21 août 2011

Retourner le piège

"Jean-François Copé, le secrétaire général de l'UMP, expliquait que, si les socialistes ne votaient pas la « règle d'or », ce serait « la preuve que leur programme pour 2012 est tellement coûteux qu'il plombera nos finances et donc l'avenir de nos enfants »"

Les chefs de l'UMP se fâchent. Les méchants écolos et les méchants socialos refusent de bénir la débandade budgétaire de la droite. Ils refusent d'inscrire dans la Constitution quelque chose qui n'a rien à y faire. Ils refusent cette nouvelle manipulation de la Constitution à des fins électorales. Ils refusent de croire qu'un tel machin pourrait "rassurer les marchés" ce qu'au fond, on se fout royalement. Le marché n'est pas taré. Cette entité abstraite voit le concret : le résultat des politiques menées, des budgets annuels votés.

Monsieur Copé devrait donc regarder le coût du programme de l'UMP en 2007 avant de critiquer celui du PS pour 2012... D'autant que le coût du programme de l'UMP pour 2012 est inconnu, faute de programme.

M. Copé a raison de parler des programmes, d'ailleurs ! Voyons voir celui de Nicolas Sarkozy en 2007. Il tenait dans un slogan : "travailler plus pour gagner plus". On voit ce que ça a donné. Ah ! Des mesures fiscales étaient bien promises et ont été mises en oeuvre... Mais il a fallu revenir dessus, annuler la plupart, comme le bouclier fiscale, les réductions de droits de succession, les aides fiscales à l'accession à la propriété...

Pense-t-il réellement, Monsieur Copé, que ce genre de propos aura une influence électorale ? 

"la preuve que leur programme pour 2012..."

Les propos de Monsieur Copé sont surtout la preuve que l'UMP a réellement voulu piéger la gauche avec cette proposition. Personne n'est dupe. Tout ça, parce qu'au bout de dix ans de pouvoir, l'UMP n'a plus rien à proposer
A part annuler d'autres mesures prises depuis 2007, peut-être ?

22 commentaires:

  1. Mais il est ou exactement le piège?
    Pourquoi ne pas se dire que le PS en votant démontre justement qu'il a le sens des responsabilités, que c'est LE grand parti d'opposition et qu'il laisse "aux petits" l'attitude du "pour ce qui est contre et contre ce qui est pour".

    RépondreSupprimer
  2. Parce que ça serait avaliser la politique de Nicolas Sarkozy depuis cinq ans, ça serait dire que les déficit actuels étaient indubitables...

    Ca serait dire qu'une mesure d'affichage peut résoudre les problèmes, ça serait mentir aux Français. En votant ça, le PS serait presque assuré de ne pas figurer au second tour. Les partis à sa gauche auraient un prétexte de plus pour lui taper dessus, Marine Le Pen pourrait dire "tous pareils, vous voyez bien"....

    RépondreSupprimer
  3. Le PS pourrait dire: nous votons cette mesure pour éviter que dans le futur un Sarkosy n°2 puisse refaire ce que le premier à fait, il en va de l'avenir de nos enfants (je peux les aider a trouver des slogans ;))

    RépondreSupprimer
  4. david parce que c'est qu'un piége politique. Sarkozy a avoué qu'il n'y aurait pas de sanction en cas de violation de la régle d'or

    RépondreSupprimer
  5. Copé est comme un poulet sans tête. Son patron a encore perdu des points de popularité et ils vont au devant de sacrés emmerdements : les français sont de retour et ils sont fumasses...

    RépondreSupprimer
  6. Je crois qu'il n'en reste plus guère pour ne pas comprendre l'évidence du refus socialiste de tomber dans ce piège grotesque et aussi crétin que ceux qui l'ont imaginé.
    Ceux qui font encore mine de ne pas comprendre ne sont que la petite toute petite armée de petites toutes petites mains propulsée par l'UMP pour tenter de parasiter les forum et autres blogs.
    Que voulez-vous il ne leur reste plus que ça à l'UMP pour essayer de sauver quelques meubles...
    Bilan : 0. Projet : 0. Popularité : 0. Crédibilité : 0.
    Alors à moins de se mettre à faire une politique de gauche, je vois pas trop ce qu'il leur reste à ces loser parfumés et encravatés sinon racler les fonds de basse fosse de l'extrême droite, tenter des petites affaires sordides ou des coup médiatico-politiques comme cette règle d'or stupide. Assez pitoyable au final cette fin de règne.

    RépondreSupprimer
  7. Très bon billet, celui du comptoir ne l'est pas moins.

    http://www.macomete.com/2011/08/don-de-rtt-une-etape-de-plus-dans-la.html

    RépondreSupprimer
  8. Jacques Etienne21 août, 2011 11:06

    Que les socialistes sont malins, chafouins, habiles, fin et retors ! C'est pas à eux qu'on la ferait, hein ? Eux, tomber dans un piège ? Laissez-moi rire, eh, eh, eh !

    Tout le monde les sait maîtres en équilibre budgétaire ! C'est pas sous Mitterrand qu'on aurait vu des dévaluations en cascade !

