23 août 2010

Ségolène Royal hors de sécurité

Dans une interview au Parisien, Ségolène Royal rappelle ses propositions de 2007 en matière de sécurité, notamment l'encadrement militaires des jeunes délinquants ! Elle voudrait que le PS les reprenne à son compte.

Et il a fallu que je lise ça, au réveil, pendant mes vacances à Claviers où je n'ai pas de clavier pour faire un joli billet avec plein de liens et de jolies photos. La journée commence mal.

Alors je vais rappeler à Madame Royal qu'à gauche, on ne peut pas envisager de résoudre des problèmes de sécurité par l'armée, que l'éducation des jeunes ne peut être assurée par des militaires mais uniquement par des éducateurs. "L'ordre juste" était un slogan particulièrement creux ne voulant rien dire ce qui est probablement un pléonasme.

Ce type de proposition est très démobilisateur pour l'électorat de gauche et explique en grande partie pourquoi des sympathisants, comme moi, ne l'avons suivie qu'à reculons.

La gauche ne pourra jamais gagner une élection en se positionnant à droite : ça fait fuir ses électeurs et ça n'attire pas ceux du camp d'en face.

Ségolène Royal voudrait que le PS reprenne à son compte des propositions qui expliquent en partie la défaite de 2007 à une élection qui était réputée imperdable six mois avant.

Elle est tout simple en train de faire perdre la crédibilité du PS en matière de sécurité. Il vaudrait mieux qu'elle se taise : elle n'est pas la candidate du PS et n'a pas à faire de propositions fortes dans son dos.

Je ne sais pas si elle sera candidate mais elle a un coté pratique : on peut d'ores et déjà lui imputer la défaite de 2012.

-- Post From My iPhone dans un moment de colère.

50 commentaires:

  1. Au lieu de casser du sucre sur Ségolène, tu ferais mieux de le garder pour ton café !
    Est-ce que j'agonise cette tricheuse de Martine, moi? Et pourtant!

    RépondreSupprimer
  2. Le Coucou,

    Le café est prêt ! J'arrive.

    RépondreSupprimer
  3. Arrêtez de vous taper dessus à Claviers !
    ;^)

    RépondreSupprimer
  4. Ah faire appel à l'armée contre les Roms et autres étrangers voyageurs, voilà une idée qu'elle est bonne !
    :-)

    [Incroyable comme la gauche, le PS, n'ont plus d'accès médiatique, à part Ségolène justement… :-) ].

    RépondreSupprimer
  5. Cela dit, bonjour au maître du café de Claviers ! :-))

    RépondreSupprimer
  6. A l'allure où le PS dégaine, hier Montebourg et Valls, dans le JDD, la sécurité n'est pas un sujet de consensus. Personne n'a l'air bien dans ses pompes avec cettte problématique. En tous les cas, il va falloir éviter ce tintamarre absurde. S'embarquer sur ce terrain demande réflexion puis projet. C'est enclore loin d'être le cas et pourtant le temps presse.

    RépondreSupprimer
  7. Et tu as écrit tout ça avec ton iPhone ?!

    Alors là chapeau bas, Mr le coucou aurait pu prêter son clavier ^^

    RépondreSupprimer
  8. Gildan,

    Tant qu'on ne s'engueule que par blogs interposés !

    Yann,

    Oui. Il faut que cette cacophonie cesse. Ils sont tous fous et ne pensent qu'à leurs gueules, foutant en l'air toute stratégie. En outre les élections ne sont pas maintenant et ils rentrent dans le piège où veut les entraîner NS : la cacophonie sur la sécurité.

    Poireau,

    Pour les délinquants roms, je propose la légion ou les paras ?

    Stef,

    Il me l'a proposé mais je refuse pour ce blog. Vacances...

    RépondreSupprimer
  9. Là tu te trompes. Royal n'a pas été élue en 2007 parce qu'elle était prise pour une cruche, juste ça.
    Au niveau sécurité, au contraire, elle marquait des points auprès des français, puisqu'elle n'était pas vue comme laxiste.
    "on peut déjà lui imputer la défaite de 2012" : lol, vraiment la pauvre n'a pas de chance. Elle ne sera peut-être pas candidate, mais une chose est sûre, on perdra, et ça sera de sa faute.

    RépondreSupprimer
  10. Attention à ne pas renverser ton café sur la Claviers

    RépondreSupprimer
  11. Anonyme : sûr, une défaite électorale, c'est toujours de la faute de ces crétins d'électeurs qui ne comprennent rien !
    :-)

    RépondreSupprimer
  12. Moi, quand j'ai fait mon service militaire, il y avait les insoumis (ceux qui ne répondaient pas à l'appel du SM)... Et bien, les militaires ne savaient pas comment s'y prendre avec eux !

