15 juillet 2008

Contre l'interdiction de vente de l'alcool aux mineurs

Roselyne Bachelot ? Je ne sais pas si elle ne suce que de la glace toujours est-il qu’elle aimerait bien que nos chères têtes blondes ne fassent que ça. Elle nous sort à nouveau sa mesure visant à interdire l’achat d’alcool par les mineurs (ceux qui ont moins de dix huit-ans, pas ceux qui ramassent de la houille qui sont déjà alcooliques).

C’est le genre de mesure qui me hérisse ! Non pas que je dispose d’un giton faisant mes courses mais elle est totalement inefficace et toutes les andouilles regardant le journal télévisé montrant des jeunes se pochtronner gaillardement donneront raison à notre Ministresse.

Si ce que disent les médecins est vrai, c’est-à-dire que le nombre d’hospitalisation de mineurs en coma éthylique a doublé en quelques années, nous avons à faire à problème de santé publique majeure qui doit donc se « soigner » par l’éducation, la prévention, la communication, … Mais ça coûte des sous. On préfère faire une loi débile que l’opposition sera probablement obligée de voter pour ne pas choquer les braves gens.

Si ce qu’ils disent est vrai… Ca l’est d’ailleurs sûrement. Mais ils ne parlent que d’hospitalisation de mineurs en coma éthylique... pas de vrais problèmes d’alcoolémie de jeunes. D’ailleurs quelle est l’évolution de l’alcoolisation (c'est-à-dire des vrais problèmes de santé liés à l’alcool) au cours des 30 dernières années ? Ca me parait être plus important que le nombre d’hospitalisations… qui n’est lié qu’à une évolution du comportement humain : quand un gamin est bourré, avant on l’envoyait au lit et on se foutait de sa gueule le lendemain à cause de sa gueule de bois et du vomi à nettoyer dans la voiture de la belle-mère. Maintenant, on l’envoie à l’hosto.

Bref… les gens qui approuvent Madame Bachelot sont invités à se rendre dans le centre Bretagne en 1982 alors que j’avais moi-même 16 ans, notamment aux mois de juin et juillet quand tant de bals organisés par nos municipalités fleurissaient et que mes copains erraient de commune en commune, juchés sur leurs mobylettes (103 Peugeot, je vous prie), pour comparer l’efficacité des Kronenbourg vendues de-ci de-là.

N.B. : Moi-même je ne participais pas à ces agapes (j’ai commencé plus tard).

L’alcool chez les jeunes… Ma pauvre dame…

On ferait mieux de les entrainer à tenir la marée toute la nuit et à ne pas de faire de concours con comme « le premier qui tombe ».

Mesure inutile disais-je ?

Ouais… Si j’avais moi-même 18 ans, je remplirais le coffre de ma voiture de produits divers que je vendrais au black à mes camarades qui n’ont pas la chance comme d’avoir un âge avancé leur permettant d’entrer dans les boutiques.

Voilà… La bonne mesure de Madame Bachelot va encourager le marché noir de l’alcool. Bravo ! Ne faisons pas le parallèle avec le cannabis et autres produits louches, juste avec les joyeux temps de la prohibition !

Et on appelle ça moderne ?

(photo : y’en a qui avant de mettre des photos de leurs potes bourrés dans leur skyblog devraient penser que le taulier de Partageons mon avis cherche des photos avec des requêtes google).

57 commentaires:

  1. "Si j’avais moi-même 18 ans, je remplirais le coffre de ma voiture de produits divers que je vendrais au black à mes camarades qui n’ont pas la chance comme d’avoir un âge avancé leur permettant d’entrer dans les boutiques."

    Le Al Capone des blogs !
    Bravo, trébobiyé !

    RépondreSupprimer
  2. De temps en temps, ça ressort, ce genre de trucs. Quand un ministre n'a rien, mais alors vraiment rien à proposer, qu'il n'a même pas le budget suffisant pour assurer l'intendance, il lance : "Et si on interdisait la vente d'alcool aux mineurs ?" Ou encore : "Et si on déclarait que la prostitution c'est très vilain ?"

