28 avril 2020

La Bretagne, me voilà ! J'ai mon motif impérieux mais néanmoins surprenant

Pays Centre Bretagne
Authentique photo du Centre Bretagne mais si ça fait plus de trente ans que
je n'ai pas vu ce barrage à une vingtaine de kilomètres de la maison.

Je dois reconnaître que l’interdiction d’Edouard Philippe de faire des déplacements de plus de cent kilomètres m’a foutu un coup au moral. Il faut un motif impérieux familial ou professionnel. Objectivement, je n’en ai pas. Ma mère est en pleine forme et elle a deux enfants à moins de cent kilomètres.

J’aurais néanmoins pu tenter le coup ! Les deux enfants en question ne peuvent pas habiter à Loudéac pour des raisons familiales et professionnelles et ma mère aurait besoin de quelqu’un pour faire sa lessive, lui préparer sa déclaration de revenus, faire des compléments de courses,… Et son âge justifie qu’elle puisse voir tous ses enfants, c’est aussi une question de santé.

Puis le vieux m’a appelé pour me dire que je risquais, au pire une amende de 135 euros ce qui n’est pas non plus la mer à boire vu ce que j’économise depuis la fermeture des bistros… Mais, moralement, ça me gêne d’être dans l’illégalité. Je suis comme ça.

C’est alors que j’ai pensé à un détail. Mon contrat de travail ne me permet de faire du télétravail que de chez ma mère pour des questions d’assurance mais aussi d’un engagement que j’ai signé comme quoi patati patata j’ai les conditions satisfaisantes, une pièce dédiée au travail et tout ça.

Le fait d’avoir des meilleures conditions là-bas qu’ici est une évidence. A la limite, j’ai un blog où je le démontre. Je n’ai pas de wifi, pas de bureau, pas de prise de courant me permettant de travailler longuement sur ordinateur. Tiens ! Je n’ai pas de fauteuil de bureau. Savez-vous qu’il est impossible de rester à assis à une chaise en bois de séjour plus de deux heures sans avoir mal au cul ?

J’ai un motif impérieux professionnel.

Mon horizon s’était assombri à 16 heures quand j’ai consulté les actualités et vu les propos de Philippe. Trois heures plus tard, je me revoyais en Bretagne, buvant des coups avec les copains en terrasse (pas de bistro) en respectant la distanciation sociale…

Les gars, si vous voulez passer une soirée à la maison, prenez vos affaires de couchage, je ne tiens pas à faire des lits.

24 commentaires:

  1. Cool ! J’arriiiiiiiiiive ! ��

    RépondreSupprimer
  2. Bonne nouvelle ! Moi je me casse chez mes parents, mais ils sont à moins de 100 bornes.

    RépondreSupprimer
  3. Gros problème supplémentaire pour la chaise.
    Non seulement tu ne peux pas rester longtemps assis pour cause de mal au cul mais en plus, si je me souviens bien ce ne peux être considéré comme un siège de poste de travail.
    Il faut 5 pieds (ou roulettes) pas sécurité au cas où tu t'endormirais dessus ou tout autre raison.

    RépondreSupprimer
  4. Bon, alors : vous partez ou vous ne partez pas ? C'est pas clair, votre affaire…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment ça, vous n'en savez rien ? Il vous suffit de le décider, non ?

      Supprimer
    2. Je pense que le titre de mon billet suffit à comprendre que je pars.

      Supprimer
    3. Faudra nous raconter l'excursion, les contrôles, les PV, tout ça...
      Paris-Loudéac 432 km tout de même... Vous y allez en caisse ?

      Supprimer
    4. Pas encore décidé mais vraisemblablement en train (il risque d'y avoir des contrôles à la sortie de l'autoroute alors que dans le train, je suis plus peinard).

      Supprimer
    5. Les contrôles vous les aurez en gare...

      Supprimer
    6. Ah, moi, je choisirais la voiture, incontestablement. Avec départ de la région parisienne vers une heure du matin, histoire d'être bien tranquille jusqu'au bout…

      Supprimer
    7. J'ai le droit d'aller à Montparnasse... c'est à moins de 100 km de chez moi. A Saint Brieuc, s'il y a un contrôle, j'ai mon permis de conduire qui est encore à l'adresse de ma mère à moins de 100 km.

      Supprimer
    8. Le permis de conduire ne constitue, en France, ni une pièce d'identité, ni une justification de domicile.

      Supprimer
    9. Vous pourrez aller à Montparnasse bien sûr ! La bonne blague !
      Mais y prendre un train c'est moins sûr...

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Pas du tout. Pendant que je 'ai sous la main, c'est quand que Google Meet ouvre au grand public ?

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.