22 décembre 2010

Laissez-moi fêter Noël

Vlad : « Le tribunal administratif d'Amiens a interdit l'installation d'une crèche de Noël sur la place du village de Montiers dans l'Oise, au nom du principe de séparation de l'Eglise et de l'Etat. » Ma première réaction a été de trouver ça débile mais de comprendre la décision en question. La laïcité et tout ça.

Depuis, je ne cesse de m'interroger : dans quel monde vivons-nous pour qu'un type dépose un recours pour faire supprimer une crèche ? Où sommes nous pour qu'on puisse même se poser la question ? Ca fait des centaines d'années que les crèches sont « la décoration de Noël ». Un de ces jours, on va finir par interdire tous les ânes (l'animal...) du territoire au prétexte qu'il pourrait servir à décorer une « crèche vivante » au Noël suivant.

J'ai l'impression qu'on met la laïcité à toutes les sauces et qu'on se dépêche de taper sur le catho histoire d'éviter de parler d'Islamisation, voire de se donner un verni laïque pour se montrer « au dessus du lot et autoriser à parler ».

Pourtant, les débats ont été secs, notamment dans les blogs, avec, par exemple Rimbus qui voudrait que l'on connaisse tous l'Islam alors que je revendique le droit de ne pas le connaître, conforté en ça par Polluxe. Gabale, quant à lui, souligne qu'il y a bien un problème politique : nous avons bien un Ministre des Cultes à qui il reviendrait de trouver des solutions avec les élus locaux, mais il est bien trop occupé à courir après l'électorat de l'autre.

Mais c'est bien la gauche française... On finira par passer des heures à s'engueuler au sujet de la laïcité, à sortir les meilleurs arguments philosophiques en oubliant qu'on est d'accord sur le fond : on ne veut pas de prières dans la rue mais on ne va pas envoyer de blindés pour déloger les braves gens qui prient, intégristes ou pas, ce n'est pas la question.

D'ailleurs, l'intégrisme c'est comme l'alcool : une question de modération.

Sur ces considérations, je vous laisse, je vais aller déposer un recours pour qu'on débaptise la place Saint Augustin, son nom fait trop référence au catholicisme.

34 commentaires:

  1. J'aime bien ton billet, et adore ta photo :)
    (hier soir j'ai mangé une choucroute au poisson... c'est bon aussi)

    Joyeux Noel !

    RépondreSupprimer
  2. Une choucroute de poisson ? Carrément hérétique...

    RépondreSupprimer
  3. Restons laique mon ami (et de toutes façons c'est v'aiment bon !)

    RépondreSupprimer
  4. Bah ! Je préfère la charcutaille !

    RépondreSupprimer
  5. L'alsaco-lorrain que je suis ne peut s'empêcher de verser une larme devant cette photo magnifique. On comprends mieux, maintenant, pourquoi on appelle parfois Petit Jésus ce qui bat entre nos jambes.

    RépondreSupprimer
  6. Bon billet. On va aussi devoir prétendre que le 25 décembre n'a rien à voir avec Jésus et tout ira bien. Par contre, cela ne choque personne que l'on ait définitivement adopté la version Père Noël d'une grande marque de soda.

    On peut penser que la religion est un cancer. Alors que dans chaque Eglise, le 25 est l'occasion de rappeler la nécessité d'aimer, d'aider, d'écouter l'autre. On a remplacé ça par un consumérisme totalement dénué de sens, replié sur soi-même. A l'évidence, c'est mieux un monde sans religion.

    RépondreSupprimer
  7. Romain,

    Un alsaco-lorrain qui vient parler de laïcité...

    Dorham,

    Pour moi, ça reste l'occasion de revoir la famille et ça fait bien plaisir. C'est un peu une contrainte parce que des centaines de kilomètres nous séparent. Mais je suis bien content que ces contraintes existent !

    Alors le consumérisme, je crois qu'il n'est qu'au second plan. Les vitrines éclairées font aussi partie de la fête. Elles annoncent peut-être les messes de minuit...

    RépondreSupprimer
  8. Personnellement, je n'aurais rien contre les blindés...

    À condition qu'ils ne tirent pas SANS sommation : on n'est pas des bêtes, tout de même.

    RépondreSupprimer
  9. Ah merde, je voulais dire les CRS, pas les blindés...

    RépondreSupprimer
  10. Il y a UN bled qui a fait ça, et c'est une querelle de maires, entre l'ancien et le nouveau. Du clochemerle, et tout le monde monte ça en épingle, comme si on allait détruire les crèches qu'on voit un peu partout.
    Ce n'est pas pour défendre leur bêtise, mais il ne faut pas invoquer la laïcité pour cette histoire précise, ç'aurait été pareil si le nouveau maire avait mis des toilettes publiques ou des réverbères, l'ancien l'aurait attaqué sur l'hygiène ou l'urbanisme.

    RépondreSupprimer
  11. Suzanne,

    Oui, mais l'exemple a fait le tour du web.

    Ca n'est qu'un exemple.

    Rimbus a fait un billet, l'autre jour, pour dire qu'il fallait interdire les cérémonies catholiques sur la voie publique (je ne remets pas en cause sont argumentation) alors que je m'en fous. A contrario, je ne me fous pas de la burqa, lui si... Qui est le plus laïque ? On s'en fout.