    D'ailleurs, y'a pas à chercher bien loin : En Espagne, par exemple, le gouvernement socialiste grâce à sa gestion modèle laissera son pays dans un état où on rêverait de trouver le nôtre. Crise ou pas crise, les socialistes gèrent comme des petits dieux !

    Et pourquoi, messieurs dames ? Parce qu'ils ont des recettes infaillibles et simples : faire payer les riches et multiplier les emplois du secteur public. Avec ça, y'a pas à tortiller, on vous redresse un pays en deux coups les gros. Tout le monde le sait.

    Comme tout le monde sait qu'en matière de sécurité il n'y a qu'eux ! Il l'ont si bien prouvé que chacun sait maintenant qu'avec eux, même si les problèmes de sécurité relèvent du fantasme, ils vont nous les résoudre en trois coups de cuiller à pot.

    Quant à l'immigration-qui-n'est-pas-un-problème mais une chance pour la France, ils vont te la limiter que tu m'en diras des nouvelles ! Parce qu'il ne faudrait pas abuser de sa chance, quand même, ce serait déloyal vis à vis de ceux qui en ont moins...

    Et puis leurs leaders ! Non, mais quels leaders ! Ils dégoulinent de charisme ! C'en est décourageant pour leurs adversaires... La qualité et le nombre : ils ont tout !

    Voilà quatre raisons parmi des milliers d'autres qui feront qu'aux présidentielles il n'y aura pas photo : la victoire est assurée, le bonheur est pour demain, tout ce qu'il faut au français c'est un peu de patience. Ça peut paraître dur, mais après tant d'années de souffrances leur cuir est épais...

    RépondreSupprimer
  9. Quelqu'un peut faire un résumé de Jacques Etienne, c'est beaucoup trop long !

    Le problème du refus des socialistes, qui est économiquement sensé, c'est que les médias le présente en accompagnement des autres éléments de langage de l'UMP à savoir les augmentations d'impôt (nécessaires) et la relance par l'emploi public aidé (urgent). Dans la tête de papy-mamie qui ont élu majoritairement Sarkozy, il reste que le PS va ruiner définitivement le pays ! L'UMP gagne l'élection sur le terrain médiatique par un excellent blocage des colonnes de la presse ! :-)

    RépondreSupprimer
  10. Jacques,

    Ne sachant pas quoi vous répondre, j'ai consulté mon psy. Il vous suggère de retirer votre doigt du cul et vos œillères.

    Stef,

    Merci de me spammer avec mes propres billets.

    Poireau,

    Oui, mais c'est une excellente façon pour les socialos d'apprendre à matriser les médias.

    Dalipas,

    Sois gentil, hein !

    Captain,

    Ouais, mais ça ne suffira pas...

    David, Romain,

    Je vous laisse.

    RépondreSupprimer
  11. Très très bon billet, cruel pour la droite qui, après 10 ans de pouvoir, n'a effectivement plus rien à proposer d'autre que des pièges foireux.

    RépondreSupprimer
  12. Jacques Etienne21 août, 2011 20:40

    Vous remercierez votre psy de ma part. Quoi qu'il m'étonne qu'avec tant de sagesse vous puissiez avoir recours aux services de cette profession.

    RépondreSupprimer
  13. Jacques,

    Pour les autres seulement.

    MHPA,

    Merci. Tu peux essayer de consoler Jacques ?

    RépondreSupprimer
  14. Jacques Etienne21 août, 2011 22:52

    Eh oui, pour les autres, bien sûr ! Tant de générosité émeut.

    Ne soyez pas trop généreux en matière de consolation cependant. Il se pourrait que vous en ayez un grand besoin après le premier tour.

    RépondreSupprimer
  15. Ben oui, avec tous les connards qui votent à droite.

    RépondreSupprimer
  16. Jacques Etienne21 août, 2011 23:16

    Eh oui, c'est comme ça : la "gauche" s'adresse à l'intelligence. Elle n'est pas près de gagner...

    RépondreSupprimer
  17. Ne parlez pas de ce que vous ne connaissez pas sinon je vous invite à relire votre premier commentaire ici.

    Vous pouvez aussi m'oublier.

    RépondreSupprimer
  18. Jacques Etienne22 août, 2011 00:06

    Comment vous oublierais-je, grand fou ?

    Sans déc, tout de même, passez au garage histoire de faire réviser votre tolérance. Il me semble qu'elle est foutue. Elle tire un peu trop à gauche. Dommage pour quelqu'un qui chez M. Goux paraît sympathique.

    RépondreSupprimer
  19. Oui, mais d'un autre côté, c'est mon blog et j'accepte qui je veux...

    Donc tu te casses, même si tu as raison, je suis sympathique. Mais pas toi...

    Adieu ! (d'autant que tu me parais être un sacré trou du cul, tu commentes plus souvent chez moi que chez Didier...)

    RépondreSupprimer
  20. Jacques Etienne22 août, 2011 00:33

    On se tutoie, maintenant ? Ça c'est cool.

    Bon, je me casse. Il faut laisser les gens supérieurs entre eux. Excusez mon intrusion dans votre temple de la démocratie et du débat ouvert.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.