28 décembre 2010

Partageons mon avis en 2010

Comme je l’ai fait dans deux autres blogs, il est temps que je fasse un récapitulatif, ici, des faits qui ont marqué ce blog, en 2010, beaucoup moins précis que celui de CC. Mais bien plus long.

Janvier 2010

L’année avait commencé en fanfare avec le No Sarkozy Day. J’avais signé l’appel, comme un tas de brave gens, puis j’avais signé le contre appel, pour différentes raisons. On s’est rendu compte, après, que ce contre appel était un peu trop pompeux. Je me suis rendu compte, à l’époque, que les gens se prennent beaucoup trop au sérieux dans leurs blogs en oubliant qu’ils ne pèsent rien et, surtout, qu’ils ne représentent rien. Franchement, qu’est-ce qu’on en a foutre que le taulier de « Partageons mon avis » soit pour ou contre ce machin. Je ne fais que donner mon opinion à titre personnel. Petit 1 : l’action (le NSD) me parait sympathique, j’adhère pour montrer mon soutien aux tauliers. Petit 2 : elle me parait mal organisée et je signe un truc comme moi je ne fais pas partie des organisateurs. Basta…

L’année a été rythmée par la réforme des retraites et dès janvier, je commençais à critiquer la position du PS qui n’était pas assez formelle. Je ne vais pas trop revenir sur le sujet, dans  ce billet : on connaît la suite. L’année fut aussi marquée par des machins autour de laïcité : « J'apprends par Des Pas Perdu que "En Irlande, une loi contre le blasphème est entrée en vigueur en ce début d'année." » (5 janvier). Le début d’année fut aussi le bon vieux temps de la grippe et des scandales correspondant qui, au fond, me laissent de marbre. On critique Roselyne Bachelot pour le pognon dépensé mais on l’aurait critiquée si elle n’avait rien fait…

En janvier, on parlait beaucoup des réseaux sociaux des partis politiques. Celui du PS continue à exister (je reçois des invitations) mais je dois avouer que je n’y vais jamais. Celui de l’UMP est en train de crever.

Le premier événement marquant de 2010 est peut-être la mort de Philippe Séguin parce qu’il représentait « quelque chose », peut-être l’image d’une vieille droite gaulliste, je ne sais pas… Une certaine intégrité, …

En janvier, à l’occasion de la préparation des élections régionales, on s’amusait beaucoup de l’utilisation de Twitter par les candidats de l’UMP en Région Parisienne.

Je ne sais pas si l’événement mérite citation, ici, mais le Kremlin-Bicêtre a fait parler de lui, lorsqu’un môme s’est fait poignardé au lycée.

En janvier, les Guyanais ont voté contre je ne sais plus quel texte favorisant leur autonomie. On s’en fout, mais passant des heures, au comptoir, avec un gros Guyanais, j’observe avec « tendresse » tout ce qui vient de là-bas.

En janvier, il y eu l’affaire Peillon qui a posé un lapin à Arlette Chabot. Depuis, Vincent Peillon s’est fait oublié et, avec du recul, je continue à le soutenir, dans cette histoire, tant les médias traditionnels me fatiguent (je dis ça sans méchanceté : ils sont là pour faire du chiffre, un peu comme moi, dans ce blog !).

Fin janvier, nous avons eu le plaisir de recevoir Jean-Paul Huchon, à la Comète, rencontre qui fut, comme à chaque fois, captivante. Ce que j’en retiens, en trois mots, un an après, c’est que les « gens » sont complètement déconnectés par rapport au rôle de chaque collectivité dans notre vie de tous les jours.
Le début de l’année fut marqué par Hadopi, ce dont, au final, j’ai assez peu parlé. Résolument contre, évidemment, j’étais partagé parce que les arguments anti-Hadopi frôlait l’appel à la légalisation du piratage, ce qui n’est pas tolérable.