    RépondreSupprimer
  13. Franssoit,

    Trop tard.

    Poireau,

    Tu peux lui expliquer que ce sont ses fans et ses proposition qui la font passer pour une cruche.

    Dada,

    C'est tellement évident !

    RépondreSupprimer
  14. Les propositions du PS ne tardent-elles pas à venir ?

    Oui. C’est parce qu’il y a, admettons-le, plusieurs lignes au sein du PS. J’avais fait des propositions très claires lors de la campagne présidentielle sur la sécurité durable et l’ordre juste. J’évoquais notamment la nécessité de prévention, avec l’encadrement scolaire des jeunes, l’importance de donner des moyens à la police et la justice pour agir contre le grand banditisme et enfin le besoin d’une alternative à la prison pour les mineurs délinquants. Je souhaite que le PS reprenne mes idées, les approfondisse et que ce ne soit pas la ligne laxiste qui l’emporte.

    Votre proposition d’encadrement militaire des jeunes délinquants avait naguère fait polémique au PS…

    Ce qui se passe aujourd’hui prouve pourtant que j’avais raison. Les Français ont besoin de sécurité, notamment au moment où ils sont durement frappés par la précarité économique. Le PS doit reprendre mes propositions. C’est une nécessité car les jeunes qui sont mis en prison ressortent plus enragés que quand ils s’y sont rentrés. Il y a eu en trois ans plus de 50 000 condamnations par les tribunaux qui n’ont pas pu être appliquées, faute de structures adaptées. Au lieu de fermer les régiments comme le gouvernement le fait actuellement, il faut repenser l’utilisation de ces lieux d’éducation et d’encadrement pour permettre aux jeunes de se remettre sur les rails.

    Alors d'abord, elle ne parle pas que de l'encadrement militaire comme tu sembles le dire, mais avant tout la prévention, l'éducation (c'est bien de gôche ça rassure-moi).
    Désolé, mais moi je ne trouve pas ça bête.

    RépondreSupprimer
  15. C'est quelqu'un qui n'a pas de compte Blogger et qui vient de se rendre compte qu'il pouvait quand même donner son nom en cliquant sur Nom/URL.
    :-P

    RépondreSupprimer
  16. Mat,

    Tu n'en es pas moins anonyme ce qui rend ton commentaire incompréhensible.

    Cela dit, dire que les français ont besoin de sécurité est une évidence qui ne servira à rien si les propositions n'attirent pas les électeurs. Ils ont aussi besoin d'un projet de société et faire garder des mômes par des militaires ne rentre pas dans un projet de société acceptable à gauche.

    Créer des centres avec du personnel éducatif pour s'occuper des jeunes en difficulté est peut être une solution. Par contre, ce n'est pas le métier des militaires et je doute qu'ils n'aient que ça à faire, les pauvres.

    Aussi, quel que soit l'angle d'observation, cette proposition est ridicule et fait passer pour tel toute proposition sécuritaire de la gauche.

    En outre, donner un rôle opérationnel sur le territoire, hors défense ou situations d'urgence, ne me parait pas être une solution très supportable.

    RépondreSupprimer
  17. Y a du réseau à Claviers ?

    signé : Anonyme

    RépondreSupprimer
  18. L'insécurité, l'insécurité... C'est comme si on disait "Le mal".

    Comment les communes qui ont réduit la délinquance y sont-elles parvenu ?

    Qu'est ce qui fonctionne, qu'est ce qui ne fonctionne jamais ?

    Prendre exemple sur ce qui marche, éviter de refaire ce qui n'a jamais marché, ce serait déjà une bonne chose.

    RépondreSupprimer
  19. Comment tenter l'expérience à moindre frais et connaître le degré de susceptibilité de Jegoun ?
    Un tweet un brin provocateur...

    puisque tu m'a unfollowe ma réponse:

    http://twitter.com/MelvinParigo/status/21900452142

    RépondreSupprimer
  20. Tiens, même si ça sonne un peu pareil, je ne savais pas qu' "unfollow" et "enfiler" avaient la même signification ^^

