01 décembre 2010

Démarrage des primaires à droite

Les débats se sont accélérés à gauche pour savoir qui serait le candidat du PS. Pourtant, ça n’est qu’une tempête dans un verre d’eau, notamment dans les blogs, on ne va pas s’étriper, on l’a déjà fait avant 2006, après mai 2007, à l’automne 2008, …

A droite, pourtant, ça les amuse, ils voient un énième signe de division du PS. Jean-François Copé « a déclaré: "ça y est! Maintenant le match de boxe peut commencer au PS". "On a à peu près tous les protagonistes de la pièce: Montebourg en lever de rideau, Hollande pour toute sa carrière, Ségolène Royal qui (...) nous fait le remake de 2007. Il nous reste le dernier inconnu de l'équipe, Dominique Strauss Kahn qui va (...) être obligé de se déterminer assez vite", a-t-il dit. »

Il peut gloser.

Mais la démarche est naturelle, le calendrier prévu est respecté (même si je n’y suis pas favorable) : le dépôt officiel des candidatures aura lieu en juin, libre aux candidats d’annoncer leurs intentions avant et le vote à la rentrée 2011. On n’a jamais imaginé que Ségolène Royal renoncerait à se lancer : elle n’a fait que formaliser une broutille mais peut encore renoncer à aller à la bataille de la Présidentielle. Je n’imagine pas qu’elle puisse  foncer sans être sûre d’avoir tout le parti réellement derrière elle. Elle a déjà donné.

Pourtant, qu’avons-nous, à droite ? Nicolas Sarkozy a annoncé à demi-mot à un groupe d’élus qu’il se présenterait à nouveau en 2012. N’aurait-il pas lui-même lancé la bataille à droite de peur d’être débordé par François Fillon qui a une bien meilleure popularité ?

N’a-t-il pas, lui-même, incité les centristes à se lancer dans le combat en leur laissant une part légère dans le nouveau gouvernement ?

9 commentaires:

  1. Quoiqu'il en soit, à droite comme à gauche, ça va bastonner jusqu'en 2012 maintenant.

    RépondreSupprimer
  2. Il y a presque autant de divisions à droite maintenant que les centristes ont retrouvé une certaine liberté. Et puis Villepin va faire mal aussi, à l'UMP ils feraient mieux de moins fanfaronner, la droite n'est guère mieux...

    RépondreSupprimer
  3. Démarrage de l'école primaire, donc.

    RépondreSupprimer
  4. Le centriste dont Sarkozy rêve pour 2012, c'est Bayrou, qui pourra lui apporter au second tour des voix enlevées à la gauche. Les centristes de la majorité, il doit s'en ficher complètement.

    RépondreSupprimer
  5. Lovely sharp post. Never thought that it was this easy. Extolment to you!

    RépondreSupprimer
  6. Je préfère cette gauche qui laisse la porte ouverte à plusieurs candidats à cette droite où Sarkozy serait seul à "mériter" la candidature. Il risque de se retrouver comme Chirac en 2001, débordé par son 1er ministre !
    :-)

    [J'espère qu'on n'a pas de contrats d'armes en signature ces jours-ci… :-| ].

    RépondreSupprimer
  7. Elc,

    Oui, ça va bastonner.

    Le Coucou,

    Je ne suis pas sur...

    Poireau,

    Chirac a vachement été débordé par Jospin...

    MHPA,

    Y'a un peu de ça.

    Stef,

    Non, mais au moins, elle saura s'unir...

    RépondreSupprimer
  8. Je sais pas si il s'en rend compte, Jean-François Copé, mais ses déclarations font quand même vachement pitié.
    Ok, ça sert à rien comme commentaire, mais bon.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.