L’affaire Clearstream, Georges Frêche, … Il va falloir que j’abrège, j’en suis toujours à janvier… Ce n’est plus utile d’en parler. Georges Frêche nous a quitté, foutant la pagaille au PS qui s’est mis dans la seule situation impossible, mais presque ingérable… Ce n’est pas la peine de revenir, non plus, sur les régionales. Elles sont derrière nous.

Février 2010

Le début de l’examen de Loppsi II… Le séminaire gouvernemental sur l’Identité Nationale…

En début de mois, Julien Dray est venu à la Comète présenté sa campagne pour les régionales, montrant ainsi l’intérêt qu’il porte aux blogs et à Internet. J’en garde un excellent souvenir, comme toujours, mais un peu flou : c’est à la fin de cette rencontre, je crois, que Hypos et Jon m’ont proposé d’être témoins à leur mariage. Ca a été, pour moi, un tournant dans l’approche des blogs : les relations qu’on pouvait avoir dans les blogs se traduisaient par quelque chose de drôlement sérieux… Tous les imbéciles qui provoquent maintenant des polémiques à deux balles, rien que pour le plaisir de se vanter d’être fâchés avec le numberouane devraient prendre du recul plutôt que de s’énerver derrière leurs claviers…

Derrière les débats à propos de la retraite, on a un peu parlé de « pénibilité ». Il n’en reste presque plus rien. Le sujet est emblématique des problèmes sans solution que seule la gauche sait se saisir pour perdre son temps. Personne ne sait faire un loi pour définir ce qu’est un boulot pénible.

Tiens ! Quick ouvre un resto Hallal. Il faudrait que je fasse un billet uniquement autour de ce qui s’est passé à propos de l’Islam, en 2010…

Fin Février, pour la première fois de ma vie, je suis allé à une réunion politique « hors de chez moi », reçu « à la Cantine » par Anne Hidalgo. Fin février, aussi, Didier Migaud a été nommé Président de la Cour des Comptes, sujet anodin mais, pour une raison qui m’échappe, j’ai une certaine affection pour ce gugusse.

Mars 2010

Le 1er mars fut la journée sans immigrés. Ce genre d’événement totalement inutile que défend la gauche pour faire bien et qui nous fait gaspiller des pixels…

Autre événement anodin, des bisbilles entre le MRC et le PS, en Essonne. Le MRC m’intéresse (le maire de ma Commune en est le Président). Le PS d’Essonne m’intéresse, depuis la venue de Dray à la Comète.

Mars fut le mois des régionales, avec, naturellement, une « montée en puissance » dans mon blog. Pour le premier tour, j’étais à Solférino (ma dernière sortie politique, d’ailleurs !).

L’événement marquant du mois, pour moi, fut le décès de Jacqueline Chevé, épouse de mon  copain Philippe, Sénatrice des Côtes d’Armor et candidate aux régionales (photo). Je ne vais pas revenir sur cette mort, en plein pendant la campagne, ce type d’événement qui fait relativiser tous les autres, toutes les actions politiques, … Je ne connaissais pas Jacqueline mais, outre sa famille, elle était aimée par tous mes copains du PS de Loudéac et par bon nombre de militants locaux. Elle manque.

Je crois bien que c’est fin mars qu’a ouvert le nouveau centre commercial, au Kremlin-Bicêtre. Ceci n’a évidemment aucune importance pour la plupart de mes lecteurs mais elle coïncide avec une amplification de la crise économique qui s’est ressentie dans tous les bistros du coin, quelque chose d’impalpable, une division par deux ou par trois, progressivement, jusqu’à juin, du nombre de repas servi dans les bistros, du nombre de clients le soir, du nombre de clients, dans les marchés… Et dans le supermarché en question : la dernière fois que je suis passé, il était vide.

Enfin, une crise à toujours une fin, non ?

Avril 2010

Ca fut le mois de la rumeur ! Vous avez oublié laquelle ? Consultez les blogs.