    RépondreSupprimer
  21. Bonjour!
    C'est drôle, mais je ne partage pas du tout ton avis; et l'électeur de gauche que je suis applaudit des deux mains le concept de l'ordre juste tel qu'il est prôné par Ségolène Royal.
    Il faut être de mauvaise foi pour soutenir qu'une proposition étayée d'explications précises est un slogan creux, car moi je ne le trouve pas creux du tout!
    Et si tu veux mon avis, ce n'est as ce concept qui a fait perdre les élections à Ségolène Royal, le gros des troupes de ses élécteurs se trouvant parmi les jeunes des banlieues et des milieux défavorisés que ce concept aurait d^^u ou pu effrayer.
    Il a été démontré que ce sont les vieux en quête de sécurité qui ont fait basculer la balance du côté de Sarkozy qui pour eux était le garant de la sécurité!
    Quant aux militaires qui ne peuvent pas être des éducateurs, c'est bien leur manquer de respect que d'oser avancer cela: combien sont-ils des citoyens à avoir appris à lire et à écrire à l'armée? Combien sont -ils des citoyens qui reviennent de l'armée avec des permis de conduire que n'auraient pas pu financer les parents en poche?
    L'armée a longtemps formé les citoyens; ne pas reconnaître cela, c'est penser que tous les militaires appartiennent à la Légion étrangère. Il y a des intellectuels parmi les militaires, il y a des éducateurs.
    On voit ce ça donne comme résultats les éducateurs en milieu ouvert!
    Je suis enseignante et j'habite dans des quartiers où les jeunes sont pris en charge par ces éducateurs; résultats: il y a beaucoup de récidivistes parmi eux, parce que , même ces éducateurs sont dépassés et ont besoin d'aide.
    La police de proximité qui les amenait en sorties et qui les prenait en charge pendant les vacances avait un atout: elle les connaissait dès leur première bêtise et allait directement frapper chez les parents dès le premier soupçon; ils ont réussi à en récupérer quelques uns en leur évitant le séjour en prison.
    Face au désarroi de ces jeunes qui croient souvent à la force et qui basent tout sur les rapports de force que peuvent réellement faire de simples éducateurs?
    J'en ai reçu aussi chez moi les mineurs en difficultés; j'ai été prof principale dans ces classes là: des élèves qui vous envoient à leurs avocats quand vous les reprenez, qui traitent leurs éducateurs de tous les noms sauf quand ceux ci menacent de leur couper les vivres, ou qui croient que le juge des mineurs n'est là que pour écouter leurs boniments.
    Leur raisonnement était comme suit: premier petit coup à 14 ans, on reste un jour ou un week-end en taule, reuxième moyen coup vers 16-17 ans, un mois en taule, un vrai gros coup à 18 ans, 3 mois de taule; on aura mis suffisamment d'argent de côté pour arrêter de faire des bêtises et se ranger. Des raisonnements authentiques venant de mes élèves! Ceux qui n'ont pas voulu sombrer sont rentrés à l'armée et nous envoyaient des cartes postales; l'armée leur avait fait prendre conscience de beaucoup de choses. C'est la raison pour laquelle c'est simpliste de juger que les militaires parmi lesquels on retrouve de vrais éducateurs ne peuvent pas aider les jeunes en rupture de vie sociale à reprendre une vie normale.
    Je soutiens l'ordre juste tel qu'il est préconisé par MMe Royal qui demande par ailleurs à ses camarades de l'approfondir et de l'améliorer.

    RépondreSupprimer
  22. Je maintiens que j'ai plus raison que les autres ! Na !
    :-))

    RépondreSupprimer
  23. Dada,

    C'est pareil. Les segolistes sont incroyablement cons, parfois. Il fait une réponse en 140 caractères dans twitter et mets un lien vers son twit ici pour être sur que je le bois alors qu'il y @jegoun dedans. Le twit en question est imprécis donc sans le moindre intérêt.

    Suzanne,

    Oui. Sur un tel sujet, on a attendrait de la gauche un peu de pragmatisme mais ces andouilles font de la surenchère pour proposer des solutions hétéroclites, la présente ayant d'ailleurs fait fuir les électeurs tout en reniant le fond de commerce de la gauche : le volet social et éducatif de l'insécurité.

    Donc ils perdent et ne regardent pas ce qui marche.

    Captain,

    Oui. Contrairement à l'an dernier.

    RépondreSupprimer
  24. Juste pour rappel des chiffres, ce sont les vieux qui ont voté Sarko et fait perdre Ségolène. C'est pas de bol !
    :-)

    RépondreSupprimer
  25. C'est quand même effarant ce débat :(

    Heureusement que Suzanne est de passage :)

    Concernant la proposition sur l'armée, on est dans le n'importe quoi, tout d'abord parce que si la gauche revenait au pouvoir (dans 35 millions d'années par exemple) il lui faudrait refaire un peu de ce que la droite a défait : le service public.

    Elle ne trouverait pas les subsides au pied d'un arc en ciel mais principalement sur le dos du plus gros budget français : celui de la Défense.

