26 mai 2009

Votez et faites voter pour votre Europe

Quand je veux faire un billet sur l’Europe, je reste bloqué à la fameuse question des institutions. Ca n’est pourtant pas le sujet de l’élection ! Il s’agit de mettre un maximum de députés de gauche pour infléchir la politique général de l’Europe.

Pourtant, nos amis nonistes n’hésitent pas à nous renvoyer la position du PS au moment du vote du « minitraité ». Ce n’est pas le sujet. Il y a des institutions, il faut les occuper. Je n’aime pas la Cinquième République hyper présidentialisé, ça ne m’empêche pas de voter dans son cadre.

Héhé ! Hier soir, j’ai fait un billet pour critiquer le Front de Gauche qui tape trop sur le PS. Etiam semble avoir écouté mes propos. Il tape maintenant sur la troisième composante de la « gauche gouvernementale », les verts. C’est José Bové qui en prend plein la gueule pour cette phrase qui a dite : « Effectivement, j’ai voté «non» au traité constitutionnel, mais je n’ai pas fait campagne. Une campagne très écoutée au nom de vieux principes archéos-souverainistes qui nous ramèneraient au repli identitaire sur l’État-nation ». Il n’a pourtant pas totalement tort ! Les « nonistes » de gauche se sont octroyé une victoire, le 29 mai 2005, en oubliant que largement plus de la moitié des 55% de non sont d’une affreuse droite souverainiste avec du poil dans les oreilles.

Cela dit, la chaîne sur l’Europe est lancée ! « Il s’agit de répondre à ces trois simples questions : C’est quoi l’Europe pour toi ? Que peux-tu écrire à tes lecteurs pour les encourager à aller voter dimanche 7 juin ? Quelle liste représente les idées que tu veux voir défendre au Parlement européen ? »

Ce qu’est l’Europe pour moi ?

Vaste sujet. Je ne parle jamais de mon travail dans mon blog mais, au travers de lui, je suis assez concerné par le fonctionnement de l’Europe que j’ai donc relativement bien étudié. C’est en comprenant ce fonctionnement que je me suis rendu compte que l’Europe n’était plus qu’un machin, insuffisamment démocratique et donc, de ce fait, et presque de lui seul, laisse les pleins pouvoirs au monde de la finance (où je bosse malgré mon gauchisme primaire). Pourtant, ça devrait être un espace de paix (ça l’est à peu près) et de progrès social et humain (ça ne l’est pas). Je ne sais pas ce qu’est l’Europe pour moi… mais je crois savoir ce que ça doit être.

C’est en constatant le résultat du 29 mai 2005, puis en étudiant professionnellement l’Europe que je suis devenu progressivement « noniste ». Mais c’est en argumentant avec des « ouistes » (ouistitis ?) à l’occasion des débats sur le mini traité que je me suis fait une raison. L’Europe manque de simplicité qui en fait ressortir un sentiment de manque de démocratie, de transparence. Ca la fait ressembler à un machin.

Ce que je peux dire à mes lecteurs pour les encourager à voter le 7 juin ?

Tout simplement qu’on ne peut pas critiquer le manque de démocratie et préférer s’abstenir. Les souverainistes que j’évoquais à l’instant me font parfois rigoler. Ce sont eux qui ont envoyé l’équipe actuelle au pouvoir, celle qui s’accapare tous les pouvoirs… faisant perdre de la souveraineté au peuple.

Il faut voter, ne serait-ce que pour défendre la démocratie.

Y’a encore beaucoup de question, comme ça ? Ah ! La dernière est facile.

Quelle liste représente les idées que je veux voir défendre au Parlement européen ?

Ce sont bien évidemment les listes de gauche. Ah ! La question n’était pas « quelles listes » mais « quelle liste ». Bon. Celle du PS. Je vote en Ile de France. Je crois avoir lu dans la presse, ce matin, qu’il y a 28 listes. C’est trop. Quand on « était petits », on avait le choix entre quatre listes : PC, PS, UDF, RPR. Deux contre deux. C’était bien. N’éparpillons pas les voix, ça ne fait que lutter contre la démocratie.

