11 mai 2009

Mais, pour qui votera Bernard Kouchner ?

Bernard Kouchner annonce qu’il ne sait pas pour qui il votera aux Européennes. Je vous annonce quant à moi que je ne sais pas, non plus, pour qui il votera. Moi, je sais pour qui je voterai.

Par contre, Xavier Bertrand semble savoir que Bernard Kouchner votera pour l’UMP. Ca me semble d’ailleurs la moindre des choses. Il est dans un gouvernement UMP et a tourné le dos à son passé gauchiste. Il est d’ailleurs Ministre des Affaires Etrangères et c’est probablement un des gugusses les mieux informés de ce qui se passe en Europe. S’il n’arrive pas à faire le choix entre le PS et l’UMP, ça devrait faire rigoler Jean-Marie Le Pen. D’ailleurs sa fille en profite : « Marine Le Pen (Front National), elle, a ironisé: M. Kouchner "va peut-être voter pour un socialiste, ça me paraîtrait assez normal, ou pour Nicolas Sarkozy (sous-entendu l'UMP), ça revient à peu près au même", a-t-elle lancé à l'émission La Tribune BFM. »

J’ai peut-être la solution. En fait, Bernard Kouchner préparerait son imminente sortie du Gouvernement et ferait la campagne du PS pour se refaire une beauté auprès de ses anciens potes.

Est-ce une hypothèse crédible ? Peut-on laisser Marine Le Pen rigoler toute seule ?

40 commentaires:

  1. Je me fous de savoir pour qui il vote. Ce qui m'énerve), c'est que publiquement il fait connaître ses hésitations ... Lamentable. J'avais fait un billet dessus où j'exprimais mon agacement

    RépondreSupprimer
  2. C'est pas la première fois que kouchner joue les danseuses
    En 94, 3eme sur la liste PS, il a voté pour la liste énergie radicale de Tapie

    RépondreSupprimer
  3. Il me semblait d'ailleurs qu'il était à Radical et non au PS d'ailleurs ....

    RépondreSupprimer
  4. Elmone,

    Oui, c'est exaspérant. Il était bien au PRG, je crois.

    Olivier,

    Un spécialiste !

    RépondreSupprimer
  5. Argh, Elmone ! J'y suis... Je rajoute ton billet en lien. Il n'a que deux jours. J'ai un peu la tête en vrac ce matin alors que je ne suis même pas sorti, hier...

    RépondreSupprimer
  6. Pas grave Nicolas. Si on doit commencer à se sentir obligé de lire tous les billes, y a plus de plaisir...

    RépondreSupprimer
  7. Mais je ne me sens pas obligé ! J'avais lu ton billet. J'avais même commenté (et engueulé un commentateur, si ma mémoire est bonne).

    RépondreSupprimer
  8. Exact.
    Ben v'la qu'j'ai pus ma tête!

    RépondreSupprimer
  9. L'a pas tort, la Marine : c'est vrai que ça revient un peu au même : une liste pro-européenne et revendiquant le libéralisme d'un côté, une liste pro-européenne et acceptant le libéralisme de l'autre...

    RépondreSupprimer
  10. L'important c'est d'aller voter aux européennes. Pour qui votera Kouchner, on s'en fiche, il se décrédibilise de plus en plus.
    Ce qu'il faut regarder c'est : quels sont les groupes qui à l'échelle européenne auront le plus d'influence ?

    RépondreSupprimer
  11. J'attends le projet de l'UMP pour en juger.

    RépondreSupprimer
  12. Dodue,

    C'est toute la politique qu'il décrédibilise.

    RépondreSupprimer
  13. Hello,

    kouchner comme beaucoup d'autres participent activement à la destruction du lien politique, en brouillant continuellement les cartes.


    Voudrait-on dégouter les citoyens de la politique ?

    @ +

    RépondreSupprimer
  14. Bah ! Il choisira pour qui mener campagne quand il saura qui aura gagné... C'est encore ce qu'il y a de plus cohérent à faire.

    RépondreSupprimer
  15. Bof, il faudrait ne plus écouter ces bonimenteurs qui essaient de nous faire prendre nos vessies pour des lanternes!!!

    RépondreSupprimer
  16. Je me demande si pour tout programme l'UMP ne se contente pas du slogan minable "Quand l'Europe veut, l'Europe peut".

    Quant à B. Kouchner, y a-t-il plus girouette ?

    RépondreSupprimer
  17. Alors ça ça m'étonnerait qu'il veuille quitter le gouvernement pour se refaire une virginité à gauche. Même si la gauche gagne en 2012, sa carrière politique à gauche est terminée. A t il déjà été élu ? NON Donc les sondages de l'homme politique préféré des français c'est du pipot !

    RépondreSupprimer
  18. Eric,
    Ca y ressemble,

    Oh!91,
    Oui, c'est plus simple...

    Flèche,
    C'est TOUT le programme.

    Pazmany,
    Je n'ai pas dit qu'il voulait quitter...

    RépondreSupprimer
  19. Purée,

    j'avais même pas entendu, et c'est la classe politique française !
    N'importe quoi !

