09 décembre 2006

La politique fiscale du candidat Nicolas

Vous autres qui me connaissez l’avez compris. Vous autres qui ne me connaissez pas vous vous en foutez. Mon précédent billet n’était qu’une information délivrée scientifiquement pour ouvrir vos esprits avant de vous présenter la politique fiscale qui sera la mienne quand je serais président.

Car je serais président, mon collègue Jean-Paul qui me lit me l’a confirmé, puisqu’il me dit « Monsieur Le Président » à chaque fois qu’il m’envoie un mail pour le boulot. Même que mon collègue Francis se demande si Jean-Paul n’a pas pété une durite, car Francis est aussi destinataire des mails. Ceci est un aparté : ne mélangeons pas les conneries sur les blogs et le travail. N’est-ce pas Jean-Paul ?

Mais, avant de vous parler de politique fiscale, je vais vous parler aménagement du territoire. Voilà.

Aménagement du territoire

Pourquoi j’en parle ? Parce que par la suite, je vais supprimer toutes les niches fiscales sauf certaines qui concernent l’aménagement du territoire. Car c’est vachement important. Ceci est un billet sérieux. Le premier et le dernier. Ceux qui sont venus là pour déconner peuvent débrancher le PC.

Il a eu beaucoup d’articles dans la presse et les blogs sur les violences dans les banlieues. Mais, à ma connaissance, pas un seul n’a parlé de la cause de ces violences. Proclamons-le haut et fort, s’il y a de la violence dans les banlieues, c’est d’abord parce qu’il y a des banlieues.

Nous avons la moitié de la population qui vit dans des immeubles pourris, le tiers de cette moitié étant dans la banlieue parisienne. Complètement déshumanisé, le tiers qui fait un sixième. Ceci est un billet mathématique. Je résume : on passe des heures dans les transports en commun, on ne parle pas à ses voisins, on passe son samedi matin à faire des courses dans les supermarchés de grande banlieue, bref, on s’emmerde.

Il faut donc supprimer cet entassement. Ce n’est que par la politique fiscale qu’on pourra le faire. Si le PDG de Total décide de monter son siège social à Loudéac, à Trégastel ou à Camors, il mérite une réduction d’impôt.

Politique fiscale

Ci-dessous, vous trouverez un tas de jolies mesures. Le but du jeu est de tout modifier mais de ne pas changer le montant global de prélèvement.

Niches fiscales

Comme je l’annonçais précédemment, nous allons supprimer toutes les niches fiscales sauf celles qui concernent l’aménagement du territoire. Le montant de l’impôt sur les bénéfices sera inversement proportionnel à l’éloignement de l’activité de la société par rapport aux grandes villes.

Parmi les niches fiscales, la première qui me vient à l’esprit est la loi Robien, qui permet d’investir à moindre frais dans des logements locatifs. Je résume : les réductions d’impôt et les loyers perçus permettent de payer l’acquisition… sans verser un sou.

Cette mesure est très bien dans la mesure où elle permet de financer des logements… mais elle a un gros travers : elle permet aux gens riches de s’enrichir encore plus sur le dos du contribuable. C’est absolument scandaleux. Je le sais, j’ai bien étudié la question pour placer mes propres sous. C’est tellement immoral que j’y ai renoncé par principe. Je résume : il suffit de signer un papier, des agences spécialisés se chargent de tout, vous envoie les déclarations à faire au fisc, … Au bout de 9 ans, vous êtes propriétaire d’un logement à 2 ou 300 000 euros entièrement payé par un locataire qui, lui, a du mal à joindre les deux bouts.

Répugnants. Je vous disais l’autre jour que je n’avais aucun scrupule à placer mes sous en bourses. Là, j’ai eu des scrupules.

Donc on supprime les niches fiscales. De toute manière, ça ne profite qu’aux riches. Niche est l’anagramme de chien. Riche est l’anagramme de …

Impôts sur le revenu

Cet impôt sera massivement augmenté.