    Coupler la Défense et l'Education, budgétairement, c'est déjà contreproductif.

    Personnellement, je n'ai rien contre les militaires mais ils n'ont pas vocation à être GO ou je ne sais quoi.

    Il faut - je le pense sincèrement - arrêter de dévoyer les Fonctions. J'étais assez d'accord avec Sarkozy quand ils disaient aux flics qu'ils n'étaient pas là pour organiser des matchs de foot. C'est comme ton prof math qui te fait le théorème de pythagore sur fond de tektonik, c'est ridicule et ça détruit le caractère de la Fonction. Ce n'est pas comme cela que l'on restaurera ce qu'il est le plus urgent de restaurer : le RESPECT !

    ---

    Nicolas, je ne suis pas certain que les éducateurs aient fait leurs preuves, sur les 30 dernières années, je dirais que c'est plutôt l'inverse. C'est un vaste débat, mais il faudrait peut-être dépsychologiser la société, on n'utilise plus que ce biais pour expliciter les problèmes sociaux, dont la délinquance.

    Les éducateurs d'accord, il faut à l'évidence s'appuyer sur eux, car ils sont les "professionnels" dont on a besoin pour régler certains problèmes, mais on ne remet jamais en question leur formation. Il faut arrêter de réagir et penser les problèmes en amont et en aval. A ce titre, Ségolène Royal a exactement les mêmes défauts que Sarkozy.

    Concernant le PS, je suis désolé de dire que c'est vraiment un parti de morts-vivants. Ségolène, DSK ou Aubry peuvent se brosser pour avoir ma voie à quelque élection que ce soit. Ces cons sont en train de faire de moi un abstentionniste.

    RépondreSupprimer
  26. Anonyme,

    Je n'ai pas besoin d'une tartine pour rigoler : deux lignes suffisent.

    Avec ces conneries, SR fait perdre la crédibilité à la gauche et ses fans qui pensent être les seuls à connaitre la vie encouragent. Le coté "populaire" de Ségolène Royal m'a toujours fait rire. Exact : elle a eu plus d'électeurs dans le 93 que dans le 92. Ça n'en fait pas m'isole des braves gens, il suffit de discuter avec eux, ces gens qui existent, pour s'en rendre compte. Et ce n'est pas 3000 gugusses des banlieues qu'il fait attirer vers les urnes mais environ 20 millions de personnes.

    Alors si on pouvait arrêter les conneries, comme s'imaginer que "l'ordre juste" n'est pas totalement ridicule, ça irait beaucoup mieux.

    Enfin, je n'ai rien à foutre de l'avis de certains, mon blog a toujours été au service de Ségolène Royal pensant les élections, et, depuis, à chaque fois qu'elle a tenu des propos sensés, ce qui est relativement fréquent.

    Aussi l'angelisme des segolatres et leur manque total d'objectivité me cassent sérieusement les couilles.

    Et quand un crétin sous-entend que je manque de respect envers les militaires en disant qu'ils ne sont pas la pour garder des chiades, ça me fait marrer.

    Poireau,

    Tu vas bien, toi ?

    RépondreSupprimer
  27. Dorham,

    Je suis évidemment d'accord avec le début de ton com (et la conclusion).

    Pour ce qui concerne les éducateurs, je ne pensais pas ceux qui trainent parfois dans les banlieues mais à des personnes spécialisées, dans des centres dédiés à ça, comme il en existe par exemple pour les "mineurs isolés".

    RépondreSupprimer
  28. Nicolas : entre ma sciatique qui continue et les cartons du déménagement, ça va ! :-))

    RépondreSupprimer
  29. L'idée de Ségolène Royal de confier les jeunes délinquants à un encadrement militaire ce dispositif a existé pendant dix-sept ans sous le nom JET créés par la droite en 1986, maintenus par la gauche, les JET ont finalement été supprimés par Michèle Alliot-Marie en 2003 avec un succès il est vrai mitigé.

    Je ne dis pas que c'est l'idée du siècle, mais tout ce qui peut être une alternative à la prison c'est bon à prendre.

    Connais-tu au moins la violence de la prison à part celle que tu vois à la télé ?


    ps: J.J Urvoas tu sais le monsieur sécurité juge que l'idée d'encadrer les jeunes délinquants par des militaires mérite d'être epérimentée enfin je ne suis pas un supporter de Royal mais je pense que c'est quelqu'un qui propose une grille de lecture de la société française assez pertinente que le PS ne devrait pas négliger.

    MelvinParigo rejoignez-moi sur Twitter.