    Pendant ce temps, les hommes qui y allaient continuent d'aller aux putes et leurs ados à se bourrer la gueule.

    Mais ç'a toujours occupé cinq minutes...

    (Du reste, il suffit de jeter un coup d'oeil dans les pays (Québec par exemple) où la vente d'alcool est effectivement interdite aux mineurs : il se passe exactement ce que vous décrivez dans ce billet.)

    RépondreSupprimer
  3. Je suis contre toute les interdictions, mais pour les mineurs ça se discute. Cela dit, l'interdiction pure est simple est toujours hypocrite car les mineurs peuvent se procurer de l'alcool ou même (selon un blog sympa) faire de fausse cartes d'identité.

    Bref, ce moralisme déplacé (quand on sait la morale pratiqué par les membres du gouvernement) est encore une connerie.

    RépondreSupprimer
  4. Didier,

    Oui, ça occupe... Mais pourquoi nous les briser en plein mois de juillet ?

    RépondreSupprimer
  5. Eric,

    Oui, c'est du moralisme déplacé.

    Et j'imagine le commerçant quand un môme de 13 ans viendra "Bonjour, je voudrais une bouteille de Ricard pour mon père"...

    RépondreSupprimer
  6. Il se passera la même chose qu'avec les clopes.
    "Bonjour, je voudrais un paquet de Marlboro pour mon papa."
    Je souscris à ce billet et à ses commentaires (jusqu'ici).

    RépondreSupprimer
  7. Mais pourquoi nous les briser en plein mois de juillet ?


    Parce que l'alcool au soleil, ça tape violent !

    RépondreSupprimer
  8. Moi je croyais que c'était déjà interdit, la vente d'alcool aux mineurs ...
    Comme une simple mesure de bon sens.
    Je réalise que ce qui est interdit, c'est d'admettre qu'ils se saoulent en public, comme les adultes.

    Ceci dit, ce "genre de trucs" en juillet sert à mobiliser pour la défense des Vrais Droits Fondammentaux de l'Homme, comme se bourrer la gueule quelque soit son âge (il n'est jamais trop tôt pour apprendre à être un homme), rouler à la vitesse qu'on veut sans être emmerdé par des radars ou enfummer quand on veut où on veut.

    (oui je sais Nicolas, je ne partage pas ton avis, et je vais m'attirer tes foudres ... )

    RépondreSupprimer
  9. Audine,

    C'est justement parce que tu imagines que "c'est une mesure de bon sens" que ça ne l'est pas...

    La mesure est ridicule (vois ce que dis Ant sur les cigarettes) et ne s'attaque pas aux vrais problèmes.

    Et il y en a des tonnes (la "cuite" est quelque chose de culturel en France, on ne la vaincra pas, s'il faut la vaincre, par quelques mesures "faux cul").

    Imagine que tu sois patron de bistro. Un type de 23 ans arrive en ébriété et te commande un demi. Que fais-tu ? Tu n'as pas le droit de le servir, c'est interdit de servir les gens en état d'ébriété.

    Ben tu le sers quand même... Tu as un fond de commerce à faire vivre.

    Tiens ! Il y a un balluche au village. Deux mômes de 17 ans qui s'amusent mais ne sont pas saouls viennent commander deux bières. Tu les refuses ? Non, car c'est la fête, tu es dans l'ambiance, ...

    Tu vas au mariage de ta cousine. Tes neveux, vers 2 heures du matin, sont à moitié ivres. Tu fais un scandale ? Non... Pourtant ils ont bu dans un restaurant qui n'a pas le droit de les servir...

    RépondreSupprimer
  10. Ah boooooooooooooooooon ? (partir vers les aïgus)

    Merci pour ce billet clair et sensé, où, enfin, on peut apprécier l'hypocrisie des mesures gouvernementales appuyées par les documents plus que visuels de TF1.