Petit 1 : tous les Français le paieront. C’est son problème actuel, je ne sais pas si la moitié des Français le payent : donc l’autre moitié ne sais pas qu’elle paye des impôts et que d’envoyer ses gosses à l’école ça coûte des sous à la société. Disons un minimum de 500 euros par an. Ca peut paraître beaucoup, mais les mesures que j’annonce par la suite permettront d’augmenter les revenus des salariés. Reste les non salariés. Nous allons augmenter le RMI et autres trucs de 40 euros par mois.

C’est con, mais c’est une question de principe.

Petit 2 : j’en parlais dans la première version du programme. Nous allons graver dans la constitution la progressivité des impôts et nous allons l’accroitre en remplaçant le système des tranches qui a fait son temps par un système proportionnel au carré des revenus. Les mathématiciens me comprendront. On va plafonner ça à 50% des revenus, histoire de ne pas se fâcher avec les riches rubiconds.

Un truc du type : y = min(max(ax2 + bx + c ; 0,5x) ; 500) où y est l’impôt et x le revenu et max et min les fonctions mathématiques sous Excel… Quelqu’un peut-il me calculer le a, le b et le c pour qu’en gros avec 2500 euros par mois on paye 10% d’impôts, 3500, 20%...

C’est quoi cette connerie de faire des équations où il faut calculer le a, le b et le c ?

Petit 3 : nous allons refuser le prélèvement à la source et nous allons inclure la CSG dans l’impôt sur le revenu. Payer ses impôts doit être un acte citoyen.

Petit 4 : nous allons rendre obligatoire la mensualisation et le prélèvement automatique. J’en ai marre des gugusses qui se vantent encore de payer par tiers alors que ça date d’une autre époque.

Petit 5 : nous allons réformer les avantages liés aux « parts » qui datent d’une politique nataliste d’une autre époque. Qu’un type avec deux gamins qui gagne 2000 euros par mois paye moins d’impôt qu’un type sans gamin, c’est normal. Par contre, qu’un type qui gagne 4000 euros par mois dispose des mêmes avantages : non.

D’autant que je n’ai pas d’enfants.

TVA :

Nous n’allons pas y toucher, à part une modeste augmentation de 0,4% pour la rendre calculable de tête.

La TVA est un impôt injuste dans la mesure où elle est payée par tous et très juste car elle s’applique aussi aux achats faits en France par les étrangers. Donc nous n’allons pas entrer dans une polémique stérile.

Par contre, dorénavant tous les prix seront affichés hors taxe. Il faut que les gens sachent compter et sachent qu’ils payent des impôts, ce que je crois avoir déjà dit. Un peu de calcul mental ne nuit pas…

Impôts sur les sociétés :

Petit 1 : nous allons l’augmenter tout en mettant un place un mécanisme d’incitation pour l’aménagement du territoire tel que j’ai évoqué ci-dessus, mais plus élaboré et très compliqué. Par exemple, une boîte qui exporte beaucoup et ramène du pognon en France peut légitimement s’installer dans une grosse ville parce qu’il y a des aéroports.

Petit 2 : nous allons supprimer tous les mécanismes qui permettent aux particuliers de créer des sociétés (SCI) pour payer moins d’impôts.

Charges sociales :

Les charges sociales (salariales et patronales) seront revues comme je l’avais indiqué dans le programme.

Ce qui est lié à santé : les patrons paieront la sécu pour leurs salariés. Les salariés ne paieront plus. L’état aura en charge la santé des non salariés.

Ce qui est lié à la retraite : ça sera entièrement pris sur la part salariale du salaire. Il faut bien faire plaisir de temps en temps aux patrons. Mais en contrepartie, les salaires seront automatiquement augmentés…

Ce qui est lié au chômage : dans le temps, il y avait 2 ou 300 000 chômeurs en France. Le chômage était considéré comme une assurance. Ce temps-là est révolu. En plus, les patrons qui embauchent n’ont pas à payer pour le chômage ! Le chômage sera donc à la charge du budget de l’état.

Impôts locaux :

Je ne sais pas et ce billet est déjà assez long. C’est peut-être le plus long, mais j’ai la flemme de résumer.

