22 juillet 2008

Reformation de l'UDF

Selon nos informateurs secrets mais Lyonnais, François Bayrou, gêné de se voir ravir la vedette par Jack Lang menacé d’expulsion par le PS qui aurait été entendu par les left_blogs, joyeux groupe de discussion, aurait décidé de recréer l’UDF et d’en faire un parti de centre droit.

Que veut dire centre droit ? C’est assez simple. Quand on est à droite, on n’ose pas le dire car à droite, ils sont tous méchants, veulent détruire le système de retraite, la sécurité sociale, le droit du travail tout en augmentant la TVA sur le Beaujolais nouveau et les tomates farcies.

Alors on dit qu’on est au centre. « Bonjour, je suis du centre ». Ca fait joli. Moi, je ne suis que du centre Bretagne, c’est très joli, surtout les petites églises dans les campagnes qui plaisent beaucoup à nos nombreux catholique de droite ou du centre. Ceux de gauche ne vont pas à la messe mais au bistro.

Le problème, c’est qu’à la longue, ça fait ringard parce que le centre c’était l’UDF. L’UDF c’est non seulement Lecanuet mais aussi notre collègue blogueur dont l’inscription aux left_blogs a été refusée par notre comité secret composé de l’ensemble de nous tous. Tiens ! J’ai le seul blog qui parle de Lecanuet aujourd’hui. Dans un prochain billet, je parlerai de Mexendeau, promis.

Donc on change le nom et on l’appelle Modem pour faire branché. Pourtant Parti Démocrate ça aurait été rigolo, on aurait pu faire des jeux de mots idiots parfaitement homophobes. Mais les copains sont pas d’accord, ils veulent être ministres alors que d’autres veulent être président en 2012, donc on fait un autre parti qu’on va appeler Nouveau Centre.

Mais après, on ne comprend plus rien.

L’autre jour, on m’a twitté « Lagarde revient au Modem ». J’avais oublié Jean-Christophe et je pensais qu’il s’agissait de Christine, notre Ministresse des Economies Râpées et des Mauvaises Nouvelles qui vont avec. Je ne comprenais plus rien. Comptons sur Jean Arthuis pour nous expliquer tout ça.

Finalement, encouragé par Dagrouik qui passait par là par hasard en revenant du Kremlin-Bicêtre où il buvait des bières avec des gros blogueurs zinfluents, François Bayrou a décidé de rencontrer Hervé Morin qui est le Ministre chargé de réduire le budget de l’armée et non pas un célèbre animateur jouant du saxophone.

Il lui a sorti cette célèbre réplique : « Si tu reviens, j’annule tout ». Hervé Morin pensait qu’il s’agissait d’une invitation à dîner qu’avait lancée François Bayrou. Il a accepté immédiatement. Ce n’est pourtant pas très gentil pour Madame Bayrou qui est une excellente cuisinière.

Hervé Morin a accepté d’adhérer au nouveau parti de François Bayrou, le Centre d’Orientation Nouvelle. Jean-Christophe Lagarde regrette que VGE ne soit pas inscrit dans l’aventure et a créé une sous-division ou un truc comme ça : Valéry Est Réellement Giscard d’Estaing.

Tout cela est bien compliqué, je vous le disais. Nos amis blogueurs centristes se feront une joie de nous expliquer la suite. Pour ma part, j’ai bistro.

(photo)

9 commentaires:

  1. Christian Morin joue (si on peut dire) de la clarinette...

    RépondreSupprimer
  2. GRANDIOSE!et tellement vrai sur le MODEM qui je la joue fashion alors qu'il n'est qu'un remix giscardo-lecanuetiste avec une touche orange comme les téléphones de 1978

    RépondreSupprimer
  3. Mon grand ! Je ne sais pas si tu es en forme, où si l'effet du sevrage de "jegpol" depuis quelques jours, mais je te trouve en forme. Je me suis bien marré, bravo.

    RépondreSupprimer
  4. Didier,

    Il souffle où il peut.

    Jean,

    Oui pourquoi ?

    Romain,

    Ca m'arrive...

    Balmeyer,

    Merci. Ca demande une concentration incroyable (surtout au boulot).

    RépondreSupprimer
  5. Je ne sais pas où tu trouves l'énergie pour écrire tout ça, tu as un remède pour que je m'y remette ?

    RépondreSupprimer
  6. merci, ça m'a bien fait rire cette note :)

    @ romain blachier
    dommage de tomber dans la caricature facile !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.