    Comment être contre une loi qui permettrait de voir nos chers petits enfants (avenir de nos belle nation) ne plus se vautrer dans la fange alcolisée que Mr Pernot aurait mieux fait de fréquenter plus souvent.
    Entre deux fanges, autant prendre celle ou on rigole un peu... avant de vomir.

    Belle réaction que ce billet...
    A votre santé !

    RépondreSupprimer
  11. Cette mesure est complètement inutile c'est clair ; c'est juste histoire de se donner bonne conscience en faisant semblant de prendre en cause le problème. C'est vrai que les modes de consommation des ados ont changé (il y a des assos qui suivent le sujet et qui ont d'ailleurs de moins en moins de subventions !) : plus de conso en dehors de moments festifs, plus de conso seul. Nous on buvait entre potes pendant les fêtes !

    RépondreSupprimer
  12. La cuite, quelque chose de culturel ?

    C'est là où on n'est pas très d'accord.
    L'abrutissement (volontaire) du peuple est vraiment la chose la mieux partagée au monde !
    Ca n'a rien de culturel, pour moi, et tout d'humain.

    Je ne peux qu'approuver la remarque selon laquelle ça n'est pas la simple interdiction aux mineurs qui va changer ces "habitudes culturelles", bien sur.
    Ca me parait juste évident, basique, que la première des mesures, c'est que les adultes ne vendent pas à des enfants de l'alcool (du tabac) : il n'est pas interdit au bistrotier (au buraliste) d'être intelligent, et de refuser la vente d'un produit qui peut être (souvent) nocif tant à un enfant qu'à un adulte déjà visiblement atteint (bourré).

    RépondreSupprimer
  13. Dodue,

    Oui, mais montre moi donc un truc où est marqué que les ados boivent de plus en plus seuls !

    Et puis, heu... les moments festifs, c'est pas les fêtes ?


    Audine,

    Oui, c'est culturel. Ca dépend évidemment des régions mais il y a toujours des familles où un vieil oncle trouvera rigolo de faire boire son neveu... Ce n'est pas le neveu qui est à blamer.

    Par ailleurs, la France est un des pays où l'on boit le plus d'alcool(nos camarades de l'Est nous le rendent bien)... mais où l'espérance de vie est la plus élevée. L'alcool est évidemment un problème de santé publique car nocif (ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit) mais notre ministresse de la santé a mieux à faire... De même que nos chaînes de télé.

    RépondreSupprimer
  14. Nicolas : oui là dessus, on est d'accord !
    Bachelot a nettement mieux à faire, et c'est tellement le petit bout de la lorgnette que je pensais ... que c'était une mesure qui existait déjà !

    Tiens à propos d'alcool, je me souviens d'un dessin (connu) de Reiser, qui montre un gamin dans des escaliers d'immeuble, portant difficilement 8 bouteilles de vin, son père l'attend devant la porte et lui dit : "fais toi les muscles parce que dans quelques temps, c'est 16 bouteilles, 8 pour moi, 8 pour toi, qu'il te faudra monter !". (je ne garantis pas l'exactitude du texte, mais le sens).

    Sur les stats, il me semble qu'elles montrent que la consommantion d'alcool (et de tabac) chez les jeunes, baisse, mais qu'en revanche, pour ce qui concerne l'alcool, elle se fait plus lors de soirées où le but est de perdre le plus rapidement et radicalement conscience.
    D'où des urgences multipliées (ce que tu disais dans ton billet).

    Je ne te fais pas dire ce que tu n'as pas dit, tes propos sont très clairs :)

    RépondreSupprimer
  15. La vie elle-même est un « problème de santé » (on y meurt beaucoup...), et ce n'est pas en l'enfermant derrière des triples rangées de barbelés législatifs, comme semblent le souhaiter certains ici, que l'on y changera quoi que ce soit.