44 commentaires:

  1. Sur mon Netvibes, y a 3 nouveaux articles sur "Le Blog à Nicolas".
    Quand je vais dessus, c'est toujours le colibri.
    Quand je vais sur "Le blog du site de...", c'est aussi le colibri.

    RépondreSupprimer
  2. Ha, ça y est, j'ai compris pour le colibri sur les deux blogs.

    Mais j'ai pas compris pourquoi j'ai pas les nouveaux articles.
    Je me demande si je n'ai pas ajouté un peu trop de fonctionnalités supplémentaires à mon Firefox.

    RépondreSupprimer
  3. Ca s'arrange pas.

    Je viens de faire refresh sur les deux blogs avec le colibri, rien de neuf.
    Par contre le netvibes n'indique plus les nouveaux articles...

    RépondreSupprimer
  4. Crois-tu que l'intention de Robien quand il a pondu sa loi était de simplement faire plaisir aux riches ?

    RépondreSupprimer
  5. Petit 4 : nous allons rendre obligatoire la mensualisation et le prélèvement automatique. J’en ai marre des gugusses qui se vantent encore de payer par tiers alors que ça date d’une autre époque

    d accord a 100 pour cent plus cela cela ne rimerait a rien!

    et la retenue a la source?

    RépondreSupprimer
  6. Olive, d'accord avec toi sur le prélèvement. les français sont-ils maso au point de vouloir à tout prix faire un chèque au fisc plutôt que de se faire prélever tous les mois ?
    Le prélèvement automatique arrange tout le monde : le contribuable qui lisse ainsi ses paiements d'impôts et l'état à qui cela permet d'avoir une organisation plus souple sur l'année et moins coûteuse.

    RépondreSupprimer
  7. Franssoit,

    Quand tu vas sur un blog, n'oublie jamais de taper sur F5.

    Loïc,

    Presque. Mme de Robien mère a sans doute oublié de finir le fiston.

    Loïc (bis),

    Ca n'a rien à voir, il s'agit de sensibiliser les français sur ce qu'ils payent. Ca ne peut qu'améliorer leur rapport avec la politique.

    RépondreSupprimer
  8. Olive,

    La retenue à source j'en parle : non.

    Il faut que les français sachent qu'ils payent. Payer des impots est un acte citoyen.

    RépondreSupprimer
  9. Loïc (bis),

    Il ne faut pas prendre les français pour des cons.

    Qu'ils payent !

    RépondreSupprimer
  10. mr le président, moi je veux pas avancer des sous aux impots , en payant ts les mois
    je paye avec les moyens que je choisis et quand je veux
    puisque vous voulez que ce soit un acte citoyen, et qu'on le sente passer, je préfére donc ainsi tracer d'une jolie calligraphie 'au comptable du trésor public' sur mon chèque
    d'autant plus que mes revenus ne sont pas mensuels
    je suis une vielle retraitée et ne recois ma pension que tous les trois mois, avez vous pensé aux vieux ?

    finalement votre programme n'est pas plus idiot que celui de bcp et tout aussi injuste pour les pauvres de toutes façons

    j'aime bien vous lire, vous me faites marrer

    RépondreSupprimer
  11. Nicolas, l'intention de Robien était louable et tu le sais bien.

    donc, le dispositif de Robien est une incitation fiscale qui répond au problème du logement en France. trop de propriétaires préfèrent laisser leurs biens en ruine ou presque plutôt que de se lancer des travaux couteux et ensuite avoir à gérer les éventuels impayés des locataires. il s'agit donc d'inciter ses propriétaires à investir dans le locatif.

    Tes visiteurs jugeront entre cet argument que je n'ai pas envie de plus détailler et le tiens qui est de dire que Robien est né prématuré.

    RépondreSupprimer
  12. Les yeux,

    Merci de votre visite, et surtout merci de m'avoir lu jusqu'aux bout !

    Grace à vous, les vieux ne seront pas oubliés... Et le candidat Nicolas évitera d'oublier les "cas particulier"...

    Dans les mesures fiscales, une nouvelle mesure sera ajoutée pour que les vieux reçoivent la complémentaire tous les mois, et plus le 9 ou le 10 4 fois par an.