Je vais taguer des gens qui auront la noble tâche de répondre. Petit 1 : Les privilégiés, avec qui j’ai eu un intéressant débat sur la souveraineté, l’autre jour. Petit 2 : Etiam, que je cite plus haut. Petits 3 et 4 : à égalité dans notre tirage au sort : Dominik et Rébus. Petit 5 : Sophie, qui a gagné sa première chaîne, si je compte bien ! Petit 6 : Dedalus par ce qu'il le demande. Petits 7 et 8 : Suzanne et Falconhill car leurs commentaires m'inspirent.

23 commentaires:

  1. Vive la république fédérale européenne !

    RépondreSupprimer
  2. Je réponds à la chaîne.
    En attendant, un petit rectificatif : en IDF il n'y a pas 18 listes mais 28... Ça mériterait d'ailleurs un petit billet, que j'écrirai peut-être. En tout cas, j'aime la pub que vous me faîtes, la communauté des blogueurs twitteriens ! Merci.

    RépondreSupprimer
  3. Dagrouik,

    Oui, mais c'est pas sur ça qu'on vote.

    Sophie,

    Merci. Je vérifie et je corrige le billet.

    RépondreSupprimer
  4. Encore une chaine ! Nicolas, c'est toi qui spamme les gens avec les chaines du bonheur ???!!!

    RépondreSupprimer
  5. Nicolas : à votre avis, quel est le candidat ni extrème-droite ou gauche, plutôt antilibéral,anticommunitariste, prêt à promouvoir et défendre rigoureusement le principe de la laïcité dans tous les domaines et porteur d'un projet européen le moins contraignant possible quant aux spécifications culturelles (normes alimentaires, ect) de chaque pays ?

    RépondreSupprimer
  6. Homer,

    Je ne suis pas à l'origine de celle-ci...

    Suzanne,

    Y'en a pas. C'est un sujet très intéressant. Le libéral sera nécessairement pour la concurrence et interdira que la loi définisse que le chocolat doit avoir tant de pourcents de cacao et donc on perd notre chocolat (plus récemment notre rosé). L'antilibéral interdira la matière grasse dans le beurre car c'est mauvais pour la santé.

    C'est résumé. Mais je préfère le point de vue de l'antilibéral.

    En outre, je ne suis pas spécialement défenseur des spécifications culturelles. Du moins, par pour le principe. Par exemple, les quotas de pêches, les jours d'ouverture de la chasse doivent pouvoir être décidées par l'Europe si les espèces sont en danger car les élus, plus proches, auront tendance à privilégier les prochaines élections...

    Ainsi, c'est bien le "libéral" qui se battre pour qu'on puisse faire bouillir le camembert au lait cru pour le vendre plus facilement alors que l'antilibéral se battra pour qu'on le fasse bouillir pour des questions de santé. C'est à se les mordre...

    RépondreSupprimer
  7. Suzanne,

    C'est aussi un débat que j'ai eu récemment avec le Privilégié.

    RépondreSupprimer
  8. "Ceux sont eux qui ont envoyé l'équipe actuelle au pouvoir (les souverainistes)" --> c'est pas si vrai que ça. Enfin, si on place les gaullistes dans les souverainistes (je déteste ce mot, qui ne représente pas ma vision de l'Europe mais ce n'est pas le sujet).

    A l'élection présidentielle, les "souverainistes gaullistes" ont appelé à voter Bayrou. Ce qui est peut incohérent sur le plan européen, car il y a des divergences notables entre les deux. Mais qui peut éventuellement se comprendre sur le plan politique intérieure (avec mon axiome de base : Bayrou est de droite)

    Enfin, ce n'est pas le sujet de ton très bon billet sur l'Europe. Enfin quelqu'un qui parle de l'Europe telle qu'il la ressent. Je ne suis pas fonciérement d'accord sur tout avec toi, mais je le suis totalement sur le fait qu'il faut évidemment voter...
    (même si la classe politique en ce moment me gonfle au plus haut point)

    Bonne journée (tiens, je vais visiter Sophie, puisque c'est la "Nouvelle Star" ^____~)

    RépondreSupprimer
  9. FalconHill,

    Lors d'une élection Présidentielle, il y a deux tours !

    RépondreSupprimer
  10. Tiens, ton billet fait resurgir une question qui me travaille. J'ai naturellement tendance à être d'accord avec toi sur l'émiettement des voix, voter pour une liste qui fera 1% m'a toujours paru assez vain.
    Et je me demande dans quelle mesure cet éparpillement de l'offre démocratique ne contribue pas à la rendre floue, et in fine, à alimenter l'abstention ainsi qu'un certain scepticisme "de bon ton" sur l'action politique.

