10 juillet 2008

Le vrai visage de Serge Dassault

Les propos qu'il a tenu ce matin sont effrayants. Je vous laisse les lire chez Trublyonne.

13 commentaires:

  1. Là, pour le coup, et pour rebondir sur notre sujet de tout à l'heure, on comprend mieux pourquoi certaines personnes de droite ont du mal à avouer qu'elles le sont !

    RépondreSupprimer
  2. Remarquez, ça doit être de famille. La plupart d'entre vous est trop jeune pour avoir connu cel, mais les "propos du café du commerce" de papy Marcel étaient déjà fort savoureux, dans le genre.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai vaguement "connu" Marcel (il venait de mourrir quand j'ai commencé à bosser pour Electronique Serge Dassault).

    Que nous prépare la troisième génération ?

    RépondreSupprimer
  4. Cet homme a du être sponsorisé par des gauchistes, ce n'est pas possible autrement !

    RépondreSupprimer
  5. Quand les cons voleront Dassault vendra des avions !
    (enfin à d'autres clients qu'à l'Etat français veux-je dire !)

    :-)

    RépondreSupprimer
  6. Dassault est un formidable résumé de ce que pense VRAIMENT la droite. Il est donc très utile pour ça ! ;o)

    RépondreSupprimer
  7. Ah, c'est vrai qu'il est magnifique, le Serge.
    Un vrai, un pur... un con, pour faire court !

    RépondreSupprimer
  8. Au secours !!! J'ai du mal à l'écouter jusqu'au bout.. quelle hypocrisie ! quel mépris pour ses employés.. Pourquoi ils continuent à bosser pour ce type ???

    RépondreSupprimer
  9. Ils n'ont peut-être pas le choix...

    RépondreSupprimer
  10. Ils devraient lui dire : "Arrête ton char, Dassault".


    (vite, une cachette).

    RépondreSupprimer
  11. Où est le bouton pour supprimer les commentaires affligeants ?

    RépondreSupprimer
  12. David75

    Ce vieux machin de dictateur non révélé est sénateur en plus, donc apprécié à droite ...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.