01 août 2010

Stigmatiser la plage

Suite à une espèce d'agression sexuelle : ""Ca aurait pu se passer n'importe où, il ne faut pas stigmatiser la plage des Catalans", a réagi auprès de l'AFP Patrick Menucci, maire PS du 1er secteur de Marseille dont la plage des Catalans dépend."

Oui ! Montons un collectif contre la stigmatisation des plages !

24 commentaires:

  1. Ce mot commence à me gaver sérieusement! N'est-ils pas ?

    RépondreSupprimer
  2. On signe où ?

    Je propose également un collectif contre la discrimination des virages dangereux. Ils ne sont pas "dangereux" mais ostracisés, nuance !

    RépondreSupprimer
  3. Si maintenant les nanas ne peuvent plus nager tranquilles :-///

    Faut dire, à force d'être à touche touche sur les plages de la Côte-d'Azur, ça devait arriver !

    RépondreSupprimer
  4. et encore, on dit que c'est un doigt pour ne pas stigmatiser les hommes avec une petite... euh, rien.

    RépondreSupprimer
  5. Quelqu'un peut m'expliquer ce qu'a voulu dire ce premier adjoint ? J'ai pas compris.

    RépondreSupprimer
  6. J'aime beaucoup ! Le PS se decridibilise tout seul avec ce mot :)

    RépondreSupprimer
  7. Marre d'être montrée du doigt. Un car de hollandais qui déboulent pour chier derrière les rochers, des randonneurs laissant de la bouffe partout, et des gamins insupportables, "qu'est-ce que vous voulez, cette brave plage des catalans, elle, avec le bruit des allocataires de la grêve à côté et l'odeur des merguez de nos amis bamboulas qui se reproduisent à vitesse grand V de l'autre , elle n'en peut plus, elle, elle qui chaque matin se lève tôt pour se prendre la marée ..."

    Toujours stigmatiser la brave plage française qui craque parce qu'elle n'en peut plus, ça c'est pas normale...

    RépondreSupprimer
  8. Je snes qu'on va y arriver à la réforme des congés payés par Sarkozy. Je l'ai annoncée il y a plusieur mois !
    :-))

    [J'ai oublié un S à plusieurs, je le mets là, tu rangeras un peu ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  9. Alors on ne doit pas stigmatiser la plage des Catalans mais Menucci peut se permettre de stigmatiser " n'importe où " ? C'est odieux.

    ClockworkBlack

    RépondreSupprimer
  10. Machin,

    Je ne comprends rien à ton com.

    Poireau,

    Ne stigmatise pas le Président.

    MHPA,

    Pauvre plage qui n'a rien fait sinon qu'être intégrée contre sa volonté à une pauvre république.

    Vallenain,

    C'est le coeur du problème. Menucci en sortant ce genre de connerie fait perdre la crédibilité à la gauche.

    Elmone,

    Laisse tomber.

    Suzanne,

    Heu... Le pire est le niveau du fait divers : deux ados jouent à touche pipi avec une greluche et elle porte plainte pour viol, ils sont en prison. Sujet suivant.

    Dada,

    Elle n'avait qu'à mettre un maillot de bain.

    Didier,

    Pauvres virages...

    Corto,

    Mais non, il faut en rigoler (surtout si on est à droite, parce qu'à gauche, ça commence à me gaver aussi, mais pas pour les mêmes raisons).

    RépondreSupprimer
  11. Nicolas ? Mais si elle ne chahutait pas avec eux, si on en croit l'article. Elle nageait, et deux inconnus l'ont immobilisée et... Imaginez que deux inconnus vous en fassent autant ?

    RépondreSupprimer
  12. Suzanne : vite une Loi pour que garçons et filles se baignent séparément.
    Ou n'importe quoi d'autre, on fait des Lois sur tous les faits divers…
    :-)

    RépondreSupprimer
  13. Nico c'est pas une espéce d'agression sexuelle, c'est une agression sexuelle!

    Pour le reste le mot stigmatiser me gonfle: quand Lies Hebbadj a commencé à se faire chope, au lieu de se distinguer de ce gros sexiste réac,de dire "ce type est un mec pas correct" les autorités musulmanes ont surtout dit "pas d'amalgame".

    RépondreSupprimer
  14. Suzanne,

    Oui, mais faut-il croire l'article. Et je n'ai pas dit que j'approuvais, je ne sais pas de quoi il retourne.

    Poireau,

    Oui, faudrait une loi. Par exemple, une loi qui interdise de mettre la main dans la culotte d'une baigneuse sauf si c'est la seule solution de la sauver de la noyade.

