05 décembre 2006

Boursicotons encore un peu

Vous arrivez à suivre GDF ? Le Figaro nous disait que la fusion avec Suez est bien compromise… Pendant ce temps là, mes actions EDF vont toujours bien, avec l’augmentation que j’annonçais vendredi dernier et celle d’aujourd’hui, ça nous fait un beau 12 ou 13% en quelques jours.

Néanmoins, notre gouvernement s’entête. Dominique de Villepin veut faire passer le décret de privatisation avant de se barrer, car, si Ségolène Royal se présente elle retirera le truc… et Nicolas Sarkozy pourrait en faire autant.

DDV étant un grand démocrate. Il cherche à faire passer son projet malgré tout. Tout, c'est-à-dire, l’opposition de… l’opposition, d’une partie des députés de sa propre majorité, du conseil constitutionnel et j’en passe. Même l’UDF, par la voix de François Bayrou s’y oppose. Sans compter les syndicats.

A l’occasion, passez voir sur news.google.com. C’est incroyable le nombre de dépêche causant de GDF.

Voilà celle que je cherchais pour servir de support à mon billet. Extrait : « Le gouvernement devrait signer le décret de privatisation de Gaz de France avant l'assemblée générale qui doit se prononcer en février sur le projet de fusion avec Suez, a-t-on déclaré mardi de source proche du dossier en ajoutant que cela pourrait même intervenir avant la fin de l'année. »

C’est la phrase suivante qui me fait bondir : « Une telle décision rendrait difficile une remise en cause du projet promise par l'opposition. »

Houhou ! Monsieur (ou Madame) le (ou la) journaliste… Je ne suis pas constitutionnaliste même si c’est un joli mot que l’on emploie trop rarement dans les blogs, mais il ne me semble pas trop compliqué pour une majorité électorale d’annuler un décret pondu par ses prédécesseurs.

Il ne faudrait pas prendre vos désirs de journalistes financiers pour des réalités juridiques…

Tant que j’y suis sur la bourse. Je rappelle à nos aimables lecteurs (ou du moins à un de mes aimables lecteurs) que ce n’est pas un jeu. L’expression « jouer en bourse » est abominable. Il s’agit de placement.

On joue en bourse quand on fait des placements risqués en espérant multiplier par trois en deux jours. Ce n’est pas moral, mais c’est réservé aux joueurs assez peu fortunés (ceci explique cela).

34 commentaires:

  1. qu est ce que je lis? nous sommes passe sur le programme economique...

    ca sent le gaz - tout cela!


    desole clavier avec peu de caracteres europeens... faudrait vendre des accents sur les claviers irlandais! boursicotez sur clavierbroadrand#!



    #ca n existe pas!

    RépondreSupprimer
  2. Non, ce n'est pas le programme économique, j'ai entamé (et presque terminé) une série de billets d'observations de la bourse.

    RépondreSupprimer
  3. c'est vrai que les warrants c'est le produit des pauvres. Pour une mise de 40€ (+10€ de frais), on peut gagner 300€ (-10€ de frais). En pourcentage de l'achat, les frais sont importants mais pas en pourcentage de la plus-value.
    Quand on gagne pas beaucoup en salaire, ça peut être un bon complément pour les fins de mois. Je ne vois pas ce qu'il y a d'immoral à ce que des pauvres tentent d'arrondir leurs fins de mois de la sorte.

    RépondreSupprimer
  4. ps : ceci dit, un warrant qui vaut 0.04€ (quotité 1000) est un warrant dont le prix d'exercice a peu de chance de se réaliser.

    par exemple, le 2332S vaut ce soir 0.03€. la quotité est de 1000. On peut donc en acheter pour 30€. mais il est hyper risqué à savoir que c'est un put sur le cac à échéance 15/12/06 avec un prix d'exercice à 4700pts. c'est parié sur un cac à 4700 pts dans quelques jours alors qu'il est à 5300.
    à moins d'un attentat terroriste ou quelque chose d'énorme, il ne se réalisera pas.
    à l'opposé, vous avez des warrants à la même échéance (15/12), même prix (0.03) mais qui parient sur un cac à 5900pts...encore moins possible car si bcp de choses peuvent justifier une baisse importante, rien ne peut justifier une hausse aussi importante en aussi peu de temps.

    non, un warrant honnète vaut aux alentours de 0.15€.

    RépondreSupprimer
  5. Ce n'est pas immoral, c'est amoral. Tu peux continuer à jouer avec ton pognon, c'est un peu comme les gugusses qui jouent au PMU ou au loto.

    S'il y avait une moralité, je crois que je pourrais faire 2343 billets sur mon bénéfice avec EDF.

    Continue à jouer avec tes "warrant" mais laisse moi continuer à gagner de l'oseille avec mes actions. Plus exactement : laisse moi placer mon argent sur un PEA qui me permettra de sortir de mon appart de 48,10 m2. Je tiens à mon ",10", au prix où est le m2...

