27 août 2010

Il est temps de sortir de ma torpeur estivale

Le temps presse ! J’étais parti en vacances mais je suis rentré. Il ne faut pas que j’oublie de rappeler que le grand Kremlin des Blogs du mois d’août aura lieu jeudi prochain, le 2 septembre…

Please RT et tout ça mais surtout, faites moi signe en commentaire si vous comptez passer : plus on est de fous, plus on rigole, mais plus il faut prévoir un serveur supplémentaire.

Je compte sur vous.

Sont déjà enregistrés comme participants : Shaya, mon eépouse, Marie, Olympe, Yann, …

Oups ! Il s’agit de ceux dont j’ai eu la confirmation aujourd’hui, j’ai complètement oublié ce qui avait été prévu avant les vacances… A vos stylos…

Ah ! Si ! Je me rappelle de Circé qui doit venir ! Disparitus espère !

Les ivrognes parisiens comme Gularu et Sarkofrance (comment casser la réputation d’éminents confrères) sont espérés.

8 commentaires:

  1. P'tain, je suis à Londres, ce jour là.. Cela commence à quelle heure ? Il faut que je vois si je peux avoir un Eurostar assez tôt mais j'ai pas envie d'être le seul con en costard..

    RépondreSupprimer
  2. "Il est temps de sortir de ma torpeur estivale" : Allez au boulot !

    Sinon le 2 je ne peux pas venir à la comète, mais j'espère bien m'organiser une venue d'ici à la fin de l'année... Bayonne ça fait loin surtout un jour de rentrée scolaire...

    Depuis le temps j'aimerais bien échanger de vive voix avec toi... ptet un jour qui sait.

    RépondreSupprimer
  3. plutôt cinq à six je pense... bah pas grand chose, je viendrai surement à l'occasion d'un autre évènement, mais j'y pense...

    RépondreSupprimer
  4. Merci Nicolas et à jeudi :-)

    RépondreSupprimer
  5. Stef,

    On s'en fout, fais un effort.

    Philippe, Marie,

    A jeudi !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...