    RépondreSupprimer
  12. les CRS c'est trop gentil, les blindés ça a un petit côté tape à l'oeil dont il ne faut pas se priver.

    Et sinon, au sujet de la laïcité, il ne faut juste pas mettre dans le même panier la religion catholique et notre culture catholique (parce que s'il fallait remettre en cause le calendrier, les périodes des vacances, les jours fériés, on en sortirait pas !)

    Ca vaut bien un article !

    RépondreSupprimer
  13. Val,

    Tu risques d'écrire des conneries. Va relire le discours de Lattran, de NS, ça rappelle ce qu'il faut éviter.

    Je n'ai pas une culture catholique mais mon mode de vie, repose sur patati patata, ce qui est bien différent...

    RépondreSupprimer
  14. Et c'est plus Chrétien que Catho, je suppose.

    RépondreSupprimer
  15. Tiens, je voulais publier cette photo pour faire un clin d'oeil à Suzanne sur les creches.
    Passe de bonnes fêtes.

    RépondreSupprimer
  16. Elle est Bio ta choucroute ??

    Bonnes fêtes ==> cap sur le bar ;-)


    Bésitos

    RépondreSupprimer
  17. "Alors le consumérisme, je crois qu'il n'est qu'au second plan."

    Pour toi sans doute...

    De toute façon, la crise économique va bientôt régler cette question, comme toutes les autres.

    RépondreSupprimer
  18. Nicolas : oui mais Rimbus ne supporte pas la moindre critique de l'islam et veut pourtant qu'on critique également toutes les religions,c'est son truc.
    Rien de religieux sur la voie publique en France ? C'est grosso modo le cas.
    à qui nuit une crèche de Noël ? qu'est-ce qu'elle a de dangereux ? Une histoire de bébé né dans la paille, qu'on peut raconter sans croire en Dieu, en expliquant aux enfants le placage de Noël sur les anciennes fêtes de solstices, et tout et tout. Ce n'est pas ça qui va faire revivre l'Eglise de l'inquisition.

    RépondreSupprimer
  19. Eric,

    Je ne pense pas qu'elle soit bio !

    Dorham,

    Je n'ai pas fait mes courses de Noël, c'est mal !

    Suzanne,

    Une prière dans la rue n'est pas dangereuse... ;-)

    RépondreSupprimer
  20. Nicolas: oh, non, en soi... L'homme qui parle à Dieu n'est pas dangereux.
    Celui qui vient parfois de loin écouter prêcher un intégriste non plus, je suppose. Quant à l'imam qui prêche en pleine rue de bien mater ses femmes, de tuer les apostats, les juifs et les ennemis d'Allah, il a l'innocence du petit Jésus en bois où en plâtre, hmmm ?

    RépondreSupprimer
  21. Il est peut-être un peu moins innocent...

    RépondreSupprimer
  22. Une choucroute pour Nowel, çà change ! C'est pas halal par contre^^

    RépondreSupprimer
  23. Putain sont cons les gens, je bouffe du curé, de l'abbé, du rabbin, du barbu muslim et que je me suis (réellement) torché le cul avec bible & coran.

    Y'a une difference entre des traditions séculaires , comme Noel qui est une fête païenne à la base et des dogmes crétins remis au gout du jour par des barbus pénibles et dangereux: qu'ils soient adeptes du coran , de la bible : par ce que c'est la même saloperie mythique basée sur des conneries de poivrots ayant pris du LSD.

    Le con alsacien s'est donc trompé de cible.: qu'il aille ferrailler contre ces barbus.

    Tu as fait un lien sur Abadindon dont le billet est une somme de conneries sur les fêtes catholiques devenus jours fériés.

    RépondreSupprimer
  24. Dagrouik,

    Oui, je voulais faire un lien pour montrer ce qu'on pouvait raconter comme connerie.

    Oui, l'Alsacien qui a fait le recours est grotesque.

    Minijupe,

    Pas du tout.

    RépondreSupprimer
  25. Les cortèges d'enterrements religieux sur la voix publique doivent être aussi interdits, dans le patelin en question, je suppose ?

    RépondreSupprimer
  26. Et l'Ave Maria est interdit dans les radios publiques.

    RépondreSupprimer
  27. Merde, on va bouffer du Tino Rossi.
    Je fais une crise de foie rien qu'en regardant ta crèche, beuh.

    RépondreSupprimer
  28. On fait déjà des efforts en faisant un crèche sans porc, que faut-il de plus !
    :-)

    RépondreSupprimer
  29. Je vois pas la canette de bière ou la chope "éventuellement" en guise de mât pour tenir le toit...
    Mince alors une choucroute sans bière....

    Pour le reste faut que l'on soit tombé bien bas pour bouffer du "catho" à toutes les sauces notamment à la sauce "laïcité"
    Belle tolérance ...

    RépondreSupprimer
  30. Tout à fait d'accord avec toi et Dagrouik. Je crois qu'il arrive un moment où l'absence de bon sens est nuisible à la chose publique...

    RépondreSupprimer
  31. El ,
    Soit fort.

    Poireau,
    Et sans apéro.

    Jeffanne,
    Oui, bien bas.

    Polluxe,
    Pour quoi l'absence de bon sens autorise-t-elle à faire de littérature à n'importe quel sujet ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.