10 juillet 2008

Tous contre Ségolène Royal

Voilà (à peu près) le commentaire que j'ai laissé dans le nouveau blog d'Ellie :
"Si. Il y a deux poids deux mesures. L'UMP a mis une équipe pour dézinguer en permanence Ségolène Royal (Nadine Morano, Frédéric Lefebvre et Jean-Pierre Raffarin) de manière à ce qu'on n'entende parler que d'elle à gauche dans les médias en la ridiculisant au maximum.

Les socialos n'ont même pas compris ça et se font un malin plaisir d'enfoncer leur collègue. Elle est où la solidarité ?
Tiens, joli commentaire. Je vais en faire un billet sur PMA."
Heureusement que ce sont ces trois gugusses qui sont chargés de ridiculiser quelqu'un. D'ailleurs le ridicule ne tue plus.

30 commentaires:

  1. Ils vont pouvoir lever une armée de rugby à XIV.. Raffarin , il en connait un bout pour marquer les essais, je crois et Morano,encore assez pour faire tourner sa langue dans bouche, remarque, acérée comme elle l'est, elle risquerait de se retrouver à l'hosto, enfin, s'il en reste un ouvert dans son coin..

    RépondreSupprimer
  2. Elle est bonne, ta 'nalyse @jegoun.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,

    Ne crois-tu pas quand même qu'il serait moins facile de dézinguer Ségolène si elle changeait de stratégie politique ? Il n'y a pas besoin de tirer sur NS n'importe comment. Il fait suffisamment de trucs énormes pour le critiquer posément sur ses actes. L'utilisation des cambriolages, quand même...

    A bientôt,

    RépondreSupprimer
  4. Mathieu,

    Prend le sujet à l'envers : la presse ne reprend que les propos de Ségolène Royal sur le cambriolage.

    Elle pourrait faire un joli discours sur le démentèlement du droit du travail qu'elle ne serait reprise par personne.

    Par ailleurs, va donc lire le billet de Pire Racaille : elle a raison de faire de la communication pour démontrer la mainmise de l'état Sarkozy.

    RépondreSupprimer
  5. Dans tous les cas, il me semble important d'attendre que la police fasse son travail, et de voir si on trouve quelque chose. C'est clair qu'il est anormal qu'une politicienne comme elle soit régulièrement cambriolée de cette manière-là, mais cela peut être autant dû à un désaxé, à un petit groupuscule quelconque, à une bande de gosses qui s'amuse, à des membres d'un autre parti, à de vrais cambrioleurs ou à des flics. La moindre des choses aurait été d'attendre un peu avant de lancer ce type d'accusations. Sinon, il y a un risque, si la police ne trouve rien, qu'elle se décrédibilise complètement. Elle aurait pu suggérer sans le dire aussi brutalement, par exemple : ce serait beaucoup mieux passé.

    Par contre, merci pour le lien. Je suis d'accord avec Pire Racaille pour dire que l'opposition doit être dure maintenant et qu'il va falloir se battre pied à pied sur tout. Y a qu'à voir les blogs de droite en ce moment...

    A bientôt,

    RépondreSupprimer
  6. Mathieu,

    Non ! Elle en aurait parlé dans trois ans (si l'enquête aboutit !) et tout le monde s'en serait foutu. C'est comme ça que fonctionne les médias (car les gens fonctionnent comme ça). Comment veux-tu piquer une colère sur un truc qui t'est arrivé il y a trois ans ?

    Si elle se trompe (l'enquête ne le prouvera jamais, ce n'est pas démontrable : l'absence de coupable ou de preuve n'empêche pas le délit), tout le monde s'en fout, elle ne sera pas décribiliser.

    Nicolas Sarkozy se trompe régulièrement (l'erreur est humainte), ce qui importe est de communiquer, de balancer des phrases, de faire parler de toi, de dénoncer les ennemis, le tout au quotidien.

    Nicolas Sarkozy l'a très bien compris, il faut que le PS s'y mette. Ca n'empêche pas de travailler sur la politique mais aujourd'hui, on a plus de chance de faire la Une du Parisien en disant que François Fillon a du poil dans les oreilles qu'en faisant une proposition politique.

    RépondreSupprimer
  7. Et si le "Tous contre Ségolène" était le jumeau du "Ségolène seule contre Tous" ?

    Je crois que si Ségolène et ses partisans cessaient de laisser entendre qu'elle est la seule, la seule à avoir des idées, la seule à s'opposer, la seule à avoir de l'éthique, la seule à être populaire, etc..., ça rendrait plus difficile la tâche de démolition entreprise par la droite et ça faciliterait la solidarité de la gauche face à ces attaques qui n'en reste pas moins minable.

    il y a quelques temps déjà, j'avais commis un Ni Tout sauf Ségolène, ni Royal sinon rien : je maintiens.