    Pour ce qui est de l'alcool, il est idiot d'interdire TOTALEMENT aux mineurs sa consommation : ça ne sert qu'à en faire, à leur yeux, un objet hautement désirable, à transformer la consommation d'alcool en une sorte de rit de passage à l'âge adulte, mais effctuer hors de tout contrôle. D'où les excès dans les pays pratiquant ce type d'interdits.

    Il est bien plus intelligent d'apprendre aux adolescents à boire, comme cela se pratiquait naturellement dans les familles françaises (avec tous les dérapages que l'on voudra, naturellement). Tu a fait ta communion ? Tu as droit à ta première demi-coupe de champagne. Tu as ton brevet ? OK, tu as le droit de boire un peu. Tu as mal à la tête ce matin ? C'est bien fait, je t'avais dit de ne pas boire ce troisième verre ! Etc.

    De toute façon, il y a bien plus nocif que le tabac ou l'alcool : c'est la multiplication des lois.

    RépondreSupprimer
  16. Audine,

    La consommation monte peut-être... Je crois que la consommation de nouveaux trucs augmente (des canettes avec mes mélanges à une petite vingtaine de degrés, bien sirupeux...).

    Didier,

    On est d'accord ! D'ailleurs, dans mon précédent commentaire à Audine, je parlais de l'Oncle qui faisait boire le neveu. Ce n'était pas fin mais la cuite était encadrée...

    RépondreSupprimer
  17. D'autre part, où est la cohérence quand en même temps qu'interdire l'alcool aux mineurs, on autorise aujourd'hui à la vente une boisson énergisante à base de taurine, dont le seul intérêt est de pouvoir être mélangée à l'alcool pour en atténuer les effets sédatifs et de permettre, par conséquent, de boire plus et plus longtemps sans tomber comme une bouse flasque sur un pré fraîchement pacagé ? (Cette phrase est trop longue, je le concède volontiers).

    RépondreSupprimer
  18. Ant,

    En "préparant" le billet, je voulais en parler... J'ai oublié. Merci !

    RépondreSupprimer
  19. Antoine : votre phrase est peut-être longue, mais elle est parfaitement claire et balancée. Ne vous excusez donc pas...

    (Mais de quoi tu t'mêles, gros con avantageux ? T'es pas chez toi, ici !)

    RépondreSupprimer
  20. Une petite anecdote pour étayer ce très bon article : un membre de ma famille vit aux Etats-Unis, dans ce qu'on appelle une ville sans alcool. Le conseil municipal a décidé qu'il n'y aurait pas de débits de boisson alcoolisée sur place. Ainsi, les jeunes de la ville devraient être dissuadés de consommer.

    Alors, bien loin de se freiner, les jeunes trouvent simplement un plus vieux qui a le permis de conduire, vont dans la ville d'à côté et ramène chez eux les bouteilles tant convoitées.

    D'ailleurs, il est intéressant de constater qu'un commerçant attentif a ouvert un débit de boisson dans la maison qui borde très précisément la frontière avec la ville voisine, et ce brave homme semble vivre tout à fait convenablement.

    A bientôt,

    RépondreSupprimer
  21. Attendez, attendez, vous allez trop vite.

    1 - c'est évident que la santé publique, le gouvernement s'en fout. La réforme de l'hôpital attendra. On vend des médocs en rayons sans avis du pharmacien et on prone l'auto-médication (le comble).

    2 - si on dit que l'arsenal d'interdiction est une idiotie, c'est qu'on pense que la responsabilisation, c'est mieux, donc, il est grand temps que chacun en prenne sa part. Si comme tu le dis, ton bistrotier se contrefout des histoires de santé publique, pourquoi en effet ne pas interdire. Si chacun prenait sa part, on en viendrait pas là !

    L'acoolisme chez les jeunes est quand même un vrai problème. Dans certains régions où l'alcool est presque une tradition, comme en Bretagne, il est vrai que le samedi soir, ça peut^être violent d'assister à ce troupeaux de gosses qui dégueulent partout.

