25 juillet 2008

"Obama, c'est mon copain"

Voilà la dernière parole historique de Nicolas Sarkozy. Elle fera date. Il l'a rencontre sur Twitter ou sur Facebook ?

15 commentaires:

  1. En plus, on a rien suivi, on croyait que c'était Khadafi...

    RépondreSupprimer
  2. Prem's sur le sujet !

    Ben quoi, je reste dans le ton de notre président, non ? ;o)))

    RépondreSupprimer
  3. Dorham
    En ce moment, il vaut mieux ne pas trop faire chier Kadhafi, il est en train de déclarer la gerre aux Hélvètes

    RépondreSupprimer
  4. Ouais... c'est vachement crédible...

    A propos du gars Obama, il y a ceci : pourquoi ce type continue-t-il à dépenser des millions de dollars alors que chacun sait qu'un candidat à la Maison-Blanche soutenu par l'Intelligensia française n'est JAMAIS élu.

    (Salauds d'Américains, tiens !)

    RépondreSupprimer
  5. Nicolas Sarkozy, l'Intelligensia française ? Vous avez déjà commencé à boire ?

    RépondreSupprimer
  6. Copaiiiiinn !

    Ce n'est pas sans rappeler l'acteur Pascal Duquenne dans le film "le 8ème jour"

    Obama serait un Daniel Auteuil plus ouvert mais qui serait à enfermer ?

    RépondreSupprimer
  7. @ Didier
    "chacun sait qu'un candidat à la Maison-Blanche soutenu par l'Intelligensia française n'est JAMAIS élu."
    La dernière fois, il était en plus le cousin germain de Brice Lalonde. Double handicap.

    RépondreSupprimer
  8. Nicolas Sarkozy, Président de l'Europe, a réussi à faire baisser le prix du pétrole.

    Le prix du pétrole devient moins cher.

    Le prix du pétrole est en baisse depuis la présidence de l'Europe par Nicolas Sarkozy et il est passé de 1.52 $ à 1.28 $.

    Pour 70 litres de pétrole à 1.52 $ = 106.40 $
    C'est cher.

    Pour 70 litres de pétrole à 1.28 $ = 89.60 $
    C'est vraiment pas cher.

    Nicolas Sarkozy est bien le Président du Pouvoir d'achat !

    RépondreSupprimer
  9. C'est bien Clipper, c'est bien et autrement ça va ?

    RépondreSupprimer
  10. Clipper : un prix ne peut pas devenir moins cher. Une chose, oui, mais un prix non. Allez réviser votre français et revenez quand vous aurez compris...

    (J'suis bon, là, comme troll syntactique ?)

    RépondreSupprimer
  11. Nicolas : je ne parlais évidemment pas de notre président bien-aimé, mais du Monde, de Libération, du Nouvel Obs, de Bernard-Henri Lévy, and so on...

    RépondreSupprimer
  12. Clipper,

    Ta démonstration m'échappe.

    Rébus,

    Tiens ! Je te le laisse, il a l'air mignon.

    Didier,

    Mes commentateurs ont leur propre idée de la syntaxe. Si vous les virez tous, je vais être grillé. Virez-donc une petite moitié.

    RépondreSupprimer
  13. Il faut penser à lui présenter le reste de la bande de potes : Khadafi, Poutine et autre François Fillon !
    :-)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.