    Romain

    D'après le journal, seulement, pour le reste, je n'en sais rien. Ce sont deux gamins qui déconnaient.

    Oui, "stigmatiser" est gonflant et Menucci a fait une FAUTE en l'utilisant, discréditant toute la gauche pour le plaisir d'employer un terme à la mode.

    RépondreSupprimer
  15. Des gamins "qui déconnaient" ? Là on ne stigmatise pas... on minimise...
    D'après Le Monde il est question d'agression sexuelle, de viol : http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/08/02/une-jeune-fille-de-17-ans-violee-sur-une-plage-a-marseille_1394660_3224.html#xtor=RSS-3208

    RépondreSupprimer
  16. Polluxe,

    Oui, je minimise... Ce n'est pas l'essentiel du billet, d'ailleurs c'est juste un commentaire.

    Néanmoins, attendons de connaitre la vérité et de considérer ça, encore, une fois, autrement que comme un fait divers.

    D'ailleurs, l'essentiel des dépêches sur le sujet tourne autour de la sécurité des plages...

    RépondreSupprimer
  17. Ce n'est pas une raison pour minimiser...

    RépondreSupprimer
  18. Polluxe,

    On ne va pas négocier : je ne sais pas ce qu'il s'est passé ! Toujours est-il qu'on a encore un sujet sur la sécurité qui fait la une de la presse et quand je vois un socialo raconter des conneries dans l'article ça me dérange.

    RépondreSupprimer
  19. Nicolas: supposons que cet article décrive la simple réalité des faits.

    On ne va pas dire en ce cas: "bah, ce sont des jeunes qui s'amusaient et ils se retrouvent en tôle". Où alors, on se retrouve longtemps en arrière, style " elle le cherchait, aussi, à se baigner en frôlant des hommes, ils ont pris ça comme une invitation, les pauvres."

    Evidemment, "stigmatiser une plage"; là, il y a de quoi se taper sur les cuisses.
    Madame Pompon s'est fait traiter de salope sur le marché de Villeneuve-les-oies: ne stigmatisons pas le marché de Villeneuve-les-oies!
    Un élève a craché sur le proviseur du Lycée Michel Sardou: ne stigmatisons pas le Lycée Michel Sardou.

    Bon, j'ai d'autres chats à stigmatiser davantage. Mes croissants étaient dégueulasse, je pense que je vais résister à l'envie de stigmatiser la profession boulangère.

    RépondreSupprimer
  20. C'est drôle ça: d'un côté vous dites que vous n'avez pas d'information sur les faits et d'un autre vous dites que c'est des gamins qui déconnaient!Faudrait savoir...



    Et vive la confusion!

    RépondreSupprimer
  21. Suzanne,

    Ce n'est tout simplement pas l'objet du billet. Arrêtez de me stigmatiser.

    Lucie,

    Vous ignorez probablement une de mes caractéristiques : je n'hésite pas à être grossier avec mes commentateurs : si vous êtes plus intéressée par un raccourci que je fais dans les commentaires que par mes billets, vous pouvez aller vous faire voir.

    Polluxe et Suzanne sont des commentatrices habituées, elles ont parfaitement raison de m'engueuler si elles le jugent utile.

    Pour le fond, quand je lis un truc sur ce qu'ont fait des ados, je ne peux m'empêcher de penser qu'il s'agit de gamineries, même si les faits sont peut-être très graves. En l'occurrence, j'accorde la présomption d'innocence (ou de connerie : innocence est un mot à double signification).

    Alors tes principes tu peux te les coller où tu veux, je n'ai rien à me reprocher !

    RépondreSupprimer
  22. Oh là, ça sent l'insécurité ici,et je sens qu'on va me rayer la porsche sur le parking de cette plage avec toutes ces voitures policières qui déboulent en crissant les pneus.
    Déjà que les cow-boy, sur la route, je trouvais ça moyen, mais si la cavalerie déboule comme une furie, je sens que je vais aller tenter de séduire de l'indienne un plus loin, moi...
    Au niveau du fait divers, sais pas, rien vu nulle part... (ET QU'ON NE VIENNE PAS ME DIRE QUE JE MINIMISE)

    RépondreSupprimer
  23. L'intérêt des blogs et des commentaires , c'est que l'on peut y faire des gamineries virtuelles!

    Voilà tout.
    Bon, maintenant, il est l'heure d'aller me faire voir.

    RépondreSupprimer
  24. Lucie,

    Ca s'est bien passé ?

    MHPA,

    Mais non, mais non...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...