Sinon, c’est début avril que j’ai appris la fermeture de la Comète (le changement de patron). J’y reviendrai. C’était un peu après le Kremlin des Blogs, avec Jean-Luc Laurent, maire de la commune et Président du MRC.

En avril, un débat passionnant s’est tenu dans certains blogs : la non croyance en Dieu est-elle une croyance ? Ma réponse est « non, par définition » mais nous n’allons pas refaire le débat. Il m’a marqué parce que c’est la première fois que j’allais autant au fond d’un tel débat, remettant en cause – ou pas ! – ma propre objectivité.

Avril ! Le mariage d’Hypos et Jon…

Avril ! L’annonce de la fermeture (pas tout de suite, hein !) des voies sur berge, dont je parlais dans un de mes récents billets.

Avril : la burqua « une petite dame se fait arrêter par la police parce qu’elle conduit vêtue d’une burqa. Nos braves services de l’ordre estime qu’elle ne peut pas avoir une parfaite visibilité et verbalisent. »

En fin, en avril, pour la première fois, l’affaire Karachi faisait la une de la presse, comme si les médias traditionnels avaient pris la relève des blogs.

Mai 2010

Corinne Lepage nous a fait l’honneur d’une visite à la Comète pour un entretien captivant en marge duquel j’ai beaucoup appris à propos de l’énergie, en France, de l’électricité, … Mais aussi à propos de l’Europe, des lobbies, … C’est, en outre, suite à cette rencontre que j’ai commencé à réfléchir beaucoup à la constitution, la sixième et tout ça…

Mai : la mort de mon copain Fernand. Ou plutôt, la découverte de son cadavre, cinq mois après.

Mai : le projet de loi Masson, visant à « supprimer » l’anonymat des blogueurs. On est évidemment tous contre, mais comme Hadopi, je suis partagé : oui à l’anonymat pour préserver une vie privée et une vie professionnelle mais l’anonymat doit-il autoriser à dire n’importe quoi ?

Mai : la fermeture de la Comète. L’occasion pour moi de réfléchir, encore et encore, aux bistros…

Juin 2010

L’ouverture de la Comète ! C’était bien la peine d’en chier une pendule. Mais aussi progressivement, le départ de Jim, « mon petit », « la branlette ». Cinq ans qu’il me servait mes bières, presque tous les soirs… Une page qui se tourne. De nouveaux patrons qui s’installent. Bien sympathiques ! C’est reparti !

De longs débats sur la polygamie et des « musulmanistes » qui, mine de rien, finissent par en faire l’apologie pour le plaisir de défendre n’importe quoi, avant de s’embringuer dans un rétropédalage grotesque : « mais non, ce n’est pas ce qu’on a voulu dire ». Ben si.

Le ridicule de l’Equipe de France de foot. N’y revenons pas.

L’annulation de la garden party de l’Elysée. Vous aviez oublié ?

Stéphane Guillon est viré de France Inter. Tout le monde en parle. Le scandale. Je suis le seul à m’en foutre : je représente la France qui se lève tôt et qui est dans le métro au moment de sa chronique. On parle plus de foot et de gouvernance des radios que de l’action du gouvernement, de la réforme des retraites, …

Qui a d’ailleurs abouti.

C’est en juin que Jean-Luc Laurent a remplacé Jean-Pierre Chevènement à la tête du MRC : j’ai donc raconté une connerie, plus haut !

L’affaire Woerth : « Je me suis très peu penché sur l’affaire Woerth. Peuples fait ça très bien. Comme Le Coucou, il exige sa démission. Pour ma part, je suis divisé. »

Juillet 2010

J’aime bien mon billet du premier : « La nouvelle politique du jour vient de Ségolène Royal, à nouveau, qui a déclaré qu'elle ne serait pas candidate aux primaires socialistes contre Martine Aubry ou DSK. Je l'ai appris chez Yann (Dedalus est dubitatif dans les commentaires, le bougre). »

Néanmoins, au Wikio : « PMA perd une place au classement général comme au politique. Partageons l’apéro perd 6 places au général pour se retrouver à la 46ème et une place au divers : 10ème. Partageons l’addiction perd deux places au général (67) et trois places au HT (10). » Le début de la fin ? Non, faut croire…

Les cigares de Blanc. Sa démission et celle de Joyandet.