    RépondreSupprimer
  30. Nicolas,

    Ok. Je suis d'accord. On met souvent sous le terme d'éducateurs tout et n'importe quoi.

    ---

    Aux fans de Ségolène,

    ça vous embêterait de vous poser les bonnes questions ou tout du moins d'y répondre, la politique, n'est pas un simple jeu de rubicube.

    Si l'armée s'occupe d'éduquer les délinquants, ne revient-on pas - un tant soit peu - sur la professionalisation de l'armée ? Pourquoi ne pas refaire alors un service obligatoire ?

    Comment un parti de gauche peut-il proposer d'augmenter prioritairement le budget de la Défense, déjà si énorme, pour des raisons d'éducation alors que l'éducation, elle, manque de moyens à tel point que c'en est criant ? (car il va bien falloir les financer vos conneries)

    Depuis quand la gauche ne propose-t-elle plus de faire de L'Education Nationale son ministère phare ?

    Il ne suffit pas de lancer des idées dans le genre la prison c'est pas beau, les militaires sont nos amis...il faut financer, appliquer, organiser...

    Et après, on va dire que la gauche n'a pas le sens des réalités ? A vous lire, j'ai l'impression que c'est vrai...

    (et je précise que je ne suis pas socialiste, ça m'évitera de me faire soupçonner de sucer la roue d'un courant rival)

    RépondreSupprimer
  31. C'est ça que vous appelez " être en vacances"???

    RépondreSupprimer
  32. Geargies,

    Ben si on peut ou faire un appeau à trolls segolistes pendant les vacances ! Z'avez vu, ça marche toujours : c'est la preuve que je ne perds pas la main, je peux donc rester en vacances.

    Melvin,

    Non, je ne vais pas te rejoindre sous twitter, je t'ai un followé ce matin, ce n'est pas pour rien.

    Un type qui me demande si je connais la vie autrement parce que je voyais à la télé est toujours cocasse.

    Un type qui vient défendre une idée en expliquant que quand elle a été mise en œuvre, elle ne fonctionnait pas aussi.

    Dorham,

    N'essaie pas de convaincre un segoliste d'un truc concret... Surtout quand il prêtend ne pas être segoliste. "je ne suis pas segoliste mais elle a une vision juste de la société, comme la justice chinoise et la bravitude". Cela dit, je l'ai défendue en 2007 dans mon blog et des commentaires d'andouilles qui débarquent ici son risibles.

    Par delà la politique sécuritaire à mettre en œuvre (ce font je me fous à moitié, dans le sens où je n'aurais pas à la mettre en œuvre) ces mêmes andouilles oublient complètement qu'on fait de la communication avant de mettre en œuvre une politique, Ségolène Royal la première.

    Ils oublient tout simplement que la gauche ne peut pas gagner une élection à partir d'un thème tel que celui-là. Ils tombent dans "les bras du piège" tendu par Sarko : raconter des conneries sur la sécurité, alors que, comme tu le souligne, c'est l'éducation nationale (et la justice) qui doit être au cœur du projet en la matière, de même, comme le disait Suzanne, un certain pragmatisme.

    Mais avant tout, les socialos doivent penser à faire de la communication et à arrêter de dire "toi tu ne connais pas les banlieues alors que Ségolène est une spécialiste".

    Ça ne fait pas une politique et ces andouilles me fatiguent. Et j'habite en banlieue.

    RépondreSupprimer
  33. Bonjour,

    Juste un petit point qui me navre dans votre billet (rassurez vous ce n'est pas grand chose):
    " l'éducation des jeunes ne peut être assurée par des militaires mais uniquement par des éducateurs ".

    Il me semblerait plus "sain" d'écrire que l'éducation de l'enfant (et de l'adolescent pour ne pas froisser nos jeunes internautes) repose sur la famille, l'école (donc les éducateurs) et la société (via les réseaux d'information).

    Cela souligne ainsi l'impact de la famille (trop souvent occulter lorsque l'on évoque ce sujet) qui est avant tout le premier responsable de nos enfants.

    Cordialement

    Nicolas C.

    RépondreSupprimer
  34. "Anonyme,

    Je n'ai pas besoin d'une tartine pour rigoler : deux lignes suffisent."

    @ Nicolas:
    tu es vraiment trop con!
    Je pensais qu'un débat était possible sur ton blog, mais c'est de tartufferie tout le long.
    j'ai vu ton lien sur Google et j'ai pensé qu'on pouvait y discuter sans se faire insulter.
    "Le crétin" te tire donc sa référence, mais sache qu'à Gauche, il y en a qui soutiennent l'ordre juste préconisé par Royal sans avoir besoin d'être des ségolâtres.

