12 décembre 2010

Jean-François Copé et le projet du PS

La dépêche du JDD est tellement courte que je me permets de la copier dans son intégralité ici : « Dans un communiqué diffusé samedi, Jean-François Copé, a qualifié samedi le projet sur "l'égalité réelle" du PS de "démagogique et irréaliste". "Tous les classiques du vieux socialisme y sont", a-t-il estimé: "les vœux pieux, les promesses non financées, les dépenses publiques nouvelles, les hausses d'impôts, les contraintes sur les collectivités et les entreprises, et surtout aucun chiffrage en 40 pages". Le projet du PS sur "l'égalité réelle" a été massivement approuvé samedi lors d'une convention, alors qu'il y a un mois il avait été vivement critiqué en interne. »

Chaque phrase prête à rire. « les vœux pieux » : travailler plus pour gagner plus !

« les promesses non financées, les dépenses publiques nouvelles » ! La dette passée alourdie de 300 ou 400 milliards en quatre ans ?

« les hausses d'impôts ». Et les 19 ou 20 nouvelles taxes en quatre ans ?

« les contraintes sur les collectivités » : et la décentralisation avec les transferts de compétences non compensées…

Mais qui lit les communiqués de Jean-François Copé à part un blogueur en quête de sujet ?

La majorité qu'il soutient, qu'il dirige presque, a quasiment ruiné la France en 8 ans.

18 commentaires:

  1. "La majorité qu'il soutient, qu'il dirige presque, a quasiment ruiné la France en 8 ans"
    Alors là, vraiment, je trouve que tu n'est pas objectif !
    Voila, c'est dit !

    RépondreSupprimer
  2. Excellent billet qui met parfaitement en perspective le discours et les propos idéologiques d'un homme soutenant une majorité qui gouverne et qui a pour base le soutien aux plus riches sous couvert de liberté.

    Billet totalement objectif, n'en déplaise aux droitiers de passage aveuglés qu'ils sont par leur haine de la gauche

    Vivement 2012 qu'on se débarasse du sarkoshow !

    RépondreSupprimer
  3. Puissent les électeurs t'entendre...

    RépondreSupprimer
  4. j'adooore vos billets en général, mais celui-ci est tout simplement succulent et sucré , croustillant et doré comme un canelé bordelais, délicieux dessert de ma région!!!bonne continuation et continuez et surtout, ne lachons rien ......nanougk

    RépondreSupprimer
  5. Ils sont nuls, tous... (je retourne me coucher)

    RépondreSupprimer
  6. La France est ruinée ? Pourtant, je me souviens qu'il y a encore quelques semaines ou mois, vous nous expliquiez ici même que ce pays était tout de même la cinquième puissance économique mondiale et que, donc, on pouvait très bien financer je ne sais plus quel truc. Faudrait savoir...

    Sinon, ce billet n'est ni objectif ni subjectif, il est "à côté" : Copé parle du projet socialiste, et vous de votre vision du bilan de la droite. qui sont deux choses radicalement différentes, il me semble.

    Melclalex : aucune haine de la gauche, ne rêvez pas. C'est juste que vous nous faites rire plus souvent qu'à votre tour, c'est tout.

    Cela dit, personnellement, la droite aussi me fait rire, alors...

    RépondreSupprimer
  7. Nanougk,

    Merci.

    FalconHill,

    Au lit !

    Didier,

    Je parle de "l'état". Pour le reste, non, Copé parle du projet socialiste. Je parle de son bilan.

    RépondreSupprimer
  8. Euh..le gouvernement qu'a ruiné la France en 8 ans...Là pour le coup t'a un peu forcé le trait non ?

    RépondreSupprimer
  9. @melclalex: Haine de la gauche, une boutade de ta part, je suppose. Je ne hais pas la gauche, je la trouve lamentable, c'est différent.
    Il est vrai qu'a une epoque nous avions la droite la plus bête du monde, la betise a changé de camp. Et par camp, je ne désigne que les caciques et autres élephants du Ps, ceux de la rue de Solferino. S'ils étaient aussi impliqués dans le quotidien que les élus PS locaux, ceux des communes, des petites villes, ceux des cités etc.. y a belle lurette que le PS aurait repris le pouvoir

    RépondreSupprimer
  10. "Je suis à la tête d'un Etat qui est en situation de faillite sur le plan financier, je suis à la tête d'un Etat qui est depuis quinze ans en déficit chronique, je suis à la tête d'un Etat qui n'a jamais voté un budget en équilibre depuis vingt-cinq ans. Ça ne peut pas durer"

    François Fillon, Septembre 2007

    RépondreSupprimer
  11. La paille et la poutre...
    La critique du PS par Copé n'est pas fausse (ils sont nuls) mais lui retourner sa critique est jubilatoire (ils sont nuls).
    Pauvre France !!!!

    RépondreSupprimer
  12. "La majorité qu'il soutient, qu'il dirige presque, a quasiment ruiné la France en 8 ans. "

    Pour passer du "quasiment" à l'"irrémédiablement", il nous faut un gouvernement de "gauche". Je suis d'accord avec vous.

    Et on ne parle là que de finances. Pour le reste, la "gauche" devrait parvenir sans trop d'effort à la faire disparaître (pluri-) culturellement.

    RépondreSupprimer
  13. Il aurait mieux fait de noter qu'il manque des nationalisations aux classiques. Je verrais bien une nouvelle nationalisation de la banque, personnellement —nationalisation sans la moindre indemnisation, évidemment : ne pas refaire les bêtises de 81, c'est la crise, faut pas déconner !

    RépondreSupprimer
  14. @corto j'adore ta réponse car bien évidemment les élus de gauche ne sont bons à rien si l'on te lit.

    Mais pas de chance, ils sont tellement nuls que les français leur ont confiés la gestion de 21 régions sur 22 il n'y a quelques mois.

    Décalage entre ton propos et la réalité qui n'est pas celle que tu décrit. Ceci étant je ne doute pas qu'ici où là il y ait des problèmes mais tout de même l'UMP a pris une énorme claque il y a 9 mois, il faut s'en souvenir.

    allez va t'inquiète pas la gauche ne gagnera pas tout, il va y avoir les cantonales, les sénatoriales, la présidentielle, les législatives dans les 17 prochains mois.

    La droite gagnera quelle(s) élection(s) ?

    RépondreSupprimer
  15. Les hausses d'impot : et alors, ce n'est pas une honte, il faut le revendiquer.
    L'impot sur les successions à pratiquement disparu, et les niches fiscales ont miné le budget de l'Etat jusqu'a rendre ce dernier quasi impuissant.
    Il est temps de réhausser les impots. Reste juste a voir pour qui, et là dessus le projet est assez clair.

    Les dépenses publiques nouvelles : bah oui, la gauche ne prend pas l'argent des gens pour le garder pour elle (contrairement à certains qui s'achètent des cigares, des avions ou occupent des habitations aux frais de la princesse...)

    RépondreSupprimer
  16. Il chausse du combien en bonnet Jean-François Copé ?
    :-)

    RépondreSupprimer
  17. Vlad,

    La droite est bien au pouvoir depuis 8 ans, non ?

    Les autres,

    Merci pour vos coms (j'ai la flemme, aujourd'hui !).

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.