04 août 2011

Chères heures supplémentaires défiscalisées

Les heures supplémentaires défiscalisées connaissent une nouvelle charge de la part de syndicalistes, de députés (pas seulement de gauche), … Quand je lis cette dépêche, je me dis que je pourrais la coller entièrement ici… Je vais juste donner quelques extraits.

« Les détracteurs de la mesure pointent la modestie des gains et leur inégale répartition pour les salariés. » Ah ! Je me rappelle d’un blogueur maintenant disparu, Bob l’Eponge, qui avait pris soin de calculer précisément les gains pour un salarié qui fait déjà des heures supplémentaires. Il était arrivé à 269 euros par an. La dépêche parle de 500. A peine quelques pourcents d’un SMIC… Rien ! Couverts par l’inflation en quelques années.

Les gens qui ont voté pour Nicolas Sarkozy en croyant réellement gagner plus sont invités à réfléchir avant de recommencer en 2012.

Tous les blogueurs de gauche le disaient. Je ne sais même pas s’il existait des blogueurs de droite pour la défendre, à cette époque…

Sans compter que ça fait de cotisé en moins pour leurs retraites…

« En outre, "les temps partiel ont peu bénéficié" de la défiscalisation et les non salariés ainsi que les foyers non imposables, pas du tout. » Ben oui ! Pas besoin d’être docteur en économie pour comprendre ça…

« Le rapport parlementaire parle d'"un fort effet d'aubaine", des heures supplémentaires, non déclarées autrefois, l'étant par la suite pour bénéficier des allègements.

"Auparavant, beaucoup d'heures supplémentaires n'étaient pas déclarées. On travaillait un peu plus, on touchait une prime en fin de mois", confirme Pierre Cahuc. Un phénomène visible dans les enquêtes emploi avec un décalage entre le nombre d'heures travaillées, selon les salariés, et le nombre d'heures officiellement déclarées, qui s'avérait inférieur.

Puis, "comme par miracle, le nombre d'heures déclarées a explosé", souligne l'économiste. »

Ben oui ! Outre le fait que tous les bons chiffres annoncés par le gouvernement étaient probablement faux, la plupart des salariés n’ont rien gagné en plus. Je le sais ! Je suis copain avec des serveurs de bistro. Ils ont juste arrêté d’avoir une partie de leur paye en espèces ce qui arrange bien les patrons. Avec le développement des cartes bancaires et des tickets restaurants, il ne reste plus que 15% des paiements faits en liquide.

Comme ils sont bien obligés d’en déclarer une grosse partie pour la crédibilité de leurs comptes, le fait de déclarer la totalité des salaires leur permettent de dégager toutes les recettes non déclarées pour leur gueule.

Je m’en fous, ils sont mes copains. Mais les gugusses qui pestent après la baisse de la TVA, devraient réfléchir aux vrais bénéficiaires des heures supplémentaires défiscalisées… : les patrons qui ne sont plus obligés de payer au black les heures sups. Elles viennent donc baisser le bénéfice déclaré de l'entreprise donc les impôts...

« Pour ceux qui veulent en finir avec la défiscalisation, la division est simple : les 174,5 millions d'heures supplémentaires déclarées au premier trimestre équivalent à plus de 383.000 emplois à temps plein. »

C’est l’argument principal utilisé par les blogueurs depuis 2007 (outre le fait qu’elles bénéficient aux secteurs économiques qui vont bien – une PME qui bosse dans un secteur morne ne fait pas faire d’heures supplémentaires – et qui, donc, n’ont pas besoin d’aide), il est évident qu’un patron d’une boite de 10 salariés ne va pas embaucher une personne supplémentaire s’il peut, à moindre coût, faire bosser 10% de plus ses salariés…

« Le ministre du Travail Xavier Bertrand a fait ses propres calculs: fin juillet, il citait l'exemple d'une entreprise de 8 personnes qui effectueraient chacune 4 heures supplémentaires, soit 32 heures au total : "Cela ne fait pas 35 heures par semaine" --soit une embauche à temps plein. Et de conclure : "Ceux qui font des heures supplémentaires ne prennent le travail de personne". »

Mouarf ! Il devrait tenir un blog politique pour pouvoir continuer à bricoler les chiffres dans tous les sens. Heureusement qu’il n’a pas pris une entreprise de 9 personnes, comme exemple… Mais on s’en fout : « Au 1er trimestre, seules 46,2 millions des 174,5 millions d'heures supplémentaires exonérées ont été accomplies dans des entreprises de moins de dix salariés. » Non seulement M. Bertrand prend les chiffres qui l’arrangent mais arrive à faire du hors sujet…

« Le coût total de la mesure est évalué à plus de 4,5 milliards d'euros" et "cette dépense peu efficace, financée par un surcroît de dette publique (...) ne manquera pas d'alourdir les prélèvements obligatoires futurs. »

A peu près 5 ans qu’on dit ça.

A peu près 5 ans qu’on dit tout ça tellement c’est évident. Chères, peu rémunératrices, créatrices de chômage.

Bravo...

16 commentaires:

  1. Bah, on va les enlever, et à la place faire des expositions d'arts contemporains dans les parking, ça sera bien :) (smiley)

    RépondreSupprimer
  2. Comme je fais partie des contrariants, bon an, mal an, je dégage 2.200€ d'heures sup' annuelles depuis la mise en place du dispositif.