Le mort des algues vertes.

Le soutien de Bayrou à Andy Schleck.

Toujours l’affaire Woerth, les dons des personnes privées à l’UMP, …

Les Roms, le discours de Grenoble… Insupportable mois de juillet.

Août 2010

Lapidation en Iran. Toujours l’Islamisme et on ne devrait même pas bouger une oreille.

Petit mois d’août (c’est aussi bien : j’entame la cinquième page du billet).

Septembre 2010

Le mois de septembre fut marqué par la réforme des retraites et, pour moi, par un débat qui m’a miné, des blogueurs ne comprenant pas que je fasse grève. Ce débat fut révélateur d’un décalage complet entre les 2 ou 3 millions de salariés qui peuvent faire grève et les 23 ou 24 millions qui ne peuvent pas, les premiers étant incapables de comprendre les seconds. Je ne vais pas m’y étendre. La réforme est passée. De la faute à des grèves mal organisées ou à des grévistes j’en-foutistes ! Pendant toutes ces grèves, le seul message important n’est pas passé dans l’opinion : il y a moyen de financer les retraites autrement, à condition de vouloir un autre modèle de société.

Alors dans 5 ans, on nous fera une nouvelle réforme, pour les mêmes prétextes que depuis vingt ans…

Le 16 septembre, je rédigeais mon billet « Camille », peut-être celui qui a été le plus lu et recommandé, de l’histoire de ce blog. Il faudra que je donne des nouvelles un de ces jours…

Octobre 2010

J’ai aussi fait un billet qui a fait le tour de Twitter, à propos de la femme de ménage, à mon bureau et de tous ces jeunes paumés, dans notre société.

Pour moi, octobre fut marqué par les éternels débats à propos de la vraie gauche. Des blogueurs qui représentent peut-être 6 à 8% des électeurs s’imaginent éternellement en représenter plus de 50… Le débat est éternel ! J’ai fait, ce mois-ci, un billet sur le vote utile qui a aussi tourné dans la blogosphère, tourné en dérision par une franche de la gauche qui ne se rend même pas compte de son propre ridicule, embourbant toute la gauche dans l’impossibilité de former un projet de société crédible, oubliant d’insister sur le fait que c’est notre modèle de société qu’il faut changer, en arrêtant de coller des rustines partout…

Le remaniement va être annoncé : Jean-Louis Borloo sera premier ministre.

La sortie du rapport Attali a provoqué bien des polémiques imbéciles : toujours ces gauchistes aveuglés par la personnalité d’Attali qui refusent de relever les points positifs du rapport. On n’avancera jamais…

En octobre, j’ai passé beaucoup de temps à étudier « les chiffres » concernant « la part du travail dans la valeur ajoutée », en tirant des conclusions inverses de ce que je voulais démontrer (du coup, je n’en ai pas fait beaucoup de billets). Je résume : ce qu’on présente comme une grosse baisse de la part du travail dans la valeur ajoutée depuis 1975 est un leurre : la part du travail avait beaucoup augmenté, mécaniquement, avec les chocs pétroliers. Du coup, on est à un niveau proche de ce qu’il a toujours été, mais très légèrement plus bas. Comme en 1914 et 1929.

Déprime.

Joie : un nom de domaine pour le blog.

La mort de Georges Frèche : une page qui se tourne ?

Novembre 2010

En début de mois, j’ai pris un ministre au hasard, Georges Tron, et expliqué, au hasard, qu’il pourrait être le futur Premier Ministre. L’idée a fait son chemin quelques jours, ça bien amusé.