    Le jour où tu comprendras qu'un boursicoteur se fait baiser systématiquement, tu comprendras peut-être...


    Je résume : tu te fais baiser par des cons qui sont formés pour ça.

    RépondreSupprimer
  6. mais tu sais que sur le long terme (10ans), un boursicoteur est toujours gagnant ?

    oui ou non ?

    RépondreSupprimer
  7. Oui, je sais ! Enfin j'espère. C'est pour ça que je fougue mon pognon dans des valeurs sures...

    RépondreSupprimer
  8. oui mais alors pourquoi dis-tu que les boursicoteurs se font 'systématiquement baiser' ?

    RépondreSupprimer
  9. Nicolas : tu voudrais laisser entendre que DDV est devenu sourd ou quoi ?
    Mais je ne comprends pas bien ce que lui gagne dans son entêtement…

    Nicolas : quelle patience, encore une fois en commentaires !!! :-)

    RépondreSupprimer
  10. Bonne fête Nicolas !!
    Tu sais à quel autre Nicolas je la souhaite aussi, moi... :-)

    Anne

    RépondreSupprimer
  11. Merci Anne !

    Nicolas Hulot ?
    Nicolas Dupond-Aignan ?

    RépondreSupprimer
  12. Les deux, mon capitaine ! :-)

    Anne

    RépondreSupprimer
  13. ce qui fait Nicolas que tu n'as pas répondu à ma question. d'un côté, tu dis qu'un boursicoteur se fait 'systématiquement' baiser et d'un autre tu admets que sur le long terme, il est gagnant.
    peux-tu nous expliquer tout ça ?
    (c'est le 'systématiquement' qui me gêne)

    RépondreSupprimer
  14. Nicolas Peyrac,
    Nicolas Canteloup,
    Nicolas (mon papa),
    Nicolas Caucescue (ah non, il n'est plus)
    Nikos de la starac,

    gros bisous à tous les Nicolas

    RépondreSupprimer
  15. Loïc,

    J'ai parlé un peu rapidement (mais je te rappelle que c'est la St Nicolas et que ça se fête la veille...).

    Je voulais dire que le petit boursicoteur qui crois bien faire en misant sur des produits dérivés, "vade", ... entre dans un système fait pour lui piquer du pognon, ne serait ce que par les commissions qu'il paye à chaque ordre.

    RépondreSupprimer
  16. et justement non. le soucis avec les warrants, c'est pas les commissions (puisque pour une mise de 50€, tu peux en gagner 300), le soucis c'est de voir le sous-jacent prendre la courbe inverse de celle prédie et donc, au total de tout perdre.
    Les warrants et la vad, autant ce sont des trucs pour les pauvres, autant ce sont des trucs d'avertis.
    Une majorité des français ne les utilisent pas et placent en direct, comme toi dans différentes actions et sicav solides.
    Et sur 8/10 ans(bien sûr, il faut avoir les moyens d'immobiliser son argent aussi longtemps), la bourse est le meilleur placement.

    bonne journée.

    RépondreSupprimer
  17. Filaplomb, je n'ai que modéremment apprécié ta petite remarque comme quoi, il faut être patient quand on discute avec moi. ça sous-entend pas mal de choses, n'est-ce pas, j'aimerais que tu précises ta pensée.
    Parce que je trouve notre conversation avec Nicolas très enrichissante car on est complémentaire : lui a les moyens de placer de l'argent en bourse, moi je n'ai plus les moyens mais je connais la bourse comme ma poche.

    éclaire-nous sur la patience.

    RépondreSupprimer
  18. Tu connais la bourse comme ta poche... sans avoir les moyens d'y placer des sous...

    8/10 ans ! J'ai fait près de 60% en un an... (EDF, Alstom, Rhodia, Air France, ...) uniquement avec des valeurs de père de famille.

    RépondreSupprimer
  19. "bien sûr, il faut avoir les moyens d'immobiliser son argent aussi longtemps"

    Tu connais d'autres moyens (honnêtes) pour devenir riche que de mettre de l'argent de côté ?

    RépondreSupprimer
  20. Nicolas : oh oui, bonne fête à toi !

