13 août 2010

Têtu comme un émule...

Je vous arrête immédiatement : je ne lis pas Têtu. Mais un article vient d’être repris par Twikio. On ne recommandera jamais assez la lecture de Twikio (mais il faut bien que je fayote un peu). Toujours est-il que cet article commence ainsi :

« Hillary Clinton s'est dite «inquiète» de la condamnation à mort du jeune iranien Ebrahim Hamidi, accusé à tort d'homosexualité et qui risque une exécution imminente. »

Les journalistes devraient parfois se relire. Hilary Clinton pense peut-être que ce garçon méritait la condamnation à mort s’il était accusé « à raison » d’homosexualité.

N.B. : Pour illustrer ce billet, j’ai le choix entre une photo de sodomie et une photo de pendaison. Je me tate.

22 commentaires:

  1. La photo de pendaison montre mieux la barbarie de la chose.

    RépondreSupprimer
  2. Romain,

    Oui. Mais quand j'ai fait mon billet à propos de la lapidation, l'autre jour, j'ai aussi fait des recherches de photos de pendus. J'en ai soupé.

    De toute manière, il parait que ça ne fait mal que la première fois.

    RépondreSupprimer
  3. La pendaison, ça ne se commande pas ?
    :-)

    [Avec de tels modèles de justice, je me demande si l'UMP ne va pas piocher quelques idées dans sa guerre contre les délinquants de tout poil ! :-) ].

    RépondreSupprimer
  4. C'est comme Eric Besson qui dit qu'il ne faut pas créer d'épouvantail inutile. Par contre, si l'épouvantail est utile, ça va...

    Désolé d'avoir été grossier ici.

    RépondreSupprimer
  5. Et l'épouvantail pense quoi de l'utilité de Besson ?

    RépondreSupprimer
  6. Hilary Clinton s'inquiète de la possibilité qu'il ne soit pas pendu vu qu'il est condamné a tort

    RépondreSupprimer
  7. S'il est accusé à tort qu'on le lapide, si c'est à raison qu'on le gracie...

    RépondreSupprimer
  8. Polluxe, Vallenain,

    Trop compliqué pour moi. La politique étrangère...

    RépondreSupprimer
  9. C'est l'éternelle histoire :

    - Tiens, le gouvernement vient de décider l'arrestation des juifs et des coiffeurs.
    - Ah ? Et pourquoi les coiffeurs ?

    Sinon, j'aime aussi beaucoup le fait que Mme Clinton soit "inquiète" : je me demande si l'adjectif n'est pas un peu fort...

    RépondreSupprimer
  10. Ah merde ! Faut que j'aille chez le coiffeur. (véridique, je suis en congés ce soir et je ne vais chez le coiffeur que pendant les heures de travail).

    RépondreSupprimer
  11. Didier,

    Je suppose que ça lui coupe le sommeil. Avant 22 heures.

    RépondreSupprimer
  12. mais non Nicolas, on ne pense pas que tu es homosessuel...

    RépondreSupprimer
  13. mais non Nicolas, on ne pense pas que tu es homosessuel...

    RépondreSupprimer
  14. Tu as choisi la bonne illustration avec ce portrait d'Hilary Clinton —je ne le connaissais pas, d'ailleurs.

    RépondreSupprimer
  15. Lucia,

    Tu as raison. Je vire homosexuel. Depuis que je te connais.

    Le Coucou,

    Elle n'a pourtant pas changé.

    RépondreSupprimer
  16. @Nicolas : c'est fin... et subtil ;-) comme réponse, mais mon com' ne l'était guère non plus... Ca me rappelle "Hors piste" (pièce qui se joue à la Comédie Bastille et que j'ai vue jeudi dernier), où une fille à qui on conseille, voulant l'insulter, de vivre avec une femme puisqu'elle trouve les mecs si cons... répond que c'est chose faite, et qu'elle s'en porte très bien.

    Etre homosexuel ou pédé, ou gouine, en France... n'est pas chose si évidente, on dirait. Ca peut encore passer pour une insulte... Désolée que tu l'aies pris ainsi, ou que mon com' ait pu le laisser supposer.

    Bien sûr, ça me rappelle aussi le scandale qui secoue la société américaine en ce moment, et la question de l'interdiction de l'homosexualité dans l'armée. Le soldat, le "traître", qui a transmis les secrets de l'armée américaine au site WikiLeaks est "gay" !!! Article lu cette semaine dans Libé . Bien sûr, il est plus facile de dénoncer les horreurs qui se passent en Iran... en oubliant que nous non plus ne sommes pas très "clairs" sur ces questions. C'est ce contexte-là qu'il faudrait aussi rappeler, quand on parle des E.U.A, de Mme Clinton, et de l'homosexualité.

