30 mai 2009

Des buses à Loudéac

Hier [mercredi], en milieu de matinée, des promeneurs de la forêt de Loudéac ont vu arriver, au niveau de la Croisée rouge, un joggeur à peine remis de ses émotions.

Le sportif, âgé d’une quarantaine d’années, avait le cuir chevelu en sang et l’état de son tee-shirt témoignait de ses blessures. Il leur a raconté qu’il effectuait son jogging lorsqu’il a été attaqué par une buse qui l’a pourchassé et blessé à la tête.

Période de nidification

Ce genre d’attaque reste rares en Europe. Elles se déroulent presque toujours, entre mai et juillet, quand les oiseaux ont des jeunes. Si un homme passe près de l’aire de nidification ou non loin des jeunes buses qui apprennent à voler, il est alors considéré comme un danger par les parents, qui essaient de le chasser en l’attaquant. Parfois, ils crient en même temps avec insistance.

Dans certains cas extrêmes, un joggeur peut être attaqué jusque dans un rayon de 0,5 km autour du nid. L’attaque est d’autant plus impressionnante que la buse est un rapace et que son envergure peut atteindre 1,20 m.

Merci à http://www.yann-savidan.com/ qui m'a fait suivre l'information, pompée je ne sais où avant hier (Le Télégramme, je crois).

16 commentaires:

  1. Cela dit, des attaques de buses, dans la blogosphère, c'est monnaie courante...

    RépondreSupprimer
  2. Pfff! N'importe quoi ce billet ! Hier c'était vendredi !

    RépondreSupprimer
  3. Période de nidification
    Rézé est loin de Loudeac?

    RépondreSupprimer
  4. Il paraît que la triple buse est encore plus dangereuse.

    RépondreSupprimer
  5. Je trouve que tu abuses!

    RépondreSupprimer
  6. Tu comptes buzer avec ça ?

    (je suis déjà très loin ^^)

    RépondreSupprimer
  7. @didier goux ! t'es pas à la page ! sur internet, on appelle ça des trolls ! :)

    RépondreSupprimer
  8. Est ce que ça a un rapport avec l'article précédent du blog ?
    :-))

    RépondreSupprimer
  9. @Bernard Mode : je suis bien placé pour le savoir...

    Sinon, à la suite de José-Maria de Heredia, et pour rester dans des histoires de volatiles, je propose que, collectivement, nous portions plainte pour vol de gerfaut hors du charnier natal.

    RépondreSupprimer
  10. Bon on ne sait plus quoi penser dans cette affaire ! Il y a quelques aigles par chez moi, quand ils sont coincés sous les feuilles des arbres dans les allées ils sont assez impressionnant ailes déployées, mais ils fuient toujours un peu devant au fur et à mesure si nous essayons de nous approcher.

    RépondreSupprimer
  11. Des buses à Matignon, à l'Elysée voire à l'Assemblée, on le savait déjà. Mais à Loudéac, ça c'est un scoop! ;-)

    RépondreSupprimer
  12. Ce n'est pas la buse qui est dangereuse, c'est le jogging manifestement.

    RépondreSupprimer
  13. Il y a pas mal de buses aux alentours de mon quartier, mais elle ne m'ont jamais attaqué. Je leur fiche la paix, je ne fais jamais de jogging.

    RépondreSupprimer
  14. Justement, je n'ai rien imaginé !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.