25 juillet 2008

Réforme des armées et propositions du Parti Socialiste

Trop de sujets à aborder ce matin pour le faire sérieusement ce matin. Deux billets en un ! Outre, qu’il faut que je raconte, sur le blog familial, la soirée de blogueurs d’hier soir et que j’ai déjà fait deux billets pour Hervé Nowak, je me rends compte que je n’ai pas parlé de la réforme de la carte militaire et je souhaite revenir sur les réponses d’Authueil au questionnaire de Dagrouik.

Commençons par ces dernières. Je ne suis évidemment pas d’accord avec Authueil sur différents points mais je salue son travail ! Le questionnaire ne lui était pas destiné (il l’était aux blogs NPA et Modem) et surtout, il a fait une vraie réponse, argumentée, documentée, … contrairement à moi. Ce type m'épate.

D’une part, Authueil fait référence à la constitution.
Ca ne tient pas ! Une constitution ça se change… ce n’est pas un militant de droite qui pourra prétendre le contraire… Sur le fond, comme dirais Nicolas Sarkozy « Je ne vois pas pourquoi » l’état Français n’aurait pas un droit de regard sur les collectivités territoriales dans la mesure où les lois de décentralisation leur ont transféré des responsabilités. On pourra toujours négocier sur certains points mais trouverait-on normal, par exemple, qu’une commune de 10000 habitants n’entretienne pas ses écoles maternelles parce que tout le budget est dépensé pour accueillir le tour de France ?

D’autre part, Authueil oppose l’Europe à certaines propositions du Parti Socialiste et c’est surtout là que je ne suis pas d’accord avec lui. Voir mes 256235 billets sur l’Europe.

D’autant que les socialos n’ont pas été élus en promettant une baisse de la TVA sur la restauration.

Concrètement, « les peuples » ont refusé de ratifié les nouveaux traités et les évolutions de l’organisation de l’Europe. On pourra toujours dire le contraire et argumenter mais l’heure n’est plus à ce débat : c’est une réalité.

Que nos dirigeants se débrouillent avec le texte actuel ! On m’objectera que les nouveaux textes auraient permis de le faire… Les objections sont refusées net ! Je vais faire court : les évolutions visent à faire qu’on puisse se débrouiller à faire passer des textes sans des majorités absolues, que les droits de véto soient refusés dans certains cas. Dans ce cas, il serait plus simple que nos braves chefs se réunissent autour d’une table, négocient les trucs pour que tout le monde soit plus ou moins content et que les gugusses renoncent à leurs droits de véto. « Allez hop ! On baisse la TVA sur le saucisson sec chez nous et on vous accorde 349 euros de subventions en plus ».

Les peuples ayant refusé les textes, il revient maintenant aux dirigeants de démontrer que l’Europe est utile. Ségolène Royal appelait ça « l’Europe par la preuve ». Je l’avais alors félicité (ce qui est rare de ma part) et le blocage des institutions actuel prouve qu’elle avait raison.

Tout le reste n’est que technocratie. Il ne faut pas oublier que gérer un pays c’est faire de la politique, pas seulement de la gestion…

Sur la réforme de la carte militaire, je suis en retard pour donner mon de vue mais c’est aussi bien… La lecture de la presse et des blogs m’ont généreusement fourni trois points à aborder « en priorité » (mais rapidement, malheureusement).

Le premier : je doute fort que la réorganisation prévue aboutisse réellement à des économies. C’est une vue de l’esprit. Depuis que je bosse (à peu près 20 ans), j’ai assisté à de nombreuses réorganisations d’entreprise (je suis d’ailleurs en plein dedans). A chaque fois, le coût est tellement énorme qu’il faut cinq à dix ans pour que les gains escomptés… Or avant ces cinq à dix ans, on trouve toujours un prétexte pour faire une nouvelle réorganisation !

Les réorganisations d’entreprises sont préparées, vendues et accompagnées par des cabinets de conseil payés pour ça. S’ils expliquent qu’une réorganisation est inutile, ils perdent de l’argent…

Pour l’armée, ça doit être pareil.

