13 décembre 2010

Voter utile ?

C’est Stef qui me tague mais c’est à Gabale que je vais répondre car ça commence à bien faire d’analyser de travers la déroute de 2007. Il n’y a pourtant qu’une seule façon d’interpréter le résultat : si Ségolène Royal n’a pas gagné, c’est que 53,06% des électeurs ont voté contre alors qu’ils avaient toutes les raisons valables pour voter contre Nicolas Sarkozy.

Je pense qu’il est temps d’arrêter de jouer. Stef nous demande « au sein de la blogosphère à gauche qui [...] appelleront à voter utile dès le premier tour ? Quels seront les blogs qui choisiront de soutenir cette démarche, et à quel prix ? »

Je compte bien appeler à voter utile, comme à chaque fois. Je prône systématiquement l’union de la gauche pour qu’elle puisse gagner.

Mais voter utile, c’est voter pour un ou une candidate qui a des chances de gagner.

18 commentaires:

  1. Je doute fort que mes appels à voter soient entendus, je vais malgré tout voter utile.

    RépondreSupprimer
  2. Ouais. Nos appels sont dérisoires...

    RépondreSupprimer
  3. Vous pouvez appeller à voter ce que vous voulez, si c'est Ségo la candidate PS, je ferai comme la dernière fois... je ne voterai pour elle qu'au second tour et en me bouchant le nez.

    RépondreSupprimer
  4. Je ne sais absolument pas encore pour qui je voterai. Enfin… si contre Sarkozy, ça c'est clair !
    :-)

    [Bon, de toute façon, la planète saute en 2012 à cause des extra-terrestres ! :-) ]

    RépondreSupprimer
  5. Merci d'avoir répondu, je me doutais de ta réponse. C'est qu'on commence à te connaitre hein ^^

    RépondreSupprimer
  6. Bah ! Tu réponds tout de même sur le vote utile. Ce qui semble être devenu une nécessité dans cette élection...

    RépondreSupprimer
  7. Oui, mais c'est la dernière phrase qui est importante...

    RépondreSupprimer
  8. Mais je suis tout à fait d'accord avec cela ^^

    RépondreSupprimer
  9. Voter utile c'est voter pour une véritable alternative politique... Entre un Papandréou français et Sarkozy, je ne vois guère de différences...

    RépondreSupprimer
  10. C'était dans ma question DPP, "quelle importance vous donnez au vote utile dès le premier tour, quelle en est sa conception "

    Autrement dit, est-ce qu'on vote utile en votant pour un ou une candidate qui peut gagner comme le dit notre ami Nicolas, ou est-ce qu'on vote pour une alternative politique ?

    Je crois que le mode de scrutin ne permet pas de répondre à cette question. J'avais écrit un billet "séducteur ou gouvernant" à propos du candidat 2012, je crois que c'est le fond du problème, les français voteront pour celui qui les séduit le plus, celui qui peut gagner, pas pour celui qui gouvernera le mieux et qui proposerait la meilleure alternative politique, dommage...

    RépondreSupprimer
  11. ça me donne même envie de faire un article là-dessus. Voter "utile" en votant Royal DSK contre l'UMP, reviendrait pour moi à suicider ma conscience politique. J'ai déjà voté Royale parce qu'il fallait voter "utile" mais en fait je pense que j'ai voter par désespoir. Je reste traumatisé par cet épisode où Royal dans son débat contre Sarkozy balance une énormité telle que "si je suis élue je ferais que chaque femme policier soit raccompagnée par son collègue homme" et tout ça parce qu'une semaine auparavant une femme policier avait été violée. Absurde la proposition politique mais aussi la proposition dans ce qu'elle a de sociale? Tout cela annonçait une incompétence sans nom. Quant à DSK l'homme du FMI qui s'est même tâté un moment avec ses pôtes les éléphants pour savoir qui irait au turbin contre la Constitution européenne... No comment je voterai à gauche ou je ne voterai pas.

    RépondreSupprimer
  12. Je me suis déjà très clairement exprimée sur ce sujet et mon avis n'a pas bougé d'un iota, si ce n'est qu'on change quelques noms (et encore!) et qu'on repart comme en 40 : http://blog.monolecte.fr/post/2006/07/26/Jemmerde-le-vote-utile

    RépondreSupprimer
  13. Le Monolecte,

    J'essaie de voter pour le changement...

    Pabloleberger,

    Ne faisons pas le coup de la "vraie gauche".

    Stef,

    Oui, c'est le fond du problème. Voir le billet du coucou et le mien de ce matin.

    DPP,

    Ce n'est pas pour une alternative politique qu'on vote mais pour une personne...

    RépondreSupprimer
  14. "53,06% des électeurs ont voté contre (Royal) alors qu’ils avaient toutes les raisons valables pour voter contre Nicolas Sarkozy"

    Bah, non. Les électeurs de droite avaient toutes les raisons de voter pour Sarkozy, donc il ne faurait pas les ranger dans les 53,06%...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.