10 janvier 2007

Franssoit, Nicolas Sarkozy et Guy Birenbaum : voila du contenu !

C’est rageant.

Je passe la soirée à lire le truc diffusé sur le site PS contre Nicolas Sarkozy afin de vous faire un joli billet comme j’aime. Je me prépare à le rédiger. Mais, avant, je vais faire un tour sur les blogs que j’aime bien. Je tombe chez Guy Birenbaum comme de naturel, et hop, je tombe sur une escarmouche avec Franssoit, autre blogueur influent. Escarmouche, c’est une façon de parler. Franssoit se moque de Guy et Guy lui renvoie le truc en citant le seul billet de Franssoit qui ne dépasse pas 18 pages sous Word.

Mon billet sur le truc du PS se retrouve anéanti. Guy, depuis quand vous diffusez le soir ? Normalement, je me lève vers 6h30, je recueille votre humeur vers 7 heures (quoique, ce matin...). Aujourd’hui, deux billets. Me voilà bien.

Sur le truc du PS, je voulais juste dire que ce n’est pas un immonde document à charge comme je le craignais. Au contraire ! Il m’a poussé à réfléchir sur différents thèmes (mes lecteurs savent que sur l’économie, je m’exprime beaucoup, mais sur le reste….) Je n’aimais pas Nicolas Sarkozy avant la publication et la publication ne fait que confirmer mon sentiment. Et je n’ai pas encore lu le 4ème chapitre.

Les trois me confortent dans mon opinion sur mon opposition globale à ce Nico, mais on s’en fout, je ne suis pas un blogueur influent.

Je voulais juste parler de la méthode, suite à mon avant dernier billet. Etre de gauche, c’est aussi lutter contre une politique abominablement libérale. Donc c’est normal que les socialos diffusent ce truc. On leur reproche de ne pas assez parler de leur projet, mais leur projet est aussi de lutter contre ce genre d’abomination que nous prépare la droite. Ou du moins la droite Sarkozienne. Donc ce machin est aussi le projet.

Il manque juste un truc. Mes lecteurs assidus (merci) connaissent mes idées politiques. Mais là, sur le truc à Sarko, ça fait un peu procès à charge. Il manque l’avocat de la défense.

Je vous laisse le lire.

Mais, finalement, toujours pour parler de la méthode, je trouve ça bien (quoiqu’il soit trop tard pour l’UMP pour réagir ?). Un candidat doit publier son programme et parler largement de ce qu’il pense des autres.

Je le dis depuis quelques jours (et je le nie dans les commentaires) : Bravo au PS pour l’approche internet de la communication !


5 commentaires:

  1. Tiens, t'a raté celle là ?
    http://julien.dutant.free.fr/blog/index.php?2007/01/10/119-pudibonderies

    RépondreSupprimer
  2. Ouais... De mon côté je continue à trouver que ce document pue.

    Inciter les gens à s'intéresser à la politique en les impliquants négativement, "contre" quelqu'un, c'est démagogique.

    Mieux vaut essayer de les intéresser et de les rendre "pour" quelque chose.

    A part ça, tu sais comme moi que personne ne le lira, mais que tout le monde le connaîtra. Quoiqu'il puisse être écrit dedans, on n'en retiendra que ce qui en sera dit par le PS.

    RépondreSupprimer
  3. Merci Nicolas et Franssoit de nous donner du contenu.

    Ce document du PS, on va le lire. C'est bien de lutter avec des idées contre le représentant du Médef, et des fonds de pension américains. Il faudra lutter dur parce qu'il en a des ressources et aucun scrupule, ce populiste.

    RépondreSupprimer
  4. Sarkozy est dans une nuée de communicants (plutôt mauvais d'ailleurs) qui essaient de le faire passer pour un démocrate social (la France qui souffre). Il est normal pour le parti d'en face de lutter contre ce mensonge publicitaire.
    Si ce doc est une analyse du travail reel de Sarkozy, c'est un document politique et il n'y a rien de choquant.
    Je pense que Pierre ne l'a pas lu d'ailleurs !!!

    (en même temps, en tant que blogueur, je n'aime pas qu'on influence mon choix de sujet !)

    :-)

    RépondreSupprimer
  5. Hors propos : je ne lis pas les blogueurs dits influents parce que comme Guy, ils se placent maintenant en "empereur face à la plèbe". Ils renouvellent la verticalité du pouvoir, celle que justement les électeurs veulent faire sauter…
    Je préfère mille fois ouvrir une discussion avec des blogueurs qui se situent (psychologiquement) au même niveau que moi…
    :-)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.