    Loïc,

    Je dis bien dans mon post que la mesure De Robien a un intérêt et est là pour créer des logements. Je n'en fais pas qu'une critique... Relis bien....

    RépondreSupprimer
  13. alors, s'il permet de créer des logements, pourquoi veux-tu supprimer ce dispositif alors ?

    RépondreSupprimer
  14. Loïc,

    Relis mon billet, tout y est.

    Il crée des logements en permettant de s'enrichir vraiment sur le dos de la société. Les inconvénients dépassent largements les intérets.

    RépondreSupprimer
  15. Loïc,

    D'une manière générale, c'est comme toutes les niches fiscales. Elles répondent toutes à un objectif louable, mais à terme arrivent à être détournées...

    RépondreSupprimer
  16. qu'un propriétaire s'enrichisse et ainsi permette à des gens moins aisés de se loger ne me dérange pas.
    le fait d'avir un toit n'a pas de prix.
    Si tu supprimes ainsi toutes les niches fiscales, tu mets en péril le modèle social français qui est aussi un agglomérat de petites mesures bien ciblées.

    en plus, si les inconvénients de cette mesure avaient dépassé les intérêts comme tu dis, Bercy s'en serait rendu compte et l'aurait suspendu. or, il n'en a rien été. pourquoi ?

    RépondreSupprimer
  17. est-ce que les socialistes ont prévu de le supprimer ?

    Je suis d'accord pour qu'on fasse un audit sur cette mesure pour voir de quel côté penche la balance (en prenant en compte quand même les retombées non fiancières comme le fait de pouvoir avoir un toit ou de ne pas laisser tomber en ruine des vieilles maisons) mais en prenant aussi en compte les retombées financières (tva sur travaux bâtiment, taxes d'habitation et autre payés par le futur locataire, retombée économique).

    Toi, tu te dis juste : ' dans un premier temps, ça ne profite qu'aux riches..donc on supprime sans t'intéresser à ce qui se passe dans un second temps et un troisième temps.

    Enfin, on ne peut pas considérer le dispositif de Robien comme une niche fiscale. une niche, c'est moins connu, plus obscure alors que la loi de Robien est une grosse mesure pour le logement et le bâtiment et très connu en plus.

    tu dis, si je t'embête hein ?

    RépondreSupprimer
  18. Loïc,

    Dans un premier temps, je te rappelle que je ne suis pas membre du PS.

    Mais tu ne m'embête pas. J'aime bien qu'on me rappelle qu'on peut gagner de l'argent facilement.

    RépondreSupprimer
  19. Comme souvent, je balance un argumentaire assez complet et tu me réponds par une phrase évasive du genre 'J'aime bien qu'on me rappelle qu'on peut gagner de l'argent facilement'. je ne vois pas le rapport avec le sujet de notre discussion. mais si j'essaie de deviner ce que tu as voulu dire, je te réponds que malgré tout l"investissement locatif n'est pas pris en charge à 100% par Robien, loin de là...donc, ça reste une sortie nette d'argent.

    Puis-je aussi commenter d'autres incohérences de ta note ? (j'ai le temps ce soir, je suis seul à la maison et l'autre jour tu m'as plus ou moins enjoind d'arrêter de lire et d'écouter de la musique).

    RépondreSupprimer
  20. Riche est l'anagramme de cheri, non ?

    J'ai bon ?

    Je te fais confiance pour équilibrer tout ça. Moi et les chiffres on est fâchés, à ce niveau là !

    L'idée du terrtoire est bien.
    Et content de voir qu'il te reste un brin de moralité !
    Tu seras un bon président.
    Remarque, parès ce double Chirac, n'importe quel président peut faire impression !!! :-)

    RépondreSupprimer
  21. Loïc : on a compris ton point de vue sur De Robien, tu es très clair, tu as bien expliqué.

    Et je suis de l'avis de Nicolas, c'est une niche fiscale qui enrichit le propriétaire sur le dos du locataire.
    Mais tu peux penser idfféremment !

