04 août 2010

Arrêtons de Stigmatiser le président !

« On m’accuse de stigmatiser les Roms et de mêler délinquance et immigration. Ca a du bon parce que les Français pensent comme moi et ils comprendront qui est avec eux, qui les défend et qui les protège. Que les socialistes aillent leur expliquer le contraire et on verra bien comment ils seront accueillis. » C’est Nicolas Sarkozy qui parle et c’est dans le Canard Enchaîné de ce matin.

Ca fait quelques temps, déjà, que je ronchonne contre cette gauche gnangnan qui n’arrête pas d’hurler contre la « stigmatisation ». J’ai d’ailleurs gueulé récemment, ici-même, contre Pierre Moscovici et Patrick Menucci…

L’effet est désastreux.

Que la gauche se concentre sur :
-          l’échec de la politique de sécurité de Nicolas Sarkozy,
-          la perversion de la République,
-          les propositions de la gauche en matière de sécurité, par exemple comme le faisait Dagrouik récemment.

15 commentaires:

  1. Sur ce coup là, Sarkozy ne fait qu' "appliquer" la loi déjà existante. La loi a été votée sous le régime de Chirac en 1998, qui a été le premier ministre à cette époque là ?

    La Loi existe déjà depuis 1998

    Le gouvernement de Jospin en 1998

    Inutile de tirer à vue sur Sarkozy, quand c'est le PS qui a voté la loi !

    > Je sors...

    RépondreSupprimer
  2. "Ca fait quelques temps, déjà, que je ronchonne contre cette gauche gnangnan qui n’arrête pas d’hurler contre la « stigmatisation »"

    => Il paraît, justement, que la gauche commence à jouer plus finement. C'est une chronique sur Slate.fr qui le dit, analysant au passage le discours de Sarkozy :
    http://www.slate.fr/story/25811/nationalite-sarkozy-strategie-politique-aubry

    Bonne continuation :)

    RépondreSupprimer
  3. Ah ! Je n'avais pas vu lien. Elisabeth Guigou qui était ministre à l'époque s'en est expliquée : il s'agit de se mettre en conformité avec une règle internationale pour que des gugusses ne se retrouvent pas apatrides.

    Ne fait pas de raccourcis qui profitent au pouvoir en place. Tu joues la Morano ?

    RépondreSupprimer
  4. En outre, ce n'est pas l'objet du billet et à force de mélanger tout tu fais effectivement le jeu du gouvernement. Bravo...

    RépondreSupprimer
  5. @ rocrodile, qui semble mal informé ce lien, et quelques recherches, et il pourra en savoir plus, si cette réalité lui convient... http://lci.tf1.fr/france/societe/2010-08/decheance-de-la-nationalite-un-historien-contredit-morano-et-6028484.html

    RépondreSupprimer
  6. Gaël R,

    Mes réponses se croisent. J'irai lire plus tard (la sieste m'attend) mais je confirme, le discours a changé (rien qu'à lire les retranscription des propos de Titine, ça se sent).

    Isabelle,

    Merci...

    RépondreSupprimer
  7. Si on accepte cette situation, cela signifie que l'on accepte que des personnes soient moins françaises que les autres. Et donc qu'il y est des français plus "pure" que d'autres, c'est scandaleux.

    RépondreSupprimer
  8. je ne sais plus si on peut appeller "gauche" ce foutu parti socialiste , ils ont pourtant du "grain à moudre" en ce moment. M'étonnerait pas qu'ils préparent quelque chose ... Salle pleyel, hippodrome de Compiègne, affaire Peugeot, affaire Bettencourt, affaire Wildenstein, affaire César, n'oublions pas mes frères, et salut à toi Eric l'incorruptible ! Salut à toi aussi Nicolas , je vais regarder tes belles photos !

    RépondreSupprimer
  9. Mais si, ils doivent préparer ! Le mois d'août n'est jamais bon pour faire du bruit.

    RépondreSupprimer
  10. Pourquoi ne faut-il pas (plus) stigmatiser le président ? Parce qu'il a dit ce que tu cites ? Et alors ? On s'en fout, il dit tellement de conneries, ça en fera une de plus !
    Si les gens aimaient sa politique contre les arabes et les roms, son identité nationale et tout le cirque, son parti et lui seraient portés au pinacle et les sondages au plus haut. Mais ce n'est pas le cas : même les piliers du café du commerce ( qui ne voteront jamais à gauche quoiqu'on fasse) n'en veulent pas de ce type ! Alors on fait quoi ?
    On arrête de critiquer Monsieur et on tente le même discours que lui mais en pratiquant l'arrondi qui est dû à notre petite conscience gauchiste, juste pour récupérer une partie de la voix -soi disant-populaire, celle des papimamies retranchés derrière les grille de leur Sam suffit et pour éviter de se faire traiter de bien pensant si possible ? C'est à mon avis peine perdue .

    J'ai pas voté Chirac en 2002, je n'aime pas Valls etje ne vais pas commencer à soutenir NS par négligence.

    RépondreSupprimer
  11. Captain,

    Je n'ai pas dit qu'il fallait avoir le même discours !

    Je suis bien désolé, mais le but de la politique est d'être élu pour mettre en oeuvre une politique. Il faut donc aller chercher des voix : c'est le problème de la gauche en France, elle ne VEUT pas le faire.

    Elle n'est pas élue. C'est donc une politique de droite qui est menée.

    Cela dit, ton commentaire montre que tu n'as pas lu le billet, je dis en trois points, pour résumer, ce qu'il faut faire : deux des trois points sont une critique du président.

    RépondreSupprimer
  12. Nicolas, je dois avoir les méninges en vrac. J'ai lu et relu . Alors si je n'ai pas tout compris, je replie mes knackis et je ferme mon ordinateur !

    "la gauche n'est pas élue...." d'accord, alors pourquoi lui demander des propositions ?

    Quand on ne gouverne pas, il est bien aisé de faire des propositions du genre : faut qu'on, y à qu'à etc... mais ça ne reste que des paroles qui n'engagent que ceux qui les profèrent et ça, à droite il l'ont compris.
    Donc ils sont au pouvoir, disposent de tous les leviers pour agir efficacement et ce depuis des lunes et ... voudraient que la gauche fasse des propositions ?

    Depuis le début, NS était conscient de l'incompétence des mecs autour de lui, c'est pour cela qu'il a fait l'ouverture. Il a eu raison sur ce coup là, mais ce n'est pas suffisant . Il aurait fallu qu'il forme tout son gouvernement à partir de membres du PS et de la gauche ! Même pour l'intérieur ! (suivez mon regard)

    C'est à mourir de rire ou de dépit.

    Pour les mamies, dont tu parlais dans ton billet sur Mosco : peine perdue. Ces gens là sont irrécupérables pour nous (à gauche) malheureusement car ils ne sont sensibles qu'aux discours fanfaronnant et ne réagissent qu'aux plus grosses enseignes lumineuses. Alors pourquoi, aller vendre son âme ?

    Désolé, je n'y crois pas un seul instant.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...