09 février 2010

Gardes à vue majeures

« Une enquête administrative a été confiée à l'Inspection générale des services (IGS), la police des polices, après l'interpellation et le placement en garde à vue de trois adolescentes soupçonnées d'être impliquées dans une bagarre à la sortie du collège Gambetta à Paris (XXème arrondissement) le 2 février dernier, a-t-on appris mardi de source policière. » Ca me parait normal.

L’explication probable, fournie par Maitre Eolas (via La Punaise du Net la nouvelle annexe de Laure), me parait cohérente.

Je résume : la police aurait reçu pour consigne d’augmenter le nombre de gardes à vue de mineurs pour pouvoir annoncer « une augmentation de la délinquance des mineurs », justifiant ainsi de nouvelles lois pour la sécurité, ce qui plait toujours à une partie l’électorat de l’UMP

D’autant que quand on parle délinquance des mineurs, on pense toujours à jeune des banlieues… et à immigration. Joli coup… J’espère que l’enquête administrative se traduire en une espèce d’enquête parlementaire…

Tant qu’on tape sur les mineurs délinquants, on ne fait pas autre chose. Maitre Eolas conclut : « Je parie donc une bouteille de champagne contre une boîte de petits pois que quand le gouvernement sortira sa réforme de l’ordonnance de 1945 sur l’enfance délinquante, on aura un beau communiqué nous disant : regardez, la délinquance des mineurs explose, +30% sur le premier semestre, vite, vite, il faut voter une loi donnant à la justice les moyens de taper plus fort, car c’est en cognant nos enfants et en ayant peur d’eux que nous construirons la France de demain. »

18 commentaires:

  1. très bon article d'Eolas, comme d'hab'

    RépondreSupprimer
  2. Rimbus,

    Oui ! Le problème est qu'il met trop de machins juridiques (pour moi, hein ! C'est son truc à lui) si bien que je ne lis pas tout. Il a fallu le billet de Laure pour mettre en évidence la partie "gauchiste".

    RépondreSupprimer
  3. je ne crois guère à cette théorie d'autant que la police est remontée contre la hiérarchie si j'en crois les infos.

    RépondreSupprimer
  4. @des pas perdus,

    dans le cadre de la garde à vue (depuis le coup de sonnette à la porte jusqu'au commissariat flambant neuf du 20e), la police n'a fait qu'appliquer le règlement. le reste, anéfé, vient d'en haut. sinon, il n'y aurait pas eu besoin ce midi d'une intervention d'un fidèle (depuis 2002) de notre bon mètre.

    @Nicolas,

    Eolas n'est pas du tout «gauchiste», juste pragmatique…

    @toutes et tous,

    volontairement, je n'ai pas foncé sur l'histoire… mais comme ça se passe “chez moi”, soyez certains que vous aurez prochainement un sujet localement documenté, tant en matière de «délinquance» de djeun's et d'éducation, que de police parisienne… Entre ce soir et vendredi soir, promis !

    RépondreSupprimer
  5. Ca se passe aussi dans le Gers, (et c'est pas la banlieue!) où des mineurs ont été placés en garde à vue, et ont également subis des prélèvements salivaires et ont été fichés alors que certains d'entre-eux étaient innocents!

    Ca permet de comptabiliser une affaire élucidée alors qu'il n'y avait même pas lieu de mettre en garde à vue la totalité de ces mineurs.
    La juge a relevé de sérieux vices de procédure mais le fichage a malheureusement déjà été effectué pour des gamins d'à peine 15 ans et qui plus est inncocents!

    RépondreSupprimer
  6. @Nicolas
    Ah! Je vois qu'on parle des mêmes infos que moi !
    ;^))
    Bien, je vais mettre mon pyjama...heu...mon jogging !!!

    RépondreSupprimer
  7. Qu'il fasse artificiellement grimper le nombre de gardes à vues des mineurs, pour préparer les esprits, ne m'étonne pas. Sur la sécurité, il a passé toute sa carrière à manipuler les gens, notre président (il a commencé, ou presque, avec ça, rappelons-nous de l'histoire du preneur d'otage de Neuilly, qui lui a offert sa première mise en scène)

    RépondreSupprimer
  8. Première chose : les argumentaires des gens de justice sont toujours "cohérents" (surtout pour des gens comme vous et moi qui n'y entendent rien) : ce n'est pas pour cela qu'ils ont raison.