    RépondreSupprimer
  35. Bon, Alors !
    il est prêt ce café !
    ;^)

    RépondreSupprimer
  36. Gildan,

    C'est l'heure de la bière,

    Anonyme,

    Comment peux tu croire que je puisse avoir la moindre intention de discuter avec un type qui n'a pas les couilles de s'identifier, que je ne peux même pas distinguer des autres anonymes qui trainent ici ?

    Comment veux tu que je puisse tolérer "ces" commentaires de personnes qui ne viennent jamais commenter ici et qui de pointent le jour où, après plusieurs mois, je reparle pour la première fois de SR, en mal, qui plus est et de prétendent "pas Segolatres" ? C'est particulièrement grotesque et ça ne me rassure pas pour les vingt mois à venir.

    A vous comporter ainsi, comme de minables roquets, incapables d'argumenter sans réciter vos leçons bien apprises, vous offrez un boulevard à Nicolas Sarkozy.

    Et vous poussez le bouchon à dire que je ne veux pas discuter alors que je suis peut être le seul blogueur "en vue" à aborder le sujet.

    Si vous voulez une victoire de la gauche en 2002, il falloir vous bouger le cul sérieusement. Ce n'est pas moi qu'il faut tenter de convaincre de voter socialo en 2012, je le ferai. Ce sont les électeurs qu'il faut aller chercher et pour cela il serait bon d'écouter ce qu'on vous dit, dans les blogs, plutôt que de perdre du temps à convaincre les blogueurs de la justesse de vos idées.

    Sinon, c'est perdu.

    Vous ne gagnerez pas en discutant mais en écoutant.

    Alors quand je vous le nombre de gugusses qui m'explique connaitre quelque chose aux aspirations du peuple, ça me fait rigoler. Et pleurer.

    Nuls...

    RépondreSupprimer
  37. Dorham: et pourquoi pas un service obligatoire ? Pas forcément un srvice militaire, mais un service civil obligatoire de trois mois au moins pour TOUS les jeunes résidant sur le territoire français, indispensable pour tout accès à la nationalité française (pour les étrangers) et passage obligé par stages dans les pompiers, dans des chantiers d'intérêt public, dans d'autres choses du domaine public ?
    (ça me rend malade toutes ces histoires de voyous des cités qui attaquent les pompiers sur les lieux d'accident)

    RépondreSupprimer
  38. Suzanne,

    Pourquoi pas (mais je ne vois en quoi faire un "service" à 19 ou 22 ans empêchera les mineurs de faire des conneries).

    Pourra-t-on inculquer le civisme de manière obligatoire ?

    Pourquoi "faire chier" une classe d'âge, soit environ 600 000 personnes pour quelques milliers de salopards ?

    RépondreSupprimer
  39. Mais, Nicolas, on n'empêchera jamais les mineurs de faire des conneries!
    C'était juste dans l'idée essayer d'endiguer (un peu) le communautarisme. On peut faire en sorte d'occuper les enfants et surtout de réprimer autrement la délinquance des mineurs. Tribunaux engorgés, système judiciaire radicalement inadapté, et ne parlons pas des prisons.
    Demander aux flics, aux éducateurs, aux services pénitentiers ce qu'ils en pensent, et en tenir compte.
    Voilà, voilà, de quoi faire plancher la gauche.

    RépondreSupprimer
  40. Suzanne,

    Oui. Mais à lire les commentaires ici, je me demande si la gauche veut plancher. J'ai ici des andouilles qui se font de l'autopersuasion : nos solutions rejetées en 2007 étaient les bonnes et on continue.

    Comme si, en plus, rien n'avait bougé depuis.

    RépondreSupprimer
  41. "et pourquoi pas un service obligatoire ?"

    Oui, pourquoi pas, je n'ai pas dit que j'étais contre, j'ai simplement dit que tout cela avait un coût.

    Mais pour ma part, j'aurais refusé d'en faire un. Même un service civil. J'ai d'ailleurs tout fait pour ne pas faire de service militaire et j'ai réussi. On n'est pas tous fait pour ce genre de choses, je n'aime pas l'idée des moules dans lesquels on voudrait couler toutes les personnalités.
    J'aime également mon pays et beaucoup de choses qui s'y rattachent mais j'aurais refusé par exemple de saluer un drapeau. Quel qu'il soit. j'ai déjà une religion :)

    RépondreSupprimer
  42. Pour l'anecdote et pour Dorham : j'ai fait objecteur de conscience et j'ai donc subi 2 années de service civil au lieu des un an de troufion.
    J'ai bossé deux ans pour une association, rémunéré comme un appelé sauf que je n'étais ni logé ni nourri et même pas armé !
    Par contre, l'avantage : ça m'a permis de découvrir mon métier de graphiste maquettiste et ça m'a permis de débuter dans ce boulot !
    :-))

    [Service civil obligatoire pour tous mais pas seulement pour les "jeunes". Ça doit pouvoir être rendu à n'importe quel âge, au choix de la personne ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  43. Re-Bonjour,

    "Oui et ?" Je m'étonne de votre question. Mon intention n'était que de renforcer votre idée de fond.