    Autrement dit, le problème n'est pas l'interdiction, c'est qu'elle semble être la panacée de ce gouvernement là. Rien ne l'accompagne. Alors qu'elle devrait être une mesure transitoire, un garde-fou, elle devient la norme absolue.

    Et dans le même temps, on assiste à de terribles régressions sur les questions de santé...

    Bientôt, on se fera faire des saignées !

    RépondreSupprimer
  22. Je n'ai pour ma part, jamais parlé d'interdiction de CONSOMMATION, on s'en aperçoit aisément en ayant l'esprit clair.

    RépondreSupprimer
  23. Dorham,

    La saignée n'a pas disparu des pratiques médicales. C'est même le seul moyen de traiter l'hémochromatose (surchage en fer sanguin). Mais je suis limite hors-sujet et prie le taulier de ce blog de bien vouloir m'en excuser (je m'excuse beaucoup trop aujourd'hui).

    RépondreSupprimer
  24. Mais foutez donc la paix aux gens qui boivent, aux gens qui fument, à ceux qui préfèrent la sodomie à la pénétration reproductive, à ceux qui adorent la chasse aux papillons, à ceux qui préfèrent la corrida, foutez donc la paix À TOUT LE MONDE ! Et pensez à vous brosser régulièrement les dents, plutôt que de gloser à perte d'ouïe sur la "santé publique" !

    (Ah ! ça fait un bien fou...)

    RépondreSupprimer
  25. Je ne peux pas donner de chiffres ni de réf exactes sur ces études mais je connais une association qui mène ce genre d'enquêtes auprès de collégiens et lycéens : et le risque présenté par l'alcool est non seulement les graves excès du week-end (conduite en état d'ivresse et accidents divers) mais aussi le recours à l'alcool comme une drogue dans le cas d'une consommation : EN DEHORS de moments festifs,et seul.
    Il y a donc un vrai travail de prévention, de suivi à mener. Une fois de plus la méthode du plâtre sur une plaie ne sert à rien !
    Apprendre à bien consommer.

    RépondreSupprimer
  26. Tout cela est trop triste, je vais me mettre la tête pour être pilot et ça sera la chouille.

    RépondreSupprimer
  27. "Mais foutez donc la paix aux gens qui boivent, aux gens qui fument..."

    Oui, d'accord, vous vous êtes fait du bien...et maintenant où est le rapport ?
    Entre l'alcoolisme des plus jeunes et cet appel à cette pseudo-liberté que vous confondez d'ailleurs avec le désir ?

    La liberté, ce n'est pas pour chacun la satisfaction crétine de faire ce que l'on veut.

    Et vous ? Arrêtez donc de faire chier les nenettes qui portent le voile ou qui ne mangent pas de porc... C'est vrai quoi, on fait bien ce qu'on veut ! Voilà, ça fait du bien ? Même pas. Arrêtez donc également de vilipender l'esprit de 68 qui disait qu'il était interdit d'interdire quand vous véhiculez les mêmes idioties !

    Vous n'en avez pas marre de vous contredire tout le temps ?

    Une seule chose à considérer comme toujours en politique. L'intérêt général : la santé publique en fait partie.
    Désolé pour ça !

    RépondreSupprimer
  28. Je suis contre cette interdiction et pour une rééducation du comportement.
    Le problème, c'est aussi tous ces parents qui sont limites démissionnaires. Il devient urgent de s'occuper correctement de la jeunesse, parce que les dérives sont multiples (tabac, drogues, alcool, sexe). Mais c'est comme tout, il faut avoir un ou plusieurs morts pour se rendre compte qu'il y a un problème. comme si on n'avait pas la possibilité, en observant, de savoir ce qu'il se passe réellement !

    RépondreSupprimer
  29. Elza,
    Euh, le sexe, une dérive ? T'es sûre ?