    Loïc : loin de moi l'idée de te blesser, j'aime la discussion. Il me semble souvent que dans ces échanges avec Nicolas ou parfois avec d'autres dont moi, tu as l'attitude de quelqu'un qui veut absolument convaincre et démontrer que tu as raison.
    C'est intéressant de discuter avec quelqu'un qui n'est pas du même avis que soi, justement parce que tu peux entendre une autre vision des choses. Par exemple, Nicolas et moi sommes en désaccord sur la moralité des placements boursiers. Bon, et alors ? Je le dis, Nicolas m'explique son point de vue et c'est tout.
    Sans doute qu'un peu de mes idées ont été entendues par lui (car Nicolas, je te pense intelligent, oui !) et qu'un peu de ses idées ont enrichi ma vision.
    Mais en aucun cas, il ne cherche à me convaincre, pas plus que je n'essaie de lui imposer mon analyse.
    C'est juste un échange.
    Et je trouve, très sincèrement, que dans la plupart des cas, tes réponses cherchent toujours à convaincre l'autre.
    Pour moi, ça n'est pas nécessaire, chacun évolue à son rythme et analyse avec son vécu.
    De plus, à mes yeux, quelqu'un qui cherche à imposer ses propres analyses aux autres est quelqu'un qui manque de certitude. Comme s'il cherchait par l'entremise des autres à se prouver qu'il a raison.
    Et donc, tout cela fait que je trouve Nicolas très patient dans ses réponses.
    Pour ma part, sur mon blog, si tu venais commenter, au bout de deux trois échanges, je considérerais avoir entendu ton point de vue, fait entendre le mien et point.
    Tu comprends ?
    :-)

    RépondreSupprimer
  21. 'Tu connais la bourse comme ta poche... sans avoir les moyens d'y placer des sous...'

    j'ai eu les moyens, pendant 10ans...bcp même.

    RépondreSupprimer
  22. C'est depuis que tu es à l'UMP ?

    ;-)

    RépondreSupprimer
  23. Filaplomb, je vais te répondre :

    contrairement à toi ou Nicolas, je suis militant d'un parti..ça veut dire ce que ça veut dire mais c'est avant tout essayer de convaincre..et c'est bien mon but.

    et oui, c'est vrai que je suis sûr de moi mais c'est vrai aussi que j'accepte la contradiction.

    toi, je sais pas, je ne te connais qu'à travers le blog de Nicolas, mais Nicolas, je le sens moins convaincu par ses idées que moi par les miennes. J'essaie d'exploiter cette failles et ses contradictions.
    j'rai faire un tour sur ton blog voir ce qu'il en est de toi.

    RépondreSupprimer
  24. Loïc,

    Ton dernier paragraphe, sur les failles et contradictions, c'est justement, je crois, ce que Filaplomb te reproche.

    Désolé de devenir grossier, mais tu as attaqué le premier. Tu te crois plus intelligent que nous tous, mais tu te trompes probablement.

    Les contradictions tu te les gardes. Quand on soutient un type qui est au pouvoir depuis cinq ans sous prétexte qu'il peut tout rénover, ça sent les limites...

    RépondreSupprimer
  25. toi, tu dis que je me trompe 'probablement' alors que moi je pense que tu trompes sûrement. pas pareil.

    toi, tu ne voteras jamais à droite (sauf en 2002 ou dans des circonstances similaires) par pure idéologie, moi je pense qu'il y a un temps où il faut une politique de droite, un autre temps, une politique de gauche. en 81, par exemple, c'était bien de passer à gauche après une décennie de giscardisme. en 2007, je pense qu'il est temps de passer à droite, à la vraie droite, pas la droite molle qu'on a là et qui laisse la dette filer.
    Peut-être qu'en 2012 ou en 2017, la gauche sera à nouveau préférable...
    Mais là, en 2007, non.

    oui, essaie d'éviter d'être grossier...moi, j'essaie.

    RépondreSupprimer
  26. Tu n'y arriveras pas... Ton "pure idéologie" en est la preuve...

    Et en plus tu continues à promouvoir Sarko alors qu'il est au gouvernement depuis 5 ans.

    RépondreSupprimer
  27. pourquoi ? on n'a pas le droit de promouvoir quelqu'un qui est au gouvernement ?

    en 2002, tu ne soutenais pas Jospin, premier ministre ?

    RépondreSupprimer
  28. Si mais Jospin ne voulait pas incarner la rupture mais la continuité. C'est d'ailleurs pour ça qu'il a été éconduit...

    Et en 2002 (désolé pour tes idées préconçues), je n'ai pas voté Jospin. Ni même d'ailleurs pour personne ce qui m'a fait voter pour Chirac au deuxième tour.

    Deux fois même... ma mère m'ayant fait une procuration.

    RépondreSupprimer
  29. bonsoir le monsieur qui n'aime pas la culture -)))

    donc si je te suis bien, il faut assurer une continuité avec la politique du gouvernement actuel ?

    RépondreSupprimer
  30. donc, tu veux une rupture avec la politique de ces dernières années ?

    (rupture ou changement, hein..ne jouons pas avec les mots)

    RépondreSupprimer
  31. Oui...

    Donc sans le parti qui a 100% des pouvoirs... Sans son chef ! Sans un seul des ministres du gouvernement actuel !

    RépondreSupprimer
  32. on est d'accord, tu prônes donc la rupture mais avec une autre équipe...
    Mais tu prônes la rupture quand même.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.