KdB

Le Kremlin des Blogs d’hier soir est l’occasion de faire un billet fourre-tout avec plusieurs bricoles que j’ai à dire mais je n’ai pas eu le temps de faire un vrai billet depuis plusieurs jours…

C’était bien. On a moins pochetronné que la veille où Marie nous avait poussés à boire, avec Yann.

Il y avait deux gonzesses : Mipmip et Hypos. Oui ! Mip avait traversé le périph… Il y avait également quelques lascars : Seb, Jon, Olivier, Marc, Dagrouik et Martin.

Nous avons évoqué le Non Sarkozy Day.

On était tous signataires d’un machin, je crois. Des « pour » des « contre » et des, comme moi, qui avaient signé les deux. Je crois que certains signataires du premier appel se sont retrouvés coincés et n’ont pas osé signer le deuxième. Moi pas. Je ne voulais pas du premier pour différentes raisons déjà exprimées et notamment la manière dont la presse en parlait : un truc lancé par les blogueurs politiques. Je suis un blogueur politique et je n’ai rien lancé.

Par ailleurs, je ne peux pas vouloir un changement des pratiques démocratiques en exigeant la démission du président élu.

Le deuxième texte était bien mieux : j’ai signé. Hop !

J’y reviendrais plus bas mais certains accordent une telle importance à leurs écrits qu’ils s’imaginent que j’accorde de l’importance aux miens. Je n’ai pas fait un geste politique fort, j’ai juste publié un texte pour montrer mon soutien aux copains.

Par ailleurs, le premier texte que j’ai signé était bien trop pompeux.

Nous avons aussi évoqué ce changement des pratiques politiques.

Mais on est tous d’accord, à peu près sur le sujet.

Nous avons aussi évoqué l’indépendance de la presse.

La presse vie de la publicité, sauf le Canard Enchaîné et quelques machins, et ne peut donc pas tout dire, tout dénoncer… C’est lamentable. Mais c’est comme ça : on peut regretter mes pas changer. Sujet suivant.

Tiens ! A propos de la publicité, nous avons aussi évoqué Elisabeth Badinter.

Ses propos auraient du servir de base à mon billet du matin, hier. Je suis d’accord avec elle, globalement, notamment pour ce qui concerne les couches culottes. Mais n’étant pas une femme et n’ayant pas élevé de mômes, mon avis n’est qu’accessoire. Mais j’en ai marre de voir les gens être des bouquets missaires (Balmeyer ©) pendant que des zozos continuent à s’engraisser en détruisant la planète ! Depuis qu’il fait nuit quand j’arrive à la Défense, le matin, je vois des étages entiers de tours allumés et on nous colle des affichettes dans les toilettes du bureau pour qu’on pense à éteindre la lumière. Un peu de cohérence ne nuit pas…

Ca aurait été mon billet du matin. Et aussi mon billet du soir. Quand j’ai vu le billet de Marc Vasseur, j’ai immédiatement parié un mois de salaire avec moi-même que si Dedalus faisait un billet sur le sujet, il serait de l’avis opposé. J’ai gagné. Je suis donc d’accord avec Mme Badinter et M. Dedalus sur les couches culottes.

Mais… Mme Badinter gagne sa vie en vendant des couches culottes. Ou presque, je fais un odieux raccourci mais elle détient 12% de Publicis qui a pour métier de faire vendre des produits, dont des couches. Forcément, si on privilégie les couches lavables à celles jetables, on en vendra de moins en moins.

Mme Badinter – dont j’approuve les propos présents – faisait du lobbying pour casser l’initiative de ces joyeux écolos : préconiser les couches recyclables.

Mesdames, faites comme vous voulez. Du moment que je ne suis pas obligé de boire mes bières dans des gobelets en plastique non recyclable…

Nous avons aussi évoqué le dernier billet d’Hypos où elle annonce qu’elle va arrêter de bloguer.

J’espère qu’elle va changer d’avis et conserver son blog pour piquer des coups de gueule quand elle aura envie d’en piquer… et ne pas se forcer à l’alimenter quand elle n’a rien à dire. Le blogage est un loisir, pas une obligation.

Mais je comprends son choix. Il arrive un moment, chez certains, où ils accordent de l’importance à leurs écrits, ce qui me ramène aux appels NSD, qu’ils en oublient qu’ils ne sont que poussière.

J’ai encore vu deux billets incendiaires après les classements de blogueurs, cette semaine. Deux billets par des gens dont j’apprécie la plume et qui étaient joliment tournés… Mais totalement à côté de la plaque. Ca me fatigue.

Car c’est uniquement parce qu’ils accordent de l’importance à leurs écrits et n’arrivent pas à concevoir qu’une fois écrit ce billet, je pourrais aller faire mes courses puis prendre un apéritif avec Corinne et sa mère, à l’Aéro, comme souvent le samedi matin… En me foutant totalement de ce billet.

Ce soir, nous jouerons peut-être à la belote de comptoir, avec le gros Loïc et quelques gugusses. Si je gagne, je serais content. Mais quoiqu’il arrive, nous aurons passé un bon moment.

Qu’ils viennent donc aux Kremlin des Blogs : la Comète est magique.