    RépondreSupprimer
  3. Effectivement voila une mesure peu efficace et qui coute chère. Comme la majorité des cadres, mes heures ne sont pas comptées...

    Comme vous le dite "Les gens qui ont voté pour Nicolas Sarkozy en croyant réellement gagner plus sont invités à réfléchir avant de recommencer en 2012.
    " Alors je vous répondrais, que les 35h n'ayant absolument pas eu les effet promis (c'est peu de le dire) j'invite les électeurs de gauche à réfléchir avant de voter en 2012...

    RépondreSupprimer
  4. @koltchak tu "fais" pour 2200 € d'heures supp' par an. Là-dessus, ce que cette réforme te fait réellement gagner c'est les charges (et encore pas toutes normalement la CSG reste incompressible), soit un peu plus de 15% ? Genre 350 euros.

    Ce n'est évidemment pas négligeable, mais il ne faut pas se tromper dans les annonces: cette réforme des heures supp ne te fait pas gagner 2200€/an, mais 350 :)

    RépondreSupprimer
  5. Skandal,

    Tu dégages de ce blog où j'entends maintenir une peu de bonhommie.

    Les autres,

    Je vous laisse, j'ai du boulot.

    RépondreSupprimer
  6. Et si on réflechissait ensemble il semble qu'il y a plus de cocus qu'on ne le pense si on veut bien prendre en compte l'argumentaire qui suit et peu pris en compte par beaucoup .
    http://axix.rmc.fr/313681/Heures-supplementaires-defiscalisees-Piege-a-C/

    RépondreSupprimer
  7. Ha d'accord, quand on est pas tout a fait d'accord on est prier de partir.

    C'est ça la démocratie vu par la gauche ?

    C'est ça qu'on appelle la tolérance et l'ouverture d'esprit de gauche ?

    Et bien il semble que les gens de droite et les réacs soient infiniment plus démocratique que vous.

    Comme je n'ai pas l'habitude de trainer avec des fascistes, je vous salue.

    RépondreSupprimer
  8. Je n'ai pas bien compris pourquoi ils prennent des serveurs blacks mais sinon l'article est très bien. Ça me rappelle quand on était jeunes et frisés et qu'on expliquait déjà tout ça.
    Mais à quoi on sert ?
    :-))

    [Beau billet, bien sûr ! :-) ].

    RépondreSupprimer
  9. Poireau,

    Pendant que tu es là, tu peux expliquer à l'autre andouille, au dessus, que la démocratie n'est pas de me faire chier dans mon blog par des machins dont je n'ai rien à cirer, mais d'apporter un débat dans la voie publique, ce qui est autre chose que mon blog.

    RépondreSupprimer
  10. Skandal : en démocratie locale, il y a visiblement un bon paquet de voix qui demandent ton départ.
    Tu as vu le titre du blog sur lequel tu es ?
    Tu vois la réponse du taulier : tu ne partages pas son avis (qu'il exprime sur ses heures de loisir dans son espace personnel) donc tu sors.
    Voilà.
    Au-revoir.

    [Comme je dis toujours : tu es gentil avec ton avis mais j'en ai déjà un ! :-)].

    RépondreSupprimer
  11. Poireau,

    Je te corrige : mes commentateurs peuvent ne pas partager mon avis, je m'en fous ! Mais qu'ils ne me cassent pas les couilles.

    Tu prends FalconHill, ci-dessus, il ne partage pas mon avis, il le sait, et me répond par une connerie : c'est la bonheur !

    On est entre gens normaux.

    Par contre, l'autre là, est persuadé que je vais me ranger à son avis à l'issue d'une discussion. C'est le type même du type (heu, y'a répétition) qui n'a rien compris à la politique. Le but de la politique n'est pas de convaincre l'autre mais de convaincre l'électeur. Or, aucun électeur de lit les commentaires de mon blog à part mes copains et des types qui savent pour qui ils vont voter.

    Je devrais en faire un billet, tiens !

    RépondreSupprimer
  12. @ Naholyr : Tout cela je le sais bien, mais vous m'excuserez d'être ravi de gagner au moins 350€ sur lesquels l'Etat ne mettra pas ses sales pattes. Je sais, c'est mal, mais pendant que je me casse le c.l à bosser, d'autres organisent leur insolvabilité pour profiter de l'argent public piqué dans les poches de ceux qui bossent. D'autres arrivent sur le sol français et sans avoir rien à faire ont droit à des aides diverses.

    RépondreSupprimer
  13. koltchak91120 : visiblement, tu votes pour ceux-là même que tu dénonces.
    On fait quoi au lieu de les aider ? Tu as un jardin ? Ce serait pour faire un camp…
    :-)

    RépondreSupprimer
  14. Poireau,

    Merci de faire l'animation !

    RépondreSupprimer
  15. Je ne vote pas. Question de cohérence.

    Ceci dit, je ne vois pas en quoi nous serions investis de la mission d'aider tous les traîne-misère de la terre entière quitte à devoir oublier les français dans la mouise, quitte à devoir augmenter le nombre de foyers dans la merde en raison de la pression fiscale immonde qui s'exerce sur eux.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.