    RépondreSupprimer
  8. d'ailleurs, c'est pire : ces attaques n'en restent pas moins minables ;-)

    RépondreSupprimer
  9. Je crois que c'est pire que ça : c'est bien l'UMP qui a choisi SR pour ne parler que d'elle et donc faire oublier les autres...

    RépondreSupprimer
  10. Ah, un point de désaccord. Je ne suis pas ta théorie politique, car, pour moi, la gauche ne doit pas se vautrer dans les mêmes affres que Sarkozy. Je suis sûr que l'un des facteurs de la défaite de SR en 2007 est qu'elle a essayé de faire de la politique comme Sarko, et qu'au final, elle était moins bonne que lui à ce jeu-là.

    Nous, à gauche, nous devons aussi pouvoir faire passer dans les médias que nous avons des idées, aussi bonnes voire meilleures que celles de la droite, et que nous gagnerons sur ce plan-là. Si on suit Sarko sur son terrain, il nous battra une fois de plus en 2012.

    Je suis d'accord avec Dedalus là-dessus. Les contre-attaques de l'UMP sont nulles aussi, mais cela n'empêche pas que le démarrage de Ségolène n'aurait pas dû avoir lieu. Je le répète : on peut faire autant de mal à un adversaire en usant du doute et du cynisme qu'en disant les choses de manière brutale. Sa stratégie d'occuper le terrain à tout prix vise autant la droite que les autres éléphants du PS, et ça aussi, c'est déplorable.

    Pitié, ne soyons pas aussi bas qu'eux. On va quand même pas faire un discours bête et méchant de gauche, comme Dassault ce matin pour l'UMP, pour pouvoir faire parler de nous, non ???

    A bientôt,

    RépondreSupprimer
  11. Ce n'est pas une question de "bassesse". De toute manière, si (comme je le disais plus haut) SR dit que FF a du poil dans le nez (pour changer), ça sera en Une du Parisien.

    Pour pas qu'une bricole soit reprise il faudrait qu'aucune bricole ne soit produite.

    Vous vous rappelez la campagne électorale et les propos de Ségo sur le temps de travail dans l'Education Nationale. C'était juste une bricole. Paf ! C'est sorti, ça fait la Une et SR se met les profs à dos.

    Le problème est que pour de dire aucune bêtise, il ne faut rien dire : c'est impossible.

    C'est pour ça qu'il faut aussi et surtout faire de la politique sérieuse pour montrer qu'on est sérieux... ce qui n'empêche pas d'attaquer NS... sérieusement.

    Mais de toute manière, on ne maitrise pas la com.

    Par contre, depuis trois jours, on entend Ségo a deux reprises critiquer le gouvernement : il n'y a qu'elle qu'on entend, ne l'oublions pas, la critique fait aussi partie de la politique.

    RépondreSupprimer
  12. C'est très dur pour SR car elle n'arrive pas à reprendre la main, la presse n'est pas à son avantage. Pourquoi ne pas parler de la mauvaise gestion des relations internationales : la Chine, le défilé du 14 juillet ! Décidément Sarko n'a pas l'étoffe d'un Chef d'Etat et tout le monde se fout de sa gueule, en France et à l'étranger.
    En plus avec la promo de CB pour laquelle les médias rivalisent à celui qui en fera le plus...je suis écoeurée. Je crois que je vais rentrer dans ma coquille !

    RépondreSupprimer
  13. David75

    Une chose est sure, la presse est minable, elle recherche la facilité. C'est voici à tous les étages.Les journalistes aiment le coté café du commerce.
    Ne leur demandez pas de décortiquer un discours sur le fond c'est trop compliqué pour eux.

    RépondreSupprimer
  14. David75

    Il ne faut pas oublier que ce sont les journalistes qui posent les questions et qui insistent sur les questions qui les intéressent, elle était venue parler de son livre et la presse n'a retenue que le passage du cambriolage ...

    RépondreSupprimer
  15. C'est pour ça qu'on a l'impression qu'il n'y a qu'elle qui l'ouvre ?! Y'a pas longtemps je me disais : au moins ELLE, elle l'ouvre !

    Pas d'accord sur la "bricole" concernant les profs. Elle a montré une ignorance crasse sur le boulot des profs, en disant d'un ton candide qu'ils se cassaient juste après les cours en se frottant les mains (avec leur semaine de 18h). Ce qu'elle proposait sur les 35h de présence ne m'a en revanche fait ni chaud ni froid, j'espérais même être enfin rémunérée pour les heures supp de présence (les instits n'ont pas d'heures supp) !