    RépondreSupprimer
  30. Ant,

    Oui, bien sur, c'est une dérive...combien tu donnes à l'industrie pharmaceutique pour t'hydrater correctement par la faute de ton vice odieux ! (je veux parler de l'islandophilie ; purée, je balance tout)

    RépondreSupprimer
  31. Dorham

    Aaaaarrghh, merde, je suis démasqué !

    Mais je me soigne, j'arrête les crèmes de jour coûteuses et totalement innefficaces à ce stade pour passer au baume naturel à base de tilleul appaisant et de millepertuis (souverain contre les brûlures et les échauffements, dixit ma vieille mère-grand).

    RépondreSupprimer
  32. Dorham

    J'ai pas tout compris : tu balances la purée ?

    RépondreSupprimer
  33. Mathieu,

    Ce commerçant est un saint.

    Dorham,

    "L'acoolisme chez les jeunes est quand même un vrai problème". Ouais... Mais probablement pas plus qu'avant.

    Oui, on "régressionne".

    Ant,

    Ca ira.

    Didier,

    Ca va ?

    Dodue,

    Oui, c'est une question de méthode. Pondre un interdit est mensonger et dangereux ("on a fait ce qu'on avait à faire et on s'en lave les mains").

    Audine,

    Ca s'arrose !

    Dorham,

    Oui mais la mesure prise par Roselyne Bachelot est réellement liberticide et dangereuse alors qu'elle ne favorise en rien la santé publique, au contraire, elle invite les jeunes à braver l'interdit.

    Elza,

    Ne mets pas le sexe et la drogue dans le même panier (d'ailleurs Ant souligne ton propos). Et Attention ! Ca fait des siècles qu'on picole dans ce pays... il ne faut pas confondre les problèmes (dont peut-être cette nouvelle mode qui consiste à se saouler "vite fait" alors que pour nous... la cuite n'était qu'une conséquence).

    RépondreSupprimer
  34. Bon. On boit un coup ou on s'encule ?

    RépondreSupprimer
  35. On s'encule pas...j'ai pas de crème !

    RépondreSupprimer
  36. « Je suis contre cette interdiction et pour une rééducation du comportement. »

    Là, pour le coup, ça fout vraiment la trouille ! La rééducation du comportement, on sait où ça mène, on a déjà eu des exemples. Et vas-y que je te mêle le sexe à tout ça, pour faire bon poids !

    Effrayante, cette petite Elza...

    Dorham : arrêtez de vous énerver comme ça après moi, voyons ! Je disais cela histoire de secouer un peu la poussière : vous êtes tous si sérieux, si raisonnables, si désireux de nous faire chier pour notre bien...

    J'ajoute que je me fous royalement que des femmes ne sortent de chez elles qu'en burka ou que leurs maris ne mangent pas de porc. Je préférerais juste qu'ils aillent "faire ça ailleurs". Mais c'est un sentiment tout personnel, n'est-ce pas ? et certainement dicté par mon mauvais fond intolérant.

    RépondreSupprimer
  37. Dorham,

    Un problème de santé publique ?

    Didier,

    Les doigts Elsa ont du se tomper de touches.

    RépondreSupprimer
  38. Nicolas,

    non un problème de santé pudique !

    ----------------

    Didier, je ne m'énerve pas. Je dis les choses comme je les pense, voilà tout ! Tout comme vous, je suppose... A chaque fois que vous vous donnez le droit de dire une connerie, le mien est de vous reprendre :)

    Pour la dernière provoc, vous pensez bien que celle-là, elle retombe sur la tapis sans même faire plus de bruit qu'un pet de mouche...

    RépondreSupprimer
  39. "Sur la tapis", j'écris, quel baltringue je fais...

    Oui, Nicolas, j'arrête de me chamailler !

    RépondreSupprimer
  40. c'est pas la seule a sucer des glaçons !!!

    Pauvre république !

    http://www.divertissonsnous.com/2008/07/13/rachida-dati-bourree/

    RépondreSupprimer
  41. Dorham

    Je n'avais même pas vu ta faute de frappe. Comme quoi, la lecture globale n'a pas fini de faire des ravages (appeau à troll de première, ça).