13 commentaires:

  1. "Forcé à boire", alors là, je suis sur le cul. Maintenant que Dame Hypos arrête de bloguer est chose bien dommage mais son choix est respectable. Pour conclure, si l'on se prenait au sérieux dans nos blogs, cela se saurait non ? Alors vive les blogs, vive le KDB et vive la Magique Comète.

    RépondreSupprimer
  2. J'espère que Hypos reviendra sur sa décision. C'est dommage..
    Quant au reste.. Perso je suis pour tout ce qui est contre et contre tout ce qui est pour..
    Qu'on se le dise..

    RépondreSupprimer
  3. Vu que je t'ai permis de gagner un mois de salaire, j'estime que tu me dois une bière. Avec toutes celles que je te dois, ça nous fait du retard à rattraper.

    Je confesse avoir pensé que ça aurait été rigolo que je passe à la Comète hier soir, on aurait vu jusqu'à quel point elle peut être magique. Malheureusement j'avais piscine (en vrai non, mais j'étais au théâtre) :-)

    RépondreSupprimer
  4. C'est vrai que La Comète est magique ! Mais moi j'ai forcé personne à boire, on s'est entrainé les uns les autres sans doute ;)...

    RépondreSupprimer
  5. Je pourçois;)expression MartinP !

    RépondreSupprimer
  6. Nicolas, je ne suis pas d'accord avec toi. Il faut accorder de l'importance à ce qu'on écrit. C'est important d'écrire une opinion. C'est important pour soi, c'est poser une idée qui n'est que mouvance et se trouver confronté avec l'inexactitude des mots, avec les incohérences de ses pensées. C'est un travail important pour soi de poser clairement ce qui n'était qu'une intuition, un sentiment ou une rêverie. Que ce soit important pour les autres, les lecteurs, c'est une autre histoire, je te le concède. Je crois qu'on blogue pour soi, pour structurer ce qui bouillonne dans notre esprit, pour purger cette vapeur d'idées qui fait perdre l'esprit parfois à ceux qui ne savent pas l'expurger.
    Accessoirement, on se flatte d'être repris ici ou là, on se dit que ce qu'on pensait a été remarqué, n'a pas laissé indifférent. C'est bon pour le moral, on se dit qu'on est pas complètement inutile ou idiot ; pourquoi se priverait-on de se fugace plaisir ?
    Nicolas tu es trop modeste, bloguer n'est pas anodin, et chaque petit billet a son importance, pour soi, pour un lecteur éventuellement intéressé, pour le flux général qui anime le web.

    RépondreSupprimer
  7. Je pense que le mieux sera d'inviter E. Badinter à la Comète pour discuter de tout ça et boire un coup. Elle aime la bière ?
    :-))

    RépondreSupprimer
  8. Si E.Badinter vient à la Comète, je fonce pour être à l'heure :-)
    Comme toi dans le débat sur les couches et l'allaitement au sein je suis d'accord avec Dédalus.
    Y'en a marre de ces bonnes femmes qui veulent l'égalité mais qui veulent pas lâcher leur marmot ;-)
    Bon là je vais me faire lyncher...

    RépondreSupprimer
  9. Si E.Badinter vient à la Comète, je fonce pour être à l'heure :-)
    Comme toi dans le débat sur les couches et l'allaitement au sein je suis d'accord avec Dédalus.
    Y'en a marre de ces bonnes femmes qui veulent l'égalité mais qui veulent pas lâcher leur marmot ;-)
    Bon là je vais me faire lyncher...

    RépondreSupprimer
  10. toujours une absence criante de gonzesses.
    C'est inquiétant et l'on est en droit de se poser des questions sur l'orientation et les choix sexuels des blogueurs à Nicolas.
    De gauche c'est déjà critique mais si de surcroit ils sont à l'envers...

    RépondreSupprimer
  11. «je ne peux pas vouloir un changement des pratiques démocratiques en exigeant la démission du président élu», ben, justement si! Dans le cas où l'on changerait nos pratiques antidémocratiques, pour avoir la démocratie, on pourrait constater éventuellement que le bonhomme n'a plus de légitimité.

    RépondreSupprimer
  12. Yann,

    Certains le croient !

    Manu,

    Elle va revenir, la rencontre avec Julien Dray lui donne envie de faire un compte rendu !

    Dedalus,

    J'ai aussi perdu un mois de salaire, ayant parié avec moi-même.

    Marie,

    On est assez bon moteurs !

    Rimbus,

    On est d'accord et pas d'accord. Je parlais surtout de l'importance pour les autres. Mais aussi de l'importance exagérée qu'apportent certains à leurs textes.

    Poireau,

    Faudrait lancer l'idée !

    Polluxe,

    Nous sommes donc d'accord !

    Tonnégrande,

    Y'avait Marie, c'est déjà très bien !

    Le Coucou,

    Pas d'accord. Il n'a rien fait d'anticonstitutionnel. Mais on est d'accord sur la nécessité de changer.

    RépondreSupprimer
  13. Peut-on boire une bière à propos de n'importe quoi ?
    Oui, mais pas avec n'importe qui !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...