    Oui ! La presse ne fait pas son boulot. A part le Canard. Bon, c'est frustrant. Je continue d'écouter les ""infos"" de France-Inter et de me cogner le front à mon clavier tous les matins en criant "c'est quand qu'ils nous informent ?!"
    Bah...

    RépondreSupprimer
  16. vous pouvez bien imaginer qu'un politique de premier plan a un appartement sécurisé et même, probablement protégé. De plus, la ou ls personnes qui ont "mis à sac" et "fait une mise en scène" pour "intimider" (dixit le rapport de police itself!) ont dû calculer exactement le temps nécessaire, en étant au courant non seulement du moment où sa famille a quitté l'appart mais aussi le moment où elle partait de son bureau.
    Je vous rappelle que c'est parce que Nixon avait fait espionner des démocrates qu'il est tombé. C'est la presse d'opposition qui a mené l'enquête. Ce qui explique peut-être ma "reprise en main" de Joffrin de ce matin. Cette couverture de Libé qui joue le jeu de Lefebvre est infecte et impardonnable vu ce qui se joue.

    RépondreSupprimer
  17. d'accord avec toi nicolas, les gens ne gardent que la première version des faits. NS se trompe souvent et le fait exprès, c'est sa stratégie de communication.Rappelez vous lorsqu'il a confondu nationalité française et carte de séjour en parlant des étrangers.
    Quand à Ségolène, je pense qu'elle a bien fait d'être si directe. Elle n'a accusé personne, elle a fait un parallèle et en plus ca lui permet de laisser planer le doute.Même si les coupables sont arrêtés cela n'y changera rien chez beaucoup de citoyens.

    RépondreSupprimer
  18. Les petites phrases, c'est quand même aussi très dangereux. Cela a coulé bien des hommes politiques dans le passé. J'espère que SR saura un peu mieux les manier dans l'avenir...

    RépondreSupprimer
  19. Le plus faux-cul c'est Fabius (Membre del a direction du PS, il me semble) qui attend une vraie preuve du cambriolage pour se prononcer ! Il veut quoi ? La photo des monte-en-l'air en posters ?
    :-)

    [Didier Goux voudra bien m'indiquer le pluriel exact de "monte-en-l'air" ! :-))) ].

    RépondreSupprimer
  20. Ton commentaire a plus de commentaires que mon billet !

    Quant à Nadine Morano : la missionner pour ridiculiser quelqu'un confine à la redondance. D'habitude, elle se ridiculise déjà très bien elle-même ^^

    RépondreSupprimer
  21. Monsieur Poireau,

    Je "dirais monte-en-l'airs".
    Monter ne peut être mis au pluriel, étant un verbe. Air si.
    Cf. Des porte-manteaux.

    RépondreSupprimer
  22. meuh nan hein, ou alors ce serait "monte-en-les-airs" ! L'article se met forcément au pluriel si airs l'est.
    Je dis oui à : "des monte-en-l'air".

    RépondreSupprimer
  23. maîtresse capella et ant : je suis bien embêté ! Mon instinct me dicte des "monte-en-l'air". Comment mettre un S à air alors qu'il a un article singulier ?
    :-)

    RépondreSupprimer
  24. Toute ma vie j'ai révé de savoir écrir monte-en-l'air.

    RépondreSupprimer
  25. Bon, je sors mes diccos, chose que je n'avais pas le courage de faire hier soir.
    Larousse des difficultés du français : en gros, ce type de mot composé n'obéit à aucune règle... Donc Des cache-pot mais des couvre-lits. Des serre-tête mais des serre-files.
    Le Robert dit que c'est invariable.
    Donc des monte-en-l'air. C'est vrai que j'ai douté après l'avoir écrit :-)
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  26. L'instinct de monsieur Poireau fut le bon ! Dur d'inhiber notre réflexe naturel d'ajouter quelque chose au pluriel... :)

    RépondreSupprimer
  27. Bonjour,

    Je voudrai revenir sur mes commentaires d'hier. Il semble que la police soutient en partie la thèse de SR et marque la bizarrerie de ces cambriolages. Je ne sais pas si elle trouvera quelque chose, mais cela la recrédibilise un peu.

    A bientôt,

    RépondreSupprimer
  28. Ca serait amusant que la police lui donne raison !

    RépondreSupprimer
  29. une opposante politique de premier plan se fait cambrioler trois fois sans que rien ne soit dérobé.
    Elle s'en émeut et cela déclenche un tir de barrage d'une violence inouie
    Et comme par hasard , quelques heures après, une ex-yougoslave est soupconnée du cambriolage de ... 2006.

    Au fait avez-vous entendu parler du premier jury citoyen qu'elle a mis en place dans sa région ?
    Etonnant, non ?

    Etonnant ,non ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.