11 décembre 2010

Tempête de neige dans un verre d'eau

Ségolène Royal a raison : François Fillon doit présenter des excuses publiques. La question fait polémique à droite comme à gauche. Cette polémique est d’autant plus stérile qu’elle n’a pas demandé des excuses ; elle a dit qu’elle en demanderait si elle était Présidente de la République.

Il doit les présenter parce qu’il y a une double erreur de communication. La première venait de Brice Hortefeux qui a dit, mercredi soir, que tout allait bien alors que des milliers de personnes étaient déjà bloquées. La deuxième de François Fillon qui a mis en cause les services de Météo France qui avait pourtant bien annoncé la catastrophe.

C’est ainsi que je défends Ségolène Royal, François Fillon et Brice Hortefeux dans le même billet, je ne sais pas ce que j’ai mangé hier…

Toujours est-il que MM. Hortefeux et Fillon n’ont fait que dire ce qu’ils croyaient savoir, c'est-à-dire ce que leurs services leur ont dit. J’imagine, par exemple, que le Premier Ministre en déplacement en Russie a téléphoné à Matignon, a eu un directeur de cabinet de garde qui lui a dit que Météo France n’avait pas vu venir la catastrophe.

Pour ce qui concerne Monsieur Hortefeux, je suppose que, comme moi, il était au boulot, a été mal informé par un gugusse qui passait dans un couloir… Moi, j’ai deviné que la situation était catastrophique quand je suis sorti du métro, Place d’Italie (parce que je n’arrivais pas à  rentrer dans ma rame), et que j’ai vu l’Avenue d’Italie franchement bloquée.

Des excuses paraissent donc souhaitables. « Je suis désolé, braves gens, avec les informations que nous avions, nous avons minimisé… »

Après, il conviendra d’analyser la situation.

Des gens ont été bloqués. Et alors. Dans 20 ans, ils racontent avec émotion cet épisode à leurs petits enfants… C’est un événement rarissime et heureusement. Le robinet était resté ouvert par mégarde.

Ceux qui gueulent sont probablement ceux qui gueuleraient si on proposait d’augmenter des impôts pour avoir des agents de l’état en astreinte tout l’hiver, mobilisés dès que la température descend en dessous de 2 degrés, dans des espèces de casernes près des routes pour pouvoir intervenir.

Je ne minimise pas l’incident, je relativise juste. Je connais des gens qui ont vraiment subi des ennuis, ce jour là, ce n’est pas drôle. Tiens ! La patronne de la Comète a mis trois heures pour rentrer chez elle avec son fils de 10 mois dans la voiture. J’imagine l’inquiétude…

Par ailleurs, je ne suis pas un spécialiste mais la catastrophe aurait difficilement pu être évitée. Saler avant la neige ne sert pas à grand-chose, le sel étant dispersé, et une fois que les voitures sont bloquées, il est impossible de déneiger. J’imagine aussi que les agents de l’état auraient d’immenses difficultés à venir à leurs lieux de travail. D’ailleurs, les gens qui étaient bloqués, comme El Camino, m’ont confirmé qu’ils n’ont vu aucun agent de sécurité ou de « la DDE ».

Il faut maintenant en tirer les conséquences pour améliorer :
-          les interventions des agents,
-          la communication, y compris au sein des entreprises.

Mais il faut aussi analyser l’impact des réformes des dernières années, comme le transfert de responsabilité de l’état vers les départements ou la réductions des effectifs dans la fonction publique, le manque de moyens, …

Sur ce sujet, Ségolène Royal aurait pu intervenir plutôt que de proposer des excuses qui font la une des journaux et détruisent son image, voire l’image de la gauche en général.

Quant à MM. Fillon et Hortefeux, une fois les excuses présentées, je les invite à auditer leurs propres services et les mesures qu’ils ont prises depuis qu’ils sont en fonction.

19 commentaires:

  1. "Il faut aussi analyser l’impact des réformes des dernières années."

    Pour ceux que cela intéresse, j'ai créé une revue de liens sur cette "pagaille neigeuse". Voir sur le pearltree de Fiers du service public" : http://pear.ly/Dobj

    RépondreSupprimer
  2. Point de vue tout à fait pertinent.
    La communication n'est le tout.

    Fillon a exigé des excuses de la part du dircab' de garde ce soir là.

    RépondreSupprimer
  3. L'évènement était à peine exceptionnel... et le blocage ou la pagaille est justement due à la politique libérale qui a abouti à casser les services de la DDE juste avant l'élection de Sarkozy...

    je me permets pour plus de détails :

    http://www.despasperdus.com/index.php?post/2010/12/09/neige-RGPP-pagaille...

    RépondreSupprimer
  4. DPP,

    Tout est dans le "à peine"...

    RépondreSupprimer
  5. En même remps, s'ils vivaient dans le même monde que nous, MM Fillon et surtout Hortefeux n'auraient pas besoin d'interroger leurs services pour savoir quel temps il fait dehors !

    RépondreSupprimer
  6. Fallait lire, la communication ce n'est tout .

    RépondreSupprimer
  7. Hop, re-re-rectif "ce n'est pas le tout" ouf!

    RépondreSupprimer
  8. C'est dommage que le nombre de commentaires ne rentre pas dans les critères des classements.

    RépondreSupprimer
  9. le nombre non, mais la qualité... ;-)

    RépondreSupprimer
  10. En fait on est plutôt d'accord sur le fond...

    Maintenant, essayons de faire en sorte que la prochaine fois ça soit pas le "Jour d'Après 2" sur Paris...

    RépondreSupprimer
  11. Il doit quand même y avoir un manque de réactivité dû à un manque de personnel, et à une mauvaise organisation.

    RépondreSupprimer
  12. tout a fait d'accord , beaucoup d'erreur de communication ... mais il faut maintenant construire de vrai process de communication comme les alertes enlèvement d'enfants pour permettre à tous d'être informé et d'éviter de rester coincé, car un jour ou il va neiger 15 cm et que le sel ne restera pas ... il faudra bien s'organiser

    RépondreSupprimer
  13. je ne vais pas à Chartres cette semaine, mais j'attends quand même avec impatience (gourmandise !?)la gestion des flocons annoncés...

    RépondreSupprimer
  14. FalconHill,

    Ouais...

    Le Coucou,

    Il y a surtout un manque de réactivité aux réponses aux commentaires, dans ce blog.

    AfterWork,

    Ca ne va pas être simple...

    Philippe,

    Si on pouvait éviter...

    RépondreSupprimer
  15. Excellent titre !
    Et tout est dit, il n'y a rien à commenter ni à polémiquer, à part l'attitude imbécile de ces ministres qui se croient systématiquement infaillibles !
    :-))

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.