    On est à l'époque du web 2.0, des bouquets numériques avec 600 chaînes dont 100 d'info, des multi-quotidiens gratuits, des nombreuses radios et web-radios d'info... Pour ne pas être au courant, il faut le vouloir.
    "Avant", il fallait prendre l'initiative d'acheter le journal, ou assister à la grand-messe de 20h.

    Et puis il se dit que les gens sont préoccupés des questions de société, d'avenir, de démocratie, d'environnement et tout et tout.

    Dans ce cas, pourquoi l'abstention menace-t-elle de flirter avec ses records?

    On me dira que de toute façon les gens votent à l'émotionnel, que pas 1% d'entre eux ne lit les programmes, peut-être même qu'il faudrait organiser les élections un mardi de novembre plutôt qu'un dimanche de juin.

    On me parlera aussi diversité, personnalisation de l'offre politique, voire même vitalité de la démocratie.

    Et pourtant j'ai du mal à m'empêcher de faire le rapprochement. Vilain élitiste que je suis.

    RépondreSupprimer
  11. Evan,

    Tu devrais tenir un blog !

    Je crois qu'il est clair que l'offre politique est nulle à chier et que les gens s'en détournent mais ça ne date pas d'hier...

    RépondreSupprimer
  12. dis, j'ai envie de répondre à cette chaîne, tu voudrais pas me taguer ? :-)


    (sinon, ça recommence ! on ne peut de nouveau plus commenter sur blogspot depuis firefox sous OS X...)

    RépondreSupprimer
  13. Suzanne, FalconHill, Dedalus,

    Vous êtes tagués, ça vous apprendra.

    Suzanne : à vous de répondre à votre question, maintenant !

    RépondreSupprimer
  14. J'ai le même souci que dedalus pour commenter.
    Non que j'apporte beaucoup à la discussion mais je suis bavarde !

    Pour aller voter le 7 juin, il faut être motivé !

    Les organes parlementaires et exécutifs de l'Europe sont assez verrouillés, et assez peu démocratiques en effet.
    Mais en votant à gauche, les institutions peuvent évoluer lentement mais sûrement...

    RépondreSupprimer
  15. Faut voter,

    Et faire des billets même si on est pas tagué !

    RépondreSupprimer
  16. Evidemment qu'il faut voter, mais depuis plusieurs années, les politiques font ce qu'ils peuvent pour décourager les électeurs.

    (Si je veux commenter par Internet Explorer, j'ai un message d'erreur, et la page internet se ferme.
    Quel bonheur !
    En passant par mon compte google ça fonctionne.

    Mystère ...)

    RépondreSupprimer
  17. Ouais, y'a plusieurs personnes qui me signalent des problèmes. Si ça dure, je change les machins.

    RépondreSupprimer
  18. En attendant l'Europe fédérale de mes rêves, je voterai, évidemment, et contre l'éparpillement des voix, je suis tout à fait d'accord avec toi.
    (ps. avec OS X et Firefox, je n'ai aucun problème pour commenter)

    RépondreSupprimer
  19. Pfff, personne qui n'a remarqué que la carte n'est pas la bonne :)

    RépondreSupprimer
  20. Gauche gouvernementale, gauche gouvernementale, elle est inclusive ta gauche gouvernementale qui va jusqu'à Cohn-Bendit. Pourquoi pas Bayrou, tant qu'on y est?

    Sinon, chaîne faite.

    RépondreSupprimer
  21. Bon au boulot.

    Le problême des coms, ça ne le fait pas ici pour moi, mais chez Juan même topo sous Linux/Firefox, peut être un truc spécifique à la plate forme même s'il est intermittent apparemment

    RépondreSupprimer
  22. Le Coucou,

    Pareil... Mais je n'aime pas voter par défaut ou pour un principe.

    Florent,

    Ah ?

    Etiam,

    Je fonce lire ton billet.

    Rébus,

    Pareil ! (pour les coms, je ne sais pas).

    RépondreSupprimer
  23. Ça y est, j'ai enfin réussi à répondre !
    http://mondedesophie.wordpress.com/2009/05/27/votez-et-faites-voter-pour-votre-europe/

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.