14 novembre : le remaniement. J’étais le premier blog à mettre la composition du gouvernement en ligne, en étant ainsi beaucoup cité alors que j’avais fait ça à l’instinct, du bistro. Les billets au sujet de ce remaniement ont fait le tour du blog. C’est alors que Mathieu a posé la question : Pourquoi ? C’était une excellente question :  quel intérêt de faire des billets de blogs à ce sujet (j’en ai fait plusieurs) alors que toute la presse va en parler pour dire à peu près la même chose que nous… ? S’en est suivie une réflexion, peut-être un tournant dans l’histoire de ce blog : traiter de l’actualité comme la presse peut le faire est nocif pour les blogs, le grand public tombant sur nos billets va vite se rendre compte qu’ils n’ont aucun intérêt. Parlons d’autre chose…

En novembre, il y a eu une autre polémique, autour de mes blogs, qui m’a montré l’existence d’une espèce de la police de la pensée… J’en prends dans la gueule, le numéro un pas sérieux qui ne raconte que des bêtises en faisant des liens vers les copains. Néanmoins, des gauchistes crétins, toujours défenseurs des bonnes causes, de l’égalité, … ont critiqué ma manière de bloguer et s’en sont pris au fait que j’étais célibataire, comme si c’était une tare.

Tant que la gauche n’aura pas éliminé ces crétins…

Deux belles chaînes ont été lancées en novembre : une, par See Mee, sur la fierté du service public, l’autre, par Lomig, sur notre vision de la France, dans 20 ans.

Novembre : le retour de Ségolène Royal.

Décembre 2010

Nous y sommes. Le mois semble creux. Je vais quand même lire mon blog. La neige. Le trou de la sécu. Les blogueurs à l’Elysée.

Le retour de la laïcité. Tout et n’importe quoi pour faire un joli billet.

Le déjeuner à l’Elysée, le vote du budget.

2010

Ceci est le 791ème billet de l'année. Il y en aura au moins un autre : ce blog aura cinq ans demain.

17 commentaires:

  1. la femme de ménage et l'engueulade en commentaires !
    souvenirs !

    RépondreSupprimer
  2. Ju,

    J'avais oublié cette engueulade ! J'oublie toujours les engueulades avec les amis. Vaut mieux, non ?

    RépondreSupprimer
  3. A oui je me souvient de ta femme de ménage, te ta fébrilité de témoins à la veille d'un mariage, du décès de Jacqueline Chevé (que j'avais eu l'occasion de rencontrer quelques mois avant), et du soir ou Yann m'a trainé rencontrer ton maire et la dream team de la Comète...

    et Tu notera que j'ai lu jusqu'au bout : "bon anniversaire partageons mon avis , ça s'arrose !" (mais là il est peut être un peu tôt non ?)

    RépondreSupprimer
  4. "Camille", c'était un sacré billet ...

    RépondreSupprimer
  5. Beaucoup de souvenirs dans cette année... Un joli billet en tous cas.

    Continue longtemps comme ça...

    RépondreSupprimer
  6. En v'la d la belle synthèse !

    A propos de la reforme des retraites et si finalement...bon allez passons on va pas se facher à la veille des 5 ans de ton blog !
    biz

    RépondreSupprimer
  7. De soi au monde et du monde à soi, la vie, quoi !
    Merci pour tes billets Nicolas, et un peu par avance, que l'année à venir te soit excellente !

    RépondreSupprimer
  8. Quel boulot, et quelle année ! Mes compliments, et puis bon anniversaire de blog par avance —pour le cas où je ne pourrais pas repasser demain.

    RépondreSupprimer
  9. Mhpa,

    Merci ! Je continue.

    Le Coucou,

    Tu repasseras.
    (merci)

    RépondreSupprimer
  10. Cinq ans, un premier quinquennat. ça s'arrose.

    RépondreSupprimer
  11. Très très bon billet. Nan je ne rigole pas c'est vrai en plus.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.