Le deuxième, qui illustre le premier : on nous vend un changement des « menaces » pour justifier la réorganisation territoriale de l’armée. C’est un leurre. Je ne vois pas pourquoi le transfert d’un bataillon de chasseurs Alpins de Brest-sur-mer à Jouy-en-Josiane fera baisser la menace terroriste.

Le troisième : on nous dit que l’armée n’a pas à assurer l’aménagement du territoire. Je ne suis pas d’accord. Outre les problèmes que ça va causer aux petits patelins qui vont perdre des régiments (donc des commerces, des écoles, …) bien compréhensible, c’est bien aux services publics d’assurer un aménagement du territoire de même que les subventions accordées aux entreprises devraient l’être dans ce sens.

Si l’état ne participe plus à l’aménagement du territoire, les coûts à subir seront largement supérieurs aux économies annoncées. On va assister à un entassement des populations dans des gigantesques métropoles avec des problèmes d’infrastructure, de pollution, de qualité de vie, de délinquance, …

Il faut parfois voir plus loin que le bout de son nez. Nous avons encore « une réforme pour une réforme ». Dans quatre ans, la droite dira : « Nous avons réussi la réforme des armées ». Oui, et alors ? En quoi cette réforme est positive ?

(
photo)

13 commentaires:

  1. L'armée est très coûteuse c'est vrai, mais faire l'économie de la défense d'un pays, je trouve celà très très moyen !D'une part, je suis bien contente, Sarkozy distribue ses cadeaux à ses électeurs.Ils se pensaient tous protégés : et encore une catégorie bien servie après les cadres !
    Z'ont pas fini d'en baver les électeurs de Sarko...Que crois tu qu'il cache dans son chapeau encore ? (mis à part le démentèlement du smic)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai fait un pointage que je ne publierai pas chez moi (trop frappant) des couleurs politiques des communes qui y perdent. Etrangement, lorsqu'une commune UMP perd quelque chose, elle gagne autre chose qui compense.

    Il y a sincèrement à s'interroger sur l'intérêt de certains transferts, qui tiennent du jeu de chaises musicales !

    RépondreSupprimer
  3. Authueil,

    Allez ! Diffuse, quoi !

    RépondreSupprimer
  4. Je te laisse le plaisir de faire le travail, cher ami socialiste.

    En fait, je ne suis pas allé jusqu'au bout du pointage et j'ai d'autres billets sur le feu !

    RépondreSupprimer
  5. Authueil,

    Yes ! Y'a des jours où on a plein de billets à faire... Mais un job à assurer...

    RépondreSupprimer
  6. c'est bien vu et je crois que ton billet peut convenir à pas mal de réformes de la droite... comme la réforme des retraites de fillon sous raffarin...

    RépondreSupprimer
  7. Yes ! Elles ne servent à rien, coûtent cher...

    RépondreSupprimer
  8. Tiens tu parles anglais toi maintenant , tu mets des Yes partout ?

    RépondreSupprimer
  9. Avant lecture des commentaires :
    Moi d'un côté, je me dis que chouette, moins de militaires un peu partout, ça va bien diluer un peu la connerie dans la masse civile mais après, je pense aux villages désertés et c'est triste. Plus de chars d'assaut le dimanche, plus de treillis sur la place du marché, plus de recrues bourrées à sonner à la porte à 2h00 du matin...
    Bref, antimilitariste mais de gauche.
    Alors la réforme, elle est pas bien !
    :-)

    RépondreSupprimer
  10. Poireau,

    J'ai été antimilitariste aussi... mais maintenant moins. Va savoir ce qui se passe dans un crane.

    RépondreSupprimer
  11. Il reste un pays d'amérique du sud dont j'oublie à chaque fois le nom et qui a choisi de supprimer l'armée. Ils ne s'en sortent pas plus mal et ils ont injecté le budget dans l'enseignement !
    :-)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.