    Dans U.M.P, il y a paix, brother ! nous dit Doc Gynéco soudain éveillé :-))

    RépondreSupprimer
  22. Loïc,

    Le machin de Robien étant locatif tu gagnes des loyers... Le machin donnant droit à des exonérations d'impôts, tu payes moins d'impôts... Si ton montage est bien fait, tu ne sors quasiment pas d'argent.

    Mais n'accordons pas trop d'importance à ce truc que j'ai pris en exemple dans mon billet, ce sont bien toutes les niches qu'il faut supprimer.

    Tu peux me sortir toutes les incohérences de ma note.

    Filaplomb,

    Président c'est un métier.

    RépondreSupprimer
  23. Parlons des sujets importants.

    Y a-t-il oui ou non quelque chose depuis les colibris ?

    RépondreSupprimer
  24. Sur l'autre blog ? Non, il y a juste un billet vide avec des commentaires. Je sais pas ce qui se passe.

    RépondreSupprimer
  25. ta note est cousue de fil blanc : soit tu as voulu faire dans l'humour et alors on accepte, soit c'est du sérieux et tu t'expliques sur toutes les incohérences.
    Mais avec toi, on est toujours dans l'entre deux.

    tu dis que tous les ménages doivent payer au moins 500€ d'impôt sur le revenu.
    Prenons, une femme veuve smicarde qui élève seule ses 2 enfants. Comment peut-on lui demander de payer 500€ d'ir ?

    RépondreSupprimer
  26. Loïc,

    Reste poli le matin. J'écris ce que je veux dans mes blogs.

    Et tu peux lire les billets en entier.

    500 euros, ça fait environ 40 euros par mois, comme par la suite du blog, je propose de supprimer une partie des charges sociales et surtout la CSG, ta veuve en question sera largement gagnante.

    RépondreSupprimer
  27. donc tu veux d'un côté baisser des ressources de l'état (charges sociales, csg) et d'un autre augmenter d'autres (ir).
    opération blanche, non ?

    RépondreSupprimer
  28. C'est ce que je dis dans le billet : "Le but du jeu est de tout modifier mais de ne pas changer le montant global de prélèvement."

    Mais ça n'est pas une opération blanche pour les citoyens, puisque la part des impôts soumises à la progressivité est plus grande.

    RépondreSupprimer
  29. C'est gentil de continuer à des incohérences dans mon programme ça va aider à le renforcer !

    Néanmoins, va étudier mon billet précédent. Toutes ces mesures ont un avantage caché : ça rapproche la fiscalité française de celle des autres pays de l'OCDE !

    - diminution des charges sur le travail (on est les champions de l'OCDE avec les Allemands, et, je crois, deux pays de l'Europe de l'Este),

    - augmentation des impôt sur les société et sur le revenu, pour lesquels on est très bas par rapport à nos voisins.

    RépondreSupprimer
  30. je n'appelle pas 'progressif' un impôt dont on doit payer au minimum 500€ par an ! pour des millions de ménages français, 500€, c'est énorme comme forfait !
    Le système qu'on a là me semble très bon, il permet de prendre en compte les critères familiaux et autres considérations qui ne sont pas prises en compte sur les charges de la fiche de paye.
    (sinon, suis assez favorable à une remise à plat de toutes les niches fiscales aussi, - mais la loi de Robien n'est pas une niche fiscale -)

    sinon, tu dis grosso modo qu'il faut augmenter tous les salaires...lesquels ? le smic, par exemple ? de combien ?
    réponds moi '500€ d'un coup pour le smic' qu'on s'amuse un peu !

    RépondreSupprimer
  31. Je te rappelle qu'une des principales critiques faites par la droite c'est justement que l'ir ne touche qu'une partie de la population.

    Je n'ai pas dit exactement qu'il fallait augmenter les salaires, j'ai dit qu'il fallait diminuer l'imposition sur le travail...

    Celà dit, oui, il faut augmenter les bas salaires. Pas uniquement par humanité et pour permettre aux gens de mieux vivre, mais aussi parce que les salaires des pauvres... sont dépensés et alimentent la machine économique.

    Ce qu'il y a de con à droite, c'est que vous oubliez complètement cet aspect de l'économie.

