07 janvier 2007

La terre est plate



J'ai décidé de devenir un blogueur influent.

16 commentaires:

  1. Aïe, ce blog a été touché par la terrible épidémie de "je mets juste un lien".

    RépondreSupprimer
  2. c es bien d avoir des liens....

    RépondreSupprimer
  3. C'est vrai, il faut créer du lien.

    Créons du lien.

    RépondreSupprimer
  4. Point ne l'étais déjà?

    RépondreSupprimer
  5. Friedman, Nicolas, arrête tes blagues !
    Il est temps jeune homme de faire des articles sur de vrais comiques comme Karl Marx par exemple !!!
    :-)

    RépondreSupprimer
  6. Ce livre je l'ai lu. C'est de la bonne vulgate ultralibérale. Du Alain Minc en forme...

    RépondreSupprimer
  7. Moi, je ne l'est pas lu !

    C'était un billet pour rigoler sur l'influence des blogueurs (LLM a fait un billet sur ce bouquin, d'ailleurs si clique sur le bouquin dans MON billet, tu arrives chez LLM).

    RépondreSupprimer
  8. Nicolas : dix commentaires pour ce sous-article !!! J'y crois pas !
    :-)

    RépondreSupprimer
  9. Si. Comme quoi, c'est pas la peine de se fatiguer.

    RépondreSupprimer
  10. Nicolas : ça me rappelle le coup de mon "non-article" (ou celui d'Eric) qui fait monter la fréquentation.
    Confirmation : l'attente est le meilleur moment !

    (je crois que c'est d'Antoine Blondin : «le meilleur moment en amour, c'est quand on monte l'escalier»)

    RépondreSupprimer
  11. Il racontait n'importe quoi Blondin. J'habite au 5ème. S'il y a une panne d'assenceur, les gonzesses transpirent et je m'essoufle.

    RépondreSupprimer
  12. filaplomb: "l'attente est le meilleur moment",d'accord mais il faut aussi montrer que ca vaut la peine d'attendre :-)

    RépondreSupprimer
  13. LaGirafe : j'habite au premier étage et j'arrive en pleine forme !!! :-)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...