    Deuxième chose : contrairement à ce qu'il aimerait qu'on croit, ce Maître Éolas n'est absolument pas neutre dans ses billets, jamais. Il s'appuie sur le droit pour nous enfumer et faire passer les idées qu'il a envie de défendre. Ce qui est strictement son droit, mais il est préférable de le savoir

    Troisième chose : les gens de justice n'ont déjà acquis que trop de pouvoir, il me semble néfaste de leur en accorder davantage. Le dernier mot doit toujours rester aux politiques. Car en quoi le fait de connaître le droit conférerait-il une supériorité quelconque sur le plan des idées ? Le droit est établi par le politique, et à ce titre il doit se subordonner à lui.

    RépondreSupprimer
  9. Didier : intéressant, surtout en ce qui concerne le 3e point.
    Dire que le droit est établi par le politique suppose qu'on précise ce qu'on entend par politique.

    Or, il s'avère que le droit n'est codifié qu'en réponse à un problème, si ce problème est mis à l'agenda politique (par exemple, la pollution, qui a toujours été un problème, n'est percue comme tel que depuis quelques années.
    Dès lors, si ce sont les politiques qui "créent" le problème en trafiquant les statistiques à des fins électoralistes, n'importe quel citoyen (même s'il est juriste) peut mettre en cause la rationalité du système.

    J'ai eu justement à ce propos tout à l'heure une intuition : il devrait être possible de séparer les pouvoirs décisionnels économiques et sociétaires. J'entend par là élir un gouvernement qui prenne les mesures économiques (axe droite-gauche) et un je-ne-sais-quoi qui vote les lois de "vie en société" (axe autoritaire-libertaire). Je ne sais pas si je suis clair, mais je trouve le concept marrant à imaginer.

    RépondreSupprimer
  10. Il faut toujours se méfier des jeunes, déjà Coluche le soulignait ! Comme quoi la droite a des obsessions !
    :-))

    [Lire un commentaire dans lequel Didier Goux se plaint de l'absence de neutralité d'un blogueur, c'est assez croquignolet, quand même !!! Une journée qui commence avec humour ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  11. DPP,

    Oui, mais va savoir s'ils ne touchent pas des primes...

    Eolas,

    Je sais qu'il n'est pas gauchiste !

    Sylvie,

    Des chiffres, toujours des chiffres !

    Gildan,

    Fais comme le Coucou : à poil !

    Le Coucou,

    Une vocation...

    Didier,

    Première chose : je n'ai pas attendu un billet de blog d'un "gens de justice" pour taper sur la politique sécuritaire du gouvernement. Comme je le dis plus haut, d'ailleurs, je n'ai pas lu entièrement le billet de Maitre Eolas, chacun ayant ses propres centres d'intérêt.

    Deuxième chose : il ne m'enfume pas (voir la raison ci-dessus).

    Troisième chose : qui parle de leur accorder plus de pouvoir ?

    Benji,

    Tu es clair mais est-ce bien possible ?

    Poireau,

    Oui, Didier frise parfois le sublime.

    RépondreSupprimer
  12. On est mal nous... Paris ou Haute-Savoie, on fait comment?

    RépondreSupprimer
  13. 7H30 ... y en a qui commencent tôt l'apéro dis donc!

    RépondreSupprimer
  14. Sur ce sujet, je te conseille un reportage de Là-bas si j'y suis, rediffusé récemment :
    http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1845

    RépondreSupprimer
  15. De toute façon il faut faire du chiffre, c'est les recommandations du ministère de l'intérieur.

    C'est comme pour ces deux ados qui ont été menottés et emmenés au commissariat par ce qu'ils n'avaient pas de titre de transport : http://www.faitsdivers.org/1096-Il-n-ont-pas-de-titre-de-transport-valide-2-adolescents-menottes-et-emmenes-au-commissariat.html

    C'est scandaleux.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...