    RépondreSupprimer
  42. Dorham, vous êtes gonflé ! (Promis, M'sieur Nico, après on arrête...) La provoc sur le voile et le porc, il me semble bien qu'elle ne venait pas de moi, au départ...

    Et, à midi, j'ai mangé de la dinde avec de l'ail en chemise, c'était vachement bon. Comme quoi...

    RépondreSupprimer
  43. Manger en chemise, c'est d'un bobo ... :)

    RépondreSupprimer
  44. C'est toujours plus décent que des pommes de terre "à cul nu", comme en faisait ma grand-mère ardennaise !

    RépondreSupprimer
  45. Ouais, je confirme. Au Québec ma fille de 17 ans et 3/4 et qui en faisait 14 envoyait sa soeur de 15 ans qui en faisait 20 et se bourraient la gueule ! Et c'est moi qui ramassait le vomi !

    RépondreSupprimer
  46. Envoyait acheté de la bière, je voulais dire ...

    RépondreSupprimer
  47. Pas lu les commentaires, y'en a trop et j'ai l'apéro à finir !
    C'est autorisé les olives ?
    :-))

    [Moi, si y'a Bachelot dedans, je sais de suite que ce sera mauvais !].

    RépondreSupprimer
  48. A côté de ça cette tarte n'a pas empêché la vente de Red Bull qui va faire un malheur auprès des jeunes !Je vois d'ici le cocktail d'enfer "Red Bull téquila pif pétard".
    Meuh non Nicolas, ça se saurait si le gouvernement servait à prévenir on préfère guérir.

    Je renchéris avec mon histoire de vaccin avec mon Gardasil fétiche je sais que je me répète, mais vois tu, plutôt que de dire aux Djeuns foutez la capote dès les premiers rapports, on les encourage à b.... en toute liberté, à côté de ça, sans prévention, les gamines de 15 à 18 ans attrapent une merde qui ne se développera pas avant leurs 30 ou 35 ans, un virus, un cancer du col de l'utérus minimum, sans parler du sida et ses accolytes...

    Tout est ainsi, en matière de santé quelque soit le public : on propose de soigner au lieu de prévenir...Faut faire des thunes pour les copains les labos. Demande à Christie ce que font les maisons de retraite avec nos tivieux, ça teste pleins de médocs.Le jour où l'on changera les comportements des gens, on verra le trou de la sécu remonter là aussi ;-)

    RépondreSupprimer
  49. Pour info, dans ce merveilleux pays qu'est la Belgique, le vaccin contre le cancer du col de l'utérus est intégralement remboursé pour les jeunes filles de 15 à 18 ans.

    RépondreSupprimer
  50. Nicolas, tu fais un tabac avec l'alcool, vindieux !

    RépondreSupprimer
  51. Et puis, c'est pas parce que tu te prends des bitures le week end pendant une année avec des potes que tu vas devenir forcément un alcoolique, que tu vas forcément te prendre le premier érable croisé sur ta route, que tu vas te tuer ni rien.
    Faut bien déconner dans la vie "mesurément", comment veux tu supporter tout ce qu'on supporte aujourd'hui, même Sarko faut le supporter, faut vivre sa jeunesse que diable, c'est pas quand t'as des mômes que tu vas le faire...

    Tchin !

    RépondreSupprimer
  52. Catherine,

    On aura tout vu. A trois grammes, il faudrait que je maitrise les fractions.

    Poireau,

    Pareil. Je ne lis pas tout.

    M,

    Oui. C'est comme si un patron de bistro avait refusé de me servir ce soir.

    Ant,

    Tu peux me résumer tout ça ?

    RépondreSupprimer
  53. Poireau,

    Ceci est un blog homologué parmi les plus zinfluents. Un peu de sérieux serait souhaitable.

    RépondreSupprimer
  54. Nicolas : ah mais je suis sérieux ! :-)))

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.