    Et, si je suis pour l'augmentation des salaires, je suis aussi pour la diminution des charges (voir ci-dessus). L'augmentation de salaire peut ne pas avoir un cout astronomique pour les entreprises.

    RépondreSupprimer
  32. Sur la progressivité, même si on part de 500... on peut être progressif.

    Un type qui gagne 1500 euros par mois, va les consommer, soit 18000 euros, sur lesquels il va payer plus de 20% (je ne sais plus le taux moyens des taxes sur la consommation, c'était inscrit dans le rapport parlementaire que je citais dans mon précédent billet)... Ce qui nous fait 3600 euros par an.

    C'est autre chose que les 500€ en question.

    RépondreSupprimer
  33. tes mesures, globalement, c'est du bricolage, on retire ici ce qu'on rajoute là. de la poudre aux yeux..
    Tu veux mettre à plat le système fiscal français qui est, je te l'accorde une usine à gaz pour créer une autre usine à gaz.

    Pas un moment dans ta note, tu de demandes un peu d'effort aux français. Or on ne pourra pas résoudre les problèmes de chômage et de déficit pas de simples bidouillages fiscaux.

    RépondreSupprimer
  34. Chevènement se retire...tu devrais être content...

    RépondreSupprimer
  35. Quand tu auras compris que ce n'est pas du bricolage, je te rendrais ta carte d'électeur...

    C'est une question de math... Mais tu préfères agresser dans les blogs que réfléchir...

    Filaplomb, tu peux prendre le relais ?

    RépondreSupprimer
  36. Loic : à la demande de Nicola,s je prends le relais.
    Le Monsieur te dit que tout est dans l'article.
    Si tu n'es pas d'accord avec l'article, tu l'as déjà dit.
    Si tu veux un autre programme que celui de Nicolas, présente-toi et on organisera un forum.
    Tu pourras parler et Nicolas t'écouteras.
    Mais après, il présentera quand même SON programme.
    Ca te va ?

    (j'ai bon Nicolas ? C'est une bonne méthode ? :-) )

    RépondreSupprimer
  37. pourquoi dis-tu que je ne réfléchis pas ? J'ai l'impression de ne faire que ça.
    Et imagines-tu dire aux français 'je vais vous expliquer la nouvelle politique fiscale mais je vous préviens que si vous n'aimez pas les maths, vous ne comprendrez rien'.

    bon, Filaplomb, c'est ton futur premier ministre ?
    alors, ok, Filaplomb, je t'attends...viens te frotter...-)))

    RépondreSupprimer
  38. Loïc : me frotter ?
    Je ne suis pas celui que tu crois !
    :-)

    RépondreSupprimer
  39. Nicolas : tu crois que mon explication était trop vague ?
    Mais comment faire !
    :-)

    RépondreSupprimer
  40. Filaplomb n'est pas mon futur premier ministre, mais mon ministre de heu... je ne sais plus.

    RépondreSupprimer
  41. Nicolas : alors, comme carte j'ai :
    Ministre des Lettres et des Polices de Caractères.
    Ministre chargé de la réception des Chefs d'Etats (ou épouse de) étrangères et sexy.

    Je crois que c'est tout !
    Y'avait un truc à propos de l'Europe.
    Mais le pays étant par nature européen, ce serait plus drôle de faire un Ministère de la France. Un peu comme pour les anciens combattants…
    Non ? Je vais trop loin ?
    :-)

    RépondreSupprimer
  42. Y'a pas un truc nommé "ministère de l'intérieur" ?

    RépondreSupprimer
  43. Nicolas : bin non, on a dit qu'on devait appeler les choses par leur nom.
    Le ministère de l'Intérieur devient le ministère de la sécurité intérieure.
    Et l'aménagement du territoire, suivant ton programme, se rattache au Minitère de l'Argent du Pays.

    Tiens, si on s'amusait à lister les futurs ministères et leur appellation ?

    Par exemple, il faut un «ministère du dialogue avec les autres pays que le notre»
    Un secrétariat d'Etat pour les vieux soldats et leur épouse.
    … etc

    :-)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.