    RépondreSupprimer
  17. Lucia,

    Tu mène le mauvais combat : tu es persuadée que je suis homosexuel alors que je ne le suis pas mais je reste philosophe : un trou est un trou. Je me fous réellement de l'homosexualité. Beaucoup de gens vont tergiverser, les gauchistes vont parler, mais, moi, je m'en fous totalement. Comme je me fous du ramadan (voir mon billet de ce matin).

    Les horreurs, je les dénonce tous les jours. Parmi les blogueurs connus, qui a parlé de cette femme qui allait se faire lapider ? En plus, en "concluant" son billet en évoquant les homosexuels pendus ?

    Ce matin, j'ai fait mon billet sur le Ramadan et je suis parti au bistro. Avec l'iPhone, j'ai pu voir les mails, y compris ceux de gugusses qui twittaient mon billet. Certains exprimaient l'idée que je fais trop fort.

    Je suis le seul blogueur un peu connu de gauche qui parle d'un nombre impressionnants de sujets ! J'ai même fait un billet pour dire que j'avais plein de visiteurs qui cherchaient des photos de Justin Bieber nu, que j'arrive en tête des recherches google sur le sujet.

    En gros, pour cet histoire, je suis le seul à parler, parfois, de pédophilie sur mon blog. Je suis le seul à brailler que les andouilles nous font chier avec le ramadan. Je suis le seul à dénoncer un tas de conneries.

    Et toi, tu débarques, avec ton "mais non Nicolas, on ne pense pas que tu es homosessuel..." qui est honteusement homophobe. Je ne sais même pas si tu rends compte que tu m'ACCUSE d'homosexualité.

    Tu te rends compte ? Hein, franchement...

    RépondreSupprimer
  18. je croyais t'avoir répondu... mais mes propos n'étaient sans doute pas assez clairs. Oui, j'avais cru comprendre que depuis quelque temps tu jouais avec cette image "homo", de façon ambiguë, que tu le sois ou pas n'ayant pas grande importance. Mon commentaire, maladroit je l'ai reconnu, voulait juste te dire: "tu joues de cette image-là, photos d'homos, de Justin Bieber, tout en disant, moi je n'en suis pas. Tu dis: "ne croyez pas que je lise le journal Têtu", et alors ? si tu le lisais, quel serait le problème ? tu ne serais plus le blogueur connu que tu es ?

    Oui, j'apprécie ton approche éclectique des questions de société, et le ton souvent "léger" (mais grave) qui est le tien.

    "Mon combat" n'est pas de révéler ton homosexualité... et je ne sais si mon commentaire était si "homophobe" ou si méprisant que tu le dis : "je ne suis pas [homosexuel] je reste philosophe : un trou est un trou" (je te cite). De qui te moques-tu ? pour qui cette vulgarité et ce mépris, pour les femmes ou pour les homos ? A moins que ça n'ait été du second degré, ce que j'apprécie aussi chez toi, alors... toi, ne le rejette pas chez les autres.

    RépondreSupprimer
  19. Tout ça est vachement prise de tête alors que le sexe, justement, non…
    :-))

    [A la tienne Nicolas ! :-) ].

    RépondreSupprimer
  20. Poireau,

    Santé !

    Lucia,

    Mouarf ! Mon "je ne suis pas [homosexuel] je reste philosophe : un trou est un trou" n'est ni une attaque contre les homos ni contre les femmes, juste contre les les braves gens qui mettent la sexualité au centre du débat.

    Cela dit, tu ne comprends pas. Tu as commencé à me chercher avant que je parle de Têtu.

    Je ne joue pas avec une image d'homo ! C'est toi qui te joue un film en en rigolant et figure toi que ça me gave, ça fout en l'air tout ce que je peux dire. Alors je suis obligé de commencer mes billets en disant que je ne lis pas Têtu.

    Il n'y a qu'une seule personne qui me fasse des remarques lorsque je fous une photo "tendancieuse" dans mon blog, c'est TOI. Ton harcèlement dure depuis une quinzaine de jours. Tu es la seule.

    Et là, tu refais un commentaire accusateur. Tu dis que tu apprécie mon "approche éclectique des questions de société" mais tu me la renvoies dans la gueule.

    Est-ce que je peux tenir mon blog peinard ? Juste avec des gens qui viennent déconner, comme moi, comme Poireau ci-dessus, ... ?

    Est-ce que je peux ne pas être "traité" d'homosexuel quand je donne une photo d'un mec à poil alors que les gonzesses m'engueulent quand je donne que des photos de gonzesses à poil ?

    Est-ce qu'on ne pourrait pas aborder le fond du sujet, un journaliste qui ne se relit pas, en l'occurrence et fait un papier presque homophobe sans recevoir des commentaires presque homophobe en devant, après, faire profil bas parce qu'on a mal gouté la plaisanterie ?

    Non. Pas moi. Pas que ça à foutre.

    C'est toujours facile de prétendre qu'on fait du second degré.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.