    Je ne suis pas d'accord avec les propositions actuelles, quelque soit les partis actuels: il y a beaucoup trop de démagogie et pas de réflexion pas de fond. Je m'explique (c'est mon point de vue et en cas de désaccord je suis ouvert à toute discussion) ^^

    La "sécurité" c'est avant tout faire de la prévention, et celle-ci doit être véhiculé par l'éducation donc via le trio famille/éducateur/société.
    Ces trois points sont dépendants les uns des autres et ne doivent pas être considérés comme trois problèmes distincts. Je m'explique (très succinctement):
    - la famille est censé inculqué des valeurs morales et comportementales vis à vis de la société. Elles est le point de départ naturelle pour tout le monde. C'est pourquoi être parent est une énorme responsabilité ce que beaucoup oublient. Je suis dans l'éducation nationale, et je me retrouve confronté à beaucoup de famille qui n'ont pas conscience de leurs responsabilités. Ils considèrent l'école comme une garderie, les enfants le « sentent » et n'ont aucun respect vis à vis des professeurs , directeurs etc … il y a déjà un problème dans le cycle.
    - l'école est censé secondée/épaulée la famille. Elle éduque les enfants, via l'apprentissage (mathématiques, littérature, l'histoire, la géographie). C'est aussi le lieu de rencontre avec autrui (sans la présence familiale) et de la conscience de son autonomie.
    - les média: qui transmettent l'information (au sens large – livres, journaux, magazines, internet, télévision) pour l'enrichissement culturelle de la population. Le système boucle alors sur la famille et l'école.
    Si l'on ne prend pas en compte ce cycle, la stigmatisation de la "sécurité" revient à la charge.

    Aucun système n'est parfait et il y aura toujours des gens (une minorité si le système éducatif ci-dessus évoqué est consistent) qui seront en dehors des limites. Cette minorité est actuellement un point de focalisation au travers des médias et des blogs or cela ne devrait pas l'être !!!

    Si je comprends bien, vous semblez être un militant engagé, alors autant développer ce type d'idées et de raisonnements après avoir dénoncé ces abbérations médiatiques, afin de rassembler les gens autour de projets solides, non ?
    Mon idée n'était que d'apporter un pierre à votre édifice (puisque étant le créateur du blog). C'est pourquoi j'ai posté ce commentaire.

    Sur la question de faire fuir les militants, je ne suis pas d'accord. Si un projet est consistent et que les gens en sont convaincus il ne partiront pas et d'autres personnes viendront. Si rien n'est proposé ce sera strictement le contraire. Je le répète encore, cela doit se faire autour d'un projet et non de la démagogie.

    Cordialement

    RépondreSupprimer
  44. Bonjour,

    Lecteur habituel du blog d'Aliocha, je découvre celui-ci en suivant un lien posté par Juan de Sarkofrance. Ce préambule pour dire que je suis un vrai nouveau ici ...

    Mais je tenais à demander : pour vous, c'est quoi l'insécurité ?

    Je ne demande pas une réponse philosophique, ni une liste d'exemples, mais une réponse en quelques mots selon votre ressenti.

    J'ai essayé de mon coté ... et c'est pas si facile !
    De quelle insécurité parle-t-on d'abord ?
    Quand je vais à l'hôpital, et que je ne suis pas sûr d'en sortir en meilleure santé qu'en y entrant (maladies nosocomiales, etc), est-ce que c'est de l'insécurité ?
    Quand je prend un billet de train pour un RdV important sans pouvoir être sûr de ne pas être mis en retard par une quelconque grève, est-ce de l'insécurité ?
    Est-ce que le délabrement des services publics n'entraine pas de l'insécurité ??

    Et quand je pars au travail sans être sûr de ne pas être licencié dans la journée, est-ce de l'insécurité ?
    Quand je prend la route sur mon 2 roues sans savoir s'il ne faudrait pas que je réserve une chambre aux urgences avant, est-ce de l'insécurité ?

    Finalement, l'insécurité, n'est-ce pas ce qui nous fait peur, et qu'on ne contrôle pas ?