    RépondreSupprimer
  20. Kouchner se sent encore suffisamment important pour qu'il croit qu'on s'intéresse à son vote, c'est dire où il en est !
    :-))

    RépondreSupprimer
  21. Ça faisait un bout de temps que je ne l'avais pas vue et je trouve qu'elle a mal vieillie Christine Ockrent !
    :-]

    RépondreSupprimer
  22. Poireau,

    Qui ça ?

    Filaplomb,

    C'est pas elle.

    RépondreSupprimer
  23. C'est toute la subtile nuance entre la prétendue "ouverture" sarkozyenne et le véritable travail de sape organisé par l'Elysée.

    Les débauchés du PS sont instrumentalisés afin de fragiliser l'ennemi comme inspiré par les brillants écrits de de Gaulle.

    L'ouverture prônée voudrait que l'on discutât avec les partis d'opposition afin de travailler à un projet commun et non de soudoyer quelques esprits faibles en leur forçant à renier leurs convictions en échange d'un portefeuille ministériel.

    Ce reniement est d'autant plus fort à l'heure actuelle avec l'affaiblissement des prérogatives des ministres devenus de simples conseillers du Président tel le modèle américain.

    Ces politiciens me font honte...un peu comme les membres du Nouveau Centre...tous à la soupe!

    Reste à espérer que cela ne fera pas le jeu de l'UMP ou des partis extrêmistes.

    RépondreSupprimer
  24. Nemo,

    Ce qui m'étonne le plus, dans cette histoire, c'est que Bernard Kouchner semble être tombé dans le panneau où, pire, fait vraiment le jeu de Nicolas Sarkozy...

    RépondreSupprimer
  25. La soixante difficile, pas de rolex au poignet, Christine qui vieillit, c'est dur pour le French doc, il ne sait plus où il habite, alors il se dit et si et si je votais pour Cohn Bendit, non mieux encore pour Besancenot ahhrrrrhh quel plaisir, je retourne aux sources..... Aih non Nicolas, non STP, je publie un communiqué, je t'en supplie, arrête de me harceler, il est bien Michel, il est bien ce Michel Barnier.

    RépondreSupprimer
  26. Ce n'est pas Christine sur la photo !

    RépondreSupprimer
  27. ah non, mince c'est Madeleine Albright, quand elle avait 93 ans..

    RépondreSupprimer
  28. Le pire c'est que quand j'ai trouvé la photo (recherche Kouchner sur Google Images), je croyais que c'était Bernadette Chirac...

    RépondreSupprimer
  29. Elle sortait du coiffeur avec une nouvelle coupe. Derrière, il y a le petit cousin de Douillet, il pèse 122 kgs et mesure 1m99

    RépondreSupprimer
  30. Finalement, il a fait un communiqué: http://www.lepoint.fr/actualites-politique/2009-05-11/europeennes-bernard-kouchner-votera-finalement-ump/917/0/342326
    Quel suspense insoutenable tout de même.

    RépondreSupprimer
  31. Kouchner votera finalement là où il penche, c'est ça le vrai suspense!
    A 70 piges ce type se latéralise enfin, avec 68 ans de retard, c'est plutôt du ressort de l'accadémie de médecine...

    RépondreSupprimer
  32. A revoir la photo, je me demande si elle n'était pas destinée au blog bistro ? Non ?
    :-))

    RépondreSupprimer
  33. Mozart, la politique-toc11 mai, 2009 21:07

    Et personne pour se demander qui vote pour Bernard Kouchner ? La réponse est simple : personne. JAMAIS de mandat électif pour ce triste sire. En revanche, mandat médiatique permanent, la preuve en acte, ici même. Toujours la sempiternelle reprise de l'agendat officiel, c'est à dire dominant, sans la moindre livre de critique.

    Requiem en Pis, même pas bémol, pour les Left-blogs à la pensée archi et multi molle.

    RépondreSupprimer
  34. Mozart, etc : mais c'est comme pour Christine, c'est la part d'audimat qui tient lieu de mandat, voyons !
    :-))

    RépondreSupprimer
  35. Mozart aux européennes11 mai, 2009 23:08

    Ce ton de gauloisirie emprunte déjà à une certaine professionnalisation (en sens commun : lassitude), et à plus long terme à une banalisation de l'exponentielle condition de politisation. Renseignez vs sur Le Cens caché de D.Gaxie, lecture profitable.

    Mais comme ici, on ne lit pas... (si ce n'est l'AFP, puissante source pour commenter...) Vous aurez beau rejetter les conséquences, en vous accommodant des causes... Jettez vs sur votre idéal de substitution, l'Europe, l'Europe, l'Europe. Après avoir tout liquider, et d'adord dans le rapport de production, en mobilisant la subjectivité des travailleurs. Responsabilisation pour commencer, démocratie des actionnaires pour finir.

    Nul, non avenu.

    RépondreSupprimer
  36. Ca t'ennuie si je fais ce que je veux sur mon blog ? Pour qui tu te prends ?

    RépondreSupprimer
  37. Autait-il des faiblesses...
    en tout cas, il a trouvé une "brave dame aus bas blancs" pour rétablir son équilibre....
    (je parle de la photo évidemment).

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.