    Si c'est ça, est-ce qu'on peut enfermer nos peurs ? ... Hum, je dérive vers le philosophique là ...

    Plus sérieusement : un monde sans délinquance, et donc sans le "sentiment d'insécurité" qui va avec, ça n'existe pas et ça n'existera sans doute jamais.

    Bien sûr qu'il faut essayer de réduire la délinquance, et mettre la société à l'abri des délinquants identifiés comme particulièrement dangereux.

    Mais il faut aussi et surtout éviter la paranoïa, et renvoyer le "sentiment d'insécurité" à une pensée mineure.

    Se focaliser dessus, c'est faire le jeu de Sarko.
    Proposer un autre mode de gouvernance, avec des projets qui peuvent motiver une large majorité des citoyens, voilà, selon moi, la vrai réponse !

    RépondreSupprimer
  45. Mes canards,

    Vous devriez ouvrir des blogs. Ça vous permettrait, non seulement de dire ce que vous avez à dire mais aussi qu'on aime bien être lu et écouté. Or vous refusez de lire et d'écouter. C'est votre problème pas le mien. En fait si. C'est le problème de toute la gauche, ses militants ne savent pas écouter et vont pondre des textes pour exprimer leur point de vue pour essayer de convaincre l'auditoire (moi) de je ne sais quoi.

    Le commentaire d'Yves est à plier de rire surtout le débit où il justifie comment il est arrivé chez moi.

    Les gars, ne perdez pas votre énergie à vouloir convaincre les blogueurs. Essayez donc de réfléchir à la méthode à utiliser pour convaincre les électeurs.

    La première chose à faire est de les écouter.

    Vous semblez incapable de le faire alors foutez le camp de mon blog.

    RépondreSupprimer
  46. M'sieur Nicolas,

    Je vous accorde que le début (et non le "débit" [sic]) de mon commentaire précédent était sans doute inutile ... et pourtant :
    J'ai remarqué que de nombreux Blogs "tournent" + ou - en circuits fermés, c'est à dire autour des mêmes lecteurs (et donc commentateurs).

    Mon préambule visait à expliquer qu'étant nouveau ici, j'apporterai sans doute un style nouveau, voire une autre piste de réflexion.

    Mais il parait que c'était "à plier de rire", et que, comme tous les non habitués d'ici, incapables de lire et écouter avant de parler, je ferai mieux de "foutre le camp de votre blog" ...

    Étonnante méthode pour convaincre vos lecteurs de la pertinence de vos écrits, non ?

    Vous dites aussi que la bonne méthode c'est qu'il faut avant tout écouter les électeurs.

    Très bien.
    Et ils proposent quoi, les électeurs (de gauche, en tout cas potentiellement), face à l'insécurité ?

    L'encadrement militaire des (jeunes) délinquants n'est sans doute pas LA solution miracle, mais faut-il la rejetter directement ?
    Pour moi, "encadrement militaire" ne veut pas forcément dire "armée de métier", mais plutôt, encadrement dans un contexte de forte discipline, avec contrainte.
    C'est un niveau de contrainte en dessous de la prison, mais d'un niveau assez semblable à celui des Centres Éducatifs Fermé ... Centres qui manquent cruellement de place, alors que la fin de la conscription a libéré bien des casernes ...

    RépondreSupprimer
  47. Yves,

    Si mon blog ou ceux de mes copains tournent en rond, c'est notre problème. On n'attend pas le messie. Ni le type qui perd de l'énergie dans un débat où on ne finira pas d'accord.

    Votre conception de la politique est grotesque. Ce n'est pas aux électeurs de proposer mais aux politiciens de se faire élire avec leurs proposition.

    Je vais être franc : vous me faites perdre mon temps )et comme je l'ai déjà dit vous perdez le votre, mais c'est votre problème). Ce type de discussion ne m'intéresse pas. En gros vous n'avez rien compris aux blogs. Si vous avez des idées à exposer, faites le dans votre blog, j'irai lire. J'en fréquente plus de 200 pourvois dire à quel point je suis à l'écoute des autres (sans compter les blogs où je passe parfois par hasard).

    Enfin, une andouille qui me signale une faute de frappe en commentaire (même amusante) mérite un coup de pied au cul. Si j'ai fait cette faute, c'est que j'ai pris la peine de répondre (je suis un des rares à répondre à tout le monde). Avec un iPhone, en plus, donc sans clavier. C'est pénible.

    Et c'est MON blog : je le gère comme je veux et c'est moi qui décide du contenu. Les prochains commentaires à rallonge pourrait bien être effacés...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...